La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Streptocoques, pneumocoque, entérocoques

Copies: 1
Streptocoques, pneumocoque, entérocoques Cours bactériologie Faculté de Pharmacie de Strasbourg Dr Ph. RIEGEL Institut de Bactériologie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Streptocoques, pneumocoque, entérocoques"— Transcription de la présentation:

1 Streptocoques, pneumocoque, entérocoques
Cours bactériologie Faculté de Pharmacie de Strasbourg Dr Ph. RIEGEL Institut de Bactériologie

2 Introduction Bactéries commensales de l’homme et des animaux: muqueuses, (peau) Muqueuses oropharyngées: Streptocoques et pneumocoques +++ Entérocoques + Muqueuses digestives: Streptocoques et pneumocoques + Entérocoques +++ Pathogènes opportunistes

3 Caractères généraux Cocci à Gram positif
Formation de chaînettes (ou diplocoques) Croissance aérobie et anaérobie 2 genres bactériens: Genre Streptococcus (incluant S. pneumoniae) Genre Enterococcus (incluant la majorité des streptocoques dits entériques)

4 Streptocoques, Gram

5 Classification Pouvoir hémolytique: Groupes antigéniques
Bêta complète Alpha incomplète (dite verdissante) Non hémolytique Groupes antigéniques Paroi: A, C, F ou G Capsule: B Membranes cytoplasmiques: D Espèces: caractères biochimiques et génétiques

6 Streptocoques, hémolyse bêta

7 caractères biochimiques:
Groupes antigéniques Paroi: A, C, F ou G Capsule: B Membranes: D caractères biochimiques:

8 Streptococcus pyogenes (1)
Bêta-hémolytiques du groupe A Facteurs de virulence: Hémolysines, streptokinase, hyaluronidases, toxine érythrogénique Infections locales: Angines et otites (enfants), sinusites, adenophlegmons Impétigo Erysipèle (dermo-hypodermite) Fasciites, myosites Traitement: Pénicillines (toujours sensibles), macrolides (parfois résistants)

9 Infections locales: Angines et otites (enfants), sinusites, adenophlegmons Impétigo Erysipèle (dermo-hypodermite)

10 Angine érythématopultacées

11 Streptococcus pyogenes (2)
Infections systémiques: Choc toxique streptococcique(origine cutanée +++) Scarlatine (toxi-infection, origine pharyngée +++) Syndromes post-streptococciques : Rhumatisme articulaire aiguë (m. de Bouillaud) Glomérulonéphrite aiguë Chorée aiguë de Sydenham Erythème noueux

12 Fasciites, myosites

13 Streptococcus pyogenes (groupe A) Scarlatine

14 Diagnostic Prélèvements: Examens bactériologiques: Sérologie:
Frottis de gorge, aspiration de pus, ponctions de liquides internes (hémocultures) Test de détection directe de S. pyogenes (frottis pharyngé) Examens bactériologiques: Examen direct (cocci Gram + chaînettes, culture) Colonies bêta hémolytiques, groupage, tests biochimiques Sérologie: ASLO: 8 à 10 jours après, infection pharyngée Antistreptodornases: 3 semaines après, origine pharyngée ou cutanée

15 S. pyogenes Traitement:
Pénicillines (toujours sensibles), macrolides (parfois résistants)

16 Streptococcus agalactiae (1)
Streptocoque bêta hémolytique groupe B Il existe des souches non hémolytiques Présence d’une capsule (non opsonisé) Colonise le tube digestif Présence dans le tractus urogénital Portage vaginal chez femme enceinte (30 %) Présence pharyngée et cutanée moins fréquente

17 S. agalactiae (2) Infection materno-fœtale in utero:
Dés les premiers jours de la naissance NN: septicémie, méningite, pneumonie Infection du NN lors de l’accouchement: 1 semaine à 3 mois après la naissance Surtout méningite Autres infections (enfant ou adulte) Infections urinaires Fasciites, méningites ou pneumonies (personne âgée ou immunodéprimée) Diagnostic: Liquide gastrique, placenta, LCR (Ag), hémocultures

18 Autres streptocoques bêta hémolytiques
S. dyslagactiae Groupe en C ou G Infections pharyngées ou cutanées GNA possible S. anginosus (ancien S. milleri) Complexe: S. anginosus, S. intermedius, S. constellatus Groupes C, G, F ou non groupables Suppurations profondes (digestives, hépatiques, cérébrales) Espèces animales pouvant contaminer l’homme: S. porcinus: peut grouper en B, inf. materno-fœtale S. canis: groupe G, infections cutanées, septicémies

19 Streptocoques alpha ou non hémolytique
Streptocoques oraux: Cavité buccale, adhérence aux muqueuses Endocardites +++, abcès cérébraux Groupe mitis/oralis/gordonii et groupe mutans/sobrinus Complexe Streptococcus bovis (entériques) Groupe souvent en D Plusieurs espèces: S. bovis, S. gallolyticus Bactériémie à point de départ digestif, endocardites ++ Pathologies coliques sous-jacentes Streptocoques déficients Genres Abiotrophia ou Granulicatella Endocardites ++

20 Pneumocoque (S. pneumoniae)
Streptocoques oraux du groupe mitis Présence de capsule, IgA protéase, pneumolysine inhibant la phagocytose Saprophyte de la cavité buccale Infections: Sinusites et otites moyennes Pneumonie franche lobaire aiguë Méningites (enfant, adulte souvent immunodéprimé) Endocardites très délabrantes

21 S. pneumoniae (2) Diagnostic bactériologique: Traitement:
Cocci Gram + en diplocoques ou courtes chaînettes Colonies souvent muqueuses, alpha hémolytiques Identification basée sur des tests biochimiques ou génomiques Recherche d’antigènes capsulaires (LCR +++, urines +/-) Traitement: Amoxicilline ou macrolides si souches sensibles Nombreuses souches de sensibilité diminuée ou résistantes aux pénicillines. Traitement par céphalosporines ou vancomycine suivant la sensibiklité in vitro.

22 S. pneumoniae, hémoculture

23 Entérocoques (1) Genre Enterococcus (majorité des anciens streptocoques entériques) Cocci Gram + en longues chaînettes Croissance en présence de sels biliaires ou de NaCl Groupe souvent en D, alpha ou non hémolytique, rarement bêta hémolytique Espèces les plus fréquentes: E. faecalis (urines +++, hémocultures +) E. faecium (urines +, hémocultures +++)

24 Entérocoques (2) Saprophytes du tube digestif Infections urinaires
Infections biliaires, lésions suppuratives abdominales Septicémie, endocardite Souvent isolés en association avec d(autres bactéries de la flore digestive (entérobactéries, anaérobies) Sensibilité modérée ou résistance aux pénicillines Résistance rare aux glycopeptides Nécessite souvent des associations d’antibiotiques

25 Genres apparentés aux streptocoques
Catalase négative (sauf Alloiococcus, catalase faible) Peuvent être soit en formation de chaînette, soit en formation d’amas ou de tétrades Certains sont résistants à haut niveau à la vancomycine Aerococcus viridans: ubiquiste Aerococcus urinae: infections urinaires, septicémies Alloiococcus otitidis: otites chroniques Leuconostoc et Pediococcus: R à la vancomycine

26 Aerococcus urinae, urine


Télécharger ppt "Streptocoques, pneumocoque, entérocoques"

Présentations similaires


Annonces Google