La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 DULBEA Chapitre IV Offre u 1. Sphère et Fonction et de production –1.1. Sphère de production, sphère commerciale, sphère financière –1.2. Fonctions de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 DULBEA Chapitre IV Offre u 1. Sphère et Fonction et de production –1.1. Sphère de production, sphère commerciale, sphère financière –1.2. Fonctions de."— Transcription de la présentation:

1 1 DULBEA Chapitre IV Offre u 1. Sphère et Fonction et de production –1.1. Sphère de production, sphère commerciale, sphère financière –1.2. Fonctions de production et facteurs de production –1.3. Indicateurs –1.4.Coût des facteurs de production u 2. Offre de produits et services u 2.1. Offre de lentreprise u 2.2. Offre de lentreprise et du marché

2 2 DULBEA 1. Sphère de production u Sphère de production : …P… u Produit : M u Sphère commerciale : M-A

3 3 DULBEA Sphère de production et sphère commerciale u Sphère de production exclut A-M et M-A u Distinction parfois difficile entre …P… et M-A : exemple externalisation des activités commerciales de lentreprise u …P… inclut biens et (certains) services

4 4 DULBEA Sphère de production u Valeur dusage de M est différente VU de M u Valeur ajoutée dans le processus de production : VA = M- K c VA = Output –Inputs matériels

5 5 DULBEA 1.2.La fonction de production

6 6 DULBEA Les isoquants O1O1 O2O2 O3O3 K L A B D K2K2 K1K1 L2L2 L1L1 0 Output=p*quantité=300quintaux*25=7500 lieu des combinaisons de K F et de L permettant de produire une même quantité O (output)

7 7 DULBEA 1.2. Composition organique du capital et Capital Output Ratio u r : composition organique du capital proportion relative du capital et du travail mis en mouvement dans le processus de production (en valeur) : r = K/L u COR : étant donné une technique de production, quelle quantité de capital nécessaire pour produire output O : COR=K/O

8 8 DULBEA 2 combinaisons différentes u Récolte manuelle :20 hommes u K f1 =20faux*25 u W 1 =1250/mois*0.5 u L 1 =20*1250*0.5=12500 u r 1 = K f1 / L 1 =500/12500=0.04 u COR 1 = K f1 / O 1 =500/7500=0.066 u Récolte mécanisée : 2 hommes u K f 2 =1 mois.bat.* u W 2 =2500/mois*0.5 u L 2 =2*2500*0.5=2500 u r 2 = K f2 / L 2 =100000/2500=40 u COR 2 = K f2 / O 2 =100000/7500=13.33 u 1 quintal de blé=25 et O1=O2=7500 O1= O2 O3 O4 K L A B D K2K2 K1K1 L2L2 L1L1 0

9 9 DULBEA Marginal Capital Output Ratio MCOR = O = I/ O –Exemple secteur de la bière : MCOR = 1.2 : pour accroître output de 1 il faut 1.2 dinvestissement Incremental Capital Output Ratio u ICOR = 1/ MCOR u Rapport entre le taux de croissance économique et le taux dinvestissement : u Diminution du ICOR : p-ê surinvestissement, comme ce fut le cas pdt crise asiatique 95-96

10 10 DULBEA 1.5. Intensité capitalistique et intensité du facteur travail u Définitions u Les technologies p-ê capital intensive ou labor intensive

11 11 DULBEA

12 12 DULBEA 2.Offre des entreprises u Coût total, coût moyen et coût marginal –CT= w*L + CM O *Q –CM O = CT/Q –Cm= CT/ Q pour Q 0 u Recette totale, marginale et prix –Recette totale : RT= p*Q –Recette marginale Rm= RT/ Q pour Q 0 = p u Entreprise va augmenter sa production ssi Rm>=Cm or Rm=p et u Cm est croissant : productivité marginale décroissante du travail et du capital : cest-à-dire que chaque unite produite supplémentaire coûte plus cher que la précédente u Donc pour augmenter sa production en étant rentable il faut que le prix soit plus élevé. u Loffre de lentreprise se situe sur sa courbe de coût marginal 2.1 Offre de lentreprise

13 13 DULBEA Coût marginal et quantité produite

14 14 DULBEA Courbe doffre des firmes

15 15 DULBEA Offre, coût marginal et coût moyen Si CM>Cm, comme Rm=p=Cm, CT>RT Si CM

16 16 DULBEA 2.2. Offre individuelle et offre de marché u Pour un prix de 25, un seul producteur (I) est présent sur le marché et offre 50. Au prix de 25, le second producteur offre 0 u Pour un prix de 50, ce producteur peut offrir 75, mais le producteur II rentre sur le marché et est prêt à produire 40 : les quantités offertes totales sur ce marché seront de 115 u La courbe doffre de marché à une pente plus faible et lélasticité en A est plus forte quen A p Q p Q p Q IIII+II A A

17 17 DULBEA 2.3. Coût moyen à court terme et à long terme, économies déchelle

18 18 DULBEA Economies déchelle u Accroissement de la division du travail (Petty, 1690, Turgot, Adam Smith,1776) u Coûts fixes : diminution des coûts fixes par unité produite u Automatisation, nouvelles technologies dépendent des quantités produites

19 19 DULBEA Déséconomies déchelle u Bureaucratisation croissante avec la taille u Productivité décroissante –de la terre –des hommes –des machines

20 20 DULBEA 2.4. Déplacements de loffre Changement des conditions de loffre

21 21 DULBEA Déplacements de et mouvement sur la courbe doffre p2p2 p Q p1p1 Q1Q1 Q2Q2 p Q p1p1 Q1Q1 Q2Q2

22 22 DULBEA 2.5. Elasticité de loffre u Rapport des variations relatives : quantité-prix 51. Offre inélastique : une variation de prix entraine une variation des quantités offertes proportionnellement plus faible 52. Offe délasticité unitaire : variation proportionnellemnet équivalente ( 1% daugmentation du prix entraine une augmentation de 1% des quantités offertes 53. Offre élastique : la variation des quantités est proportionnellement plus importante 54. Offres à élasticité infinie ou nulle

23 23 DULBEA Chapitre 5 : Equilibre sur le marché p 1 >p E : stocks baisse des prix demande P 2


24 24 DULBEA 2.Conditions de réalisation de léquilibre 2.1: atomicité du marché u Définition –Nombre suffisant dacheteurs et de vendeurs –Indépendance des agents sur le marché –Effet nul sur le marché des comportements individuels –Entreprise price taker

25 25 DULBEA u Facteurs qui contrecarrent la concurrence (offre) –Concentration, fusions, absorptions –Cartels, monopoles –Holdings, trusts –Concentration et développement technologique, économies déchelles Ouverture croissante de léconomie concurrence : dynamique économique u Facteurs qui contrecarent la concurrence : le monopsone : un seul acheteur

26 26 DULBEA Prix et monopole Cmarginal CMoyen Rmoyenne= Demande Rmarginale p Q p monopole Q monopole Demande : Q=a-bp ou p=a/b-Q/b RT= pQ=Q(a/b-Q/b) =aQ/b-Q²/b Rm=a/b-2Q/b Equilibre monopole : Rm=Cm avec p monopole >p e QeQe pepe

27 27 DULBEA 2. Conditions de réalisation de léquilibre 2.2.: homogénéité des produits u Marché pur suppose produits homogénes –Marché pétrolier OK –Marché habillement OK u Différentiation des produits u Fidélisation de la cliéntèle

28 28 DULBEA Conditions de réalisation de léquilibre 2.3 : libre accès au marché u Libre entrée sur le marché pour les vendeurs et les acheteurs (traité de Rome libre circulation des marchandises) : marchandises, capital, travail u Lois « cadenas » limitant limplantation des supermarchés, pharmacies, notaires u Barrières à lentrée : coût de linvestissement, know- how u Réglementation limitant laccès des capitaux étrangers u Mobilité du travail hors U.E. : les clandestins ! u Réglementation sociale, coûts de la mobilité

29 29 DULBEA Conditions de réalisation de léquilibre 2.4 : transparence du marché u Hypothèse dinformation parfaite u Prix, quantité, qualité –marché financier –marché du travail : Forem, VDAB, Interim –Consommation : Tests-Achats, consumérisme… u Imperfection de linformation –Risque moral : incertitude sur les comportements des agents –Sélection adverse : incertitude sur les caractéristiques du produit, des agents –Asymétrie de linformation : vendeur et acheteur

30 30 DULBEA 3. Le gardien de la concurrence : la commission européenne L'article 81 se divise en trois parties. Dans le premier paragraphe, il pose le principe de la prohibition des ententes (art. 81§1) puis il interdit en particulier celles qui consistent à : fixer en commun les prix; limiter la production; répartir les marchés ou les sources d'approvisionnement; à opérer une discrimination entre les partenaires commerciaux; à imposer des prestations supplémentaires (comme les ventes liées

31 31 DULBEA Abus de position dominante Abus de position dominante: la Commission accepte les engagements proposés par Microsoft pour permettre aux utilisateurs de choisir leur navigateur web La Commission européenne a adopté une décision qui rend juridiquement contraignants les engagements offerts par Microsoft afin de dynamiser la concurrence sur le marché des navigateurs web. Ces engagements répondent aux préoccupations de la Commission selon lesquelles la vente de liée par Microsoft de son navigateur web Internet Explorer à celle du système dexploitation Windows pour PC pourrait enfreindre les règles de lUE relatives aux abus de position dominante (décembre 2009) Article 82 «Est incompatible avec le marché commun et interdit, dans la mesure où le commerce entre Etats membres est susceptible den être affecté, le fait pour une ou plusieurs entreprises dexploiter de façon abusive une position dominante sur le marché commun ou dans une partie substantielle de celui-ci».

32 32 DULBEA Mars 2006: Treize marques de parfums de luxe (Chanel, Dior, Jean-Paul Gaultier, Kenzo, Givenchy, Guerlain, Hermès, Shiseido, etc.) et trois distributeurs (Marionnaud, Sephora_(entreprise) et Nocibé) sont condamnés par le Conseil de la concurrence à plus de 46 millions d d'amende. Ils étaient accusé de s'être entendus sur les prix (entente verticale) de 1997 à 2003, chaque distributeur vendant les produits au même prix.2006: Treize marques de parfums de luxe (Chanel, Dior, Jean-Paul Gaultier, Kenzo, Givenchy, Guerlain, Hermès, Shiseido, etc.) et trois distributeurs (Marionnaud, Sephora_(entreprise) et Nocibé) sont condamnés par le Conseil de la concurrence à plus de 46 millions d d'amende. Ils étaient accusé de s'être entendus sur les prix (entente verticale) de 1997 à 2003, chaque distributeur vendant les produits au même prix. Juillet 2009: Le groupe français GDF-Suez et l'allemand E.ON sont condamnés à chacun 553 millions damende pour entente illégale : accord pour se partager le marché pendant 30 ans, depuis la construction du gazoduc Megal construit en : Le groupe français GDF-Suez et l'allemand E.ON sont condamnés à chacun 553 millions damende pour entente illégale : accord pour se partager le marché pendant 30 ans, depuis la construction du gazoduc Megal construit en 1975 Novembre 2008: Amende de 1,38 milliard d pour quatre fournisseurs de verre à l'industrie automobile, pour une entente de 1998 à Saint-Gobain écope des deux-tiers de l'amende, majorée de 60% pour cause de récidive. La commissaire à la Concurrence Neelie Kroes indique que « c'est la plus grosse amende jamais infligée à un cartel en Europe ». Les groupes condamnés (Saint-Gobain, le britannique Pilkington, le japonais Asahi et le belge Soliver) contrôlaient 90% de ce marché. Asahi a été condamné à 113,5 millions d, Pilkington à 370 millions et Soliver à 4,4 millions.2008: Amende de 1,38 milliard d pour quatre fournisseurs de verre à l'industrie automobile, pour une entente de 1998 à Saint-Gobain écope des deux-tiers de l'amende, majorée de 60% pour cause de récidive. La commissaire à la Concurrence Neelie Kroes indique que « c'est la plus grosse amende jamais infligée à un cartel en Europe ». Les groupes condamnés (Saint-Gobain, le britannique Pilkington, le japonais Asahi et le belge Soliver) contrôlaient 90% de ce marché. Asahi a été condamné à 113,5 millions d, Pilkington à 370 millions et Soliver à 4,4 millions.

33 33 DULBEA Aides publiques Article 87 «Sauf dérogations prévues par le présent traité, sont incompatibles avec le marché commun, dans la mesure où elles affectent les échanges entre Etats membres, les aides accordées par les Etats ou au moyen de ressources dEtat, sous quelque forme que ce soit, qui faussent ou qui menacent de fausser la concurrence en favorisant certaines entreprises ou certaines productions». La restructuration de General Motors Europe : attention aux conditions des aides publiques Toute aide publique accordée par l'un ou l'autre gouvernement des pays de l'union européenne pour la restructuration de General Motors Europe (Opel/Vauxhall, etc) devra d'abord recevoir le feu vert de la Commission européenne. Par ailleurs, la Commission avertit les gouvernements : pas question, dit-elle d'attacher par exemple aux aides destinées à faciliter l'accès de l'entreprise au financement des conditions telles que l'identification du site bénéficiaire de l'investissement ou la distribution géographique des plans de restructuration.


Télécharger ppt "1 DULBEA Chapitre IV Offre u 1. Sphère et Fonction et de production –1.1. Sphère de production, sphère commerciale, sphère financière –1.2. Fonctions de."

Présentations similaires


Annonces Google