La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REVIONS C. CLAUDEL 2011 MR PETIT. Des phénotypes à différents niveaux d'organisation du vivant Tous les individus d'une même espèce possèdent des caractères.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REVIONS C. CLAUDEL 2011 MR PETIT. Des phénotypes à différents niveaux d'organisation du vivant Tous les individus d'une même espèce possèdent des caractères."— Transcription de la présentation:

1 REVIONS C. CLAUDEL 2011 MR PETIT

2 Des phénotypes à différents niveaux d'organisation du vivant Tous les individus d'une même espèce possèdent des caractères communs (cheveux, yeux, groupe sanguin, lèvre, deux bras...) : ce sont les caractères spécifiques. Chaque individu exprime les caractères spécifiques selon une certaine plasticité (couleur des cheveux, des yeux, lobe de l'oreille...) : ce sont les variations individuelles L'ensemble de ces caractères participant directement à la construction d'un individu constitue le phénotype

3 Le phénotype peut se définir à différentes échelles : macroscopique, cellulaire et moléculaire Le phénotype peut se définir à différentes échelles : macroscopique, cellulaire et moléculaire Le phénotype moléculaire : ensemble des caractéristiques biochimiques dun individu = séquences en acides aminés donc Protéines Le phénotype cellulaire : ensemble des caractéristiques des cellules dun organisme Le phénotype macroscopique : ensemble des caractères morphologiques dun individu (couleur de la peau, des yeux, des cheveux....)

4 Généralement les différentes échelles du phénotype sont liées. Le phénotype moléculaire détermine le phénotype cellulaire qui détermine le phénotype macroscopique. Exemple de la drépanocytose: Trois niveaux de phénotype Au niveau moléculaire : L'hémoglobine drépanocytaire (HbS) ne se distingue de l'hémoglobine normale (HbA) que par le changement d'un seul acide aminé. Le sixième acide aminé des chaînes bêta de l'hémoglobine est une valine chez les malades, alors que les individus sains présentent à cet endroit de la chaîne un acide glutamique. Au niveau cellulaire : Les globules rouges présentent un aspect caractéristique en forme de faucille, alors que le sujet sain possède des globules rouges en forme de disque biconcave. Au niveau de l'organisme: Extérieurement rien ne distingue un individu sain et un individu malade, ce dernier présentant une anémie chronique et des douleurs articulaires survenant sous formes de crises.

5

6 La relation entre ADN et protéines Linformation génétique se trouve dans le noyau, portée par les chromosomes et contenue dans la molécule dADN. La molécule dADN est formée de deux chaines complémentaire de nucléotides. Un gène est une portion de la molécule dADN déterminant un caractère héréditaires de lindividu. Les allèles représentent les différentes versions du gène.

7 1 CHROMATIDE

8 Les gènes sont des segments de la molécule dADN codants pour des protéines. La séquence des nucléotides : Adénine (A), Thymine (T), Cytosine (C), Guanine (G) gouverne la séquence en acides aminés de la protéine selon un système de correspondance, le code génétique. Il existe 20 acides aminés sur Terre entrant dans la constitution des protéines. 3 nucléotides (un triplet ou codon) correspondent à un acide aminé. Au fur et à mesure de la lecture des codons, les acides aminés sont incorporés les uns à la suite des autres pour former la protéine.

9 Le système de correspondance (code génétique) est qualifié : Duniversel : cest le même pour lensemble du vivant Non ambigu : 1 codon met en place 1 acide aminé et un seul Redondant : plusieurs codons désignent le même acide aminés

10 Un chromosome LADN,des gènes Un gène Séquence de nucléotides Lecture du gène Correspondance le code génétique Triplet de nucléotide/ acide aminé 1 triplet = acide aminé Protéine = Association dacides aminés = Association = séquence Séquence = structure et donc propriétés de la protéine = Phénotype moléculaire probablement Phénotype macroscopique(caractère)

11 Une modification de la séquence en nucléotides (une mutation ponctuelle ou plus étendue) est à lorigine des allèles dun gène et est responsable ou non dune séquence en acides aminés différentes. La modification de la séquence primaire dune protéines (la suite des acides aminés de la protéine)est modifiée et peut engendrer une protéine non fonctionnelle (phénotype moléculaire), qui elle-même détermine des caractéristiques cellulaires différentes (phénotype cellulaire), qui entraine un dysfonctionnement au niveau de lorganisme (phénotype macroscopique)

12 Donc en résumé une modification de la séquence de nucléotides peut entrainer une modification de la séquence en acide aminé de la protéine, donc modifier sa forme, donc modifier ses propriétés, voire la rendre inactive. Ces variations de la séquence dA.A. est une modification du phénotype moléculaire Ce qui peut entrainer des modifications des phénotypes cellulaires et macroscopiques.

13 SAVOIR: – Notions de génotype ; gène (un segment de la molécule dADN codant un polypeptide); allèle; phénotype; caractère. – Effets dune mutation aux différents niveaux dorganisation (de lorganisme à la molécule). – Le code génétique : principe et utilisation du tableau des correspondances codon-acide aminé.

14 RAPPELS: Mutations des gènes et modifications du phénotype. Une mutation est une modification accidentelle de la séquence en nucléotides au niveau de la molécule dADN. Il peut sagir de modifications ponctuelles (remplacement dun nucléotide par un autre, perte ou ajout dun nucléotide) ou des modifications plus étendues. Ces mutations sont aussi lorigine des allèles des gènes.

15 SAVOIR: – Effets dune mutation aux différents niveaux dorganisation (de lorganisme à la molécule).

16 Les applications biotechnologiques La transgénèse, une application de luniversalité du code génétique La modification du génotype d'un organisme par transgénèse, qui permet de produire de nouvelles protéines, repose sur l'universalité du code génétique.

17 La transgénèse désigne lensemble des techniques de transfert expérimentales dune information génétique étrangère dans une cellule. Elle permet de former des êtres vivants dont linformation génétique et phénotypique est modifiée. La transgénèse consiste à introduire un gène étranger (gène dintérêt) provenant dune espèce donneuse dans le matériel génétique dune autre espèce dite espèce receveuse.

18 Les applications de la transgénèse sont nombreuses : Transgénèse végétale : créer des espèces résistante à un herbicide, à un champignon, ayant une meilleure conservation, besoins de moins deau.... Transgénèse bactérienne : bactérie produisant linsuline humaine,.... Pour ces organismes ayant un nouveau caractère on parle dOGM

19 La Thérapie génique Les maladies héréditaires sont transmises de génération en génération. Elle sont déterminées par les allèles que porte l'individu malade. Un allèle "anormal, dont la séquence de nucléotides est différente de celle d'un individu en bonne santé, est donc responsable de la maladie. Le but de la thérapie génique est d'essayer de remplacer lallèle responsable de la maladie par lallèle sain. Il faut agir au sein de chaque cellule malade sans altérer le fonctionnement des cellules saines.

20 allèle

21 SAVOIR: – Universalité du code génétique et possibilité de modification du phénotype par transgénèse.

22 Relations entre génotype et phénotype On appelle génotype lensemble des allèles des gènes dun individu. Dans notre cas le génotype se réduira aux allèles que possède un individu pour le ou les (rarement plus que deux) caractères étudiés dans les exercices. Ex pour un individu du phénotype macroscopique groupe sanguin [A], le génotype sera (A/A) ou (A/O)

23 Chaque être humain possède deux allèles différents pour chaque gène. Soit les sujets possèdent le même allèle en deux exemplaires, ils sont alors homozygotes, ex (A/A) soit ils possèdent deux allèles différents, ils sont alors hétérozygotes ex (A/O)

24 Différents génotypes peuvent correspondre à un même phénotype. Avec m - pour individu malade et m + pour individu sain

25 Lun ou lautre des gènes G2 ou G4 est muté,conséquence soit E2 soit E4 est inactive (2 génotypes différents) conséquence pas de fabrication de mélanine = même phénotype

26 D'une façon générale, quand un phénotype est déterminé par l'expression de plusieurs gènes, la mutation de chacun de ces gènes conduit au même phénotype donc plusieurs génotypes différents correspondent au même phénotype

27 Phénotype et environnement Les variations de lenvironnement peuvent entraîner une variation du phénotype macroscopique, exemples: -changement de la couleur de la peau au soleil (bronzage) - changement de lactivité de la tyrosinase et donc de la quantité de mélanine formée en fonction de la température (ex chat siamois) - changement du poids en fonction de lalimentation…

28 Un phénotype est donc le résultat d'interactions complexes entre gènes et facteurs de l'environnement

29 SAVOIR: – Il peut y avoir différents génotypes pour un même phénotype – Les notions de dominance, récessivité (écriture de génotypes). – Il y a généralement limplication de plusieurs gènes dans la détermination dun caractère. – Le rôle des interactions génétiques (interaction de plusieurs gènes entre eux) ainsi que des facteurs de lenvironnement dans la réalisation dun phénotype macroscopique.

30 Médecine préventive et diagnostic prénatal Médecine prédictive et diagnostic prénatal ont pour but de détecter la présence de certains allèles chez un individu. Les techniques actuelles permettent de détecter la présence de certains allèles chez un sujet après sa naissance. Il est donc possible de rechercher les allèles responsables de maladies génétiques pour prévenir ces maladies : c'est la médecine prédictive. Cette recherche peut-être pratiquée au cours de la grossesse, il 'agit alors d'un diagnostic prénatal.

31 Pour un diagnostic prénatal. Le prélèvement cellulaire peut-être réalisé au cours d'une amniocentèse (on recueille par ponction une petite quantité de liquide amniotique dans lequel l'embryon se développe et qui contient des cellules embryonnaires) ou par choriocentèse (prélèvement, grâce à une pince de tissus embryonnaires au niveau des annexes embryonnaires).

32 SAVOIR: – Utilisation de la détection de la présence de certains allèles chez un individu pour le diagnostic prénatal et en médecine prédictive.


Télécharger ppt "REVIONS C. CLAUDEL 2011 MR PETIT. Des phénotypes à différents niveaux d'organisation du vivant Tous les individus d'une même espèce possèdent des caractères."

Présentations similaires


Annonces Google