La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Thierry Lancien IMAGINES Image, histoire, société Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 Evénement et représentation 19 mars 2008 Strasbourg. Des clefs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Thierry Lancien IMAGINES Image, histoire, société Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 Evénement et représentation 19 mars 2008 Strasbourg. Des clefs."— Transcription de la présentation:

1 Thierry Lancien IMAGINES Image, histoire, société Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 Evénement et représentation 19 mars 2008 Strasbourg. Des clefs pour apprivoiser la télé OCCE

2 1ère partie

3 Plan 1ère partie Les notions dévénement et de représentation Evénement et histoire Evénement et médias Perspective socio historique Perspective médiatico historique

4 Deux thèses Primauté des faits: image seulement véhicule, diffuseur –Histoire positiviste Primauté à la représentation: événement pur fait de langage –Position gouvernée par les sciences du langage –Philosophie analytique, déréalisation du monde En fait relation dialectique

5 Deux notions Evénement: Distinction fait/événement Evénement; champ historique, choix, hiérarchie, caractère inédit Puis question de lappréhension

6 Deux notions Représentation: Assurer la présence de quelque chose dabsent à travers des modes dexpression, une interprétation Question de labsence et tv (direct) Tension entre monstration/transparence et construction/reconstitution

7 Evénement: histoire/médias Evénement et histoire –Paul Veyne, Comment écrit-on lhistoire? –Chartier, de Certeau: Rencontres Ina/Sorbonne Evénement et médias –La télévision de lévénement, DAV, 91,2000 –A chacun son 11 septembre, DAV 104, 2002 –Le réel à lépreuve des écrans, DAV, 109, 2003

8 Perspective socio-historique

9 Périodisation 19e siècle: champ politique puis presse populaire 1945: restructuration champ journalistique Années 80: Privatisations dans lAV Distinction capital économique, capital symbolique

10 Perspective médiatico-historique

11 Plan Les actualités filmées Les débuts du journal télévisé Télévision denquête, télévision dexamen De la paléo à la néo télévision De la néo télévision à la tv post moderne

12 Les actualités filmées Statuts de lévénement: –Exceptionnel, dramatique, sensationnel –Exploit (sportif), aviation –Evénement=mise en scène à la source (défilés, commémorations, visites officielles) Donc événements ss langle de leur pré-construction –Marginalisation des événements sociaux –Mélange des genres (vaudeville, fête foraine)

13 Les actualités filmées 2 Figures de la représentation –Dimension spectaculaire héritée du cinéma –Mise en discours visuel proprement cinématographique (Inondations de Paris) –Travail sur laccompagnement sonore –Reconstitution intégrale possible (héritage de la presse illustrée)

14 Les actualités filmées 3 En termes de contrats, de réception: –Normes socio-culturelles différentes de celles daujourdhui –Le rapport à lévénement et à linformation passe par le spectacle –Question intéressante pour aujourdhui: mélange desgenres, docu-fictions etc

15 Les débuts du journal télévisé Sorte de doublon des actualités filmées Conçu au début par Sabbagh comme un « feuilleton » Evénements: « cérémonies du pouvoir » Soulages Mais aussi grande hétérogénéité: exploits, fêtes Dimension ludique dun média naissant Dans le choix des événements

16 Les débuts du JT 2 Figures de la représentation –Absence de présentateur (voir parallèle avec tv denquête) –Succession de documents filmés de 20 à 30 minutes –Moyens techniques particuliers –54: arrivée du présentateur

17 La télévision denquête Jusquà la fin des années 60 (67-69) Faire assister à lévénement Direct et temps de lévénement Exemple de « 5 colonnes à la une » En même temps revendication de la subjectivité Même chose pour le montage

18 La télévision dexamen Tournant en 67, 69 Lexamen ne peut trouver de réponse sur le terrain Recul du terrain au profit du studio Recul du vécu vers le didactique Recul de limage au profit du commentaire

19 Evolutions du JT Même tendance « Non plus donner seulement à voir mais à savoir », Brusini, Jammes Mise à distance de lévénement à travers un dispositif où le studio est central Méta-énonciateur (Veron), journalistes spécialisés, invités Intéressant: mesurer temps du plateau et temps de lespace événementiel (45% plateau TF1 en 95)

20 Paléo et néo télévision Contexte: Expérience française (privatisations) et italienne (explosion des chaînes privées) Objectif: comprendre comment les changements de dispositifs tv modifient le positionnement des ts Approche sémio-pragmatique

21 Paléo télévision Contrat de communication pédagogique: –Transmettre des savoirs –Communication vectorisée avec dirigisme ds la façon dinterpeller le destinataire –Communication=séparation et hiérarchisation des rôles; les détenteurs du savoir et ceux à qui on le communique Posture qui touche ttes les émissions

22 Néo télévision Rupture de la communication pédagogique Introduction du processus dinteractivité 3 pôles assignés au TS: –Mandant:programmes à la demande –Participant jeux, dramatiques, juré –Evaluateur de la performance de linvité: déabats politiques (Lheure de vérité, jeux)

23 Néo télévision 2 Le centre nest plus lanimateur mais le ts La tv nest plus un espace de formation mais de convivialité Relation de proximité privilégiée Métissage des genres

24 Evénement et représentation: de la paléo à la néo REPRESENTATION –Modèles concurrents –Catégorisation du « voir télévisuel »(Vernier) –Limage profondeur –Limage surface –Limage fragment

25 Différences Paléo: faire comprendre ou ressentir mais à partir de ce qui est prévu par le destinataire Néo: invite à vivre et à vibrer. On passe du contrat au contact Tv perd dimension de socialisation, de constitution dun public, dune collectivité La néo se regarde individuellement

26 Modèles concurrents La télévision médiatrice –Agent médiateur opérant le lien entre deux univers –La tv est là pour planter sa caméra pas pour jouer à leur place le jeu des acteurs –Tv joue ce rôle ds tous les registres de la vie publique –Médiation culturelle, médiation politique

27 Modèles concurrents 2 La télévision actrice –Tv devient protagoniste de la vie sociale (tv psy, Perdu de vue) –Réactions des intellectuels –Justifications des réalisateurs et producteurs (déficit des institutions, crise du lien social, de lindividu)

28 Transformations tv? Pour Eliseo Veron=passage des sociétés médiatiques aux sociétés médiatisées Les médias plus quatrième pouvoir mais seul lieu où se fait le travail sur les représentations sociales Institutions politiques dépossédées de cette fonction

29 Le voir télévisuel Image-profondeur: contrat reposant sur une objectivité du voir, du monde montré, sur la crédibilité des images Esthétique fondée sur une morale du voir Il y a un réel saisissable par limage tv Mise en scène de lémotion du vrai « 5 Colonnes »: le monde lointain se donne à découvrir Innocence des images et du TS

30 Le voir télévisuel 2 Limage-surface: contrat de visibilité prenant le monde comme spectacle Monde vu comme déjà mis en scène Catégorie du vraisemblable et plus du vrai Le réel ne peut être saisi directement sans médiations ni médiateurs Campagne de 65 Retransmission sportive qui modifie la gestuelle des sportifs

31 Le voir télévisuel 3 Limage-fragment: contrat de visibilité visant lintensité, la pure sensation Le monde=flux dimages éclatées et aléatoires Pour TS le monde=collage dimages, combinatoire dintensités visuelles Profusion, dispersion, multiplication de la circulation des images; Evanouissement du référent Le clip: image fragment par excellence

32 De la construction à la médiatisation

33 Plan Les processus de construction médiatique de lévénement La contractualisation: pactes, contrats, promesses dans la communication télévisuelle

34 Les processus de construction Question du paradigme danalyse: constructivisme, interactionnisme, pragmatique Veron E., Construire lévénement, Minuit, 1981 Mouillaud M, Tétu J.F., Le journal quotidien, Presses Universitaires de lyon, 1989

35 Evénement et information Deux modalités de la même instance signifiante (Mouillaud) Inter dépendance vs discours des journalistes Evénement inséparable de son dispositif dobservation

36 Standard du fait, Cadrage Standard du fait et cadrage déterminent lévénement Paradigme factuel=modèle dinterprétation Le cadrage isole, fige lidentité de lévénement au cours de son déplacement Lévénement peut aussi être préconstruit=précession de linformation dans le réel

37 Information tv Paramètres à prendre en compte: Les types dinformations et familles Les modèles Les scénarisations Les approches Le rôle de la vcoff

38 Familles événementielles Parenté avec les scripts des socio linguistes Séquences daction pré construites, pré écrites pour le journaliste, pré lisibles pour le récepteur

39 Types dinformations et Familles événementielles Commémorations, anniversaires=fortes mises en scène, rituels Voyages officiels, rencontres au sommet Défilés Meetings Manifestations journées daction

40 Evénements et scripts Réforme/changements –Eléments anciens et nouveaux Situation problème -État du problème, acteurs, solutions Crise. Situation problème –Causes/conséquences –Nœud de la crise –Dénouement (mesures)

41 Evénements et scripts 2 Laccident, la catastrophe Les données/statistiques –Faits/chiffres=caractérisations +explications Infos/services –Quest ce que cest? –A qui cela sert? –Qui sen sert?

42 Scripts et modèles 1 Scénarios et superstructures (Van Dijk in Cicurel) –Le sommaire/introduction (titres et chapeau) –Les épisodes –Les commentaires: lévaluation Les événements: les antécédents, les événements actuels, les explications, le contexte, larrière plan Les conséquences/réactions: événements et réactions verbales –Les commentaires: lévaluation

43 Scripts. Modèles 2 Evènement noyau Conséquences Evénements antérieurs Contexte Arrière plan, commentaires Réactions verbales

44 Scénarisations Scénarios du présent Du futur De lhypothétique Du passé Rétrospectifs reconstitués Scénarios à épisodes

45 Scénarisations 2 Renvoi au scénario de fiction Renvoi au scénario policier Renvoi au scénario guerrier Et activation dimaginaires socio-discursifs correspondants: mythes, stéréotypes, clichés littéraires, cinématographiques (Gloucester, train States, Baie de la Somme)

46 La contractualisation médiatique

47 La contractualisation La consommation régulière des médias= appréhension de régularités formelles Niveaux: iconique, gestuel, vocal, linguistique, discursif Formes attendues Doù: formes schématisées dans la réception

48 Contrats, pactes Umberto Eco, Cassetti Grands pactes de relations aux médias E. Veron, P. Charaudeau, F.Jost Contrats de communication Promesses de genres

49 Contrats et information tv Contrat dinformation Contrat de spectacularisation Une visée dinformation Une visée de captation Les stratégies de crédibilité Les stratégies de captation Charaudeau « Le contrat de communication de linformation médiatique » in Lancien dir Médias, faits et effets, Le français dans le monde, juillet 94

50 Stratégies de crédibilité Possibilité de croire que lénonciateur dit vrai Effets dauthenticité: –Détail, précision –Personnification des élus, des représentants –Témoignages (voir catégories Bourdon) –Le contact ou lillusion de contact (direct, duplex)

51 Stratégies de crédibilité Effets de vérité: –Le savoir expert des spécialistes –Le jeu du dévoilement mis en scène à travers interviews, débats, la confrontation dopinions –La mise en scène contextualisée du discours rapporté

52 Stratégies de captation Mise en spectacle de linformation qui touche la sensibilité du spectateur Tenter de produire des effets de dramatisation et de ludisme Effets de dramatisation: –Choix des thèmes relevant alors de catégories émotionnelles –Façons de décrire et de raconter: passer de la grande histoire à la petite histoire

53 Stratégies de captation Effets de ludisme: –Jeux de mots dans les titres –Stratégies décriture=effets dattaque, d chute parodiant au besoin le récit fantastique, le réct policier, le récit daventure –Scénographies de débats télévisés=mise en scène du combat, de laffrontement

54 Eléments bibliographiques Duccini H., La télévision et ses mises en scène, Nathan Université, coll 128 Boyer H., Lochard G., La communication médiatique, Seuil, coll Mémo Jost F., Introduction à lanalyse de la télévision, Ellipses Lancien Th., Le journal télévisé, Didier Erudition (épuisé)

55 Evénement et nouveaux médias

56 Evolutions radio, tv, presse, Internet Information en continu: –Radio –Télévision: CNN, LCI, ITV Presse gratuite Internet

57 Nouveaux supports dinformation Supports ou médias? (voir Wolton) Catégorisation nécessaire: –Médias sur Internet: tv, radio, presse –Supports hybrides: portails avec information –Médias alternatifs (Indymedia) –Médias participatifs (Agoravox) –Expressions personnelles: blogs, forums

58 Info en continu, direct INFO EN CONTINU Exemple de CNN à partir de 85 Analyses de Wolton (War game 91, Penser la communication 97) DIRECT Déréalisation (Virilio), absence de recul, danalyse Vidéosphère chez Debray

59 Crise de la médiation 1? INTERNET Niveau informatif –Fin des médiateurs (Thierry Vedel) du tri des dépêches, de leur hiérarchisation –Rôle des moteurs de recherche –Co-construction de linformation –Sites dinformation entièrement à la carte

60 Crise de la médiation 2? * Niveau discursif –Information dans une version « brute » –Titres « neutres »sans effets énonciatifs –Donc baisse médiation discursive * Mise en avant du dialogue –Destinataire interpellé: vous avez l parole –Forums –Notion dintermédiation (voir généalogie: radio, tv, câble)

61 Crise de la médiation 3? Environnement médiatique Baisse médiation sur les « gratuits »: peu de hiérarchisation, dépêches, discours neutres Info en continu: dé-hiérarchisation, les différentes nouvelles=même valeur Tv: nouveaux JT?

62 Question des publics Public(s): représentations, pratiques Publics spécifiques se passeraient de médiation Perte du contrat médiatique sur sites portails, sur gratuits don rapport différent à linformation Perte de crédibilité des journalistes

63 Tensions Médias classiques et nouveaux médias=tensions entre: –Construction de linformation assumée, dispositifs danalyse, de mise en perspective –Transparence, direct, continu: mythe technologique

64 Perspectives Coexistence des médiations, de la mise en contexte, des récits et du flot informatif avec apparition de nouvelles formes dinfo journalisme Baisse de la médiation: possible jeunesse du média Internet?

65 La communication contre linformation?

66 Lemprise de la communication Les événements préconstruits Les événements pré-écrits

67 PRE-Constructions La fabrique des événements: –Maîtrise de lagenda setting par les acteurs politiques –Importance des conseillers en communication –Stratégies dimages –Événements pré construits –Anticipation médiatique par rapport à lévénement lui même: scenarii de lattente, du suspens –Journalistes « embarqués » –Points de presse permanents: interprétation proposée

68 PRE-ECRITS Les nouveaux modèles: « Story telling »: les narrations du pouvoir Quid du travail discursif du journaliste? « Construire des contre narrations » par rapport à celles du pouvoir. Christian Salmon ? Circulation de figures de rhétorique qui bloquent lanalyse


Télécharger ppt "Thierry Lancien IMAGINES Image, histoire, société Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 Evénement et représentation 19 mars 2008 Strasbourg. Des clefs."

Présentations similaires


Annonces Google