La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Directrice de recherche : Associate Professor BOOLELL Shakuntala Sponsor: Tertiary Education Commission (TEC) Nom: Mme. KALLEE Nefertiti Outimsingh.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Directrice de recherche : Associate Professor BOOLELL Shakuntala Sponsor: Tertiary Education Commission (TEC) Nom: Mme. KALLEE Nefertiti Outimsingh."— Transcription de la présentation:

1 Directrice de recherche : Associate Professor BOOLELL Shakuntala Sponsor: Tertiary Education Commission (TEC) Nom: Mme. KALLEE Nefertiti Outimsingh

2 Introduction Topographie- lart de la mesure et de la représentation sur un plan ou une carte des formes et détails visibles sur le terrain. - à déterminer la position et l altitude dun point particulier situé dans une zone donnée. Toponymie- la science qui étudie les noms des lieux. - recherche leur signification, étymologie et leurs transformations. Topographie +- aident à trouver des traces des activités humaines, de lorganisation sociale, des Toponymie changements climatiques, des transformations linguistiques, de limaginaire collectif ou individuel... Problématique - compréhension complexe des Indiens - transition difficile pour le peuple de la Grande Péninsule - la «parodie» du cinéma indien – standardisation de ces produits un cinéma dévasion, éloigné de toute réalité et de tout réalisme […], Les cinémas de lInde, Thoroval, Y. - lieux indiens: éléments indispensables malgré l acculturation Objectif - analyser les contributions des lieux aux oeuvres cinématographiques et romanesques. Choix du sujet - titre inédit ; inventaire des lieux – aspect novateur - préserver le patrimoine architectural et sacré - interrogation intime – identité + relation avec la Diaspora indienne - dimension culturelle – retracer les évolutions [modification/disparition de certains toponymes] - repère entre différents univers

3 Méthodologie - dimension économique, historique et culturelle : état des lieux de lindustrie cinématographique et considération de lapport de la littérature en Inde - sociocritique [ Claude Duchet ] : situer le contexte, lancrer dans un espace- temps historique et social; apporter une dimension i nformative … - symbolisme [ Umberto Eco ] : comment se traduisent les signes [ les impressions, les états dâmes, les valeurs morales…] chez le r écepteur. Bibliographie - Oeuvres primaires - BOULET M., Dans la peau dun Intouchable, Paris, Ed. Points, CUNY M.T., Moi, Phoolan Devi, Reine des Bandits, Ed.Fixot, LAPIERRE D., La Cité de la Joi e, Robert Laffont, MAAS S., Noces Indiennes, Jai lu, ROY A., Le Dieu des Petits Riens, Ed. Pocket, Films en Hindustani - Devdas,[ Serviteur de Dieu ], 2001, Réalisateur : Sanjay Leela Bhansali - Kisna, [ Dieu Krishna :déchiré entre le Dharma et le Karma ], 2005, Réalisateur : Subhash Ghai - Pakeezah, [ Cœur pur ], 1971, Réalisateur : Kamal Amrohi - Sholay, [ La flamme ], 1975, Réalisateur : Ramesh Sippy - Water, [ Leau – Le Gange ], 2006, Réalisatrice : Deepa Mehta

4 Chapitre 1 Lempreinte du septième art et de la littérature en Inde 1.1- Dimension actuelle de lindustrie cinématographique - caractère commercial - dualité culturelle et économique Anatomie du cinéma et de la littérature - Origine théâtrale = Natya Shastra – la science de la dramaturgie : apporter à tous courage, divertissement et bonheur, guider chacun dans ses actes quotidiens … - difficile de catégoriser les films en hindoustani v/s les critères de genres défini en Occident Lintégration du cinéma et de la littérature indiens - cinéma + littérature = des dispositifs alliant fabulation, visualisation, apparences, illusions, représentation, éphémères = maya [ lillusion permanente ] + darshan [ la vision ] : un dialogue entre le visible et linvisible

5 - cinéma + littérature = liés à lhistoire : la partition, la décolonisation, la menace intégriste, la misère, les conflits de castes et de classes … Cest dans sa littérature que lInde ancienne a livré ce quelle a de plus original et de plus profond […], Angot, LInde Classique. = la renaissance bengalie – Tagore [prix Nobel de littérature en 1913] = Nouveau cinéma indien v/s cinéma populaire classique = complicité entre les spectateurs, lecteurs, réalisateurs, écrivains … : comprendre les codes utilisés + extrapoler le sens caché et les significations des lieux.

6 Chapitre 2 Inscription des lieux dans le cinéma, les oeuvres littéraires, et le tissu socio-culturelle de lInde LInde = Sindhu – fleuve dIndus = Hindoustan – terre des Hindous = véritable kaléidoscope LInde est un mouvement perpétuel dadditions et de contradictions […] Essai sur la mystique et laction de lInde vivante, Romain, R. Géographie = variée [ paysages enneigés, déserts, collines, plaines, plateaux …. Climat= varié [ sud- tropical ; nord – tempéré …] Ayemenem, en mai est chaud et maussade. Les journées y sont longues et humides […] Le Dieu des petits riens, Roy, A. Cétait le mois de mai, le coeur de lété au Bengale. Lair paraissait trembler dans la campagne surchauffée […] La cité de la joie, Lapierre, D. = catastrophes naturelles : mousson, cyclones, tremblements de terre, sécheresse …

7 Kolkata= Kaliishetra – terre de la déesse Kali = Kilkila – zone plate = Khal – canal naturel + Katta – creuser Indépendance= perte au niveau économique et culturel (partition du Bengale + conflits entre Hindous et Musulmans) Aspect culturel= patrimoine architectural intéressant Pauvreté= Kolkatta est un pays immense où il y a trop de misère Noces Indiennes, Maas Manque dhygiène= Cétait bien là, dans ce gris, ce sale, ce pauvre, ce triste, ce puant, ce boueux. La cité de la joie, Lapierre. Kerala= population cosmopolite – brassage universel [Hindous, Juifs, Chrétiens …] = taux dalphabétisation élevé = agriculture : principale activité économique

8 LInde = espace sacré / divinisé = Bharat Mata – M ère Indienne Ayodhya= paradoxe : lieu sacré v/s lieu meurtrier = destruction de la mosquée Babri [ complicité des fanatiques + politiciens BJP)] Vârânâsi= Bénarès – Dédié au Dieu Shiva = plus vieille que lhistoire, plus vieille que les traditions, plus vieille que les légendes, et semblait deux fois plus vieille que les trois réunies. le fleuve sacré est personnifié en déesse dans la mythologie hindoue Dans la peau dun Intouchable, Boulet. = grand centre de pèlerinage = conquête musulmane – valeur architecturale limitée [ temples datent que du XVIIe et XVIIIe siècles]

9 Chennai= Madras – madrasa : important institut musulman = Madras un tissu fabriqué localement. = langues : tamoul (maternelle) + anglais (affaires et éducation) = reconnue culturellement (cuisine, musique carnatique, danse classique [Bharata Natyam]) La Guyane britannique = ancienne colonie britannique = population multiculturelle (Indiens, Africains, Amérindiens, Européens, Chinois, …) = langues: langlais, le hindi, lurdu, le créole … = conflit racial + lutte communautaire = Les Indiens sont plus nombreux que les Africains, […] nous serons les maîtres et les remettrons à leur place ces Africains arrogants, Noces Indiennes, Maas.

10 Chapitre 3 La relation socio-polotico-culturelle indienne Sociocritique = science qui cerne le mieux la question du social. Le rapport à la religion = impact de la religion sur les traditions et les superstitions Saffirmer Indien = fierté (Indépendance) + patriotisme (sentiment dappartenance à lInde) La foi et la pratique religieuse= se fier à la puissance absolue de Dieu = Si tu veux trouver Dieu, il faut prier beaucoup, avec beaucoup de persévérance et méditer. Moi, Phoolan Devi, Reine des Bandits. = soutien moral, réconfort, protection, satisfaction, collectivité … La chambre de puja = élément indispensable dans le foyer hindou

11 Superstitions et traditions : fortement ancrées dans la culture indienne : gestes et conduites particulières lors des événements [moisson, mariage – prédiction du prêtre ou de lastrologue] : le brahmane avait prédit une année dune richesse exceptionnelle[…] La cité de la joie, Lapierre. Un regard sur les autres communautés – Anglais - mépris : image du colonisateur vainqueur & du colonisé humilié - Pourquoi suffisait-il que la dame anglaise dise fais ceci pour quAmma obéisse?, Noces Indiennes, Maas. Africain - corrompre la culture indienne + transgression des normes. - refus de Déodat de parler à son fils qui a épousé une Africaine. Noces Indiennes, Maas. La pauvreté en Inde: Une question de castes = casta – dorigine portugaise = race et espèce Le système de castes = prolonge le phénomène de la pauvreté [ surpopulation, illétrisme ]

12 Caste = Varna = le brahman: lenseignement, létude, laccomplissement et la direction du sacrifice le ksatriya : la protection des créatures, la libéralité, loblation culturelle le vaisya: la protection des bestiaux, le commerce, le prêt à lintérêt et lagriculture les sûdra : le seigneur a désigné lobéissance à ces classes, avec labsence denvie. Dharma Shastra – Traités de la disposition naturelle des choses. Intouchabilité = mal inévitable, discrimination, humiliation, déshumanisation = Etre Hindou, ce nest pas une affaire de foi mais avant tout dappartenance, dacceptation dans un groupe social. Dans la peau dun Intouchable, Boulet. La misère en Inde: une question de régions? = En Inde, quarante pour cent de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté Dans la peau dun Intouchable, Boulet. Rurales= illétrisme + culture indienne [ prisonniers des structures sociales – Malik ki marrzi - La volonté du Tout puissant ]

13 = climat [mousson + sécheresse … pertes énormes pour les paysans = esclaves de leur milieu naturel] Urbaines= Kolkatta une ville-mirage où en une génération, six millions de crève-la-faim étaient venus chercher lunique espoir de nourrir sa famille. La cité de la joie, Lapierre. La politique le dirty game = image dénigrée + péjorative [ destruction de la mosqués Babri : utilisation du réseau religieux + BJP (moyen pour remporter les élections dans différents Etats) = Refus de coalition avec les Noirs/ Africains Noces Indiennes, Maas. = Utilisation des propos racistes, de la tricherie, de la corruption, de la violence, …

14 Chapitre 4 Le symbolisme des toponymes et de leur topographie Symbolisme = sadresse avant tout au ressenti de lindividu Lieu = lespace de base de la vie sociale Lieu comme métaphore de la pensée et de lémotion = outil sadressant à lémotion et lintuition = bordel Pakeezah, la danseuse nous livre ses pensées, sa souffrance en tant que prostituée [ danse = une forme de reproche] Lieu dintroduction Symbolique= observer et écouter pour percevoir les signes, les gestes … = révélateur : «le cimetière », Pakeezah. Associé à Nataraja [ Shiva tandava- la grande colère de Shiva : annonçant la destruction et la création = mort de Nargis+ naissance de sa fille au cimetière] = Gange – fleuve sacré + purificateur+ libérateur = le suicide de Kalyani, Water.

15 Lieu pour accentuer laspect dramatique et la quête initiatique du personnage Région montagneuse de chambal = rapproché à la mort et aux bandits, inaccessible (Phoolan Devi, Gabbar Singh, Sholay) La forêt= incarnation de la nature à létat sauvage, lespace de lépreuve, de laventure,… = lieu de rencontre avec soi-même, avec sa propre peur = symbole de la quête initiatique des protagonistes = lieu de transition – métamorphose des personnages Lieu collectif, représentatif de la vie communautaire = donne une identité à lensemble des individus – fonction collective, solidarité communautaire = dans ces bidonvilles, on pratiquait lamour et lentraide, le partage avec les plus pauvres que soi, […] La cité de la joie, Lapierre. Espace public= paradoxe : espace de liberté (libre circulation, posibilités de contact entre sexes, âges et classes sociales) v/s espace restreint (sphère dapplication des règles et normes sociales, des lois de la moralité et maintien de lordre.)

16 Temple indien = grande importance = lieu sacré : autel élevé au Moi divin, demeure de lesprit cosmique, une aspiration à lInfini. = lieu symbolique de la puissance publique – rôle de protection = refuge précaire. = instrument à affronter le cosmos, accumulateur de forces = temple des riches [recouvert, entouré, protégé par la pierre et le béton] v/s le temple des pauvres [à ciel ouvert, dont lintérieur est carrelé en noir et blanc Dans la peau dun Intouchable, Boulet. Lieu comme passerelle entre le monde réel et celui de limaginaire = outil de réconciliation entre les hommes = voie privilégiée et délimitée proposée à limaginaire [lecteurs et spectateurs] = aboutissement des désirs et des rêveries = fusion des éléments érotiques et religieux ( Satyam Sivam Sundaram – Vérité, Dieu et Beauté, dans un temple, habillée en tissu blanc et transparent, la paysanne adore le Dieu Shiva(symbole phallique). = A travers le véhicule du fantasme et le processus didentification, le film hindi guérit provisoirement les stresses principaux que subissent les Indiens dans leur vie quotidienne et leurs relations familiales … Popular Cinema, Benegal, S.

17 Lieu : repère ou intégrateur = lieu didentification : capter et immortaliser les émotions, lien dempathie avec les protagonistes = libération psychique = mélange de cultures La danse indienne : - Symbolisme de cet art corporel - fonction érotique [dévadasis – prostituées sacrées] -La danse des hijras (eunuques) [mariage et naissance, …] Le Kathakali : Le dieu des petits riens, Roy = métaphore théâtrale (costume, accessoires des personnages, maquillages …) = au-delà quun simple divertissement, cest un art dramatique traditionnel keralais.

18 RÉFLEXIONS Complicité du peuple indien «[..] Il ne peut pas changer sans perdre son allure. Le film populaire hindi ne soccupe pas des vies intérieures des personnages à lécran, il sintéresse à la vie intérieure du spectateur. En fait, il renverse une doctrine majeure du cinéma et du roman modernes : les personnages ne se manifestent pas à travers des situations, ce sont plutôt des situations qui se développent à travers les personnages. » BENEGAL, S. « Popular Cinema » dans « 100 Years of Cinema », sous la direction de Prabodh MAITRA, Nandan 1995, pg. 26.

19 RÉFLEXIONS Traces dintérêt historique et dactivités humaines Signes dappropriation du territoire Imaginaire collectif ou individuel « […] pour des millions dIndiens à létranger, une grande partie de lInde vient de ses films » Rajadhyaksha et Willemen, « Encyclopedia of Indian Cinema », New Delhi, Oxford University Press, 1994.

20 RÉFLEXIONS Dimension économique, politique et culturelle Investissement de capitaux et deffectifs :Un chiffre daffaires annuel de 1,33 milliard de dollars (qui rapportent autour de quatre cents millions de dollars de taxes à lEtat) et emploie plus de six millions de personnes. Le système de vedettariat :le soutien de la super-star Amitabh Bachan à lancien Premier Ministre Rajiv Gandhi pendant les élections de Lancienne tradition théâtrale :littérature, drame, danse, musique, marionnettes, sculpture et peinture pour créer le spectacle total.

21 RÉFLEXIONS Diversification et Globalisation « Il nest pas facile de penser à un autre pays qui a autant de langues et littératures. Ce qui se situe au cœur de notre tumulte actuel est, bien sûr, la diversité religieuse et là encore, notre position est vraiment unique. […] Je ne crois pas quil y ait quelque autre pays dont la diversité religieuse puisse se comparer à la nôtre. » An India One Stop synopsis dAmaratya Sen, récipiendaire du Prix Nobel déconomie en 1998 village planétaire - dun point de vue démographique

22 RÉFLEXIONS Le lieu nest pas destiné au seul plaisir des sens, il est Connaissance et sa fonction véritable cest déveiller lêtre à lui-même à travers la beauté, lharmonie et par lécho des sens et ainsi de léveiller à lunivers!


Télécharger ppt "Directrice de recherche : Associate Professor BOOLELL Shakuntala Sponsor: Tertiary Education Commission (TEC) Nom: Mme. KALLEE Nefertiti Outimsingh."

Présentations similaires


Annonces Google