La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Novembre 2010 Dispositif de crédibilisation - Les grandes lignes 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Novembre 2010 Dispositif de crédibilisation - Les grandes lignes 1."— Transcription de la présentation:

1 Novembre 2010 Dispositif de crédibilisation - Les grandes lignes 1

2 Novembre Établir une photographie du fonctionnement de la CBPE dans chaque région, Disposer dune photographie « comparable » dans les régions, Identifier les points forts et les points « perfectibles » dans la mise en œuvre de la CBPE Les objectifs

3 Novembre 2010 Audits internes : 6-8 régions par an Audits externes : 6-7 régions par an 3 Q ui est audité ? Comment ? Réalisation : Certis, pour les audits externes. Institut de lElevage pour les audits internes Il concerne tous les échelons de la mise en œuvre de la Charte dans la région : MOR (et MOD) Responsables d OPAV : 5 à 10 OPAV Environ 50 OPAV par an Techniciens d OPAV : 2 à 5 par OPAV Environ 150 techniciens d OPAV par an Élevages : 3 à 10 par OPAV Environ 400 élevages par an

4 Novembre Campagnes daudit 2008/2010 Pour tous : 3 ans = 1 audit externe + 1 audit interne Carte audits internesCarte audits externes

5 Novembre 2010 Campagne

6 Novembre Bilan global de la campagne 2009 Audit externe CNE Audit externe de 7 régions, 51 OPAV et 409 éleveurs Audit interne de 7 régions Fonctionnement très satisfaisant sur la campagne Globalement la campagne 2009 confirme les observations relevées lors de la campagne 2008

7 Novembre Points forts : -Forte implication des animateurs et bon fonctionnement du dispositif technique -Base de données régionale tenue à jour -Formation des techniciens à chaque nouvelle version globalement assurée Principales causes décarts : -Fonctionnement pas toujours régulier pour certains Comités de pilotage (voire absence de comité) -Retards dans les visites de renouvellement en élevages -Procédures de surveillance interne rarement formalisées -Absence de formation annuelle de routine des techniciens -Manuels Qualité régionaux pas toujours à jour -Tableau de bord régional tenu à jour mais pas toujours valorisé -Actions de communication (int/ext) pas toujours recensées en région

8 Novembre Points forts : -Bonne connaissance de la Charte, du dispositif, articulations avec les autres démarches -Visites réalisées avec sérieux, marges de progrès bien identifiées -Participation des techniciens aux formations proposées Principales causes décarts : -Défaut de Contractualisation avec le MOR (mais en forte baisse par rapport à 2008) -Retards dans la réalisation des visites de maintien -Non-identification de quelques situations « non validables »(mais concerne un très petit nombre décarts) -Absence de commentaires sur la grille pour les points en marge de progrès ou non validables pour quelques élevages Bilan Campagne 2009 au niveau des OPAV

9 Novembre Rappel de lobjectif des audits en élevage : permettre davoir un regard sur le fonctionnement et la qualité du dispositif Points forts : -Très bonne connaissance de la Charte (adhésion, référentiel et engagements connus par léleveur) -Les visites ont été conduites avec sérieux (tous les points de la Charte abordés, examen détaillé de lexploitation par le technicien) -Connaissance par les éleveurs (8/10) sur les points où ils peuvent encore progresser -Mise en œuvre des actions damélioration identifiée dans 2/3 des élevages (net progrès par rapport à 2008). Les motivations premières dengagement des éleveurs sont la volonté de bien faire et la réponse à une demande dun organisme ou dun technicien Bilan Campagne 2009 au niveau des élevages

10 Novembre Bilan Campagne 2009 Conformité des pratiques déleveurs Globalement dans les élevages : 1/3 éleveurs à lobjectifs sur tous les points (1/4 en « lait », 40% en viande) Le reste en marge de progrès sur 1 (25%) ou plusieurs points (40%) Quelques « non-validables » constatés Le point sur quelques pratiques clés : Hygiène, bien être et alimentation bien maîtrisés Carnet sanitaire 27% en marge de progrès (+ 15 éleveurs qui nont pu présenté leur carnet sanitaire) Environnement bien maîtrisé pour 8 éleveurs/10. Ecarts portant sur nouveautés version 2007 (traitement phytos….) Fiche de lexploitation pas toujours tenue à jour

11 Novembre Bilan Campagne 2009 Pour résumer : Bon fonctionnement général du dispositif, bonne connaissance des éleveurs du contenu et des objectifs et mise en application Des marges de progrès qui subsistent : - Une dynamique professionnelle à relancer dans plusieurs régions -Des procédures à formaliser -Des délais entre visites à améliorer -Des formations de routine pour les techniciens à mettre en place -Des élevages à accompagner sur les nouveautés « version 2007 » (carnet sanitaire, enregistrement traitement phytos…) Dispositif de surveillance semble efficace : écarts en diminution dans les régions ayant eu leur 2ème audit. A confirmer avec la campagne 2010.

12 Novembre 2010 En conclusion La Charte constitue vraiment une « norme » professionnelle pour les éleveurs Les visites sont le plus souvent réalisées avec sérieux Les maîtres dœuvre régionaux sont très impliqués et portent la Charte.


Télécharger ppt "Novembre 2010 Dispositif de crédibilisation - Les grandes lignes 1."

Présentations similaires


Annonces Google