La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment intégrer lexistant dans un programme DPC ? Dr Laurence TIMSIT – CH SOISSONS ANFH 27 SEPTEMBRE 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment intégrer lexistant dans un programme DPC ? Dr Laurence TIMSIT – CH SOISSONS ANFH 27 SEPTEMBRE 2013."— Transcription de la présentation:

1 Comment intégrer lexistant dans un programme DPC ? Dr Laurence TIMSIT – CH SOISSONS ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

2 Réflexion de mise en place Un prérequis indispensable pour bien développer le DPC avec lexistant : se constituer comme « organisme de DPC ». Ainsi toute formation délivrée en interne (revue de biblio, retour de congrès, formation bibliothèque, formation inscrite au plan de formation et délivrée par des acteurs internes à létablissement) couplée à une analyse de pratiques et correspondant aux orientations nationales, pourra être considérée comme validante pour faire partie dun programme DPC. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

3 Première étape : linscription en tant quODPC Choisir un programme DPC qui implique toutes les catégories de professionnels pour lenregistrement en tant quODPC ; ceci dans le but dêtre organisme DPC pour lensemble des professionnels soumis à lobligation de DPC (médecins, pharmaciens, paramédicaux, sage-femme) ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

4 Exemple de programme pilote La prise en charge de la douleur Il existe une formation institutionnelle accessible à tout professionnel. Cette formation est couplée à une analyse de pratiques puisque nous suivons annuellement les indicateurs IPAQSS sur la prise en charge de la douleur qui permettent dapprécier si cette douleur est bien évaluée au sein des services. Lensemble des acteurs est impliqué dans cette analyse du suivi dindicateur (indicateur communiqué largement par affichage, réunion déquipe). ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

5 Exemple de programme pilote La prise en charge de la douleur Ainsi, nous pouvons construire un programme DPC puisque les trois pré requis seraient présents : 1. La douleur fait partie des orientations nationales de DPC (orientation 1 inscrite sur larrêté du 26 février 2013 : amélioration de la prise en charge des patients). 2. La méthode danalyse de pratique correspond à une des méthodes validées par la HAS (méthode suivi dindicateurs- Voir fiches techniques consultables sur le site OGDPC ou HAS). 3. Et si létablissement est enregistré comme organisme de DPC, ce programme est mis en œuvre par un organisme de DPC enregistré à lOGDPC. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

6 Deuxième étape : Déployer ce qui existe déjà 1 Recenser les EPP qui peuvent être considérées comme DPC, moyennant un minimum de formalisation (Approche à dominante Analyse de pratiques) Pour cela, partir du tableau de bord des EPP et les analyser une par une pour voir si elles peuvent être formalisées en tant que DPC. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

7 Quelques exemples Je réalise des RCP, formalisées selon la méthode HAS. Je réalise 1 session tous les 15 jours avec des revues de dossiers. Parmi ces séances, il existe deux à trois temps dans lannée dédiés à la formation (revue de biblio, retour de congrès, formation sur les dernières recommandations concernant une prise en charge en oncologie). Ces séances de formation sont tracées avec la liste des participants et incluses dans le bilan annuel de la RCP. Ceci constitue donc un programme DPC que lon peut valider pour lensemble des professionnels participant à ces réunions. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

8 Quelques exemples Je participe à des RMM. Cette RMM est formalisée selon la méthode HAS. Une revue de biblio est intégrée à ces analyses de dossiers, permettant de décliner un plan dactions cohérent avec les dernières recommandations concernant une prise en charge spécifique. Cette revue de biblio est tracée avec la liste des participants et incluse dans le bilan annuel de la RMM. Cest donc un programme DPC également. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

9 Quelques exemples Je réalise un audit couplé à de la formation. Douleur : suivi indicateur ipaqss / formation douleur institutionnelle. Troubles nutritionnels : suivi indicateur ipaqss / formation sur la prise en charge nutritionnelle. Escarre : enquête de pratique et de prévalence, suivi ipaqss / sessions de formations incluses dans le plan damélioration. Transfusion : audit sur lacte transfusionnel/ formation institutionnelle sur la transfusion et ateliers déchanges de pratiques médicales sur la transfusion. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

10 Quelques exemples ATB : audit réévaluation atb à 24-48h / Formations médicales internes sur les bonnes pratiques dantibiothérapie deux fois par an. Mise en place dune gestion a priori dans un secteur à risque : élaboration de la cartographie / Revue bibliographique / Formation sur la mise en place dune gestion a priori (formation qui peut être délivrée par organisme extérieur ODPC ou non). Prise en charge spécifiques (AVC, IDM, hémodialysés chroniques, HPP) suivi indicateurs de pratiques cliniques : revue de biblio ou participation à des congrès de la société savante correspondante avec retour auprès des professionnels (formation interne) Bientraitance : enquête de pratique/ Quizz / Groupe de travail avec revue de biblio / formation institutionnelle sur Bientraitance / Réunion comité éthique/ Formation HAS avec retour. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

11 Quelques exemples Contention : enquête de prévalence et audit clinique ciblé / Groupe contention /Revue biblio des dernières recommandations ANSM / Formations en staff soignants des bonnes pratiques de contention/Classeur contention. Prise en charge médicamenteuse : Groupe erreur médicamenteuse avec analyse des erreurs médicamenteuses, audits annuels dans le cadre du CBUM / formation en interne des référents médicaments des services / Formation des médecins en COMEDIMS sur les dernières recommandations en matière de médicament. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

12 Ce qui est important Tracer lapproche cognitive pour chaque EPP, avec un émargement, un support de formation, et lindication de cette phase de formation sur le bilan annuel sil sagit dEPP collectives, ou sur la fiche HAS (en y ajoutant un volet « apport cognitif ») de chaque EPP ; ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

13 Deuxième étape : Déployer ce qui existe déjà 2 Prise en compte des Dispositifs spécifiques existants comme laccréditation des médecins, Laccréditation des LABM un programme validé déducation thérapeutique, la formation des professionnels tout au long de la vie (FPTLV) ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

14 Troisième étape : prévoir dautres actions pour créer dautres programmes DPC 1 Pour lapproche à dominante APP : Formaliser toutes les futures EPP pour quelles rentrent dans le cadre du DPC Mettre en place des CREX, avec une partie APP et une partie cognitive sous forme de revues de biblio. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

15 2 A partir de lapproche à dominante pédagogique ou cognitive (formations présentielles en groupe, revue de biblio, e learning, formation diplomante) Pour les congrès des sociétés savantes, proposer aux médecins qui sy rendent de faire un retour des dernières recommandations (sessions de formations formalisées avec support et émargement). Ces congrès pourront constituer ainsi -La partie cognitive des analyses de pratiques collectives sous forme de revue de dossiers : RCP et RMM. -La partie cognitive couplée à une analyse de pertinence vis-à-vis dun acte ou une prescription en fonction des dernières recommandations. Ainsi, un seul praticien se rendant au congrès peut apporter la partie cognitive à son équipe, et ainsi faire valoir le programme DPC pour les autres professionnels. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

16 Pour chaque demande de DU, rencontre du participant en commission DPC restreinte pour apprécier lintérêt de cette formation pour linstitution, demander à la personne formée de faire un retour par des séances de formations internes formalisées. Envisager dès cette rencontre une analyse de pratiques sur le thème concerné par le DU (exemple : capacité de gériatrie. Présentation en formation des dernières recommandations de prise en charge de la personne âgée. Travail sur un thème comme la prescription du sujet âgé avec une analyse de pratique sur la conformité des prescriptions médicales). ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

17 Organisation, depuis début 2013, dateliers déchanges de pratiques médicales sessions ouvertes à tous les médecins, traitant de grandes thématiques avec présentation des dernières recommandations. Cest lexpert local du sujet qui réalise cette formation. Les thèmes abordés correspondent aux orientations nationales : NACO, transfusion, diabète, douleur neuropathique, atb….. Ces sessions de formations médicales peuvent ainsi constituer ainsi la partie cognitive des programmes de DPC en cours dans lES. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

18 Où en est on dans le déploiement? Durant ces derniers mois, Gros travail de communication, avec lappui du président de CME et de la direction. Plusieurs communications ont été faites en instances ainsi que par le biais du journal interne de lhôpital. Il sagit de redonner confiance aux professionnels, un peu désabusés face à toute lorganisation EPP/FMC quils ont pu « subir » depuis des années, sans quun réel circuit de validation nait vraiment vu le jour. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

19 Où en est on dans le déploiement? A ce jour, nous en sommes à la phase « post inscription » en tant quorganisme DPC et nous attendons laccord des commissions scientifiques. Le choix de la promotion de la bientraitance en tant que programme pilote, a été motivé par le fait quil sagissait dune thématique correspondant aux orientations nationales 2013 et que ce programme impliquait lensemble des catégories professionnelles. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

20 Où en est on dans le déploiement? En juin, la commission DPC sest réunie pour définir un programme daction pour lannée à venir. Le règlement intérieur a été revu. Un chapitre spécifique concernant lorganisation DPC a été intégré au nouveau projet médical détablissement. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

21 Quest il envisagé pour les mois à venir ? Un plan de formation pour les médecins va voir le jour en Un formulaire de souhaits de formation a été adressé à chacun deux. Le déploiement de CREX au sein des pôles, inscrit au PAQSS 2013, alimentera dautres programmes DPC. Les ateliers mensuels déchange de pratiques médicales vont continuer et saxer sur les orientations nationales. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

22 Quest il envisagé pour les mois à venir ? Le travail de recensement des EPP avec formalisation en tant que programme DPC reste le gros challenge à relever pour les mois à venir. Il sagira également de renforcer le lien entre les différentes catégories professionnelles pour généraliser la démarche. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

23 Quels sont les freins et les moteurs de cette démarche ? Les freins : Une organisation au niveau national non encore finalisée, un travail difficile de recensement des analyses de pratiques existantes, une méconnaissance des professionnels sur le DPC. ANFH 27 SEPTEMBRE 2013

24 Quels sont les freins et les moteurs de cette démarche ? Les moteurs : Un soutien de la direction et du président de CME, un médecin coordonnateur qui accompagne la démarche, une communication renforcée auprès des professionnels. Ce déploiement se fait donc par étape, avec comme objectif dêtre structuré « DPC » fin ANFH 27 SEPTEMBRE 2013


Télécharger ppt "Comment intégrer lexistant dans un programme DPC ? Dr Laurence TIMSIT – CH SOISSONS ANFH 27 SEPTEMBRE 2013."

Présentations similaires


Annonces Google