La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Idrissa GUEYE ChapitreI: Nature de lactivité économique et Objet de la science économique I ) Définition et objectifs A) Définition de la science économique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Idrissa GUEYE ChapitreI: Nature de lactivité économique et Objet de la science économique I ) Définition et objectifs A) Définition de la science économique."— Transcription de la présentation:

1 Idrissa GUEYE ChapitreI: Nature de lactivité économique et Objet de la science économique I ) Définition et objectifs A) Définition de la science économique PLAN DE TRAVAIL

2 1) Origine Létymologie du grec ancien oïkonomia, constitué de oikos qui signifie maison, et nomos signifie gérer ou administrer. Gestion de la maison

3 Etymologiquement, l'économie est l'art de bien administrer une maison, de gérer les biens d'une personne, puis par extension d'un pays. Plus généralement, l'économie est une science sociale qui étudie la production, la répartition, la distribution et la consommation des richesses d'une société.biensproductionconsommation

4 Le principe général qui sous-tend l'économie, en particulier pour les ressources limitées ou rares, est celui de la rentabilité. Elle consiste à consommer un minimum de moyens en vue de réaliser un maximum de profits.

5 La définition de l'économie n'est pas consensuelle. Ses contours et son contenu varient en fonction des auteurs et des courants de pensée.

6 2) Approches sur la science économique

7 Approche substantive De Platon à Adam Smith qui défini le domaine de léconomie comme celui de la richesse matérielle des sociétés. Dans cette approche, on laisse de coté la notion de production et déchange de biens et de services.

8 Approche formelle Daprès laquelle léconomie est une science qui étudie les comportements humains comme une relation entre des fins et des moyens rares qui ont des risques alternatifs.

9 Approche micro-économique néoclassique Homme est un être rationnel qui cherche toujours à maximiser sa satisfaction du besoin par rapport aux moyens disponibles = homo- economicus (envie/moyen)

10 Approche en terme de système Léconomie est considérée comme un système composé déléments possédant des fonctions spécifiques orienté par une logique générale création de circuit économique

11 Lintervention des agents dans un système entraine une interdépendance entre les agents économiques (banques – entreprises – salaires...) QUESNAY 18eme s. K. MARX 19eme s. J-M KEYNES 20eme s.

12 Approche macro-économique Interprétation des grandeurs et /ou indicateurs caractéristiques pour tirer des leçons et donner des conseils ou recommandations. (audits)

13 B) Les intentions générales :

14 Aujourdhui, notre Société accorde une place essentielle à lutilisation des produits économiques: Emission télé en éco, régulière ou non Magazines éco pour la presse... Interventions des hommes politiques.

15 Limportance cest de mieux comprendre léco pour permettre au jeux démocratiques de mieux fonctionner et aux chef dentreprises de mieux gérer (éviter la fermeture, le licenciement) mais aussi aux gouvernements pour diriger les différents ministères économiques. Stabilité dune société, pas trop dexclus, de chômeurs, sinon trouble sociaux, pillage..

16 II)Nature de lactivité économique. Le nbre de besoins ressenti par lhomme est illimité Les biens susceptibles de satisfaire ses besoins existent en quantités limités La nécessité de choix économique constitue donc lactivité économique.

17 Lactivité économique a pour objet de satisfaire les besoins des individus en produisant des biens et des services. Le besoin est une sensation liée à un désir ou à un manque qui pousse lindividu à agir pour le satisfaire.

18 Le besoin est lié à lutilité que lon a du bien. Plus le bien est utile, plus le besoin se fait ressentir. On dit que les besoins sont illimités

19 Les besoins primaires ou vitaux Exemple: besoin de se nourrir, se vêtir, se loger, se soigner. Les besoins vitaux sont à peu près les mêmes dans toutes les sociétés.

20 Les besoins secondaires Exemple: utiliser les moyens de transport, sinstruire, consommer des loisirs, etc.

21 Lanalyse économique sintéresse quaux biens qui nexistent quen quantité limité qui sont des biens rares et utiles à la satisfaction des besoins ce sont les biens économiques.

22 A-) Biens économiques : Lactivité économique permet de produire, déchanger et de consommer des biens et biens immatériels ou services. Les biens peuvent se diviser en deux catégories : Les biens matériels Les biens immatériels ou services Il(service) a pour objectif la non fabrication dun objet matériel, mais lapport direct au consommateur une prestation utile.

23 1) Biens matériels Les biens libres. Exemple: lair Les biens économiques. Exemple: leau potable, le pain, le logement. Biens de productions sont des biens déquipement de base ou de production (exemple : machines, bâtiments, outils, etc.) qui constituent des investissements ce sont des biens de consommations finale.

24 durable (frigo, voiture...) non durable (café, cigarettes, produits alimentaires) fragile (détruit) non fragile, semi durable (vêtements )

25 Biens de consommations intermédiaires Sont des biens qui aident à la production dautres biens, soit par transformation et incorporation dans un produit plus élaboré ou par destruction au cours du processus de production (exemple : matières premières, farine, etc.) qui disparaissent au cours dun processus de fabrication.

26 2) Biens immatériels ou services Services marchands achetés sur un marché (exemple : coiffeur, agence de voyages, téléphone etc.) Services non marchands produits par les administrations (exemple : police, pompiers,etc.) Services mixtes (exemple : musées, piscines municipales)

27 Lune des principales caractéristiques dun service est quon ne peut pas le stocker. Lhistoire des sociétés et donc de la nature des biens et services produits montrent quil ny a pas de fin à l émergence de désirs nouveaux.

28 3) Ressources ou moyens Les ressources pour produire ne sont pas illimitées, Nature (ressource naturelle) Pour augmenter lefficacité de la productivité, lhomme a depuis longtemps utilisé des biens de productions (moyens de productions) construits par eux. force du w ou capital hum. Le niveau de progrès technique dune société se traduit par la nature du capital technique utilisé. La production est limitée par limportance du capital technique

29 B-) Les choix économiques La réduction ou laugmentation de lacte de production, de consommation, et échanger les hommes (agents Économiques) qui, pour obtenir à partir de ressources rares, dont ils disposent, le max de satisfaction avec un coût minimum, procède à des choix économiques

30 Nature des biens consommés Quantités de biens consommés Consommateurs Nature de biens produits Quantité de biens produits Producteurs

31 Les besoins économiques sont illimités par contre les biens et services sont produits et commercialisés en quantité limitée. Ils constituent des ressources rares (exemple leau potable) ou sont fabriqués à partir de ressources rares (exemple pain à partir du blé, vêtement à partir du coton).

32 La rareté des ressources impose à lindividu deffectuer des choix dans lutilisation de ces ressources. La gestion de ces ressources rares est le problème économique à résoudre par la société. 1)Quels biens produire ? En quelle quantité ? Comment les produire ? 2) Quand consommer ? Combien (en fonction du revenu) ?

33 Le but de ces choix est pour le: Producteur (entreprises) : produire au moindre coût et le plus efficacement possible afin de réaliser le meilleur profit. Consommateur (ménages) : satisfaire les besoins compte tenu du revenu( argent) dont il dispose.

34 Les acteurs de la vie économique Voir tableau p 5

35 Les activités des agents économiques ne sexercent pas de manière isolée mais, au contraire, dépendent fortement les uns des autres. Par exemple : Limplantation dune entreprise peut concerner des milliers dacteurs.

36 Cette implantation permet aux ménages de trouver un emploi, offre de nouveaux débouchés aux commerces locaux et aux entreprises fournisseurs, dégagent de nouvelles recettes fiscales au profit de lEtat.

37 La qualité et le coût de la main dœuvre, les politiques en matières dimpôts ou de transport menées par lEtat sont des critères importants dimplantation pour une entreprise.

38 C-)Les flux et le circuit économique Les activités économiques donnent lieu à des échanges entre les acteurs économiques qui se traduisent par des flux réels (flux de biens, de travail) et de flux monétaires.

39 Exemple, lachat de biens de consommation par les ménages donne lieu à : Flux réel : 1ordinateur Supermarché Monsieur DIOP Flux monétaire : f CFA Un flux peut être mesuré :En volume cest-à-dire en quantité : exemple 1 ordinateur En valeur cest à dire en unité monétaire : exemple f CFA

40 Le marché est le point de passage des flux marchands. Il est le lieu des confrontations des demandes et des offres dun même bien ou service. Il sy fixe les quantité et le prix.

41 1) la formation des prix 1.1 La demande représente la somme des demandes individuelles des consommateurs. Plus le prix est faible, plus la demande est forte Plus la demande est forte, plus le prix aura tendance à sélever.

42 1.2 Loffre est constituée des offres individuelles des vendeurs. Plus le prix annoncé sur le marché est élevé, plus les quantités offertes seront élevées Si loffre sur le marché est importante, le prix aura tendance à baisser. Le prix de léquilibre sétablit au point de rencontre entre loffre et la demande

43 2 )Différents types de marchés : Le marché des biens et services : On fixe les quantités des biens et services vendues et le niveau du prix ; Le marché du travail : On fixe le niveau de lemploi et le salaire ; Le marché des capitaux : On établit le montant des fonds prêtés et le taux dintérêt ; Le marché des changes : On fixe le cours (le prix) des différentes devises (monnaies étrangères) et les montants échangés.

44 Les mécanismes de léconomie de marché Chaque marché sidentifie daprès lobjet de léchange, ses acteurs, le prix fixé. Tableau page 7

45 Léconomie de marché est une forme dorganisation économique dans laquelle les prix et les quantités produites dépendent essentiellement de la confrontation de loffre et de la demande sur les différents marchés.

46 Les objectifs des acteurs du marché sont contradictoires : Les offreurs cherchent à vendre au prix le plus haut (en tenant compte de leurs coûts et des concurrents) ; Les demandeurs cherchent à acheter au prix le plus bas (en fonction de sa consommation et de son revenu). Il existe différentes situations de marché :page7

47

48

49

50


Télécharger ppt "Idrissa GUEYE ChapitreI: Nature de lactivité économique et Objet de la science économique I ) Définition et objectifs A) Définition de la science économique."

Présentations similaires


Annonces Google