La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Direction des enseignements secondaires Mission de coordination pédagogique Formation des professeurs contractuels Concevoir son enseignement Préparation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Direction des enseignements secondaires Mission de coordination pédagogique Formation des professeurs contractuels Concevoir son enseignement Préparation."— Transcription de la présentation:

1 Direction des enseignements secondaires Mission de coordination pédagogique Formation des professeurs contractuels Concevoir son enseignement Préparation du dossier de reconnaissance des acquis de lexpérience professionnelle Vendredi 28 octobre 2011

2 Direction des enseignements secondaires Mission de coordination pédagogique Chapitre 1 Concevoir son enseignement, organiser des apprentissages Les attentes de linstitution, de linspecteur, du jury de concours interne

3 Définir des objectifs denseignement, de formation Document 11 : les tâches courantes du professeur Organiser des apprentissages, à laide dactivités Évaluer les acquis des élèves et les résultats de son action Planifier Programmer

4 Les plantes colonisent les milieux Les plantes sinstallent sur de nouveaux milieux grâce à des graines qui, en germant, forment de nouvelles plantes. Pour se reproduire, la plante produit des fleurs, qui se transforment en fruits, qui contiennent des graines. Les semences (graines, fruits) sont apportées sur les nouveaux milieux par des agents variés. Document 12

5 Direction des enseignements secondaires Mission de coordination pédagogique Chapitre 2 Définir des objectifs

6 1.1. Les références obligatoires : Le socle commun de connaissances et de compétences Les programmes et référentiels de la discipline (rédigés en référence au socle) 1.2. Les autres ressources utiles : Le manuel scolaire Les documents de réflexion pédagogique et/ou didactique 1.3. Les objectifs : cf exemple

7 Document 21 Le métier denseignant : liberté et responsabilité pédagogiques

8 Dissection et observation dune fleur Dissection et observation dun fruit Dissection et observation dune graine Mise en germination dune graine Expérimentation de mise en évidence des besoins de la graine Les plantes sinstallent sur de nouveaux milieux grâce à des graines qui, en germant, forment de nouvelles plantes. La graine contient déjà un embryon dont les éléments (radicule, tigelle, feuilles) formeront la plantule. Pour se reproduire, la plante produit des fleurs, qui forment des fruits, qui contiennent des graines. La fleur contient une partie mâle (étamines) et une partie femelle (pistil). Les semences (graines, fruits) sont apportées sur les nouveaux milieux par des agents variés : vent, eau, animaux, homme. Pour germer, la graine a besoin deau (et dune température suffisante). Réaliser, manipuler, mesurer, calculer, appliquer des consignes. Raisonner, argumenter, pratiquer une démarche expérimentale ou technologique, démontrer. Rédiger un compte rendu (texte bref, cohérent, construit en paragraphes, correctement ponctué, en respectant des consignes imposées) Document 22

9 Document 23

10 Document 24

11 Direction des enseignements secondaires Mission de coordination pédagogique Chapitre 3 Définir une progression Sens et réalisme

12 3.1. La situation dappel 3.2. La logique du cheminement 3.3. Donner du sens

13 Document 31 : Comment les mauvaises herbes sinstallent-elles sur mon gravier ? Comment les végétaux peuvent-ils coloniser des affleurements artificiels ? Pourquoi le jardinier utilise-t-il un écran sombre pour lutter contre les mauvaises herbes ?

14 Document 32

15

16

17

18

19

20 Dans chaque discipline, rechercher une logique de progression tout à la fois accessible aux élèves et conforme aux orientations de la discipline.

21 Direction des enseignements secondaires Mission de coordination pédagogique Chapitre 4 Les activités

22 4.1. Élèves acteurs et producteurs 4.2. Maîtrise de la langue à loral et à lécrit 4.3. Diversification pédagogique 4.4. Différenciation - Individualisation 4.5. Séquences dactivité 4.6. Les outils de classe 4.7. Le travail en dehors de la classe

23 Document 41

24

25 Document 42

26 Document 43

27 Document 44

28 Direction des enseignements secondaires Mission de coordination pédagogique Chapitre 5 Les évaluations

29 5.1. Évaluation sommative 5.2. Évaluation formative – les items du socle 5.3. Le socle commun de connaissances et de compétences 5.4. Pédagogie de contrat 5.5. Évaluation diagnostique

30 Document 1 (5points ?) 1- À quel groupe de pays appartiennent les villes qui connaissent la plus forte croissance ? Quel est le taux durbanisation de ces pays en Afrique et en Asie ? 2– Dans quel pays ou groupe de pays trouve-t-on les villes qui connaissent une faible croissance ? Quel est le taux durbanisation de ces pays en Europe et en Amérique ? Document 1 : les grandes agglomérations et lurbanisation mondiale Document 51

31 Document 2 : la reprise de la croissance de Chicago « Depuis les années 1990, Chicago gagne à nouveau des habitants. Les quartiers du centre-ville sont rénovés et attirent de nouveau une population de classe moyenne ou bourgeoise. Les appartements du front de lac connaissent notamment un certain succès. Le centre de Chicago (le Loop) est le deuxième plus important quartier des affaires des États- Unis après Manhattan à New York. Il est relativement facile de se repérer dans Chicago, étant donné que les rues sont construites suivant un schéma rectangulaire. » D'après la revue en ligne science.net Document 3 : les bidonvilles « Favelas, township, slums, bidonvilles... autant de noms qui renvoient aux lieux d'habitation des citadins des pays du Sud, dont l'ONU estime qu'ils sont plus d'un milliard en 2005, soit un tiers de la population urbaine mondiale. À la périphérie des villes ou bien au cœur même de la ville, les habitations précaires occupent les zones dégradées ou non constructibles et dangereuses (marécages, terres inondables, flancs de montagnes, axes de transport, autoroutes, voies ferrées et pipelines). [...] Dans ces bidonvilles vit une population très jeune, chassée des campagnes par la misère, la guerre ou les désastres écologiques. [...] Elle est confrontée à la violence et condamnée aux « petits boulots » (petit commerce, micro- entreprise...), aux trafics en tous genres (de drogue parfois) et à l'enrôlement dans des groupes religieux. » Atlas de la mondialisation, © Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, Documents 2 et 3 (3 points ?) 3- Comparez les paysages urbains de Chicago et des villes des pays du Sud. Quelles en sont les principales différences ?

32 PARAGRAPHE ARGUMENTÉ (10 points) À laide des informations tirées des documents et en vous aidant de vos connaissances, rédigez un paragraphe argumenté dune vingtaine de lignes répondant à la question : en quoi lurbanisation mondiale est-elle contrastée ? Document 2 : la reprise de la croissance de Chicago « Depuis les années 1990, Chicago gagne à nouveau des habitants. Les quartiers du centre-ville sont rénovés et attirent de nouveau une population de classe moyenne ou bourgeoise. Les appartements du front de lac connaissent notamment un certain succès. Le centre de Chicago (le Loop) est le deuxième plus important quartier des affaires des États-Unis après Manhattan à New York. Il est relativement facile de se repérer dans Chicago, étant donné que les rues sont construites suivant un schéma rectangulaire. » D'après la revue en ligne Document 3 : les bidonvilles « Favelas, township, slums, bidonvilles... autant de noms qui renvoient aux lieux d'habitation des citadins des pays du Sud, dont l'ONU estime qu'ils sont plus d'un milliard en 2005, soit un tiers de la population urbaine mondiale. À la périphérie des villes ou bien au cœur même de la ville, les habitations précaires occupent les zones dégradées ou non constructibles et dangereuses (marécages, terres inondables, flancs de montagnes, axes de transport, autoroutes, voies ferrées et pipelines). [...] Dans ces bidonvilles vit une population très jeune, chassée des campagnes par la misère, la guerre ou les désastres écologiques. [...] Elle est confrontée à la violence et condamnée aux « petits boulots » (petit commerce, micro-entreprise...), aux trafics en tous genres (de drogue parfois) et à l'enrôlement dans des groupes religieux. » Atlas de la mondialisation, © Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, Document 1 : les grandes agglomérations et lurbanisation mondiale

33 2ème partie : objectifs : observer des résultats / compléter un tableau / expliquer des résultats Document 52

34 Document 53

35 Document 54

36

37 Rénovation du faré Teva veut repeindre son faré. Selon ses calculs il lui faut repeindre 120 m². La peinture de son choix a un pouvoir couvrant de 7 m² par litre de peinture. 1. De combien de litres de peinture Teva a-t-il besoin ? [1 pt] Le magasin lui propose la peinture en deux contenances possibles : 3L ou 20L suivant de tableau : 2. Est-ce que le prix des pots de peinture « Sabrille » est proportionnel à la contenance du pot ? Justifie ta réponse. [1 pt] 3. Il a besoin de 18litres de peinture blanche. Préciser la quantité et la référence quil doit acheter : pots référence [1 pt] 4. Quel est le prix de cet achat suivant le tarif du magasin ? [1 pt] 5. Finalement, Teva décide dacheter un pot de 20 Litres. Peux-tu expliquer la décision de Teva ? [1 pt] 6. Teva obtient une remise de 8%. Combien va-t-il payer le pot de 20 L ? [1 pt] Document 55

38 Rénovation du fare Teva veut repeindre son fare. Selon ses calculs il lui faut repeindre 120 m². La peinture de son choix a un pouvoir couvrant de 7 m² par litre de peinture. Le magasin lui propose la peinture en deux contenances possibles : 3L ou 20L suivant de tableau : Peux-tu conseiller Teva pour que la rénovation de son fare soit la moins coûteuse possible ?

39 Document 56

40 Document 57

41 Document 58

42 Direction des enseignements secondaires Mission de coordination pédagogique En conclusion…

43 1. Les élèves Ils sont (tous) engagés dans des activités conduisant à la maîtrise des objectifs visés. Ils effectuent des productions construites : écrites, orales, pratiques, artistiques... Ils savent pourquoi ils réalisent ces activités : objectif(s), question(s) à résoudre, résultat(s) attendu(s), sens… (et ils sont en mesure dexprimer leur compréhension des points qui précèdent)

44 2. Les activités / tâches Elles sont variées, diversifiées : classe, groupe, élève ; oral, écrit ; encadrées, autonomes. Elles sont réalisées lors de phases bien identifiées (moment, durée, finalité pédagogique), selon un volume choisi. Elles sont de niveaux de difficulté différents (tâches simples, automatismes, tâches complexes). Certaines permettent une différenciation pédagogique et/ou lindividualisation de laccompagnement par le professeur.

45 3. Le professeur Il dirige les échanges collectifs (vertical, horizontal), puis sefface quand les élèves travaillent. Il explicite les objectifs et les attentes, les phases de travail et leur sens. Il utilise avec pertinence les outils pédagogiques : tableau, vidéoprojecteur, manuel scolaire, cahier - classeur… Il dispose dune préparation de séance écrite et détaillée, mais il adapte ses prévisions aux réactions des élèves.

46 4. Pédagogie de contrat - sérénité Pour sengager et réussir, les élèves ont besoin que le professeur : Explicite toutes ses attentes : objectifs, activités et leurs résultats, modalités dévaluation, réponses attendues… Les aide à acquérir des méthodes de travail : métier délève, méthodes générales, méthodologies spécifiques Fournisse régulièrement des critères de réalisation (« comment je dois faire ») et des critères de réussite (« comment je verrai que jai réussi ») des principales activités de la discipline.


Télécharger ppt "Direction des enseignements secondaires Mission de coordination pédagogique Formation des professeurs contractuels Concevoir son enseignement Préparation."

Présentations similaires


Annonces Google