La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PROJET DETABLISSEMENT 2013 - 2017. Le projet détablissement 2013 - 2017 Chapitre 1 - Sommaire et introduction Chapitre 2 - Projet médical Chapitre 3 -

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PROJET DETABLISSEMENT 2013 - 2017. Le projet détablissement 2013 - 2017 Chapitre 1 - Sommaire et introduction Chapitre 2 - Projet médical Chapitre 3 -"— Transcription de la présentation:

1 PROJET DETABLISSEMENT

2 Le projet détablissement Chapitre 1 - Sommaire et introduction Chapitre 2 - Projet médical Chapitre 3 - Projet de soins et de prise en charge du patient Chapitre 4 - Projet managérial Chapitre 5 - Projet social Chapitre 6 – Politique damélioration de la qualité, gestion des risques et sécurité des soins Chapitre 7 - Plan directeur Chapitre 8 - Schéma directeur du système dinformation Chapitre 9 - PPI Chapitre 10 - PGFP

3 Le projet détablissement Chapitre 1 Sommaire et introduction

4 Le projet détablissement Chapitre 2 Projet médical

5 (SOMMAIRE) 1. BILAN du PRECEDENT PROJET D ETABLISSEMENT ET ANALYSE INTERNE 2. ANALYSE EPIDEMIOLOGIQUE, BESOINS DE SANTE ET OFFRE DE SOINS EN PSYCHIATRIE 3. PROJET MEDICAL Guide de lecture du projet médical Projet médicaux, par pôles 3 Actions, par pôle, avec ou sans moyens nouveaux 4 Thématiques transverses en lien avec les Missions de Service Public 5 Relations avec les partenaires : UNAFAM, etc. Chapitre 2 – Projet médical

6 Orientations stratégiques CPOM (rappel) Sanitaire 1 – Organiser et conforter laddictologie marnaise 2 – Remettre à niveau les effectifs soignants de létablissement 3 – Créer une unité de crise pour adolescents Médico-social 1 – Créer des places daval (FDV, FAM, MAS) 2 – Développer le maillage (réseau) avec le secteur médico-social. Chapitre 2 – Projet médical

7 Méthodologie retenue –Rappel : sur le principe du secteur, le Projet Médical est les reflet des axes principaux de chaque pôle. –Association des partenaires (association de familles) à lélaboration du Projet médical Chapitre 2 – Projet médical

8 Thématiques reprises par les axes de pôle Chapitre 2 – Projet médical

9 Prise en charge du patient / Organisation du secteur I01 et I02 (Axe 5) Développer lactivité de thérapie familiale au CMP enfants ZCH (Axe 1) Replacer le projet médical au centre de lorganisation et du fonctionnement du pôle ZVI (Axe 3) développer le partenariat et renforcer les liens entre les différentes UF gérées par le pôle ZVI (Axe 4) Développer et diversifier les prises en charge à lUnité Intersectorielle de Sociothérapie ZEP (Axe 3) Soutien du travail à la Maison Communautaire Thérapeutique ZEP (Axe 2) Augmentation des capacités daccueil du CATTP ZR4 (Axe 1) Amélioration de laccueil des patients dans chacune des unités du service ZR5 (Axe 1) Mutualisation des locaux des CMP / CATTP des pôles ZR5 et ZR6 ZR5 (Axe 2) Redéfinir le projet médical et de PEC du patient de lHJ – travail avec les partenaires ZR5 (Axe 3) Diversifier loffre de soins par de nouvelles compétences thérapeutiques ZR6 (Axe 1 et 2) Prise en charge en CMP – développer et améliorer par la mutualisation des locaux Chapitre 2 – Projet médical Thématiques reprises par les axes de pôle

10 Formation continue et partage des connaissances ZR4 (Axe 3) : Amélioration de la formation continue et du partage des connaissances ZR4 (Axe 4) : Renfort des interventions externes grâces aux colloques et DU I01 et I02 ( Axe 5) développement de lactivité thérapie familiale au CMP enfants ZAL (Axe 3) Mutualisation des compétences, des expériences et des outils dans le cadre du futur pôle daddictologie de la Marne Chapitre 2 – Projet médical Thématiques reprises par les axes de pôle

11 Psychiatrie de liaison et relations avec les services durgences ZCH (Axe 3) : amélioration des prestations psychiatriques au CH de Chalons ZVI (Axe 2) : développer et structurer la psychiatrie de liaison au CH de Vitry le François ZEP (Axe 1) : développement de la psychiatrie de liaison et la gérontopsychiatrie Chapitre 2 – Projet médical Thématiques reprises par les axes de pôle

12 Places des usagers et droits des patients ZR4 (Axe 5) aider les patients à faire reconnaître leurs droits par le biais des AG, clubs et association HUMAPSY ZCH (Axe 7) : développer les réseaux associatifs ZAL (Axe 4) : développement du travail daccueil et daccompagnement de lentourage Chapitre 2 – Projet médical Thématiques reprises par les axes de pôle

13 Besoins en places daval (Orientation stratégique CPOM) ZR4 (axe 6) : FAM Dormans : Implication pour prise en charge des patients au FAM Dormans ZR6 (axe 4) : Maison thérapeutique - Reims ZCH (axe 6) : mise en place dun ESAT sur lagglomération chalonnaise ZCH (axe 4) : Maison thérapeutique - Châlons ZR5 (axe 4): Création dune maison thérapeutique - Reims ZR5 (axe 5) : Mise en place dun centre de réhabilitation psychosocial dans lagglomération rémoise Chapitre 2 – Projet médical Thématiques reprises par les axes de pôle

14 Optimiser la politique RH – stabilisation des moyens médicaux 51 P01 (Axe 1) : consolider effectif medical ZCH (Axe 2) : renforcer leffectif médical CMP et gérontopsychiatrie Chapitre 2 – Projet médical Thématiques reprises par les axes de pôle

15 Optimiser la politique RH - GPMC – projet social ZVI (Axe 5) : Promouvoir les séjours découvertes pour les personnels ZAL (Axe 3): Mutualisation des compétences, des expériences et des outils dans le cadre du futur pôle daddictologie de la Marne Amélioration des Conditions de Travail Pharmacie (Axe 2) : Diminuer limpact des tâches administratives sur léquipe des préparatrices Pharmacie (Axe 3) : Optimiser lutilisation du système dinformation Chapitre 2 – Projet médical Thématiques reprises par les axes de pôle

16 Prises en charge spécifiques/ Activités complémentaires/ Addictologie / recherche ZCH (Axe 5) : promotion des activités de neuropsychiatrie ZEP (Axe 4): Développement des prises en charge à médiation corporelle sur lunité Séraphine de Senlis I01 – I02 (Axe 1) : création dune unité fonctionnelle CMPE à Vitry le François I01 – I02 (Axe 2) : transformation du nombre de places dHJ en places CATTP au Centre de jour Winnicot I01 – I02 (Axe 3) : création dune unité dhospitalisation pour adolescents en crise I01 – I02 (Axe 4) : création dune unité dAccueil Familial Thérapeutique pour 51I02. ZAL (Axe 1) : mise en place et développement du pôle daddictologie de la Marne ZAL (Axe 2) Création dune unité de 15 lits daddictologie de niveau 2 à Reims Chapitre 2 – Projet médical Thématiques reprises par les axes de pôle

17 Autres Pharmacie (Axe 1) : automatisation de la dispensation des médicaments Pharmacie (Axe 4) : Organisation de léquipe des pharmaciens Chapitre 2 – Projet médical Thématiques reprises par les axes de pôle

18 Projets élaborés à moyens constants Chapitre 2 – Projet médical

19 Projets élaborés à moyens constants (1) ZR4 (Axe 2) : amélioration des articulations entre les unités fonctionnelles – fonction VAD P01 (Axe 1) : stabilisation des moyens médicaux P01 (Axe 3) : développer la consultation post pénale P01 (Axe 4) : Consolidation de la place du CRIAVS ZR6 (Axe 1) : Bâtir les articulations entre ZR5 et ZR6 - Amélioration des plages horaires daccueil des patients – ZR6 (Axe 2) Bâtir les articulations entre ZR5 et ZR6 - Augmentation des consultations psychiatriques ZCH (Axe 1) : remplacer le projet médical au centre de lorganisation et du fonctionnement du pôle ZCH (Axe 3) : amélioration des prestations psychiatriques au CH de Chalons ZCH (Axe 5) : Promotion des activités de neuropsychiatrie ZCH (Axe 7 ): développement du réseau associatif impliquant les patients dans un objectif de meilleure insertion sociale. Chapitre 2 – Projet médical

20 Projets élaborés à moyens constants (2) ZVI (Axe 2 ): développer et structurer la psychiatrie de liaison au CH de Vitry le François ZVI (Axe 3) : développer le partenariat et renforcer les liens entre les différentes UF gérées par le pôle ZVI (Axe 4 ): Développer et diversifier les prises en charge à lUIS ZVI (Axe 5 ): Promouvoir les séjours découvertes pour les personnels ZR5 (Axe 1) : mutualisation des locaux des CMP / CATTP des pôles ZR5 et ZR6 Chapitre 2 – Projet médical

21 Projets élaborés à moyens constants –(3) ZR5 - Axe 2 : redéfinir le projet médical et de PEC du patient de lHJ par le biais dun travail avec les partenaires ZR5 - Axe 3 : diversification de loffre de soins par de nouvelles compétences thérapeutiques ZEP - Axe 2 : Augmentation des capacités daccueil du CATTP ZEP - Axe 1 : développement de la psychiatrie de liaison et la gérontopsychiatrie ZEP - Axe 4 : Développement des prises en charge à médiation corporelle sur lunité Séraphine de Senlis I01 – I02 - Axe 2 : transformation du nombre de places dHJ en places CATTP au Centre de jour Winnicott I01 et I02 - Axe 4 : création dune unité dAccueil Familial Thérapeutique pour 51I02. I01 et I02 - Axe 5 : développement de lactivité thérapie familiale au CMP enfants Chapitre 2 – Projet médical

22 Projets élaborés à moyens constants –(4) ZAL : Axe 1 : mise en place et développement du pôle daddictologie sanitaire de la Marne ZAL - Axe 3 : Mutualisation des compétences, des expériences et des outils dans le cadre du futur pôle daddictologie de la Marne ZAL - Axe 4 : développement du travail daccueil et daccompagnement de lentourage Pharmacie - Axe 3 : Optimiser lutilisation du système dinformation Pharmacie - Axe 2 : Diminuer limpact des tâches administratives sur léquipe des préparatrices Pharmacie - Axe 4 : Organisation de léquipe des pharmaciens Chapitre 2 – Projet médical

23 Projets demandant des moyens nouveaux Chapitre 2 – Projet médical

24 Projets demandant des moyens nouveaux (1) ZCH (Axe 6) : création dun ESAT spécialisé dans laccueil des handicapés psychiques à Châlons en Champagne ZVI (Axe 6) : Restructuration des unités : aménagement de Tilleuls pour accueil patients Wallon et construction neuve de Tilleuls (financement déjà assuré dans le cadre du Plan pluriannuel dinvestissement) ZR6 (Axe 4) et ZR5 (Axe 4): création dune maison thérapeutique sur Reims ZR5 (Axe 5): mise en place dun centre de réhabilitation psychosocial dans lagglomération rémoise ZEP (Axe 3): soutien du travail à la Maison Communautaire Thérapeutique –1 IDE supplémentaire I01 – I 02 (Axe 1): création dune unité fonctionnelle CMPE à Vitry le François I01 – I02 (Axe 3) : création dune unité dhospitalisation pour adolescents en crise ZAL (Axe 2) : Création dune unité de 15 lits daddictologie de niveau 2 à Reims Pharmacie (Axe 1) : automatisation de la dispensation des médicaments Chapitre 2 – Projet médical

25 Projets demandant des moyens nouveaux (2) P01 (Axe 2) : formation destinée aux agents de la pénitentiaire P01 (Axe 5) mise en place ECT (financement déjà assuré dans le cadre du Plan pluriannuel dinvestissement) ZR4 (Axe 2) : amélioration des articulations entre les unités fonctionnelles – fonction VAD ZR6 (Axe 3) : Développer laccueil familial thérapeutique dans une visée intersectorielle ZR6 (Axe 4) : création dune maison thérapeutique dune dizaine de lits au sein de la ville de Reims offrant une nouvelle possibilité dalternative à lhospitalisation et à vocation intersectorielle ZCH (Axe 2): renforcement de leffectif médical au CMP et dans léquipe mobile de géronto-psychiatrie (après avoir déjà pourvu les postes vacants) ZCH (Axe 4) : développer loffre dhébergement thérapeutique à Chalons en Champagne : réouverture appartement ou maison thérapeutique Chapitre 2 – Projet médical

26 Thématiques en lien avec les Missions de Service Public Chapitre 2 – Projet médical

27 Thématiques transverses en lien avec les Missions de Service Public Addictologie : Prise en charge des personnes souffrant de conduites addictives Hospitalisation Prolongée - Prises en charge au long cours Structures alternatives, HJ ou autres Précarité - Prise en charge des personnes en situation de précarité Prise en charge des personnes hospitalisées sans leur consentement Circuit de lurgence et CUMP Recrutements médicaux, Effectifs médicaux, Démographie des professionnels de santé/attractivité des ES autorisés à lactivité de psychiatrie Prise en charge des adolescents Prise en charge des personnes âgées Prise en charge des malades difficiles Prise en charge des personnes détenues Chapitre 2 – Projet médical

28 Relations avec les partenaires – usagers Ce qui a été demandé par lUNAFAM : Un interlocuteur désigné par pôle – relais avec lUNAFAM Des rencontres régulières (au moins annuelles) avec chaque chef de pôle Axe constant (déjà dans le CPOM) Poursuite du partenariat avec les structures médico sociales – dans le cadre de chaque pôle Chapitre 2 – Projet médical

29 Le projet détablissement Chapitre 3 Projet de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques (PSIRMT) sanitaire et médico-social, et de prise en charge du patient

30 « Créer le navire, ce n'est point le prévoir en détail (...) Je n'ai point à connaître chaque clou du navire. Mais je dois apporter aux hommes la pente vers la mer. » (Saint-Exupéry) Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

31 Sommaire La politique de soins La méthodologie délaboration, de mise en œuvre et dévaluation du projet de soins Les axes de progrès du PSIRMT Les fiches actions Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

32 Définition du PSIRMT La politique de soins : Le Psirmt : le prendre soin Le PSIRMT : au cœur de trois attentes indissociables Celles de la personne soignée Celles des professionnels de soins Celles de linstitution Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

33 Il a pour volonté : - de devenir le fil conducteur pour les professionnels issus des filières infirmières médico-techniques et de rééducation, et de donner du sens aux pratiques soignantes - de développer la professionnalisation des paramédicaux afin dassurer une prise en charge de qualité - dêtre opérationnel Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

34 Le PSIRMT sarticule avec : Le projet médical et trouve sa place dans la complémentarité quil apporte, Le projet social, Le projet qualité et gestion des risques Méthodologie de travail : démarche projet Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

35 Groupe de travail et pilotage Comité de suivi du projet de soins Ex dune fiche action Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

36 Axe 2 : améliorer la coordination des soins…. Cest aussi soigner Thématiq ue Référence législative Objectif(s) Général Objectifs opérationnel s ActionsPilote copilot e EchéanceIndicateursEvaluation Le jour et la nuit Décret relatif aux parties IV et V Assurer la continuité et la sécurité des soins des personnes hospitalisé es du personnel soignant Renforcer la cohésion déquipe jour nuit au sein de léquipe de lunité Assurer la continuité de la P e C au sein de lorganisation institutionnell e - favoriser la participation des équipes aux groupes de travail de lunité, du pôle - harmoniser les pratiques au sein des équipes J/ N -travailler ensemble sur lorganisation pour une meilleure complémentarité -développer une cohérence dans la planification des actes et des tâches entre le jour et la nuit Nombre de réunions de concertation Jour -nuit Référentiel compétenc es IDE Réactualiser les connaissances et développer les compétences Proposer des stages de jour aux équipes de nuit et inversement

37 Axe 1 Droits des patients et parcours de prise en charge « Obligation est faite à linfirmier de soigner en respectant lhomme dans son intégrité, sa différence ses mœurs et ses coutumes » Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

38 Axe 1 Droits des patients et parcours de prise en charge Accueil, organisation du séjour et de la sortie patient : Un projet de soins dans chaque unité Un plan de soins pour chaque prise en charge Les écrits professionnels Les transmissions Le parcours de prise en charge en lien avec la CME Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

39 Axe 1 Droits des patients et parcours de prise en charge Linformation du patient liée aux soins Dommage lié aux soins La promotion de la bientraitance et la prévention de la maltraitance ……… 1. Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

40 Axe 2 : Améliorer la coordination des soins… Cest aussi soigner : politique de prise en charge des patients et pratique de soins 1. Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

41 Axe 2 : Améliorer la coordination des soins…. Cest aussi soigner 2.1 Le DPAI : écrits professionnels (IDE, AS..) et tenue 2.2 Renforcer les aspects métiers : mettre en sens les restrictions de liberté, référence infirmière, entretien première intention, activité thérapeutique …. 1. Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

42 Axe 2 : Améliorer la coordination des soins…. Cest aussi soigner 2.3 La continuité et coordination des équipes: jour/ nuit, intra /extra. réunion clinique (réunion interprofessionnelle) Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

43 Axe 2 : Améliorer la coordination des soins…. Cest aussi soigner Prises en charges spécifiques 2.4 La mise en chambre disolement, les contentions Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

44 Axe 2 : améliorer la coordination des soins…. Cest aussi soigner 2.5 Garantir à tout individu en situation durgence vitale dans lenceinte de létablissement, une prise en charge efficace 2.6 Mettre en œuvre les moyens existants pour soulager la douleur Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

45 Axe 3 Développer les compétences individuelles et collectives des acteurs …cest favoriser lépanouissement professionnel Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

46 Axe 3 Développer les compétences individuelles et collectives des acteurs 3.1 Fonction encadrement : rendre plus lisible le rôle et les missions de lencadrement; le positionnement dans le pilotage opérationnel des secteurs et pôles dactivités cliniques et médico- techniques 3.2 Faciliter lémergence et faciliter les projets professionnels Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

47 Axe 3 Développer les compétences individuelles et collectives des acteurs 3.3 Harmoniser une politique de tutorat pour une réponse individualisée auprès des étudiants; élèves et nouveaux arrivants 3.4 Développer la connaissance des professionnels en terme de responsabilité professionnelle Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

48 Axe 4 Inscrire la politique de soins dans une démarche qualité, sécurité … cest prévenir et gérer le risque EPSMM Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

49 Axe 4 Inscrire la politique de soins dans une démarche qualité, sécurité Mettre en œuvre une politique de sécurisation et defficience des soins Sintégrer dans la démarche qualité institutionnelle Chapitre 3 – PSIRMT Sanitaire, Médico-social et PEC patient

50 Le projet détablissement Chapitre 4 Projet managerial

51 Sommaire A - Préambule 1 -laffectio societatis 2- les choix à mener, les priorités à définir 3- limplication des personnels et la contribution au bon fonctionnement B – Gouvernement et organisation de lhôpital 1 - le conseil de surveillance 2 – le directoire 3 – CME et CTE 4 – CSIRMT 5 – le directeur 6 – léquipe de direction 7 – lorganisation et la gestion en pôles les chefs de pôle et les délégations lencadrement supérieur lencadrement de proximité Chapitre 4 – Projet managerial

52 1) L « affectio societatis » (volont é de porter un projet commun) - l objet social de l hôpital Qu est ce qui rassemble les personnels que nous sommes et justifient notre travail et notre action ? Une mission d é volue par la soci é t é – à travers l Etat qui organise cette soci é t é – de soigner des patients atteints de pathologies psychiatriques. Lorganisation en psychiatrie est structurée par la notion de « sectorisation », prise en charge du patient par une même équipe dans un territoire géographique donné. lensemble des personnels ont une conscience plus ou moins précise de cette mission et de sa déclinaison. Cela pose la question dune « conscientisation » en ce sens pour éviter des déphasages avec la mission et une pleine appréhension de l « affectio societatis » Chapitre 4 – Projet managerial

53 Le management (ou gouvernement) de lhôpital aura à sassurer (notamment): - de la prise de conscience de la mission commune - de la prise de conscience de lautre - pour garantir que le patient soit traité avec le professionnalisme et lhumanité voulue – et pour garantir que les différents membres de léquipe travaillent en synergie en vue de lobjectif à atteindre – lui même préalablement défini avec clarté. Chapitre 4 – Projet managerial

54 2) Les choix à mener, les priorités à définir Lhôpital dispose de moyens attribués par lEtat. Ces moyens étant par nature limités, il faut en permanence assurer des choix, définir des priorités. Le non choix ou la non priorisation, ou le maintien de lexistant, est lui même un choix. Le management doit permettre dassurer ces choix, de définir les priorités au meilleur niveau, cest à dire à léchelon où les choix, les priorités, peuvent être définis avec le plus de pertinence et de lucidité : application du principe de subsidiarité. Chapitre 4 – Projet managerial

55 3) Limplication des personnels et la contribution au bon fonctionnement Le management doit rechercher une adhésion des personnels à l « affectio societatis » et aux choix posés. Cette adhésion est le résultat à la fois dune confiance dans lautorité et une participation à la définition des choix posés. Le management dit « traditionnel » est réputé avoir fait la part belle à la première partie de ce postulat, tandis que le management dit « participatif » est réputé faire la part belle à la seconde partie du postulat. Dans les faits, la réussite du management est fondée sur un mixte des 2, une savante alchimie qui dépend de lobjectif à atteindre, de la tâche à accomplir, de lenvironnement, des circonstances et des personnes. Chapitre 4 – Projet managerial

56 B – Gouvernement et organisation de lhôpital 1 - le conseil de surveillance 2 – le directoire 3 – CME et CTE 4 – CSIRMT 5 – le directeur 6 – léquipe de direction 7 – lorganisation et la gestion en pôles les chefs de pôle et les délégations lencadrement supérieur lencadrement de proximité Chapitre 4 – Projet managerial

57 Synthèse A partir des pistes et suggestions développées, il apparaît utile : - dévaluer lorganisation du management de létablissement dans ses différentes fonctions (anticiper et prévoir, organiser, décider, motiver, évaluer )– cf document HAS de janvier 2005 « guide pour lauto diagnostic des pratiques de management en établissement de santé). Ce travail pourrait être mené par le directoire élargi aux chefs de pôle + encadrement supérieur et de proximité – selon des modalités à définir En fonction de cette évaluation, de (re)-préciser et dexpliciter ce qui doit lêtre, en termes de valeurs ou de moyens. Par le biais dune mise à jour continue de ce projet managérial, comme pour les autres volets de ce projet détablissement. Chapitre 4 – Projet managerial

58 Communication interne « Un moyen au service de la motivation et de l adh é sion des personnels aux mesures prises pour assurer la mission de service public ». Aujourd hui les moyens mis en œ uvre sont les suivants : - l a relation directe à privil é gier dans tout ce qui ne rel è ve pas seulement d une information mais d une communication (avec dialogue), ou de la pr é paration d une prise de d é cision - les supports d information à diffusion individuelle ou collective : le principal é tant la messagerie interne, avec les courriels ou les courriers traditionnels (qui disparaissent peu à peu au profit des premiers) - les canaux d é cisionnels : notes de service ou d é cisions - les supports « f é d é rateurs » : journ é es d int é gration des nouveaux arrivants, « fil infos », site internet de l é tablissement, c é r é monie des v œ ux, é v é nements festifs des diff é rents pôles, inaugurations, journaux – à vis é e th é rapeutique - r é alis é s par certaines unit é s, etc. Chapitre 4 – Projet managerial

59 Communication externe Assur é e et/ou f é d é r é e par la direction de la communication. Permanente : - site internet - livrets d accueil - flyers à destination de certains publics cibles pour faire conna î tre nos prestations ou de nouvelles prestations Ponctuelle, à l occasion de : - inaugurations - é v é nements marquant la vie de l é tablissement (parfois accidentels – et, dans ce cas elle est r é active, ou parfois subie) - reportages sollicit é s ou demand é s à certains pôles Chapitre 4 – Projet managerial

60 Développement durable Chapitre 4 – Projet managerial Pour être durable, le développement doit concilier trois éléments majeurs : l'équité sociale, la préservation de l'environnement et l'efficacité économique. Incité par un contexte réglementaire croissant et la certification des établissements de santé, lEPSMM a engagé une démarche développement durable autour de deux axes stratégiques: - réduire son impact sur lenvironnement. - utiliser judicieusement lénergie et les ressources naturelles.

61 Développement durable Cette démarche sest concrétisée par: La mise en place dun groupe de travail sur le DD en 2012La mise en place dun groupe de travail sur le DD en 2012 Ladhésion au réseau du C2DS début 2013Ladhésion au réseau du C2DS début 2013 La communication régulière darticles dans Fil infos depuis 2012La communication régulière darticles dans Fil infos depuis 2012 Des actions et réflexions menées sur différents thèmes cibles : déchets, achats responsables, analyse des consommations énergétiques, projet social, formation et sensibilisation du personnel…Des actions et réflexions menées sur différents thèmes cibles : déchets, achats responsables, analyse des consommations énergétiques, projet social, formation et sensibilisation du personnel… Chapitre 4 – Projet managerial

62 Développement durable Les projets identifiés dans ce projet détablissement sont: Formation DD (éco-conduite, « développement durable »,…) Sensibilisation du personnel. Développement des achats auprès des ESAT. Développement de cibles HQE lors des opérations de travaux. Maîtrise des consommations énergétiques. Poursuivre la politique de tri et de réduction des déchets. Chapitre 4 – Projet managerial

63 Le projet détablissement Chapitre 5 Projet social

64 ( sommaire) Préambule : cadre de référence du projet social ·Le cadre législatif et réglementaire : art. L du code de la Santé Publique ·Les enjeux du projet social ·La méthodologie du précédent projet social 2008/2012 ·La méthodologie retenue pour le projet social 2013/2018 ·Lenvironnement du projet social Lenvironnement interne Lenvironnement externe Chapitre 5 – Projet social

65 Axe 1 : Les liens avec les autres projets Les liens avec les projets médicaux et de soins sont importants. Une cohérence densemble est indispensable entre le projet médical et le projet social au sein du Projet dEtablissement. La mise en œuvre des axes de pôles a des conséquences en ce qui concerne les effectifs, la formation et la politique de mobilité et de gestion des compétences. Chapitre 5 – Projet social

66 Axe 2 - Développer une politique de GPMC - Homogénéiser la procédure dévaluation par la mise en place dun cadre informatique. - Disposer dun outil daide à la décision performant permettant : * de faciliter lexploitation des évaluations * didentifier les compétences et potentiels de chaque professionnel, y compris les compétences rares, existantes ou à acquérir * de mesurer et réduire les écarts entre les ressources actuelles et les besoins futurs en définissant les moyens daction associés : recrutement, formation, mobilité, reconversion. Chapitre 5 – Projet social

67 Axe 2 - Développer une politique de GPMC Pour lAgent - Offrir à lagent une vision claire de son niveau de compétences par rapport au niveau requis - Améliorer le développement de ses compétences grâce à un meilleur aiguillage vers les formations disponibles - Orienter la carrière de lagent à partir dun projet professionnel Chapitre 5 – Projet social

68 Axe 2 - Développer une politique de GPMC Pour lEncadrement - Faciliter laccès aux données agent : profil métier, historique administratif, résultats des précédentes évaluations, formations reçues… -Faciliter la procédure dévaluation -Faciliter léchange autour des perspectives dévolution de carrière par la mise à disposition automatique de la liste des formations et des passerelles correspondant à chaque métier - Permettre dexploiter des données statistiques (pyramides des âges, tableaux de départs à la retraite) Chapitre 5 – Projet social

69 Axe 3 : Développer la formation professionnelle Le CPOM (annexe 6 ) mentionne déjà les principaux axes du Plan de formation pour les 5 prochaines années : Axes institutionnels, Axes de pôle, Promotion professionnelle, DIF, Préparation au concours Rappel des actions de formation définies dans le SROS : - Encourager et accompagner lémergence de compétences infirmières de haut niveau en psychiatrie, sanctionnées par un Diplôme dUniversité (DU). - Organiser le tutorat des nouveaux arrivants. - Encourager la formation de formateurs internes. - Développer les possibilités de formations inter-établissements (formation de professionnels d'un établissement psychiatrique par ceux d'un autre établissement psychiatrique de la région) sur le modèle de ce qui a été entrepris avec la formation OMEGA. Chapitre 5 – Projet social

70 Axe 4 : Développer la Qualité de vie au travail Document unique Formation sur les bonnes pratiques ergonomiques Prévention de la violence Prévenir les risques psychosociaux (RPS) Politique handicap Chapitre 5 – Projet social

71 Axe 5 : Développer linformation, la connaissance mutuelle des différents services –Développer la connaissance mutuelle des services. –Accueil des nouveaux arrivants –Adapter et actualiser le règlement intérieur de létablissement Chapitre 5 – Projet social

72 Axe 6 : Améliorer le Dialogue Social 2 sens complémentaires : Dialogue entre la Direction et les organisations syndicales représentatives. Cest le dialogue institutionnel, défini par les textes, auquel il convient dajouter les instances consultatives qui sont le Comité Technique dEtablissement (C.T.E.), le Comité dHygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) et les Commissions Administratives Paritaires (C.A.P.). Ce dialogue social repose sur la qualité des relations entretenues avec les organisations syndicales. La participation active des partenaires sociaux dans les groupes de travail est aussi lun des facilitateurs du dialogue social. Il pourrait saccompagner également dune veille permettant de déceler les tensions éventuelles en amont Chapitre 5 – Projet social

73 Axe 6 : Améliorer le Dialogue Social Le deuxième, plus large, recouvre les notions de dialogue entre la Direction et lensemble des entités identifiées (comme les Pôles par exemple) et avec les différents corps professionnels. Cette définition est en réalité très proche de la communication institutionnelle. Cette qualité du dialogue avec le personnel implique une stratégie de communication interne visant à harmoniser et mettre en synergie toutes les formes dinformations existantes dans la structure. Tous les acteurs de linstitution doivent simpliquer dans cette dynamique, la direction tout particulièrement, immédiatement relayée par lencadrement et en articulation avec les chefs de pôle.. Elle doit permettre lexpression des personnels, favoriser les échanges dinformations et développer les projets de service. Le but est de permettre une circulation de linformation à double sens : - une information descendante qui éclaire la vie de linstitution et la politique de létablissement, - un dialogue susceptible de faire remonter les besoins et préoccupations des personnels quelque soit le canal dinformation. Chapitre 5 – Projet social

74 Le projet détablissement Chapitre 6 Politique damélioration de la qualité, gestion des risques et sécurité des soins

75 Principes généraux : Politique conjointe damélioration de la qualité, de la gestion des risques et de la sécurité des soins Approche globale de la prise en charge du patient et de laccompagnement du résidant Approche transversale et pluridisciplinaire pour une culture qualité et gestion des risques partagée par tous pour tous Intégration de facteurs techniques, de ressources humaines et organisationnels Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

76 Du bilan aux objectifs prioritaires … En cohérence avec les différents volets du projet détablissement et le CPOM En réponse aux problématiques de létablissement En lien avec les résultats de la certification et les premiers éléments de lévaluation interne En relation avec les résultats des indicateurs En concordance avec le contexte réglementaire Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

77 1.Poursuivre lamélioration de la qualité des soins et promouvoir la connaissance et le respect des droits des patients et des résidants 2.Développer et assurer une gestion des risques coordonnée et efficiente 3.Poursuivre la culture de lévaluation 4.Développer une culture partagée de la qualité –gestion des risques et sécurité des soins Les 4 objectifs prioritaires : Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

78 Objectif 1 Poursuivre lamélioration de la qualité des soins et promouvoir la connaissance et le respect des droits des patients et des résidants Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

79 Axes de travail mesurer la satisfaction des patients et résidants sassurer de la qualité de la tenue du dossier patient- résidant mettre en place une démarche de réflexion éthique au sein de létablissement informer les usagers et en conforter limplication dans les différentes instances développer lEducation thérapeutique et dautres formes déducation du patient informer le patient et résidant en cas de dommage lié aux soins Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

80 Objectif 2 Développer et assurer une gestion des risques coordonnée et efficiente Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

81 définir et mettre en oeuvre une politique de gestion des risques à priori poursuivre la politique de gestion des risques à posteriori assurer la coordination des vigilances réglementaires et son intégration dans la gestion globale des risques renforcer la lutte contre les infections associées aux soins, et garantir le respect des bonnes pratiques de prévention du risque infectieux définir et mettre en oeuvre une politique didentito-vigilance au niveau institutionnel Axes de travail (1) Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

82 améliorer la prise en charge médicamenteuse et prévenir les évènements indésirables liés au circuit du médicament définir et mettre en oeuvre une politique de gestion des risques des personnes mettre en oeuvre une politique de gestion des risques techniques garantir la sécurité du système dinformation / dossier patient poursuivre l organisation permettant de faire face aux situations de crise Axes de travail (2) Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

83 Objectif 3 Poursuivre la culture de lévaluation Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

84 assurer le suivi de la démarche de certification et dévaluation poursuivre le développement de lévaluation des pratiques professionnelles développer la culture de lévaluation Axes de travail Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

85 Objectif 4 Développer une culture partagée de la qualité- gestion des risques et sécurité des soins. Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

86 développer la communication promouvoir la sensibilisation et la formation des professionnels décentraliser et responsabiliser les professionnels mettre à disposition de lensemble des professionnels les documents institutionnels validés et actualisés faciliter la consultation documentaire permettre la consultation des comptes-rendus et relevés de conclusions des instances et comités Axes de travail Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

87 En conclusion La démarche qualité, gestion des risques et sécurité des soins implique un engagement de létablissement à long terme et requiert limplication de tous les professionnels. Elle doit être partagée par tous, à chaque niveau et dans chaque secteur. Les pôles sont des relais fondamentaux. Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

88 Le Bilan, se souvenir du passé… Décision de surseoir à la certification en octobre 2011: –1 réserve majeure EPP Pertinence des soins – 7 réserves –13 recommandations Visite de suivi en juillet 2012 : certification avec 9 recommandations Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

89 Le présent… Une organisation : posée et validée perfectible mais insuffisante Une démarche : portée par des initiés non acculturée Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

90 Certification : perspectives… 3 certifications = appropriation des différents outils et méthodes : évaluation, EPP, Gestion des Risques, parcours patient … V2014 = recentrage sur la réalité du terrain : management qualité-gestion des risques intégré dans le quotidien des équipes. Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

91 Certification : perspectives… Nouvelles pratiques exigibles prioritaires : -programme de lamélioration de la qualité et sécurité des soins critère 8 a -respect des libertés individuelles et gestion des mesures de restriction des libertés Critère 10 e -prise en charge somatique des patients Critère 17 b -continuité et coordination de la PEC des patients Critère 18 a -prise en charge médicamenteuse du patient Critère 20 a bis Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

92 Le mod è le Un effort dexemplarité : lengagement de la direction et de ses équipes lengagement de la CME et des pôles cliniques Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

93 Propositions de déclinaison Deux niveaux : 1. Pour les thématiques transversales: les PEP, parcours patient : Soit un groupe de travail pluriprofessionnel Soit une réflexion par pôle puis mise en commun Lapport méthodologique sera identique dans les deux cas. Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

94 Propositions de déclinaison 2. Au niveau de chaque pôle : Deux r é f é rents : un référent médical et un paramédical chargés de piloter la démarche au sein du pôle (en lien avec le contrat de pôle, le suivi des tableaux de bord …) A former à la démarche et aux outils qualité-gestion des risques-sécurité des soins Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

95 Propositions de déclinaison : Autres propositions de la CME : ……. Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

96 « La qualité n'est pas une action c'est une habitude. » Aristote Chapitre 6 – Qualité, gestions des risques, sécurité des soins

97 Le projet détablissement Chapitre 7 Plan directeur

98 Chapitre 7 – Plan directeur Le parc immobilier de lEPSM de la Marne représente environ m². Létablissement est propriétaire de 92,7 % des biens quil occupe. Les unités dhospitalisation en psychiatrie représentent m² pour 298 lits de psychiatrie. A compléter par une unité de 40 lits pour Malades difficiles, dune surface de 3800 m², et dune maison daccueil spécialisée de 48 lits pour une surface de 5728 m². La ratio global de 55 m² par lit parait satisfaisant, mais certaines unités dhospitalisation sont anciennes avec une hôtellerie qui nest plus conforme aux besoins des patients (chambre à 3 lits, 2 douches pour 25 patients) et un ratio m²/lit très faible (30 m²/lit). Les locaux des CMP CATTP ne sont pour certains plus en adéquation avec lactivité du secteur.

99 Chapitre 7 – Plan directeur Les orientations de ce plan directeur visent à améliorer les conditions daccueil des patients des secteurs dEpernay, de Vitry et de Sézanne, mais aussi à accompagner les projets médicaux: Réhabilitation et agrandissement des locaux pour les unités dadmission des pôles ZEP, ZSE et ZVI. Réhabilitation et agrandissement de locaux pour lunité de moyen / long séjour du pôle ZVI. Ouverture dun SSRA dans des locaux existants. Localisation dune unité pour adolescents. Identification dune unité dAddictologie de niv. 2.

100 Chapitre 7 – Plan directeur Les orientations de ce plan directeur visent à améliorer les conditions daccueil des patients des secteurs dEpernay, de Vitry et de Sézanne, mais aussi à accompagner les projets médicaux: Nouveaux bâtiments pour les CMP CATTP de Reims (ZR5, ZR6 et ZAL) et de Sézanne. Projet de création de 15 lits dhospitalisation en addictologie à Reims. Demande de création de 12 places supplémentaires à la MAS.

101 Chapitre 7 – Plan directeur Ce plan directeur prend en compte aussi les besoins de restructuration des bâtiments administratifs, des installations techniques et de gestion dénergie à travers les opérations suivantes: Restructuration des magasins et création dun local serveur. Remplacement des canalisations dAEP. Revalorisation du parc du site Pierre Briquet (espaces verts et voirie). Renouvellement de la chaufferie du site Pierre Briquet Travaux en vue déconomie dénergie (remplacement de fenêtres, isolation,…) Sécurisation de lalimentation en énergie électrique du site Pierre Briquet.

102 Chapitre 7 – Plan directeur Ce plan directeur représente un investissement denviron 24 millions en auto financement sur 6 ans. Les opérations en attente de financement (extension MAS, lit dhospitalisation en addictologie à Reims, unité pour adolescents) représentent 7 millions. Estimation financière:

103 Chapitre 7 – Plan directeur Site de lhôpital Pierre Briquet

104 Le projet détablissement Chapitre 8 Schéma directeur du système dinformation

105 Linfrastructure informatique de lEPSMM est constitué: Dun réseau assurant linterconnexion de 20 sites sur un réseau privé administré par le MIHPI. de 522 postes informatiques (dont 111 portables), 288 imprimantes et 17 serveurs. 70 logiciels utilisés dont 35 applications métiers. Constat: Un parc matériel vieillissant avec un âge moyen de 6 ans. Un plan de continuité dactivité peu structuré et des niveaux de criticité peu formalisés. Chapitre 8 – Schéma directeur informatique

106 Homogénéiser les accès aux ressources du système dinformation. Homogénéiser les accès aux ressources du système dinformation. Répondre aux enjeux du plan Hôpital Numérique. Répondre aux enjeux du plan Hôpital Numérique. Sécurisation de larchitecture informatique. Sécurisation de larchitecture informatique. Les orientations stratégiques:

107 Chapitre 8 – Schéma directeur informatique Homogénéiser les accès aux ressources du système dinformation. Homogénéiser les accès aux ressources du système dinformation. Favoriser le partage des données (centralisation) et gestion des accès distants ( Citrix, VPN) Favoriser le partage des données (centralisation) et gestion des accès distants ( Citrix, VPN) Homogénéiser les versions logiciels (mise à jour des licences et de la distribution des applications ) Homogénéiser les versions logiciels (mise à jour des licences et de la distribution des applications ) Déployer les applications métier ( GPMC, GDR, Gestion documentaire, Modules Cortexte, messagerie, Intranet ) Déployer les applications métier ( GPMC, GDR, Gestion documentaire, Modules Cortexte, messagerie, Intranet )

108 Chapitre 8 – Schéma directeur informatique Répondre aux enjeux du plan Hôpital Numérique. Répondre aux enjeux du plan Hôpital Numérique. sur les domaines constituants les « pré-requis » identités – mouvements identités – mouvements fiabilité – disponibilité fiabilité – disponibilité confidentialité confidentialité Définition HN 2012 Viser à rendre les systèmes dinformation (SI) plus performants, en particulier en termes de qualité et de sécurité des soins, en définissant un plan de développement et de modernisation des systèmes dinformation hospitaliers (SIH) Viser à rendre les systèmes dinformation (SI) plus performants, en particulier en termes de qualité et de sécurité des soins, en définissant un plan de développement et de modernisation des systèmes dinformation hospitaliers (SIH)

109 Chapitre 8 – Schéma directeur informatique Répondre aux enjeux du plan Hôpital Numérique. Répondre aux enjeux du plan Hôpital Numérique. Mise en place des interopérabilité Pastel / Cortexte Mise en place des interopérabilité Pastel / Cortexte Sécuriser le circuit du médicament ( interopérabilité, dématérialisation des commandes) Sécuriser le circuit du médicament ( interopérabilité, dématérialisation des commandes) Mise en place dun Plan de Reprise dActivité Mise en place dun Plan de Reprise dActivité Consolider le système de pilotage médicaux économique Consolider le système de pilotage médicaux économique Déployer les outils permettant dassurer et dévaluer la confidentialité Déployer les outils permettant dassurer et dévaluer la confidentialité

110 Chapitre 8 – Schéma directeur informatique Sécurisation de larchitecture informatique. Sécurisation de larchitecture informatique. Renouvellement du parc informatique entre 50 et 100 postes par an. Renouvellement du parc informatique entre 50 et 100 postes par an. Doublage de la salle serveur Doublage de la salle serveur Mise en place des outils permettant une continuité de service optimale ( disponibilité des systèmes et de linformation) Mise en place des outils permettant une continuité de service optimale ( disponibilité des systèmes et de linformation) Sécurisation des Accès Wifi Sécurisation des Accès Wifi

111 Chapitre 8 – Schéma directeur informatique Les principaux projets: 2013: mise en place des architectures du système dinformation avec intégration des nouveaux applicatifs: Hoptimal, Cortexte web (module prescription), GPMC, GDR, Circuit du médicament Interopérabilités Pastel/Cortexte, 2014: Interopérabilités Pastel/Cortexte, Sécurité et plan de reprise dactivité, Messagerie (accès externe et outil collaboratif) 2015: Mise à jour majeure de Cortexte, Editique (solutions dimpressions), Editique (solutions dimpressions), Amélioration des outils collaboratifs. Amélioration des outils collaboratifs / 2017: Accès wifi, Réflexion sur la téléphonie sur IP, Réflexion sur la téléphonie sur IP, Centralisation des accès informatiques. Centralisation des accès informatiques.

112 Chapitre 8 – Schéma directeur informatique Prévision budgétaire : Investissement sur 5 ans estimé à Coût dexploitation annuel de Renouvellement des équipements informatiques (dont postes de travail) de par an.

113 Le projet détablissement Chapitre 9 Plan Pluriannuel dInvestissement

114 Eléments contextuels Le plan pluriannuel dinvestissement découle du SROS, du CPOM et des projets médicaux. 1) Le SROS met laccent sur le renforcement des CMP/CATTP et la logique sectorielle qui prévaut pour lorganisation de la psychiatrie. Il aborde aussi des thématiques particulières – à caractère transversal ou intersectoriel – telles que les addictions, les enfants et adolescents, les personnes âgées et les publics précaires ainsi quune meilleure coordination des moyens rémois pour améliorer le parcours patient 2) Le CPOM rappelle les objectifs prioritaires de lEPSMM 3) Les projets médicaux reprennent ces thématiques : - renforcement des CMP/CATTP – leitmotiv qui revient dans tous les projets - développement de lextra hospitalier (appartements thérapeutiques, moyens séjour) sectoriel et intersectoriel - développement des places daval et du partenariat avec le secteur médico social - amélioration matérielle des conditions de prise en charge du patient avec des locaux dhospitalisation plus adaptés Chapitre 9 – PPI

115 Le PPI est la traduction de ces différentes orientations: Les opérations prévues au PPI représentent environ 31 millions deuros de travaux et 2 millions deuros déquipement. Le total financé dans le PGFP (sur la période du PE) représente de travaux se décomposant en : pour les services cliniques pour les services supports Les opérations nouvelles devront être financées avec des crédits spécifiques, qui conditionnent donc leur réalisation, et représentent environ 7 millions deuros de travaux et déquipements.

116 Sont mentionnées aussi : Toutes les opérations destinées à améliorer ou entretenir les services supports dont le schéma directeur informatique et sa valorisation pour un montant de Les besoins en renouvellement annuel déquipements – qui ne peuvent être rattachés à des opérations spécifiques – pour un montant de pour les mobiliers et matériels courants et un montant de pour le renouvellement régulier dun parc de plus de 100 véhicules. Chapitre 9 – PPI A échéance du projet détablissement en 2017, lensemble de lEPSMM (hors opérations nouvelles) aura été restructuré et offrira des conditions daccueil aux patients et des conditions de travail aux personnels correspondant aux exigences actuelles, prolongeant leffort entrepris dans le précédent projet détablissement.

117 Le projet détablissement Chapitre 10 Programme Global de Financement Pluriannuel

118 Quest-ce que le Plan Global de Financement ? Capacité de létablissement à mettre en œuvre son plan pluriannuel dinvestissement, sans menacer léquilibre de sa section dexploitation, en préservant les grands équilibres financiers, ce qui implique de maintenir un taux dendettement acceptable et compatible avec la réglementation en vigueur (décret du 14 décembre 2011). En ce qui concerne les dépenses de fonctionnement (ou dexploitation), lEPSMM na pas pris en compte les ressources nouvelles qui pourraient être allouées dans le cadre de la réduction des inégalités régionales, nétant pas en mesure de déterminer : - sur quels critères une éventuelle redistribution entre établissements de santé mentale de la région se ferait, - le montant de cette redistribution Si redistribution il y a, et en fonction du montant alloué, seront pris en compte les projets nouveaux ou le renforcement des projets existants validé dans le présent projet détablissement. Chapitre 10 – PGFP

119 La répartition interne (entre pôles) à lEPSMM de cette redistribution se fera après concertation au sein du directoire et après avoir recueilli les avis de la CME et du CTE. A titre dexemple, des dossiers comme le renforcement des CMP/CATTP, des VAD (visites à domicile en vue dun maintien à domicile), des structures alternatives à lhospitalisation complète essentielles pour le parcours patient (telles que les appartements thérapeutiques) seront pris en compte. Le suivi à domicile, qui est un objectif souvent réclamé par les familles devra aussi être pris en compte et nécessite des moyens supplémentaires. En attendant, de telles mesures ne pourront être mises en œuvre au sein dun pôle que par réorientation de moyens existants, en tenant compte des nouveaux besoins et des priorités définies par le présent projet détablissement, en articulation ave le SROS et le CPOM Chapitre 10 – PFGP

120 Dosage entre les capacités annuelles dautofinancement, le prélèvement sur son épargne (par utilisation du fonds de roulement) et le recours à lemprunt. 1) LEPSMM fait appel prioritairement à son épargne : - par prélèvement sur son fonds de roulement pour plus de 8,2 millions deuros en 2013 et 2014 (avec décalage possible sur 2015) 2) Secondairement, après utilisation de cette épargne, il est fait appel à lemprunt pour 7,9 millions deuros à partir de 2014 jusquà Le taux des emprunts a été calculé de manière volontairement pessimiste pour se prémunir contre des hausses éventuelles des taux dintérêt (emprunt à 5% sur 15 ans alors que les taux sont aujourdhui inférieurs). 3) Le reste du financement se fait par le biais des marges dégagées par létablissement, à travers sa capacité annuelle dautofinancement, alimentée principalement par les ressources damortissement. Chapitre 10 – PFGP

121 En fonction de ses différentes sources de financement, le taux de marge brute de létablissement reste satisfaisant, ne descendant pas en dessous de 4,26%. Lendettement de lEPSMM reste mesuré, Le PGFP permet aussi denvisager des économies significatives sur le titre 3 de la section dexploitation, consacré aux dépenses hôtelières et générales, par disparition de charges locatives sur le site rémois En contrepartie, lacquisition de nouvelles structures immobilières plus adaptées permet de produire des recettes damortissement de ces biens qui alimentent la capacité annuelle dautofinancement Chapitre 10 – PFGP

122 Le projet détablissement CONCLUSION


Télécharger ppt "PROJET DETABLISSEMENT 2013 - 2017. Le projet détablissement 2013 - 2017 Chapitre 1 - Sommaire et introduction Chapitre 2 - Projet médical Chapitre 3 -"

Présentations similaires


Annonces Google