La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

XXIXème Congrès de l’APLIUT IUT de Nîmes –2 juin 2007

Présentations similaires


Présentation au sujet: "XXIXème Congrès de l’APLIUT IUT de Nîmes –2 juin 2007"— Transcription de la présentation:

1 XXIXème Congrès de l’APLIUT IUT de Nîmes –2 juin 2007
Evolution des technologies de l’information - Evolution du rôle de l’enseignant Si je peux aujourd’hui faire une présentation sur l’évolution du rôle de l’enseignant lié à l’évolution des technologies de l’information, c’est bien parce que j’enseigne à l’IUT A de TOULOUSE où nous avons la chance d’avoir un contexte qui favorise les langues. Passer à la diapo 2 Linda TERRIER

2 Contexte particulier aux langues IUT ‘A’ TOULOUSE
Forte politique des langues soutenue par la direction Mise en place de 6 laboratoires multimédias dédiés aux langues Formation de 3 semaines: fonctionnalités de Windows fonctionnalités des laboratoires multimédias didactique multimédia des langues Contexte à l’IUT A de TOULOUSE: CLICK forte politique des langues CLICK Labo CLICK formation Ce contexte permet de faire cours dans des conditions qui permettent … CLICK …

3 Contexte des cours Véritable pédagogie par le multimédia intégrée au cursus Médium: « moyen impersonnel de diffusion de l’information utilisé pour communiquer » une véritable intégration du multimedia à l’enseignement de l’anglais. Avant de vous part de mon experience concrète de classe, trois petits rappels: CLICK Definition: un médium est un moyen impersonnel de diffusion d'informations utilisé pour communiquer. La question des différences individuelles relatives aux modalités d'encodage sensoriel (vison, audition, kinesthésique) et aux modalités de représentation (verbale et imagée) n'est certes pas nouvelle puisque déjà à la fin du dix-neuvième siècle, elle intéressait les praticiens et les chercheurs. Mais c'est au cours des années soixante-dix que s'élaborent plusieurs instruments. Mélanger les médias (faire du multimédia) permet de solicitter tous les sens de l’étudiant CLICK Très important de ne pas croire que la pédagogie par le multimédia est totalement nouvelle et révoutionnaire: lorsque l’enseignant était devant son tableau avec une craie ou un velleda et sa voix il faisait déjà du multimédia. Ce multimédia s’est amélioré encore avec le rétroprojecteur qui, non seulement permet de faire face aux étudiants et donc, éventuellement de les surveiller, mais d’ajouter des images (le vidéoprojecteur n’a fait qu’améliorer la qualité de l’image car pour vraiment utiliser une vidéo il faut du son donc une installation avec des hauts parleurs qu’il y a dans la salle ou pas…). Avec l’ordinateur personnel pour chaque étudiant, on continue donc la logique multimédia qui existe depuis toujours finalement… Nous allons le voir, ce qui change réellement c’est la place de l’enseignant et de l’étudiant , on le voit déjà dans la position dans laquelle se trouve chacun des deux protagonistes face à leur matériel (CLICK 3 fois pour affichage bleu de tableau-rétroprojecteur-videoprojecteur: outils controlés par l’enseignant), CLICK 1 fois pour faire apparaître en rouge ‘ordinateur personnel’ non controllé par l’enseignant). Pour montrer cela je vous propose un retour dexperience…. CLICK Sollicitation de tous les sens de l’étudiant Tableau Rétroprojecteur Vidéoprojecteur Ordinateur personnel

4 Quel retour d’expérience?
Séquence basée sur des tâches construites autour d’un document audio authentique. (www.voanews.com) Evolution de la didactisation du document audio grâce aux nouvelles technologies Evolution des outils d’aide à la compréhension orale CLICK Séquence basée sur un doc audio (monde oral, compétence la moins travaillée et donc la moins maitrisée + comprendre avant de parler.) CLICK Traitement de la ressource audio a évolué, peut évoluer grâce aux nouvelles technologies. L’évolution du traitement de la ressource audio par l’enseignant, permet de mettre à la dispostion de nouveaux outils d’aide à la compréhension orale. CLICK Evolution technique + evolution des outils = evolution naturelle de travail de l’enseignant et de l’étudiant. CLICK Voici ce qu’on les étudiants au début de la séquence CLICK Evolution naturelle du rôle, du travail, de l’enseignant et de l’étudiant

5 Contenu de la séquence proposée aux étudiants
1. WEBQUEST 2. VOCABULARY 3. PHONETICS 4. ORAL UNDERSTANDING 5. SPEAKING Voici ce à quoi ressemble l’écran d’accueil proposé aux étudiants en début de séquence. L’image d’arrière plan permet de commencer un début de contextualisation du document. Les tâches sont proposées dans cet ordre mais nous verrons qu’elles ne sont pas forcément executées ainsi par tous les étudiants. Nous nous attarderons sur 3 activités: deux activités d’anticipation « WEBQUEST et VOCABULAIRE » CLICK 2 fois puis sur des micro-tâches proposée à l’intérieur de l’activité de compréhension orale à proprement dite. CLICK J’essaierai de montrer les raisons didactiques qui m’ont poussées à proposer ces tâches, les outils que je mets à disposition des étudiants pour l’accomplir. Ceci devrait nous permettre de comparer le travail pédagogique de l’enseignant, et le travail (tout court) de l’étudiant lorsque ces outils sont mis à disposition et lorsqu’ils ne le sont pas. Nous essaierons de conclure en émettant l’hypothèse que l’enseignant peut rester au cœur du processus de formation tout en centrant l’apprentissage sur l’apprenant, c’est-à-dire en rendant l'étudiant pleinement acteur de son apprentissage. CLICK

6 Une cyberquête ‘courte’ WEBQUEST ou impressions écran
Didactique Les outils Évolution des rôles Réduction du temps de parole de l’enseignant Anticipation sur le contexte Anglais comme un outil Intégration des compétences Appréhension d’internet Feuille de travail Liens sur des pages internet Dictionnaire internet Impressions d’écrans Apport d’une aide individuelle Définition? Les WebQuests permettent à l’élève d’effectuer une recherche documentaire en langue étrangère et de construire son savoir en se déplaçant sur un parcours balisé à l’aide des hyperliens sélectionnés par le professeur. The instructional goal of a short term WebQuest is knowledge acquisition and integration, described as Dimension 2 in Marzano's (1992) Dimensions of Thinking model. At the end of a short term WebQuest, a learner will have grappled with a significant amount of new information and made sense of it. CLICK pour montrer un exemple (juste task 1, continue, et lien sur impression d’écran) CLICK Didactique? Le but de la cyberquête est de faire une anticipation au document, anticpation (contour du puzzle) que l’étudiant va totalement prendre en charge mais qui est très précisément guidée par l’enseignant: c’est grâce au travail préalable de l’enseignant que l’étudiant réussira cette tâche – sorte de manipulation. On est exactement dans la problèmatique de l’IUT: les étudiants vont se servir des compétences acquises pour faire quelque chose; en l’occurrence, ici, compréhension écrite. C’est justement l’une de celles qu’ils maîtrisent le mieux pour les raisons psycho-linguistiques que l’on connaît (transparence des mots ou retour en arrière possible pour n’en citer que deux). En parlant de compétence, le PC nous permet de faire une anticpation qui permet d’intègrer très fortement toutes les compétences à la séquence. Ce qui change c’est que étudiants utilisent ce qu’ils savent faire en CE (et se rendent compte qu’ils savent en faire bcp) pour préparer une compréhension orale qui va être un travail difficile et de longue haleine (ils le savent puisqu’ils en ont déjà fait). Ils comprennent, dès lors, l’importance d’avoir des informations AVANT de commencer le document audio. D’où une motivation certaine. L’intégration des compétences (de CE et CO) me semble réelle ici : il n’y a pas une activité au service de l’autre, mais bien deux activités qui permettent, au fur et à mesure quelles sont complétees d’accéder au sens. CLICK Les outils? Feuille de travail pour trace écrite et pour guider les recherces; liens sur internet, dictionnaire pour aide avec le vocab ; impressions d’ecrans comme dernières aides. CLICK Sans outils? Evolution des rôles Travail a priori impossible par essence « WEBquest ». Cela serait possible: Compilation de polycop = Dépense de papier inutile = moins motivant car moins réel de nos jours. Guidage de l’enseignant beaucoup moins précis (pas d’impression d’écran) donc correction obligatoire = temps de parole de l’enseignant pris sur le temps de travail de l’étudiant. … CLICK L’enseignant ne va plus être littéralement au centre de la pièce, par contre il va se ballader, CLICK voir les étudiants individuellement: l’enseignant ne se focalisera plus vraiment sur la justesse de la réponse à une question (au final, c’est bien ce qui nous importe le moins!!! + important = apprentissage de méthodes et de connaissances transférables), mais sur la raison (linguistique ou méthodologique) pour laquelle l’étudiant bute. L’étudiant a vraiment l’impression d’être totalement libre dans son apprentissage, totalement maître de son apprentissage – il évolue sur internet, il le fait comme lorsqu’il fait ses propres recherches, en cliquant ici ou là. Cette impression de liberté=évolution principale de notre travail. Beaucoup moins de liberté pour l’étudiant. Mon experience = les étudiants se balladent mais pour chercher plus di’nfos, ils s’intéressent au sujet, à partir de là ils vont travailler pour comprendre (athenticité) . Difficulté pour l’enseignant: on ne va PAS le contraindre, il faut essayer de ne pas être parano, pas toujours évident! Impression de liberté

7 Contenu de la séquence proposée aux étudiants
1. WEBQUEST 2. VOCABULARY 3. PHONETICS 4. ORAL UNDERSTANDING 5. SPEAKING Suite à la webquest, on va proposer un travail plus précis sur le vocabulaire pour les préparer à l’écoute. CLICK

8 Le vocabulaire VOCABULARY Impressions d’ecran
Didactique Les outils Évolution des rôles Compréhension écrite Production écrite Préparation à la compréhension orale Lien écrit/oral Définition écrite et fichier son (aide écrite et orale) Mots croisés (aide à la graphie) Dictionnaire internet Concentration intense sur chaque segment CLICK pour montrer un exemple du fameux logiciel hotpot (juste définition 1 – satellite- et définition 5down - planet,, et continue pour correction) CLICK Didactique? Forte intégration des compétences (CE, PE, CO) Préparation à la CO (vocabulaire qui est dans le document) Lien écrit/oral essentiel: on sait que la compréhension orale passe par la visualisation écrite des mots. CLICK Outils? Aide écrite ou orale, l’un vient en aide à l’autre: appel à tous les sens de l’étudiant, et donc à toutes les stratégies. Les étudiants utilisent ce qu’ils veulent pour réussir la tâche. Mot croisé = certes ludique, mais on voit surtout qu’il va aider à orthographier le mot. On ne sous-estimera pas l’usage du dico (=cuir). CLICK Sans outils? Evolution des rôles L’enseignant pourrait par exemple dicter les mots, les étudiants les écrire dans un mot croisé où il y aurait les définitions: mais comment être sûr que l’étudiant va se concentrer + chemin de réflexion imposé? Gain de temps sur l’auto-correction (le fait d’avoir la correction ne pose pas de problèmes). C’est un moment où l’enseignant devient observateur: observation des comportements, des stratégies = meilleure connaissance des élèves, donc meilleure aide ensuite. Forte responsabilisation L’enseignant est observateur

9 Contenu de la séquence proposée aux étudiants
1. WEBQUEST 2. VOCABULARY 3. PHONETICS 4. ORAL UNDERSTANDING 5. SPEAKING Une fois l’anticipation effectuée, on va pourvoir passer au travail de compréhension orale. Il s’agit d’un entrainement pur à l’oral. Nous ne sommes plus dans la problèmatique du ‘j’ai compris en gros’, mais bien de ‘je comprends tout’ – l’objectif est long et difficile. L’enseignant va donc proposer de multiples aides et de multiples tâches pour aider l’étudiant. Personne ne peut le faire à sa place : l’enseignant n’a donc pas sa place au centre de la session en présentiel. Par contre, il est au centre de l’aide à l’étudiant. Il lui facilite l’entrainement et l’accés au sens. Sans tout le travail préalable, l’accés au sens sera impossible pour létudiant. Travail difficile et de longue haleine : différence entre présentiel et non présentiel : l’effort mis par les étudiants. Sans la présence du prof, je reste persuadé que l’étudiant ne travaillerait pas si dur. Besoin d’un cadre.

10 Compréhension orale (1) LAVAC
Didactique Les outils Évolution des rôles Entraînement pure à la compréhension orale Difficulté de l’encodage du mot à l’oral LAVAC Séquençage du son Gain de temps Comparaison séquentielle Aides graphiques (WORDANK) L’étudiant travaille efficacement à son rythme Il fait beaucoup d’effort car il est aidé: encodage Ici, je ne reviens pas sur ce travail sans outils, car il est en fait impossible. En effet, si les étudiants ont été avant tout entrainés à faire des repérages, c’est avant tout par manque de moyen: on ne peut pas leur demander de prendre le script par exemple avec un magnétophone, ou avec le prof qui contrôle tout car il ne suit que le rythme de quelques étudiants. Avec les outils techniques à notre disposition, nous ne sommes donc plus dans la problèmatique du ‘j’ai compris en gros’, mais bien de ‘je comprends tout’ – l’objectif est long et difficile. L’enseignant va donc proposer de multiples aides et de multiples tâches pour aider l’étudiant. CLICK Didactique? Entrainement pur à la compréhension orale. En effet, dans l’exercice précédent (vocab), l’étudiant va s’appuyer en grand partie sur les données écrites qu’il va trouver pour résoudre le problème de ce qu’il n’entend pas. Ici, il n’a guère plus d’aide écrite, en tout cas aussi ‘machée’ que sur l’exercice précèdent. L’objectif n’est plus d’intégrer les compétences mais de travailler purement sur la CO. En ce qui concerne cette CO, nous posons ici l'hypothèse selon laquelle la profondeur d'encodage du mot à l'oral (essentielle en vue d'une reproduction ultérieure correcte), varie en fonction de l'effort exercé lors de son apprentissage. Avant de pouvoir encoder le mot, il faudra l’entendre, puis passer du son entendu au sens à comprendre. Le passage de l'écrit au sens étant en général mieux maîtrisé, il n’y a de plus pas la problèmatique de la segmentation de chaine parlée. Il faut donc que soient mis à disposition de l'apprenant des outils qui lui donnent les moyens de faire tout ce travail, même avec du temps. Si les moyens proposés pour ces difficile tâche ne sont pas efficaces, ils n’inciteront l’apprenant à faire l'effort nécessaire étant donnée la perte de temps engendrée. Je pense ici à la fonction retour arrière des magnétophones de laboratoire à cassette, malheureusement imprécise ou aux curseurs des lecteurs informatiques de médias au retour arrière totalement aléatoire puisqu'il dépend de la taille de la fenêtre et de la longueur du fichier. C’est ici qu’intervient le logiciel LAVAC, CLICK sur LAVAC pour impression d’écran, ou ouvrir la leçon LAVAC. dont, certes l’interface est aujourd’hui obsolète, mais qui donne des outils à l’enseignant et à l’étudiant que je n’ai retrouvé, pour l’instant, nulle part ailleurs. Présentation du logiciel : écran liens sur Webquest et vocab séquençage : 1- séquençage (ou segmentation) automatique du document sonore ou vidéo en fonction des pauses observées dans le discours. C’est parce qu’elles sont courtes que l’attention peut être maximale. 2- écoute éclatée avec longueur du temps de pause pour la prise de la notes proportionnel à la durée de chaque séquence. Ce temps de pause permet également la répétition de la séquence en temps limité. 3- aides récursives temporelles : la séquence qui pose problème peut être rejouée instantanément puisqu’elle est visualisée ; 4- comparaison séquentielle, puis simultanée des enregistrements maître et élève. Les défauts que l’élève relèvera dans sa production sont dus à un mauvais encodage de l’information sonore et une telle fonction peut favoriser la remédiation du problème grâce la prise de conscience des différences entre les deux productions. aides : WORDANK, TEXTES… CLICK Outils? LAVAC 1- séquençage (ou segmentation) automatique du document sonore ou vidéo en fonction des pauses observées dans le discours. C’est parce qu’elles sont courtes que l’attention peut être maximale. Ecoute éclatée avec longueur du temps de pause pour la prise de la notes proportionnel à la durée de chaque séquence. Ce temps de pause permet également la répétition de la séquence en temps limité. 2- aides récursives temporelles : la séquence qui pose problème peut être rejouée instantanément puisqu’elle est visualisée ; 3- comparaison séquentielle, puis simultanée des enregistrements maître et élève. Les défauts que l’élève relèvera dans sa production sont dus à un mauvais encodage de l’information sonore et une telle fonction peut favoriser la remédiation du problème grâce la prise de conscience des différences entre les deux productions. 4- aides graphiques CLICK Sans outils? Evolution des rôles Comme dans le labo K7, l’étudiant va pouvoir travailler à son rythme, mais de façon efficace. Il ne perd plus de temps. Il peut donc travailer dur: efforts qui permettent un encodage fort. Pourquoi? Parce que l’enseignant lui facilite ce travail difficile de compréhension. Il est aidé par les outils (segmentation de la chaine parlée par groupe de sens, WORDBANK) Personne ne peut faire ce travail à sa place : l’enseignant n’a donc pas sa place au centre de la session en présentiel. Par contre, il est au centre de l’aide à l’étudiant. Il lui facilite l’entrainement et l’accés au sens. Sans tout le travail préalable, l’accés au sens sera impossible pour l’étudiant (cf décourgaement en labo K7). Travail difficile et de longue haleine : différence entre présentiel et non présentiel : l’effort mis par les étudiants. Sans la présence du prof, je reste persuadé que l’étudiant ne travaillerait pas si dur. Besoin d’un cadre. L’enseignant est facilitateur

11 Compréhension orale (2) LECTEUR WINDOWS MEDIA PLAYER 11
Didactique Les outils Évolution des rôles Entraînement pure à la compréhension orale Entendre pour comprendre Windows Media Player 11 Séquençage du son Accès aux séquences facilité Ralentissement du son L’étudiant trouve des aides appropriées à son niveau Il est mis en position de réussite CLICK sur LECTEUR WINDOWS MEDIA PLAYER pour impression d’écran, ou ouvrir la leçon LAVAC. Nous posons en effet l'hypothèse selon laquelle la profondeur d'encodage du mot à l'oral (essentielle en vue d'une reproduction ultérieure correcte), varie en fonction de l'effort exercé lors de son apprentissage, mais encore faut-il pour cela que soient mis à disposition de l'apprenant des outils qui lui donnent les moyens de passer, même avec du temps, du son entendu au sens à comprendre, La question des différences individuelles relatives aux modalités d'encodage sensoriel (vison, audition, kinesthésique) et aux modalités de représentation (verbale et imagée) n'est certes pas nouvelle puisque déjà à la fin du dix-neuvième siècle, elle intéressait les praticiens et les chercheurs. Mais c'est au cours des années soixante-dix que s'élaborent plusieurs instruments. CLICK Didactique? Forte intégration des compétences (CE, PE, CO) Préparation à la CO (vocabulaire qui est dans le document) Lien écrit/oral essentiel: on sait que la compréhension orale passe par la visualisation écrite des mots. CLICK Outils? Aide écrite ou orale, l’un vient en aide à l’autre: appel à tous les sens de l’étudiant, et donc à toutes les stratégies. Les étudiants utilisent ce qu’ils veulent pour réussir la tâche. Mot croisé = certes ludique, mais on voit surtout qu’il va aider à orthographier le mot. On ne sous-estimera pas l’usage du dico (=cuir). CLICK Sans outils? L’enseignant pourrait par exemple dicter les mots, les étudiants les écrire dans un mot croisé où il y aurait les définitions: mais comment être sûr que l’étudiant va se concentrer + chemin de réflexion imposé. C’est un moment où l’enseignant devient observateur: observation des comportements, des stratégies = meilleure connaissance des élèves, donc meilleure aide ensuite. L’enseignant est conseiller

12 Evolution des technologies Evolution du rôle de l’enseignant
Les TICE L’enseignant Laboratoires multimédias de langues LAVAC Lecteur Windows Media Player 11 avec fichiers .mp3 Logiciel Hot Potatoes Logiciel Dreamweaver Concepteur Observateur Facilitateur Conseiller l’enseignant est au cœur d’un apprentissage dont l’apprenant est totalement acteur A ce stade, j’ai montré: Des exemples de tâches à l’intérieur d’une séquence (d’autres tâches, et aides non montrées: ex: tâches de discrimination auditive) Les raisons didactiques qui m’ont poussé à créer les tâches de cette façon là et à proposer tel ou tel outil de travail Détails sur les outils que les étudiants ont à leur disposition L’influence que ce travail de réflexion didactique (donc de création de tâches multimédias bien spécifique) à sur le travail de l’enseignant et de l’étudiant, et donc sur la place et le rôle de l’enseignant. On peut faire le point sur l’évolution des techologies, c’est-à-dire sur les outils TICE à notre disposition (il s’agit de ceux que j’utilise par soucis didactique): contexte des labo multimédia de langues, puis énumération des outils dans l’ordre d’éfficacité: c’est-à-dire: rapport entre temps passé pour la préparation et efficacité pour l’étudiant.

13 XXIXème Congrès de l’APLIUT IUT de Nîmes –2 juin 2007
Evolution des technologies de l’information - Evolution du rôle de l’enseignant Des questions? Linda TERRIER

14 Une cyberquête ‘courte’ (1)

15 Une cyberquête ‘courte’ (2)

16 Une cyberquête ‘courte’ (3)
RETOUR

17 Vocabulaire RETOUR

18 Ecran LAVAC RETOUR

19 Lecteur Windows Media Player
RETOUR


Télécharger ppt "XXIXème Congrès de l’APLIUT IUT de Nîmes –2 juin 2007"

Présentations similaires


Annonces Google