La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PARTIE III: Le XIXème siècle Chapitre 1: Lâge industriel Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PARTIE III: Le XIXème siècle Chapitre 1: Lâge industriel Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER."— Transcription de la présentation:

1 PARTIE III: Le XIXème siècle Chapitre 1: Lâge industriel Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER

2 Comment voit-on larrivée du train en Alsace? Doc.1 : « Le projet de chemin de fer de Strasbourg à Bâle, traversant dans son milieu un pays des plus peuplés, des plus agricoles, des plus industriels de France, porte le caractère le plus incontestable dutilité publique. Le chemin de fer de Strasbourg à Bâle(…) est appelé à exercer une influence sur le commerce général de la France. En effet, il est destiné à faire partie de la ligne de Marseille à Strasbourg (…), voie la plus directe, la plus rapide du Levant vers la mer du Nord. Il est appelé à faire partie dune autre ligne de transit de très grande importance, celle du Havre au Rhin. On sait combien il est important pour la France de sassurer une part des bénéfices du transit des marchandises et denrées coloniales qui, pour se rendre dans lEst, dans lAllemagne centrale ou en Suisse, empruntent aujourdhui la voie du Rhin (…). Un chemin de fer entre Le Havre et Strasbourg et le long du Rhin recueillerait une grande partie de ces transports. Cest ce transit que la Belgique dispute à la Hollande et à la France par létablissement dun chemin de fer entre Anvers et Cologne.(…). Ce projet naura plus de suite dés quun chemin de fer entre Strasbourg et Bâle sera établi et la France naura plus à craindre dêtre déshéritée des avantages de sa position. Ce chemin de fer permettra daugmenter lactivité industrielle et commerciale de lAlsace, accroîtra le transit par la France, le commerce du Rhin et assurera à la rive gauche du Rhin la prépondérance quelle doit avoir dans les relations de commerce. » Daprès lAvant projet dun chemin de fer de Strasbourg à Mulhouse et à Bâle, N. Koechlin et Frères, Mulhouse 1838 Villes françaises à relierIntérêt du chemin de fer pour lAlsace Régions étrangères desservies Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER

3 Le chemin de fer moyen de développer le commerce et lindustrie Strasbourg MulhouseBâle... Ligne de chemin de fer Strasbourg-Bâle.. Le Havre Marseille Lignes de chemin de fer en projet Commerce du Levant Méditerranée Un commerce mondial Mer du Nord = Commerce colonial Amérique Redistribution des produits Mer du Nord Allemagne Suisse LAlsace une plateforme du commerce mondial Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER

4 Le train Mulhouse-Thann entre en gare… Quels sont les deux éléments marquant de cette gravure? 1 - Un train à vapeur 2 – La ferveur populaire Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER

5 Vue du train Bâle Strasbourg en 1840 Comment fonctionne ce train? Grâce à la machine à vapeur. La machine à vapeur est inventé par un anglais James Watt en Elle sert de base pour la construction de la locomotive à vapeur inventée en 1817 par Stephenson. Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER

6 Lintérêt du train Le doc.1 est écrit par Nicolas Kœchlin, industriel mulhousien. Quel peut-être son intérêt dans le développement du train en 1838? Gagner du temps pour le transport de marchandises Mulhouse- Thann 3 heures en diligence 45 minutes en train Strasbourg -Bâle 17 heures en diligence 8h50 en train Divisé par 4 Divisé presque par 2 Gagner plus dargent car les transactions sont plus nombreuses ATTENTION: Le train est une réussite pour le transport de voyageurs mais pour le transport de marchandises le canal et la péniche restent importants car moins chère que le train. Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER

7 Comment Nicolas Kœchlin produit des locomotives ? « En 1826, André Kœchlin crée son usine : André Kœchlin et Compagnie car lindustrie textile a de plus en plus besoin de machines. Les premières fabrications sont des machines destinées aux filatures comme la mule-jenny ou machine à filer la laine. Pour être performant, il alla chercher les techniques en Angleterre. Il sadressa aux meilleurs et obtint en 1826 la signature dun contrat qui prévoyait la construction à Mulhouse dun établissement de construction mécaniques « en participation » avec Sharp, Roberts and Co. Cest lorsque son cousin, Nicolas, lance le projet de la ligne Strasbourg –Bâle qu André Kœchlin se décide à fabriquer des locomotives, ligne pour laquelle il faut 20 locomotives. Nicolas avait déjà commandé trois locomotives en Angleterre pour la ligne Mulhouse-Thann : une fut démontée, « l Albion » devint le modèle pour construire la « Napoléon », nom de la locomotive des Koechlin. En 1847, la fabrication des locomotives représente 50% du chiffre daffaires de lentreprise. Lentreprise se transforme, elle compte alors un atelier de montage de des locomotives. La forge permet de fabriquer les pièces pour la locomotive. Elle compte aussi une chaudronnerie. Les années 1850 furent décisives pour les progrès de lentreprise en raison du boom ferroviaire En 1856, on se lance dans lexportation: Italie, Suisse, Autriche, Espagne ou Etats-Unis. Daprès SACM, quelle histoire ! Vitoux, Fluck, Frey, Perrot, Stoskopf, La Nuée bleue, 2007 Souligne les infos concernant Nicolas Kœchlin en bleu Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER

8 Nicolas Kœchlin se lance dans lindustrie ferroviaire Construction de locomotives: la Napoléon LIENS AVEC LETRANGER Espionnage industriel pour copier la locomotive anglaise Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER

9 Comment Nicolas Kœchlin produit des locomotives ? « En 1826, André Kœchlin crée son usine : André Kœchlin et Compagnie car lindustrie textile a de plus en plus besoin de machines. Les premières fabrications sont des machines destinées aux filatures comme la mule-jenny ou machine à filer la laine. Pour être performant, il alla chercher les techniques en Angleterre. Il sadressa aux meilleurs et obtint en 1826 la signature dun contrat qui prévoyait la construction à Mulhouse dun établissement de construction mécaniques « en participation » avec Sharp, Roberts and Co. Cest lorsque son cousin, Nicolas, lance le projet de la ligne Strasbourg –Bâle qu André Kœchlin se décide à fabriquer des locomotives, ligne pour laquelle il faut 20 locomotives. Nicolas avait déjà commandé trois locomotives en Angleterre pour la ligne Mulhouse-Thann : une fut démontée, « l Albion » devint le modèle pour construire la « Napoléon », nom de la locomotive des Koechlin. En 1847, la fabrication des locomotives représente 50% du chiffre daffaires de lentreprise. Lentreprise se transforme, elle compte alors un atelier de montage de des locomotives. La forge permet de fabriquer les pièces pour la locomotive. Elle compte aussi une chaudronnerie. Les années 1850 furent décisives pour les progrès de lentreprise en raison du boom ferroviaire En 1856, on se lance dans lexportation: Italie, Suisse, Autriche, Espagne ou Etats-Unis. Daprès SACM, quelle histoire ! Vitoux, Fluck, Frey, Perrot, Stoskopf, La Nuée bleue, 2007 Souligne les infos concernant Nicolas Kœchlin en bleu Souligne en noir les infos concernant son cousin et son entreprise Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER

10 Nicolas Kœchlin se lance dans lindustrie ferroviaire Construction de locomotives: la Napoléon LIENS AVEC LETRANGER Espionnage industriel pour copier la locomotive anglaise FAMILLE André Kœchlin ( - ) Construction de machines outils pour les entreprise textiles (DMC ) Alliance avec Sharp, entreprise anglaise Cousin ATELIER DE MONTAGE FORGE CHAUDRONNERIE Exportation mondiale Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER

11 Le mode de vie bourgeois: Les cousins Kœchlin Recherche sur Internet à propos de Nicolas et dAndré Nicolas Kœchlin ( )André Kœchlin ( ) Nom de leur épouseUrsula Dollfuss Famille Dollfuss-Mieg (DMC) Ursule Dollfuss Famille Dollfuss-Mieg (DMC) FormationHambourg Hollande Formation dans lentreprise de sa belle- famille Activité industrielle1802: employé responsable de lindiennage 1809: patron dune usine dimpression sur tissus 1820: fondateur dune filature à Mulhouse 1818 : direction des usines Dollfus-Mieg Création de la fonderie André Koechlin et Cie (futur SACM)= ère locomotive Rôle dans la construction du chemin de fer Il effectue la promotion du chemin de fer en Alsace. En 1839, il réalise la voie Mulhouse-Thann et, en 1841, Mulhouse-Strasbourg -L'établissement construisit des centaines de locomotives et équipe de nombreuses filatures et des tissages de la région et à l'étranger - à l'origine des cités ouvrières de Mulhouse pour loger les 1000 ouvriers. Rôle politique- Député du Haut Rhin de 1830 à inspecteur du travail des enfants dans les manufactures - administrateurs du département en Membre du Conseil général de 1833 à maire de Mulhouse en et de 1832 jusqu'en conseiller général du canton de Mulhouse ( ) et d'Altkirch ( ) - député d'Altkirch en 1830, de Mulhouse de Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER

12 André Kœchlin ( - ) Construction de machines outils pour les entreprise textiles (DMC ) Construction de locomotives: la Napoléon Nicolas Kœchlin se lance dans lindustrie ferroviaire ATELIER DE MONTAGE FORGE CHAUDRONNERIE FAMILLE LIENS AVEC LETRANGER Alliance avec Sharp, entreprise anglaise Espionnage industriel pour copier la locomotive anglaise Exportation mondiale Cousin Epoux Ursule Dollfuss, fille du patron de DMC Ursula Dollfuss, fille du patron de DMC Epoux Cousines Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER

13 Les conditions de vie et de travail des ouvriers Description du lieu de travail Lieu fermé non aéré, sombre et humide Nombre douvriers dans lindustrie cotonnière en 1834 Durée de la journée de travail Durée des pauses 13h30 1h30 Salaires faibles Logement -Lieu dhabitation pour les plus pauvres et conséquence -Description des logements -Equipement des logements -Loyer dune chambre A plusieurs lieues des ateliers ce qui entrainent un trajet long et fatiguant pour les ouvriers. Une seule pièce Table, chaises, coffre, poêle 9 francs par mois Conditions physiques –Etat de santé Mortalité très importante: 50% meurent avant 2 ans. Mal nourris, épuisement Age auquel on emploie les enfants 6 ans Scolarisation ??? Certains patrons en proposent à lintérieur de lusine mais un grand nombre nen profite pas. Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER


Télécharger ppt "PARTIE III: Le XIXème siècle Chapitre 1: Lâge industriel Réalisé par Emilie BURTIN, Collège SCOELCHER."

Présentations similaires


Annonces Google