La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bamako 10-13 Mai 2010 Atelier régional de renforcement des capacités sur la révision des politiques des sciences, de la technologie et de linnovation (STI)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bamako 10-13 Mai 2010 Atelier régional de renforcement des capacités sur la révision des politiques des sciences, de la technologie et de linnovation (STI)"— Transcription de la présentation:

1 Bamako Mai 2010 Atelier régional de renforcement des capacités sur la révision des politiques des sciences, de la technologie et de linnovation (STI) et des Statistiques et indicateurs en Afrique de lOuest

2 Rapport du Sénégal par Ndeye Arame Boye Faye : Directrice de la Recherche Scientifique Almamy Konté : Directeur de la Recherche Technologique Joseph Saturnin Diémé : Chef de la Division Parcs Scientifiques Ministère de lEnseignement Supérieur, des Universités, des Centres Universitaires Régionaux et de la Recherche Scientifique

3 Plan 1.Politique STI Gouvernance Acteurs Financement Contraintes et défis 2.Indicateurs STI Contexte Méthodologie Présentation de quelques résultats Recommandations

4 Politique STI : Gouvernance 1.Le Ministère de lEnseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (principal organe directeur): coordination et exécution de la politique en matière de recherche scientifique. Quatre directions techniques 2.LAgence Nationale de la Recherche Scientifique Appliquée : Contribution à latteinte des objectifs de croissance économique à travers la science et la technologie 3.LAcadémie Nationale des Sciences et Techniques : assistance et conseil de lEtat sénégalais dans le cadre de la définition et de la mise en œuvre de la politique nationale en matière de science et technologie.

5 Politique STI : Gouvernance Un Document de Politique Sectorielle est actuellement en cours délaboration pour les besoins du Cadre de Dépenses Sectorielles à Moyen Terme (CDSMT) : gestion axée sur les résultats Contribution au Document de Politique Economique et Sociale (DSRP III) Contribution au 11 ème Plan National

6 Politique STI : Acteurs R&D (1) Secteur Enseignement supérieur : 1.Université Cheikh Anta Diop de Dakar avec 117 laboratoires en Université Gaston Berger de Saint-Louis 3.Université de Thiès 4.Université de Ziguinchor 5.Université de Bambey 6.Ecoles supérieures 7.CHU avec des laboratoires qui ont produit des résultats scientifiques internationalement reconnus comme le laboratoire de bactériologie, virologie qui a contribué à la découverte du VIH2.

7 Politique STI : Acteurs R&D (2) Secteur de lEtat 1.Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA) 2.Institut de Technologie Alimentaire (ITA) 3.Institut National de Pédologie (INP) 4.Centre de Suivi Ecologique (CSE) 5.Direction de la Protection des Végétaux (DPV) 6.Centre Expérimental de Recherche et dEtudes pour lEquipement (CEREEQ) 7.Institut National dEtude et dAction pour le Développement de lEducation (INEADE)

8 Politique STI : Acteurs R&D (3) Secteur Privé et Institutions Privées Sans But Lucratif (IPSBL) 1.Fondation Pasteur 2.Prometra 3.Manobi 4.Ceres Locustox 5.Sodefitex

9 Politique STI : Acteurs R&D (4) Autres 1.Institut de Recherche pour le Développement 2.Centre International de Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) 3.Africa Rice 4.Conseil pour le Développement de la Recherche en Sciences Sociales en Afrique (CODESRIA)

10 Politique STI : Acteurs Services S-T 1.Centre National de Documentation Scientifique et Technique 2.Centres de Recherches et dEssais 3.Bibliothèques universitaires 4.Musées de lIFAN 5.Centre National de Cartographie 6.Association Sénégalaise de normalisation 7.Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie 8.Agence Nationale de la Météorologie 9.Système dInformation Scientifique et Technique

11 Politique STI : Acteurs Enseignement S-T 1.Universités publiques et privées 2.Ecoles Supérieures: Ecole Polytechnique de Thiès Ecole Nationale Supérieure dAgriculture Ecole Nationale de Statistiques et dEconomie Appliquée Etc.

12 Politique STI : Financement 1.Le Ministère de lEnseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique avec : Les subventions aux universités et écoles supérieures le Fonds dImpulsion de la Recherche Scientifique et Technologique (FIRST) qui est un fonds compétitif (411 millions FCFA); le Fonds de Publication, et les Groupes Thématiques Programmés (GTP) (250 millions CFA) 2.Le Ministère de lAgriculture avec le Fonds National de Recherche Agricole et Agro-alimentaire (FNRAA) (plus dun milliard de FCFA) 3.La coopération internationale (AIEA, CRDI, IRD, AUF, CIRAD, etc.)

13 Politique STI : Financement Données 2008

14 Politique STI : Structures dinnovation Pas de système dinnovation en place mais des structures concernées telles que : 1.Lagence Sénégalaise de lInnovation Technologique : appui et financement des inventeurs et innovateurs 2.Lassociation sénégalaise de normalisation : promotion de la qualité, élaboration de normes nationales, mise en place dun système de certification 3.Le Service de la Propriété Industrielle 4.Agence de Promotion de lInvestissement (APIX) 5.ADIE 6.ARTP

15 Politique STI : Initiatives 1.Projet de développement dun Parc Scientifique et Technologique avec lassistance technique des Nations Unies 2.Implantation des incubateurs dans les régions par le Ministère de lIndustrie, des mines et des PME 3.Incubateur de lUCAD 4.Domaine dInitiative et dInnovation Economique de lUGB 5.Cybervillage 6.Projet de lIncubateur TIC avec la SCA et Infodev

16 Politique STI : Contraintes une faiblesse organisationnelle ; une absence de système national dinnovation ; une diversité des statuts des personnels de recherche ; une absence dactivités de recherche développement dans les entreprises ; une faiblesse des équipements de lensemble des institutions nationales ; une insuffisance de lintervention de luniversité dans la R-D, et le transfert de technologie.

17 Politique STI : Défis 1.Bâtir un Système National de Recherche Scientifique et dInnovation Technologique fort et organisé 2.Promouvoir une recherche fondamentale et appliquée capable de stimuler les secteurs vitaux de léconomie, comme lagriculture, lindustrie, lénergie, la santé, les technologies de linformation et de la communication, la pêche, lélevage, lenvironnement, le commerce, les services, etc. ; 3.Valoriser et la vulgariser les résultats de la recherche

18 Indicateurs STI : Contexte Le Sénégal ne produit pas de façon systématique des statistiques et indicateurs de R-D. Cependant il existe des rapports et documents relatifs au Potentiel Scientifique et Technique (répertoire des chercheurs, annuaire des centres de recherche et de documentation). En rapport avec le bureau Science et Technologie du NEPAD, une enquête a été lancée en 2009 et les résultats de cette enquête sont en cours de validation.

19 Indicateurs STI : Enquête 2009 (ASTII) - Méthodologie Secteurs retenusEchantillonnage Enseignement supérieurRecensement exhaustif Institutions privées sans but lucratif (IPSBL) Choix raisonné Entreprises du secteur moderne Choix raisonné Etat- Recensement exhaustif (centres et instituts de recherche) - Choix raisonné (autres structures publiques)

20 Quelques résultats (1)

21 Quelques résultats (2) Domaines ScientifiquesHommesFemmesTotal Sciences agricoles Sciences de l'Ingénierie et technologiques Sciences exactes et naturelles Sciences humaines Sciences médicales et sanitaires Sciences sociales TOTAL PP

22 Quelques résultats (3) QUALIFICATIONHommesFemmes CITE 97 5A CITE 97 5B115 CITE Total PP

23 Quelques résultats (4) AGEHommesFemmesTotal 65 ans et plus18321 De 25 à 34 ans De 35 à 44 ans De 45 à 54 ans De 55 à 64 ans Moins de 25 ans TOTAL PP

24 Quelques résultats (5)

25 Recommandations 1.Mise en place dun dispositif cohérent et stable pour un bon système dinformations statistiques sur la R&D et linnovation un observatoire par exemple pour le suivi des indicateurs de la science et la technologie 2.Amélioration les instruments de collecte (questionnaire de données individuelles) fonds compétitifs, gestion des doublons, … 3.Organisation de lenquête (meilleure pise en compte des TIC pour la création dun entrepôt de données) 4.Renforcement des capacités en gestion de base de données et doutils statistiques 5.Dotation annuelle de fonds par le budget de lEtat pour la pérennisation du projet

26 Merci Thank you Dieureudieuf Someone who never made a mistake has never tried something new Albert Einstein


Télécharger ppt "Bamako 10-13 Mai 2010 Atelier régional de renforcement des capacités sur la révision des politiques des sciences, de la technologie et de linnovation (STI)"

Présentations similaires


Annonces Google