La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gestion d'une épidémie de gale dans trois établissements de Côte-d'Or G. Lecas, F. Adam, C. Belpois-Duchamp, A. Martin, L.S. Aho Glélé, M. Tiv.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gestion d'une épidémie de gale dans trois établissements de Côte-d'Or G. Lecas, F. Adam, C. Belpois-Duchamp, A. Martin, L.S. Aho Glélé, M. Tiv."— Transcription de la présentation:

1 Gestion d'une épidémie de gale dans trois établissements de Côte-d'Or G. Lecas, F. Adam, C. Belpois-Duchamp, A. Martin, L.S. Aho Glélé, M. Tiv

2 Quelques rappels (1) Acarien ectoparasite : Sarcoptes scabiei hominis Taille : 0,1 à 0,2 mm (M) 0,4 mm (F) La femelle vit dans la couche cornée de lépiderme où elle creuse des sillons ou galeries ; ses déjections sont responsables du prurit par un mécanisme dhypersensibilité Survie : Sarcopte adulte vit 4 à 8 semaines sur son hôte En dehors de son hôte : survie de 1 à 4 jours Lagent responsable

3 La maladie Quelques rappels (2) Gale : maladie cutanée, très contagieuse Période dincubation longue : En moyenne de 3 semaines (de 1 à 6 semaines) 1 à 3 jours en cas de ré-infestation Transmission : Di recte de personne à personne, par contact cutané +++ dans 95% des cas Indirecte (literie, vêtements, mobilier…) dans 5% Diagnostic clinique parfois difficile Maladie bénigne, curable mais il ny a pas de guérison spontanée

4 Recrudescence Ivermectine BALISE n°10, décembre 2011

5 Difficultés en cas dépidémie Épidémie insidieuse Premiers cas = partie émergée de liceberg Diagnostic difficile et maladie « honteuse » Retard au diagnostic avec risque de diffusion Sous-déclaration Mais attention au diagnostic par excès Maladie très contagieuse Nombreux contacts à identifier Maladie stigmatisante et péjorative Risque de « psychose »

6 Cas index octobre octobre au 8 novembre novembre 2011 : diagnostic de gale profuse EHPAD Hôpital 1Hôpital 2

7 Retour dexpérience (1) Hôpital 2 : Site A : 4 services (1, 2, 3, 4) Site B : EHPAD La patiente été hospitalisée dans le service 1 du 20 octobre au 8 novembre novembre 2011 : Diagnostic de gale profuse posé Au 23 novembre 2011 : 5 cas secondaires (site A)

8 Retour dexpérience (2) 5 cas secondaires : 1 patient atteint dans le service 1 4 personnels atteints, travaillant dans les services 1 et 2

9 Retour dexpérience (3) Qui traiter ? Avis du CSHPF, 2003 : « la définition des sujets contacts à traiter devant être large dans le cas de gales profuses en raison de la très forte contagiosité » Décision prise à lhôpital 2 : Traitement de lensemble des patients et du personnel des services 1 et 2 Traitement de lensemble des patients des services 3 et 4 (cas contacts ayant été pris en charge par du personnel atteint)

10 Retour dexpérience (4) Avec quoi traiter ? Voie locale (Ascabiol®) Eléments en faveur : Actif sur les sarcoptes adultes, larves et œufs Pas de contre-indication Elément contre : Difficile à mettre en place en cas de traitement collectif Per os (Stromectol®) Eléments en faveur : Facilité dutilisation Indiqué en cas de gale profuse Eléments contre : Peu ou pas actif sur les larves et les œufs 2 ème dose à J8 ou J15 Précautions demploi chez les enfants de moins de 15 kg et en cas de grossesse et dallaitement Questionnements : Emergence dune résistance Doute sur un risque de mort subite chez le sujet âgé : évoqué par une étude de 1997 mais non confirmé par la pharmacovigilance et les études ultérieures

11 Retour dexpérience (5) Avec quoi traiter ? Avis du CSHPF de 2003 : le CSHPF estime que dans létat actuel des connaissances, il ny a pas de niveau de preuve suffisant pour recommander préférentiellement un traitement per os ou par voie locale. Cependant, la facilité dutilisation plaide en faveur du traitement per os et ce dautant plus que le nombre de personnes à traiter est important Pour les gales profuses, le traitement per os est recommandé et un traitement local peut être associé Décision prise à lhôpital 2 : Cas certains ou probables : Stromectol + Ascabiol Cas contacts : Stromectol

12 Retour dexpérience (6) Traitement de lenvironnement ? Avis du CSHPF de 2003 : « la décontamination des lieux de vie par un acaricide est à décider avec les autorités sanitaires dans le cas de gale profuse » Guide InVS, 2008 : traitement de lenvironnement est indiqué en cas de gale profuse, mais non indispensable en cas de gale commune En France, un seul produit acaricide peut actuellement être retenu pour la désinfection de lenvironnement. Il sagit de lA-PAR® Décision prise à lhôpital 2 : Traitement de lenvironnement décidé Mais rupture de stock de lA-PAR®…. Doù lutilisation du Baygon Vert

13 Retour dexpérience (7) Quand traiter ? Avis du CSHPF de 2003 : « traiter simultanément les cas et les contacts » Décision prise à lhôpital 2 : Traitement simultané décidé Mais difficulté davoir suffisamment de comprimés de stromectol…. Par conséquent, du 24 au 25 novembre 2011 : traitement par stromectol de lensemble des patients et du personnel des services 1 et 2 29 novembre 2011 : traitement par stromectol de lensemble des patients des services 3 et 4

14 Retour dexpérience (8) Evolution 7 décembre 2011 : 2 nouveaux cas chez le personnel des services 3 et 4 Hypothèse évoquée : transmission entre personnels Traitement de lensemble du personnel de ces 2 services le 8 décembre décembre 2011 : cas de gale chez une patiente du service 4 Hypothèse évoquée : traitement trop tardif du personnel du service 4 qui a recontaminé les patients du service 14 décembre 2011 : ré-infestation chez 2 membres du personnel du service 1

15 Retour dexpérience (9) Evolution 15 décembre 2011 : Nouvelle cellule de crise Traitement simultané (2ème dose de stromectol) de lensemble du personnel et des patients des 4 services + traitement à nouveau de lenvironnement et du linge Suspension des activités collectives Vigilance et surveillance Après 6 semaines sans nouveau cas, lépidémie a été considérée comme terminée au 30 janvier 2012

16 Retour dexpérience (10) Recensement des cas de Gale (résidents et personnels) Nombre de cas selon la date de début des signes 20/10/11 08/11/11 22/11/1123/11/1124/11/1125/11/1126/11/1127/11/1128/11/1129/11/1130/11/1101/12/1102/12/1103/12/1104/12/1105/12/1106/12/1107/12/1108/12/1109/12/1110/12/1111/12/1112/12/1113/12/1114/12/1115/12/1116/12/1117/12/1118/12/1119/12/1120/12/1121/12/1122/12/1123/12/1124/12/11 Jour et moisDate de début des signes des cas Période d'hospitalisation du cas index Réinfestation

17 Retour dexpérience (11) Au final, à lhôpital 2 : 12 cas secondaires ont été recensés 7 cas chez le personnel 5 cas chez les patients Difficultés : Traitement collectif sous-estimé Difficulté de réaliser un traitement simultané Et manque de communication aux équipes soignantes…. mauvaise observance initiale au stromectol

18 Retour dexpérience (12) Au niveau de lEHPAD : 10 cas secondaires Stratégie : seuls les cas certains ou probables ont été initialement traités stratégie inefficace Après traitement large et simultané, fin de lépidémie en février 2012 Au niveau de lhopital 1 : 2 cas secondaires uniquement chez le personnel Stratégie : traitement des cas certains et des contacts avérés Stratégie qui sest révélée efficace et qui peut sexpliquer en partie par la courte durée de séjour du cas index dans cet établissement

19


Télécharger ppt "Gestion d'une épidémie de gale dans trois établissements de Côte-d'Or G. Lecas, F. Adam, C. Belpois-Duchamp, A. Martin, L.S. Aho Glélé, M. Tiv."

Présentations similaires


Annonces Google