La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La relation soignants-soigné en réadaptation psychiatrique Philippe Corten Laboratoire de Psychologie Médicale. Université Libre de Bruxelles. 1. La mise.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La relation soignants-soigné en réadaptation psychiatrique Philippe Corten Laboratoire de Psychologie Médicale. Université Libre de Bruxelles. 1. La mise."— Transcription de la présentation:

1 La relation soignants-soigné en réadaptation psychiatrique Philippe Corten Laboratoire de Psychologie Médicale. Université Libre de Bruxelles. 1. La mise au point 2. Principes de base 3. Ojectifs des traitements 4. Techniques 5. Durée

2 La mise au point Diagnostique Analyse fonctionnelle

3 Première caractéristique Une prise en charge multidisciplinaire. Une prise en charge multidisciplinaire. Implications: – Pour les soignants La légende des 4 aveugles et léléphant – Pour le soigné « Lautonomie nest jamais que la multiplication des dépendances » P. Sivadon Ex: borderlines

4 La mise au point diagnostique Aigu Stabilisé Stigmatisation – Exemple: Pierre fils du Roi

5 Pierre fils du Roi Pierre en est à sa septième hospitalisation avec diagnostic de schizophrénie. Il présente toujours le même délire de filiation royale. Sa première décompensation date du service militaire. Sa mère est convoquée. On apprend que Pierre nest pas le fils de son père mais quil a été adopté par lui. Il est le fruit dune liaison avec un certain Konings (Roi en français) qui sest terminée peu après sa naissance. Sa mère ne le lui a jamais dit, mais le géniteur avait quand même fait la déclaration de naissance. Or lors de son appel sous les drapeaux, Pierre a du se munir dun acte de naissance!

6 La mise au point diagnostique Aigu Stabilisé Stigmatisation Ne pas oublier maladies somatiques – Exemple: Un pickpocket bien surprenant

7 Un pickpocket bien surprenant Monsieur Jean est ouvrier dans le bâtiment. Il loge sur les chantiers et a été surpris dans une surface commerciale à voler un CD. Ce qui le surprend cest quil ne possède pas de lecteur CD dans son baraquement. Lexamen psychiatrique nest pas contributif. Lhypothèse dune épilepsie est envisagée. LEEG est désorganisé mais non pathognomique et le scanner cérébral est normal. Des examens psychologiques complémentaires sont réalisés sans contribuer davantage au diagnostic. Six mois plus tard les mêmes examens sont réalisés et donnent les mêmes résultats. Un traitement dépreuve par antiépileptique est donné qui fait disparaître les symptômes. Un an plus tard, malgré le traitement, les symptômes réapparaissent. LEEG nest pas contributif, mais le scanner met en évidence un gliome de la base.

8 La mise au point diagnostique Aigu Stabilisé Stigmatisation Ne pas oublier maladies somatiques Evolution? Syndrome déficitaire – Exemple: Un astrophysicien perdu sur sa comète

9 Un astrophysicien perdu sur sa comète Jean-Hypolythe est un jeune docteur en astrophysique de 30 ans qui vit toujours chez sa mère, elle-même veuve. A part les étoiles, Jean- Hypolythe na pas dautre passion. Il publie régulièrement des articles dans de grandes revues internationales et se méfie de ses collègues ainsi que de toutes personnes trop curieuses face à ses recherches. Renfermé, il na pas de petite amie et les seules détentes quil se permet sont découter le Requiem de Mozart dans sa chambre tous décibels déchaînés. Sa méfiance sempire, il est persuadé quon pirate son ordinateur et tous les jours le réinitialise à neuf. Sa production en est considérablement affectée et il est menacé de licenciement. Il finit par être hospitalisé ayant développé des théories très personnelles entre la Cabale et la trajectoire de la comète de Halley. Le diagnostic de schizophrénie est posé

10 La mise au point diagnostique Aigu Stabilisé Stigmatisation Ne pas oublier maladies somatiques Evolution? Syndrome déficitaire Pronostic? ATTENTION! Laxe 1 du DSM IV = syndrome actuel, pas un diagnostic Temporaire Le fait davoir tous les signes, ne signe pas le diagnostic Une maladie peut être évolutive

11 Deuxième caractéristique Se mettre à lépreuve Se mettre à lépreuve Implications: – Pour les soignants La confrontation des points de vue Les tests complémentaires – Pour le soigné Sévaluer ou être évalué ou la reprise en main de son propre destin

12 La mise au point Diagnostique Analyse fonctionnelle

13 Acquis Anticipation Identification de la situation

14 Lanticipation « Plus que le langage, lanticipation est sans doute la fonction la plus radicalement humaine. » J. Sutter Activité frontale – Programmation action – Angoisse et anxiété Expérience et créativité Rôle dans la mise en mémoire Anticipation: – Si réussite> échec Optimisme de lhumain – Si échec> réussite Angoisse et anxiété –Si attitude inadéquate: Syndrome Général dadaptation Stress pathologique (syndrome dinhibition)

15 Analyse fonctionnelle Fonction intégrative Acquis Anticipation Identification de la situation Compétences

16 Daniel informaticien Daniel est un informaticien occupant jusquil y a peu de hautes fonctions dans une société internationale. Il a présenté un alcoolisme important suite à un stress professionnel. Le scanner cérébral est largement altéré, il présente une atrophie cérébrale diffuse, plus particulièrement frontale, ainsi quune leucoencéphalite. Incontestablement ses acquis sont au-dessus de la moyenne et cest ce qui lui confère une certaine apparence de bon fonctionnement. Mais au niveau de lanalyse des situations, il présente de troubles spatiaux fins. Au niveau de lactivité de travail, la mémoire de travail est altérée mais de manière fluctuante, les abstractions sont déficitaires (calculs) et il présente une fatigabilité rapide. Enfin les capacités danticipation sont très problématiques. Malgré son apparent bon fonctionnement, les fonctions intégratives sont en fait largement déficitaires.

17 Troisième caractéristique Analyse fonctionnelle basée sur lobservation en situation avec dautres Analyse fonctionnelle basée sur lobservation en situation avec dautres Implications: – Pour les soignants: Se mouiller Savoir se proposer comme modèle imparfait – Pour le soigné Apprentissage vicariant

18 Principes des traitements de réadaptation Se baser sur la partie saine Viser les fonctionnalités > symtômes Utiliser le renforcement positif Dans le cadre dun projet de vie personnalisé => Qualité de Vie

19 Quatrième caractéristique La mise au point et les objectifs du traitement sétablissent AVEC le patient La mise au point et les objectifs du traitement sétablissent AVEC le patient Implications: – Pour les soignants: Le patient a toujours raison. Cest SA vie! – Pour le soigné: Projets de vie

20 Objectifs des traitements (Enquête Ministère Santé Publique Belgique – Centre dActivité de Jour. 2001) Travail: Structurer Horaires Performance Occupation: Ennui Concret ADL Culture: Interdépendances Plasticité Créativité Psychothérapeutique: Estime de soi Communiquer Désir

21 Techniques Kinésithérapie et psychomotricité: Latéralisations, espace Mouvements Tensions Ergothérapie: Réel, contraintes Etapes dun projet, structuration Réussite (estime de soi, performances) Créativité Sociothérapie: Réalité Communication Déstigmatiser (Ortho)pédagogie: Apprentissage Vie journalière Projet pédagogique Dynamique de groupe: Emotions Estime de soi, assertivité Structuration cognitive Expression

22 Durée Traitements de longue durée ! « Tirer sur une salade ne la jamais fait pousser plus vite! » Winnicot

23 Conclusions Mise au point: – Une approche multidisciplinaire – Mettre son jugement à lépreuve – Se fait AVEC le patient – Basée sur lobservation en situation Traitement: – Se baser sur la partie saine – Viser les fonctionnalités > symtômes – Utiliser le renforcement positif – Dans le cadre dun projet de vie personnalisé => Objectif : Qualité de Vie


Télécharger ppt "La relation soignants-soigné en réadaptation psychiatrique Philippe Corten Laboratoire de Psychologie Médicale. Université Libre de Bruxelles. 1. La mise."

Présentations similaires


Annonces Google