La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA PROPORTION DANS LARCHITECTURE La beauté en tant que proportion et harmonie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA PROPORTION DANS LARCHITECTURE La beauté en tant que proportion et harmonie."— Transcription de la présentation:

1 LA PROPORTION DANS LARCHITECTURE La beauté en tant que proportion et harmonie

2 LANTIQUITE LOrient : le Japon, la Chine, lInde, la Perse, lOrient proche-la Messopotamie Le Bassin de la Méditerranée : lEgypte, la Mer Egée, la Grèce, lEmpire Romain

3 LINDE A la différence du Japon et de la Chine, en Inde il y a eu des règles écrites concernant la mise en proportion la symétrie la modulation intrinsèque (le module=le diamètre de la colonne) des triangles de Pythagore des polygones (le carré est préféré) des rapports

4 Le temple Lingaraja de Bhuvanesvara 4 salles carrées alignées sur la même axe

5 Le temple de Modhera le plan en croix grecque (formée de 5 carrés)

6 LA PERSE Le lieu de rencontre de nombreuses influences étrangères : chinoises, indiennes, mesopotamiennes, grecques etc. Eléments de mise en proportion: La méthode modulaire Le triangle équilatéral (ou sa moitié) Le triangle droit Le triangle de Pythagore Le triangle 1:2 sau 1: 1:22

7 Le tombeau de Darius 1er

8 Système modulaire combiné avec le triangle équilatéral

9 Le palais Firuz – Abad le profil de la voûte et les autres éléments de la section sappuient sur le triangle de Pythagore

10 LORIENT PROCHE Lespace géographique situé entre la Perse et la Méditerranée, connu sous le nom de Messopotamie Les civilisations les plus anciennes: sumero-akkadienne babylonienne asirienne néo-babylonienne LArchitecture

11 Le complexe de Korsabad

12 Khorsabad lentrée au palais Sargon

13 Le temple VII de Eridu (aujourdhui Abu Şahrein) la cour principale a les côtés en rapport 1:2, tandis que les salles principales ont les côtés en rapport 1:1, 1:2, 1:3

14 Le sanctuaire cubique de Meca, appelé même Kaaba

15 LEGYPTE Larchitecture en brique Ancienneté de six millénaires environ Larchitecture de brique ou de terre La mise en proportion selon le système modulaire La section dor, la suite de Fibonacci Le triangle droit aux côtés 3:4:5, considéré le triangle sacré Le triangle droit aux cathéters 4 et 5 Le numéro π, le numéro dor

16 Lensemble de Giseh

17

18 La pyramide de Keops

19 La hauteur de la pyramide est un sousmultiple décimal de la distance moyenne entre la Terre et la Soleil Le produit entre le volume de la pyramide et la masse volumétrique moyenne des matériaux dont elle est construite, représente la densité de la pyramide, qui est égale avec la densité de la Terre : 5,52 Le rapport entre le semiperimètre de la base (465,21 m) et la hauteur de la pyramide (148,21 m) et légal de π

20 LA CULTURE EGEENNE Lespace géographique situé entre lEgypte et la Grèce, qui comprend des îles de la Mer Egée (dont la plus grande est la Crète) Constitue un prologue glorieux de la civilisation hélenistique La mise en proportion par: - La méthode arithmétique des rapports simples entre des nombres entiers (la prédominante 1 : 1, cest-à-dire le carré) ; - La méthode basée sur le numéro dor

21 Le palais de Cnossos

22 La Porte des lions de Micenne la méthode de mise en proportion-lélévation

23 LA GRECE Lallégorie – la Grèce antique – le signe zodiacal de la Balance – la planète Vénus – la déesse Afrodyte La mise en proportion: - Le module proportionnel - Lencadrement intégral, complet, dans lambiance et la loi cosmique et de toutes les manifestations naturelles - Lart, la science de la correction des déformations optiques

24 Le Parthenon - Athene Les proportions de la façade correspondent au numéro dor

25 LA RECHERCHE DE LA PERFECTION Larchitecte choisit les dimensions de lensemble et du détail en fonction dune unité de mesure, le module (le rayon moyen de la colonne). On multiplie ce module de sorte quon obtienne un jeu de rapports simples et harmonieux entre les parties et le tout. Ces rapports sappuyaient sur les numéros 2 et 3, sur les carrés de 2 et 3 et sur les carrés de ces carrés.

26 Matila Ghyka, La relation entre la gamme de Pythagore et les intervalles entre les colonnes des temples grecs (le Parthénon), du Nombre dor, Paris 1931

27

28 LEMPIRE ROMAIN Après la conquête de la Grèce les Romains ont repris en entier le patrimoine culturel grec Lœuvre de Vitruviu - lunique gardée de lAntiquité gréco-romaine Vitruviu prend comme point de départ de la mise en proportion des temples, le corps humain ; il établit un système modulaire complet Les Romains évitent le noble héritage grec - la section dor ; ils remplacent le rapport 1:1, 618 cu 1:1,5 (sau 2 :3) Larchitecture romaine touche par sa grandeur, mais elle est froide, on y sent le manque de lorganicité.

29 Le Pantheon - Rome

30 Larc et la voûte repris par les Romains des Etrusques


Télécharger ppt "LA PROPORTION DANS LARCHITECTURE La beauté en tant que proportion et harmonie."

Présentations similaires


Annonces Google