La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le diagnostic de laboratoire Streptococcus I. Le diagnostic direct, bactériologique: Le recueil des prélèvements - le prélèvement oropharyngien.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le diagnostic de laboratoire Streptococcus I. Le diagnostic direct, bactériologique: Le recueil des prélèvements - le prélèvement oropharyngien."— Transcription de la présentation:

1 Le diagnostic de laboratoire Streptococcus I. Le diagnostic direct, bactériologique: Le recueil des prélèvements - le prélèvement oropharyngien

2 Lexamen microscopique des prélèvements: l'examen microscopique ne donne pas un diagnostic définitif; il est toutefois toujours utile pour donner une première orientation: nombre de bactéries, présence ou absence de flores associées (ce qui permet aussi de choisir les milieux de culture les plus appropriés); Coques sphériques, allongés Chaines Immobiles, pas de spores Capsule (pneumocoque)

3 Lisolement: la culture sur gélose au sang Cultivation sur gélose sang est nécessaire pour préciser le type du streptocoque en cause: alpha, bêta ou gamma-hémolytique

4 Propriétés de culture: colonies translucides, sous 1 mm,

5 Les propriétés antigéniques : les caractères antigéniques sont importantes; pour la pathologie humaine sont les groupes A, B, C, D, F et G. - Les propriétés de patogénicité (le test de gonflage de la capsule – Neufeld – pour les pneumocoques

6 Lantibiogramme: - les streptocoques de group A sont sensibles à Pénicilline G - en cas dallergie au Pénicilline G, est obligatoire de faire lantibiogramme - pour linfection avec le pneumocoque lantibiogramme est obligatoire Streptococcus pyogenes hémolyse ß Identification des espèces - test de la bacitracine (+) Streptococcus pneumoniae gélose au sang hémolyse Alpha Identification des espèces - test optochine (+)

7 TITRE ASLO - On utilise surtout le dosage des antistreptolysines O ("ASLO"), un taux égal ou supérieur à 200 unités indiquant une infection streptococcique récente. - Chez les pneumocoques, il y a 80 types dantigénicité qui peuvent être mises en évidence par réactions dagglutination sur la lame.

8 Rapid Strep Test (RST) La gorge est frottée, et les résultats sont généralement disponibles en 10 ou 15 minutes Le test de streptocoque rapide fonctionne par détection de la présence de lantigène hydrate de carbone unique à streptocoque du groupe A Le test rapide Strep (TVD), ou test rapide de détection des antigènes (RADT), est un test fait par un clinicien afin de déterminer si un patient a une pharyngite streptococcique

9 réaction de latex agglutination Lancefield a montré que la majorité des streptocoques pathogènes possèdent des antigènes glucidiques spécifiques, qui permettent la classification des streptocoques en groupes. Ces antigènes streptocoques du groupe peut être extrait des cellules et leur présence démontré par des particules de latex revêtues préalablement avec le groupe d'anticorps spécifiques. Ces particules de latex sagglutinent en présence d'antigène homologue, mais restent en suspension lisse en l'absence de l'antigène tel. Le kit streptocoque est un test d'agglutination au latex pour l'identification du groupe streptocoque et les réactifs sont fournis pour les groupes A, B, C, D, F et G.

10 Le diagnostic de laboratoire staphylococcus Les prélèvements (sont requis à partir de la cible de linfection)

11 Lexamen microscopique direct des prélèvements les staphylocoques sont coques à Gram positifs arrondis, de 0,7 à 1 μm de diamètre, immobiles, dépourvus de spores et de capsule. Ils apparaissent le plus souvent en amas dit en «grappes de raisin».

12 Lisolement: les staphylocoques poussent aisément sur les milieux usuels, donnant un trouble uniforme en milieux liquides et sur les milieux gélosés (agar sang, milieux sélectif Chapman) des colonies rondes, lisses, blanches (S. blancs) ou dorées (S. dorés), opaques, atteignant 2 à 3 mm de diamètre (ou un enduit confluent si l'ensemencement est massif). Staphylococcus aureus Culture pure, gélose au sang, ß-hémolyse Environnement Chapman décomposition du mannitol (-) (en haut) Staphylococcus aureus (en bas)

13 Lisolement:

14 Catalase / coagulase Catalase positifs Coagulase-positif: S. aureus Coagulase-negatif: S. epidermidis and S. saprophyticus.

15 Mannitol Salt Agar (MSA) Ce type de milieu est à la fois sélectif et différentiel. Le MSA sélectionne les organismes tels que les espèces Staphylococcus qui peuvent vivre dans les zones de forte concentration en sel (plaque sur la gauche dans l'image ci-dessous). Ceci est en contraste à l'espèce Streptococcus, dont la croissance est inhibée sur cette gélose élevée en sel (plaque sur la droite dans l'image ci-dessous). L'ingrédient différentiel MSA est le mannitol (sucre). Les organismes capables d'utiliser le mannitol comme source de nourriture produisent des sous-produits acides de fermentation qui de réduisent le pH des médias. L'acidité des médias fera l'indicateur de pH, le rouge de phénol, à jaunir. Staphylococcus aureus est capable de fermenter le mannitol (côté gauche de la plaque à gauche), tandis que Staphylococcus epidermidis est pas (à droite de la plaque à gauche).

16 Staphylococcus Tri-Plate Mannitol Salt Agar: MSA est à la fois sélectif et différentiel. Il contient 7,5% de NaCl, qui sélectionne pour les organismes qui sont halotolérant. Le support contient également du mannitol et du phénol rouge, ce qui permet la différenciation des organismes sur la base de si oui ou non ils sont capables de fermenter le mannitol. Si le mannitol est fermenté, les produits de fermentation acides réagissent avec l'indicateur de pH rouge de phénol, qui change de couleur passant du rouge au jaune. Agar DNase: agar DNase contient une émulsion de l'ADN, des peptides, et le colorant vert de méthyle. Les colonies bactériennes qui produisent la DNase produisent un effacement autour de la croissance bactérienne. Mueller-Hinton: L'agar MH est utilisé pour tester la sensibilité à la novobiocine.

17 Lantibiogramme: est obligatoire (environ 50 % des souches « sauvages » de staphylocoques sont encore sensibles aux Pénicillines mais les souches de l'Hôpital sont régulièrement résistantes).

18 Merci pour votre attention! Noubliez pas: pour vos cours en ligne


Télécharger ppt "Le diagnostic de laboratoire Streptococcus I. Le diagnostic direct, bactériologique: Le recueil des prélèvements - le prélèvement oropharyngien."

Présentations similaires


Annonces Google