La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

A quels vils usages ne pouvons-nous pas retourner, Horatio ! HAMLET.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "A quels vils usages ne pouvons-nous pas retourner, Horatio ! HAMLET."— Transcription de la présentation:

1 A quels vils usages ne pouvons-nous pas retourner, Horatio ! HAMLET.

2 Cachez ces darwinismes que je ne saurais voir ! A quels vils usages ne pouvons-nous pas retourner, Horatio ! HAMLET.

3 Questions du jour… Quest-ce que le Darwinisme et dans quel contexte est-il apparu ? Quelles traductions ont été données à la théorie de Darwin ? Quelles conséquences cette vision de lhistoire a-t-elle quant à la position de lespèce humaine dans le règne vivant ? Comment les manuels scolaires ont-ils traduit cette vision ? Quelles difficultés entraînent ces traductions pour les enseignants ?

4 Retour sur les citations… « La science ne doit relever que d'elle- même et ne saurait se plier aux exigences des partis ». Broca. « Jacques Monod : la « connaissance vraie ignore les valeurs » « En biologie, il pourrait être nécessaire de penser. » (Thom). « Et peut-être plutôt deux fois quune, travailler les concepts et réfléchir aux conséquences de ce quon fait. (Pichot) »

5 Darwinisme et enseignement de lévolution : les conséquences anthropologiques. les arbres évolutifs, la biométrie et autres sornettes… Que cela vous mette du plomb dans la cervelle (pour en augmenter le poids…) « Si l'homme descend du singe, il peut aussi y remonter. » Buster Keaton.

6 « Ils rendent la nature complice du crime dinégalité politique. » Nicolas de Condorcet ( ), Esquisse dun tableau historique des progrès de lesprit humain (1795) « II nous sera fort égal que le démocrate des États du Sud trouve, dans les résultats de nos recherches, la confirmation ou la condamnation de sa prétention que l'esclavage est ordonné par Dieu […] ; ou que le Yankee, […], cherche un appui dans nos allégations. Nous marcherons droit devant nous, l'observation à la main, et nous dirons avec Goethe, à propos des aboiements qui s'élèveront derrière nous, qu'ils ne prouvent pas autre chose "que notre marche en avant"» Karl Vogt ( ), Leçons sur lHomme (1865).

7 Quand les savants ont la parole… « [Le] Dr Gustave Le Bon ( ) a pu établir directement et avec une précision mathématique cette ressemblance originelle des deux sexes pour lorgane éminent de la vie physique et psychique, le cerveau. En comparant un grand nombre de crânes, choisis dans des races et dans des sociétés différentes, il est arrivé à la conclusion suivante : le volume du crâne de lhomme et de la femme, même quand on compare des sujets dâge égal, de poids égal et de taille égale, présente des différences considérables en faveur de lhomme, et cette inégalité va également en saccroissant avec la civilisation, en sorte quau point de vue de la masse du cerveau et, par suite, de lintelligence, la femme tend à se différencier de plus en plus de lhomme.. » –Emile Durkheim ( ), LHomme et les Sociétés (1881)

8 Or… Les scientifiques sont soumis aux donneurs dordre (institutions étatiques, grands groupes financiers et armée…) Aucune science ne peut se prévaloir de se moquer de ses applications ou de ses traductions hors du champ proprement savant, hors des laboratoires… La crainte des technosciences nest pas une pure invention.

9 Les « quatre piliers » de la scientificité : – un scepticisme initial sur les faits, qui doit mettre à distance toute intrusion mercantile, politique ou religieuse ; – un principe de réalisme ; – un principe de rationalité et de parcimonie : le non-respect de la logique entraîne la réfutation de la démonstration ; – un matérialisme méthodologique ou épistémologique : on se moque de savoir sil y a quelque chose ou pas à lorigine de lunivers.

10 Seulement, lessentiel du travail dun scientifique réside dans la formulation dhypothèses : le scientifique peut (et même doit) souvent se tromper. Dans le public, les propos du scientifique sont le plus souvent dabord interprétés comme vrais… avant dêtre abandonnés par les scientifiques eux-mêmes.

11 Le temps des sciences et celui de la mémoire collective… Les traductions dans la société des idées émises par les savants ont un temps de vie plus long : -« Apprendre par cœur » -Avoir du « plomb dans le cervelle » ; Être une grosse tête, un « cerveau » ou avoir une cervelle de moineau… Avoir un QI élevé… - « Avoir la bosse des maths »

12 Les sciences ne sont pas par essence démocratiques Ne pas passer dun extrême à lautre : du scientisme au relativisme. Mais puisque les sciences sortent toujours des laboratoires, le moins quune société démocratique peut exiger de ses chercheurs, cest quils daignent expliquer, aux citoyens leurs conclusions, doutes et hypothèses et les risques qui persistent toujours dans une recherche scientifique. Alors quel est le rôle de lenseignant là-dedans ?

13 Quest-ce que le darwinisme et dans quel contexte est-il apparu ? « Protège moi de mes amis, je moccupe de mes ennemis. »

14 Êtes-vous choqués lorsquon vous dit que vous êtes les cousins ou les frères du chimpanzé ? Vous êtes modernes et pourtant les choses sont encore complexes… Ce nest rien par rapport à lépoque de Darwin : quatre grandes écoles de pensée coexistaient chez les savants : –Fixistes (sans être r eligieux), – évolutionnistes déistes (mais laissant lHomme en dehors de lévolution) – évolutionnistes « finalistes » – évolutionnistes « darwiniens »

15 Quest-ce que le darwinisme pris dans son temps ? Petit robert : cest « théorie exposée par Darwin (dans De lorigine des espèces, 1859) selon laquelle les espèces sont issues les unes des autres selon les lois de la sélection naturelle » Cest aussi une « expression linguistique conventionnelle », qui ne recouvre pas forcément la pensée de Darwin. Cest le moins que lon puisse dire…

16 Quelles traductions ont été données à la théorie de Darwin ? Ô combien de darwinismes… Darwinisme scientifique Darwinisme social, Darwinien strict… néo-darwinien… Phénomènes darwiniens à différents niveaux dorganisation : cellulaire, neuronal, populationnel …

17 Quelles traductions ont été données à la théorie de Darwin ? A-t-elle vraiment débouché sur le libéralisme économique, leugénisme, le racisme, le colonialisme, la phallocratie, la division du travail, lindividualisme, la fin des cultures minoritaires, lacculturation des peuples, le délaissement métaphysique, lalcoolisme, lavortement, le test du QI, lhitlérisme, le stalinisme, le terrorisme…?

18 Le darwinisme social « N'en déplaise aux vulgarisateurs de Darwin, ignorant chez lui tout ce qu'il n'avait pas emprunté à Malthus, le sentiment de solidarité est le trait pré­dominant de la vie de tous les animaux qui vivent en sociétés. […]. En toute société animale, la solidarité est une loi (un fait général) de la nature, infiniment plus importante que cette lutte pour l'existence dont les bourgeois nous chantent la vertu sur tous les refrains, afin de mieux nous abrutir. » LA MORALE ANARCHISTE, PIERRE KROPOTKINE ( ).

19 Le darwinisme social : toute théorie postulant une analogie entre lois de la nature et lois de la société. Différents niveaux du darwinisme social : –selon que lon considère la lutte pour la vie au niveau des individus (darwinisme individualiste) –ou au niveau des groupes (darwinisme holiste) : convergence de lecture de lHistoire sociale entre les marxistes et les darwinistes holistes (les uns et les autres voient lhistoire comme une lutte – des classes pour les premiers et des groupes, espèces, voire « races » pour les seconds…)

20 Pourquoi une telle influence de Darwin ? Les sociologues sinspirent du paradigme darwinien parce que la biologie saffirme alors comme la science reine (elle bénéficie des progrès de la physiologie de Claude Bernard et de la médecine - lhygiénisme pastorien). Toujours une histoire de contexte…

21 Quelques oppositions ou traductions du darwinisme dans le champ scientifique… Le Lyssenkisme du généticien soviétique Lyssenko ( ) La théorie sociobiologique dEdgard O. Wilson (1929-) la théorie du gène égoïste et la mémétique de l'éthologiste anglais Richard Dawkins (1941-). « Nous sommes des machines à survie – des robots aveuglément programmés pour transporter et préserver les molécules égoïstes dénommées gènes. » Richard Dawkins, Le gène égoïste, 1978.

22 POURQUOI de telles différences dans la présentation de la pensée de DARWIN ? Les critiques que lon oppose à Darwin varient selon le « camp » auquel on appartient : scientifique, sociologue, philosophe, matérialiste, athée ou croyant, créationniste ou chrétien moderne (« convergentiste »), déiste, progressiste, démocrate ou conservateur sur le plan politique et social, féministe ou sexiste, raciste ou humaniste… Alors ?

23 Comment sen sortir ? Il convient déviter les simplifications et les anachronismes… Toujours faire la différence entre un discours de méthode ou de faits – un discours scientifique – et un discours de valeurs – dans les champs philosophique, moral, social, politique… Bien séparer les domaines (sciences, philosophie…) mais ne pas nier quils sinfluencent mutuellement !

24 Comment sen sortir ? Délimiter le périmètre des sciences et de donner la possibilité aux élèves de le comprendre… Expliquer que les faits scientifiques se construisent collectivement, par échange, par obtention dune formule déquilibre… Ne plus nier les dimensions sociales, économiques, philosophiques et politiques des sciences : savoir en parler ! (en introduction peut- être plutôt quen conclusion pour planter le décor du débat et des connaissances scientifiques actuelles).

25 On a vraiment fait dire nimporte quoi à Darwin. Aujourdhui, seuls les « gens mal intentionnés » - comme nous les appellerons - se permettent réellement de dénaturer ses propos dès quil sagit de parler de notre espèce. Mais quelles sont les difficultés liées à lenseignement de lévolution ?

26 Les difficultés de lenseignement de la théorie : Les aspects contre intuitifs de lévolution ; les aspects insensibles et non-empiriques de lévolution ; Mais surtout : le lien de parenté avec les autres primates. Le nouveau cauchemar de Darwin ?

27 Les difficultés de lenseignement de la théorie : Ne pas sarrêter à un schéma figé et expliquer laspect évolutif des sciences aux élèves ! Car cest les sciences sont évolutives... Un problème dautorité face aux élèves ? On comprend mieux que lenseignement de la théorie de lévolution et de ses traductions philosophiques, sociales et politiques dépassent 1°) le temps scolaire et 2°) les compétences dun enseignant quon ne prend pas le temps de former…

28 Conséquences de lévolution quant à notre espèce… « … Et quand un grave anglais, correct, bien mis, beau linge, Me dit : Dieu ta fait homme et moi je te fais singe, Rends-toi digne à présent dune telle faveur, Cette promotion me rend un peu rêveur… » Victor Hugo ( ) Légende des siècles, VIII ; France et âme, septembre 1874.

29 Conséquences de lévolution quant à notre espèce… Parce quelle est interprétée sur le plan culturel et technologique, parce quelle est vue comme finaliste, la théorie de lévolution permet - à lépoque de sa parution - de classer les sociétés selon des critères raciologiques. Les humains – hommes, femmes et ethnies - dans leur diversité sont placés sur une échelle des temps historiques : ils deviennent objets de jugement de valeurs en fonction du temps.

30 Conséquences de lévolution quant à notre espèce… Mais arrêtons-nous quelques instants sur cette question : Darwin était-il raciste ? Avant même daller plus loin, posons-nous une question historique : quand le terme « racisme » est-il entré dans le dictionnaire de lacadémie française ?

31 Conséquences de lévolution quant à notre espèce… Lintroduction de lHomme dans le règne animal et lentrée du temps dans lhistoire des espèces sont deux révolutions extraordinairement importantes. La théorie écologique est la troisième révolution…

32 Conséquences de lévolution quant à notre espèce… Nous donc voilà inscrits dans une histoire sans but. Nous navons plus grand chose de spécial, dexceptionnel, sinon - disent aussitôt les scientifiques matérialistes de la fin XIXème et début XXème : notre fabuleuse intelligence, notre culture, notre société, notre langage, nos outils, notre cerveau…

33 Conséquences de lévolution quant à notre espèce… Mais aujourdhui, ça ne sarrange pas pour notre orgueil : Les scientifiques nous disent que la définition biologique de notre espèce doit se faire sans en appeler à la culture, ni au langage, ni à la politique, ni au jeu, à la chasse, ni même à la sexualité, ni à la bipédie, ni aux outils … Alors : peut-on encore parler de notre exceptionnel cerveau ?

34 Conséquences de lévolution quant à notre espèce… Qui est le plus intelligent de l'écrivain Ivan Tourgueniev ( ) dont le cerveau pesait 2012 g ou d'Anatole France ( ) avec un cerveau presque deux fois moins lourd g ?

35 Conséquences de lévolution quant à notre espèce … Et pourtant, cette idée persiste dans nos représentations et pour sen convaincre, il suffit de reprendre des images de manuels de 1960 (alors que lévolution est entrée depuis peu officiellement dans les programmes scolaires) à 1989 (où cet enseignement est passablement repensé) pour en voir les traductions mais aussi certaines des activités que nous menons en classe… « Les cours de sciences ne sont pas neutres et les contenus des manuels sont également porteurs didéologies, de connotations morales, bien souvent implicites » Pierre Clément.

36 Les représentations dans nos manuels : les arbres évolutionnaires… Pourquoi les arbres ? Parce que lHomme descend du singe et le singe de larbre ? Parce quun arbre est un modèle qui en raconte toujours long sur nos représentations… P. Picq: « le modèle des arbres phylogénétiques est lun des concepts les plus puissants des sciences : un tel arbre décrit des relations de parenté et conduit à des prédictions pour la recherche des fossiles ». Or, « la prudence voudrait sans doute quon cesse de construite des arbres dévolution et quon attende que tout ce savoir soit enrichi, précisé et élagué. Un arbre ne fait rien dautre que cacher la forêt » Cohen, 2001.

37 ou 16 « ancêtres » chez lHomme et… 0 chez les autres ? Où est le DAC ?

38 Les représentations dans nos manuels : les frises… Des images induisant une marche vers le progrès (sens de la lecture : vers le futur !) Elles présentent lHomme comme l'aboutissement de l'évolution… avec ses attributs : loutil, la grosse tête, la barbe, le regard… Elles ne montrent que des hommes et parfois… ils sont noirs puis… blancs…

39 Les représentations dans nos manuels : les reconstitutions… Elles ne montrent que lhomme cest loutil… la femme, la spectatrice…

40 Les représentations dans nos manuels : les comparaisons de crânes…

41 Conclusion… Danger de la traduction et de la sur- interprétation, de limplicite… Danger du créationnisme ou lID ? A voir… »Alors ? Considérer dans le même regard la science et la conscience… MERCI !


Télécharger ppt "A quels vils usages ne pouvons-nous pas retourner, Horatio ! HAMLET."

Présentations similaires


Annonces Google