La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Problématiques scolaires liées à linadaptation Université du Québec à Rimouski/campus Rimouski Le cadre dintervention SCE 203 03 Intervention auprès des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Problématiques scolaires liées à linadaptation Université du Québec à Rimouski/campus Rimouski Le cadre dintervention SCE 203 03 Intervention auprès des."— Transcription de la présentation:

1 Problématiques scolaires liées à linadaptation Université du Québec à Rimouski/campus Rimouski Le cadre dintervention SCE Intervention auprès des élèves en trouble du comportement au primaire Sonia Fournier Ph. D. en éducation Site Internet : Facebook : https://www.facebook.com/professeurefournieruqar?ref=hlhttps://www.facebook.com/professeurefournieruqar?ref=hl

2 2 Cadre organisationnel et légal Contexte québécois doffre de service Services intégrés à lécole Modèle de la «réponse à lintervention» Type de regroupement Mesure dencadrement Rôle des agents

3 3 Cadre organisationnel et légal Le contexte québécois doffre de services Le contexte québécois doffre de services est dabord défini par la politique dadaptation scolaire du ministère de lÉducation des loisirs et des sports (MELS). Pour mettre en œuvre les orientations de cette politique, les écoles disposent de différents différentiels. Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 66)

4 4 Cadre organisationnel et légal Le contexte québécois doffre de services Ces référentiels sont : Le cadre de référence des services éducatifs complémentaires. Lentente du MELS et le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec ainsi que les règles applicables au financement des effectifs scolaires. Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 66)

5 5 La politique de ladaptation scolaire En considérant lintérêt fondamental de lélève, lensemble des décisions devant être prises et la participation de lélève aux activités décole, en aménageant les services et toutes formes de soutien nécessaire tant pour lélève que son enseignant (MELS, 2011). Pour tout élève qui présente un trouble du comportement, les commissions scolaires du Québec ont les obligations suivantes : M assé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 66)

6 6 La politique de ladaptation scolaire «Déterminer le meilleur service pour lélève à partir de son évaluation personnalisée.» (MELS, 2011c, p4) «Déterminer, sil y a lieu, la contrainte excessive ou latteinte de façon importante aux droit des autres élèves, par exemple lorsquun élève présente un danger pour lui-même ou les autres.» (MELS, 2011c, p.4) «Planifier la composition des groupes pour quelle soit équilibrée.» (MELS, 2011c, p.6) «Mettre en place un continuum de services souple et varié.» (MELS, 2011c, p.6) Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 66)

7 7 Le cadre de référence des services éducatifs complémentaires Chaque commission scolaire doit instaurer quatre programmes de services complémentaire dans le but de «favoriser la progression des apprentissages» (MEQ, 2002, p. 14). Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 67)

8 8 Ces programmes doivent offrir des services suivants : 1- de soutien, qui visent à assurer à lélève des conditions propices dapprentissage; 2- de vie scolaire, dont le but est de contribuer à lautonomie et au sens des responsabilité de lélève, à sa dimension morale et spirituelle, à ses relations interpersonnelles et communautaires ainsi quà son sentiment dappartenance à lécole; 3- daide à lélève, qui ont pour objectif de laccompagner dans son cheminement scolaire, dans son orientation scolaire et professionnelles ainsi que dans la recherche de solutions aux difficultés auxquelles il est confronté; 4- de promotion et de prévention, qui visent à donner à lélève un environnement favorable à lacquisition de saines habitudes de vie et de compétences qui influent de manière positive sur sa santé et son bien-être (MEQ, 2002). Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 67)

9 9 Les services intégrés à lécole Le régime pédagogique de léducation préscolaire, de lenseignement primaire et de lenseignement secondaire désigne une douzaine de services dans chaque commission scolaire. Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 67)

10 10 de promotion de la participation de lélève à la vie étudiante; déducation aux droits et aux responsabilités; de soutien à lutilisation des ressources documentaires comme la bibliothèque scolaire; dinformation et dorientation scolaire et professionnel; de psychologie; de psychoéducateur; déducation spécialisée; dorthopédagogue; de santé et de services sociaux; danimation spirituelle et dengagement communautaire (MEQ, 2002). Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 67)

11 11 Le modèle de la «réponse à lintervention» Ce modèle en palier sert de guide pour lintervention et les services à offrir aux élèves. Il propose quatre niveau dintervention Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 69)

12 12 Le modèle de la «réponse à lintervention» Niveau 1 : lenseignant titulaire de la classe fournit des accommodations quil juge nécessaires à lélève qui éprouve des difficultés. Niveau 2 : si la difficulté persiste, il sentoure alros dune équipe de pairs pour tenter de résoudre le problème. Niveau 3 : dans le cas où cette aide savère insuffisante, une équipe dintervenant de la commission scolaire avec lenseignant pour trouver des solutions satisfaisantes afin de favoriser la réussite de lélève ciblé. Niveau 4 : si les difficultés de lélève persiste, celui-ci sera alors adressé en éducation spéciale. Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 69)

13 13 Le types de regroupements Pour les commissions scolaires des élèves en difficultés, le MELS offre la possibilité aux commissions scolaires de mettre en œuvre leurs programmes de services éducatifs dans les 10 types de regroupements suivants : Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 70)

14 14 Le types de regroupements 1. La classe ordinaire avec soutien à lélève et à lenseignant où les services éducatifs complémentaires peuvent être offerts à lintérieur de la classe où jusquà trois heures par semaine à lextérieur de celle-ci (MELS, 2007b). Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 71)

15 15 Le types de regroupements 2. La classe ordinaire et la classe-ressource dans laquelle les services sont offerts à lextérieur de la classe en groupe restreint totalisant trois heures par semaine (MELS, 2007b). Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 71)

16 16 Le types de regroupements 3. Un service intensif à court terme de scolarisation-réadaptation dans la même école ou dans une autre école tout en gardant le lien avec la classe ordinaire, le séjour dans cette classe spéciale a une durée maximale de trois mois, puis lélève revient dans sa classe (Tougas, Turbide et Chagnon, 2010). Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 71)

17 17 Le types de regroupements 4. Un service de partenariat avec un organisme communautaire et scolaire pour les élèves du secondaire (par exemple, un programme atelier suspension). Il sagit dune mesure de remplacement à lexpulsion scolaire (poursuite des apprentissages et services psychosociaux). Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 71)

18 18 Le types de regroupements 5. La classe spéciale «homogène» dans laquelle lélève est scolarisé en groupe restreint avec dautres élèves ayant des difficultés similaires (MELS, 2007b). Par ex. : une classe composée délèves qui présentent des troubles graves du comportement. Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 71)

19 19 Le types de regroupements 6. La classe spéciale «hétérogène» dans laquelle se retrouve des élèves éprouvant des difficultés diverses (MELS, 2007b). Par ex. : une classe est composée délèves ayant des trouble graves du comportement et délèves et des élèves présentant des troubles psychopathologiques; une autre classe pourrait rassembler des élèves ayant des troubles envahissant du développement et des élèves atteints déficience intellectuelle. Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 71)

20 20 Le types de regroupements 7. Lécole spéciale qui se compose dau moins 50% délèves ayant des difficultés (MELS, 2007b). Par ex. : une école destinée en grande partie aux élèves qui présentent des difficultés dapprentissage ou de comportement. Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 71)

21 21 Le types de regroupements 8. Le centre daccueil (MELS, 2007b). Lélève est scolarisé dans un établissement relevant du MSSS. Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 71)

22 22 Le types de regroupements 9. Le centre hospitalier (MELS, 2007, b). Des élèves peuvent avoir besoin de ce type de scolarisation en raison, par exemple dune maladie chronique qui nécessite de longues périodes récurrentes dhospitalisation. Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 71)

23 23 Le types de regroupements 10. Lenseignement à domicile (MELS, 2007b). Les élèves sont scolarisés à la maison pour une raison autre quune incapacité temporaire de se rendre à lécole. Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 71)

24 24 Mesure dencadrement Dans les écoles québécoises trois types dencadrement sont privilégiés pour les le élèves qui présentement un trouble du comportement : Lencadrement sociale Lencadrement pédagogique Lencadrement particulier Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 72)

25 25 Mesure dencadrement Les mesures dencadrement social sont variées : Activités sociales ou parascolaires, organisation de jeux dans la cours décole, association délèves, présence dun local étudiant, établissement dun code de vie dans lécole et incitation à son respect, création dun mouvement citoyen, accès à divers moyen de communication etc. Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 72)

26 26 Mesures dencadrement Les mesures dencadrement pédagogique : Le coenseignement, le tutorat par les pairs, programme de monitorat (élève associé à un adulte-grand frère ou grande sœur), aménagement particulier comme une aide individuelle etc. Les mesures particulières : Lensemble des services complémentaires (présentation à la page suivante). Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles du comportement à lécole. Prévention, évaluation et intervention. 2 e édition, Montréal, QC: Gaëtan Morin Éditeur. (page 72)

27 27 Modèle de services

28 28 Rôle de la direction décole LE DIRECTEUR DE LÉCOLE fait part à la Commission scolaire, après consultation des membres du personnel, des besoins de lécole pour chaque catégorie de personnel, ainsi que des besoins de perfectionnement de ce personnel (LIP, art ) ; gère le personnel de lécole et détermine les tâches et responsabilités de chaque membre du personnel. Il doit voir à lorganisation des activités de perfectionnement des membres du personnel de lécole (LIP, art ) ; avec laide des parents dun élève handicapé ou en difficulté dadaptation ou dapprentissage, du personnel qui dispense des services à cet élève et de lélève lui-même, à moins quil en soit incapable, établit un plan dintervention adapté aux besoins de lélève (LIP, art ) ; Source : complementaires.pdf

29 29 Rôle de la direction de lécole LE DIRECTEUR DE LÉCOLE sous lautorité de la direction générale de la Commission scolaire, sassure de la qualité des services éducatifs dispensés à lécole (LIP, art ) ; propose, pour approbation par le conseil détablissement, la mise en oeuvre des programmes de services complémentaires et particuliers visés par le régime pédagogique et déterminés par la Commission scolaire ou prévus dans une entente conclue par cette dernière (LIP, art. 88) ; diffuse linformation concernant la présente politique et la mise en oeuvre des programmes des services éducatifs complémentaires dans son établissement, à son équipe-école, aux parents et à la communauté. Source : complementaires.pdf

30 30 Rôle du personnel enseignant Le personnel enseignant, à titre de premier responsable de léducation de lélève1, contribue à la mise en oeuvre des services éducatifs complémentaires (LIP, art. 19, 22 et 89). Les membres du personnel de lécole, selon leurs expertises et mandats : participent à lidentification des besoins des élèves du milieu dans lequel ils travaillent (LIP, art. 89) ; participent aux choix dactions prioritaires à poser dans le cadre de la mise en oeuvre dans lécole des programmes de services éducatifs complémentaires (LIP, art. 89) ; dispensent des services éducatifs complémentaires de qualité conformément aux programmes mis en oeuvre dans lécole (LIP, art. 88 et 89). Source : educatifs-complementaires.pdf

31 31 Rôle des parents LES PARENTS favorisent la participation de leur enfant aux activités offertes par les services éducatifs complémentaires disponibles dans leur école ; collaborent avec lécole à la réussite éducative de leur enfant ; élisent des représentants au conseil détablissement et au comité de parents (LIP, art. 42,47 et 189). Par lentremise du comité de parents, ceux-ci : donnent leur avis sur tout sujet conformément aux programmes mis en oeuvre dans lécole (LIP, art. 88 et 89). Source : services-educatifs-complementaires.pdf

32 32 Rôle des agents LÉLÈVE participe, en tant que premier artisan de son développement, aux activités offertes par les services éducatifs complémentaires dans son école afin dactualiser pleinement son potentiel. Source :

33 SCE Intervention auprès des élèves en trouble du comportement au primaire Sonia Fournier Ph. D. en éducation Site Internet : Facebook : https://www.facebook.com/professeurefournieruqar?ref=hlhttps://www.facebook.com/professeurefournieruqar?ref=hl Merci de votre attention


Télécharger ppt "Problématiques scolaires liées à linadaptation Université du Québec à Rimouski/campus Rimouski Le cadre dintervention SCE 203 03 Intervention auprès des."

Présentations similaires


Annonces Google