La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Académie Royale de Belgique J de K - Septembre 2010 1 1 Une précaution prétentieuse Le principe de précaution est un péché dorgueil.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Académie Royale de Belgique J de K - Septembre 2010 1 1 Une précaution prétentieuse Le principe de précaution est un péché dorgueil."— Transcription de la présentation:

1 Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Une précaution prétentieuse Le principe de précaution est un péché dorgueil

2 Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Une double insulte à la raison Une contradiction essentielle entre « lincertitude du dommage » et ladoption de « mesures proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage » Une contradiction essentielle entre « lincertitude du dommage » et ladoption de « mesures proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage » Une « évaluation » des risques qui sest traduite par une demande de démonstration dune absence totale de risque que lon sait impossible Une « évaluation » des risques qui sest traduite par une demande de démonstration dune absence totale de risque que lon sait impossible

3 Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Le principe de précaution naurait pas évité les crises sanitaires Soit parce que lon connaissait déjà les « précautions » à prendre (la toxicité de lamiante, la nécessité de rejeter dès 1983 les dons de sang des personnes « à risque » ). Soit parce que lon connaissait déjà les « précautions » à prendre (la toxicité de lamiante, la nécessité de rejeter dès 1983 les dons de sang des personnes « à risque » ). Soit parce que lon ignorait la nature du phénomène (linterprétation de la séropositivité pour le VIH, le rôle et la nature du prion pour lESB). Il sagit donc, dans ces cas, dimpossibilité épistémologique de premier ordre : on ne sait pas. Soit parce que lon ignorait la nature du phénomène (linterprétation de la séropositivité pour le VIH, le rôle et la nature du prion pour lESB). Il sagit donc, dans ces cas, dimpossibilité épistémologique de premier ordre : on ne sait pas. Soit parce que lon ne savait pas que lon savait (la préparation de la loi « santé publique » et la canicule en France). Impossibilité épistémologique de deuxième ordre : on ne sait pas que lon sait et dans lalgorithme de recherche des précautions celles-ci, par essence, échappent. Soit parce que lon ne savait pas que lon savait (la préparation de la loi « santé publique » et la canicule en France). Impossibilité épistémologique de deuxième ordre : on ne sait pas que lon sait et dans lalgorithme de recherche des précautions celles-ci, par essence, échappent.

4 Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Leçons dune gestion précautionneuse de la grippe H1N1 La précaution des uns (France) nest pas la précaution des autres (Pologne) La précaution des uns (France) nest pas la précaution des autres (Pologne) De lorgueil à légoïsme : De lorgueil à légoïsme : La France achète 10% des vaccins mondiaux, 33% du Tamiflu et 1,5 milliard de masques pour le plus grand plaisir des fournisseurs et des souris. (Précaution égoïste, sinon « obscène ») La France achète 10% des vaccins mondiaux, 33% du Tamiflu et 1,5 milliard de masques pour le plus grand plaisir des fournisseurs et des souris. (Précaution égoïste, sinon « obscène ») Lorgueil engendre une croyance en la toute puissance : Lorgueil engendre une croyance en la toute puissance : La France imagine ainsi pouvoir créer de novo un nouveau système de vaccination La France imagine ainsi pouvoir créer de novo un nouveau système de vaccination Il savère inefficace (lépidémie arrive avant les vaccins, le nombre de personnes vaccinées est très inférieur à celui dune campagne « normale »), coûteux, inhumain (certaines « directives » sont assez peu éthiques, potentiellement dangereux (Faut-il regrouper des personnes en cas dépidémie ?) et lourd de conséquences à terme, tant il remet en cause lidée même de vaccination et le rôle des médecins généralistes longtemps disqualifiés Il savère inefficace (lépidémie arrive avant les vaccins, le nombre de personnes vaccinées est très inférieur à celui dune campagne « normale »), coûteux, inhumain (certaines « directives » sont assez peu éthiques, potentiellement dangereux (Faut-il regrouper des personnes en cas dépidémie ?) et lourd de conséquences à terme, tant il remet en cause lidée même de vaccination et le rôle des médecins généralistes longtemps disqualifiés Heureusement, la pandémie a été sauvée par le virus Heureusement, la pandémie a été sauvée par le virus

5 Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Une précaution par conviction Pour John Graham, conseiller de Georges Bush, « le principe de précaution est un concept mythique, une sorte de licorne », mais Bush envahit lIraq … au nom du principe de précaution Pour John Graham, conseiller de Georges Bush, « le principe de précaution est un concept mythique, une sorte de licorne », mais Bush envahit lIraq … au nom du principe de précaution Faut-il donner du poids aux conséquences de la guerre (La France) ou rechercher la précaution dans la guerre (Les Alliés des Etats-Unis) ? Le principe naide guère, si jose dire. Faut-il donner du poids aux conséquences de la guerre (La France) ou rechercher la précaution dans la guerre (Les Alliés des Etats-Unis) ? Le principe naide guère, si jose dire. Faut-il protéger les faucons sauvages de Long Island où les humains des pays tropicaux (DDT) ? Faut-il protéger les faucons sauvages de Long Island où les humains des pays tropicaux (DDT) ? La gestion de la grippe H1N1 sapparente à la gestion de la guerre dIraq aux Etats-Unis : Il faut distinguer un risque, le magnifier, laisser penser quon peut le maitriser et effacer lexistence déventuels dégâts collatéraux La gestion de la grippe H1N1 sapparente à la gestion de la guerre dIraq aux Etats-Unis : Il faut distinguer un risque, le magnifier, laisser penser quon peut le maitriser et effacer lexistence déventuels dégâts collatéraux

6 Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Une précaution par sondage En cas dincertitude tant sur lexistence du risque que sur la nature même des moyens de le prévenir, on construit des murailles de Chine, des lignes Maginot ou des châteaux-forts. A linstar des Romains on sacrifie des poulets, si ce nest que leur coût est payé par la collectivité. En cas dincertitude tant sur lexistence du risque que sur la nature même des moyens de le prévenir, on construit des murailles de Chine, des lignes Maginot ou des châteaux-forts. A linstar des Romains on sacrifie des poulets, si ce nest que leur coût est payé par la collectivité. Cest lopinion qui détermine les domaines pour lesquelles il faut agir et la nature de ces actions. Bien entendu cela nest possible tant que les intéressés ne se sentent pas financièrement concernés : pour eux « LEtat ce nest pas moi » ! Cest lopinion qui détermine les domaines pour lesquelles il faut agir et la nature de ces actions. Bien entendu cela nest possible tant que les intéressés ne se sentent pas financièrement concernés : pour eux « LEtat ce nest pas moi » ! Une incohérence précautionneuse : comment peut-on, par exemple, accepter lapplication du principe de précaution aux antennes relais et pas aux médicaments homéopathiques ? Une incohérence précautionneuse : comment peut-on, par exemple, accepter lapplication du principe de précaution aux antennes relais et pas aux médicaments homéopathiques ?

7 Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Une omnipotence ? Parce que nous avons transformé le monde nous croyons pouvoir le maîtriser Parce que nous avons transformé le monde nous croyons pouvoir le maîtriser Le pouvoir nest pas lomnipotence : « Jirai chercher la croissance avec les dents » ! (N. Sarkozy) Le pouvoir nest pas lomnipotence : « Jirai chercher la croissance avec les dents » ! (N. Sarkozy) « Personne navait prévu la guerre de Corée, ni la chute du mur de Berlin. On se trompe à chaque fois à un point que lon ne mesure pas ! » (G. Steiner) « Personne navait prévu la guerre de Corée, ni la chute du mur de Berlin. On se trompe à chaque fois à un point que lon ne mesure pas ! » (G. Steiner) Une crise est par essence quelque chose que lon navait pas prévu. On nest trompé que par les personnes en qui lon a confiance …. Une crise est par essence quelque chose que lon navait pas prévu. On nest trompé que par les personnes en qui lon a confiance …. Peu de gens avaient prédit la crise financière et la suite a montré que sa maîtrise nétait, pour le moins, pas consensuelle Peu de gens avaient prédit la crise financière et la suite a montré que sa maîtrise nétait, pour le moins, pas consensuelle On ne peut pas, par essence, se prémunir contre une crise systémique, en finance comme ailleurs On ne peut pas, par essence, se prémunir contre une crise systémique, en finance comme ailleurs

8 Académie Royale de Belgique J de K - Septembre La précaution daujourdhui nest pas celle de demain Comment remet-on en cause une décision née de lapplication dun principe ? Comment remet-on en cause une décision née de lapplication dun principe ? Beaucoup de « référentiels » médicaux, de Guidelines se sont avérés inutiles, dangereux coûteux ou inadaptés. Beaucoup de « référentiels » médicaux, de Guidelines se sont avérés inutiles, dangereux coûteux ou inadaptés. - Le suivi trop précis de la glycémie en soins intensifs ou en ville, - La prescription dérythropoïétine chez les patients immunodéprimés - Les « best practices » de MEDICARE en matière de prothèse de hanche ou de genou - Lutilisation du taux de PSA pour le dépistage des cancers de la prostate … - Les examens médicaux périodiques ou « check-up »

9 Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Une « application raisonnable »? Demande-t-on une application raisonnable dun principe physique ? Demande-t-on une application raisonnable dun principe physique ? Demande-t-on une application raisonnable dun principe moral ? Demande-t-on une application raisonnable dun principe moral ? Peut-on être « raisonnablement » honnête alors que lhonnêteté est très souvent déraisonnable ? Peut-on être « raisonnablement » honnête alors que lhonnêteté est très souvent déraisonnable ? La raison de qui ? La raison de qui ?

10 Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Académie Royale de Belgique J de K - Septembre « Ce qui tombe sous le sens, rebondit ailleurs » J. Prévert Une pratique de lévaluation des politiques publiques conduit à … la modestie Une pratique de lévaluation des politiques publiques conduit à … la modestie La croissance du prix du tabac ne baisse pas sa consommation dans les milieux les plus modestes La croissance du prix du tabac ne baisse pas sa consommation dans les milieux les plus modestes En médecine, plus les gens payent de leur poche, plus le systèmes est onéreux (Etats- Unis) En médecine, plus les gens payent de leur poche, plus le systèmes est onéreux (Etats- Unis) Les sciences sociales cest déjà difficile, quen est-il du lien entre sciences sociales et sciences de la nature (le débat sur la taxe carbone) Les sciences sociales cest déjà difficile, quen est-il du lien entre sciences sociales et sciences de la nature (le débat sur la taxe carbone)

11 Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Un orgueil qui résiste à la plus solide des évidences En matière dOGM la France a tout perdu : elle en achète, elle en consomme, elle na plus dindustrie et un strapontin dans les conférences internationales En matière dOGM la France a tout perdu : elle en achète, elle en consomme, elle na plus dindustrie et un strapontin dans les conférences internationales Il en est de même des cellules souches Il en est de même des cellules souches Les « Robins des toits » ont toujours leurs tribunes Les « Robins des toits » ont toujours leurs tribunes Et le rejet des nanotechnologies sorganise Et le rejet des nanotechnologies sorganise Les académies sont classées dans les « lobbies » parce quelles rappellent que lon ne saurait confondre pouvoir et omnipotence Les académies sont classées dans les « lobbies » parce quelles rappellent que lon ne saurait confondre pouvoir et omnipotence

12 Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Vive les pesticides ! Les pesticides sont faits pour tuer des pestes Le DDT et autres insecticides La linéarité des effets biologiques En biologie 1000 fois 1 nest pas une fois 1000 Chlordécone, Bisphénol A …

13 Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Lorgueil, enfin, de se croire « exemplaire » ( Taxe carbone et énergie )

14 Académie Royale de Belgique J de K - Septembre Or du hasard il n'est point de science : S'il en était, on aurait tort De l'appeler hasard, ni fortune, ni sort, Toutes choses très incertaines. (Jean De La Fontaine – Lastrologue qui se laisse tomber dans un puits -)


Télécharger ppt "Académie Royale de Belgique J de K - Septembre 2010 1 1 Une précaution prétentieuse Le principe de précaution est un péché dorgueil."

Présentations similaires


Annonces Google