La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Stratégie de ciblage des bénéficiaires à CARE Niger: lapproche Sécurisation des Conditions de Vie des Ménages (SCVM/HLS) DACHOUKI BOUKARI Ibrahim, CARE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Stratégie de ciblage des bénéficiaires à CARE Niger: lapproche Sécurisation des Conditions de Vie des Ménages (SCVM/HLS) DACHOUKI BOUKARI Ibrahim, CARE."— Transcription de la présentation:

1 Stratégie de ciblage des bénéficiaires à CARE Niger: lapproche Sécurisation des Conditions de Vie des Ménages (SCVM/HLS) DACHOUKI BOUKARI Ibrahim, CARE Niger Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011

2 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger Plan de présentation I.Lapproche SCVM: Théorie et méthode II.Pratique dune étude SCVM sur le terrain III.Forces et limites de lapproche IV. Ciblage des bénéficiaires du cash transfert V.Les améliorations apportées à lapproche Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011

3 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger I. Lapproche SCVM: Théorie et méthode 1.1. Finalité de lapproche A travers cette approche, on cherche à combiner rapidité et moindre coût des recherches qualitatives basées sur les approches participatives et la précision et fiabilité des enquêtes quantitatives formelles. L approche SCVM permet de: Mieux comprendre la dynamique des systèmes de vie des ménages; comprendre les conditions et les moyens de subsistance existants, les risques et la capacité des ménages à y faire face; Conduire de meilleures analyses de problèmes, vulnérabilité, risques, opportunités et solutions ; pour concevoir des projets et programmes qui accroissent le niveau de sécurité du bien-être. Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011

4 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger I. Lapproche SCVM: Théorie et méthode(suite) 1.2. Caractéristiques de l'approche La SCVM: Considère le ménage comme principale unité d'analyse; Place le ménage dans « tous ses contextes et échelles»; Considère les stratégies de survie dans lanalyse; Cherche les facteurs de durabilité dans la dynamique des systèmes de vie; Combine une grande variété de méthodes de collecte et d'analyse des informations; Intègre toutes les informations pour construire une analyse holistique: croise, triangule les découvertes pour avoir plusieurs angles dune vision la plus large possible Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011

5 Les domaines/champs de la SCVM Alimentation Santé / nutrition EducationHabitat Participation sociale Eau Ménage Moyens : Revenu, intelligence, compétences, temps Contexte : social, politique, économique et culturel Environnement Economie La prise en compte de ces besoins, de ces moyens, de ces éléments de contexte et de tous les acteurs va aider à réaliser un diagnostic basé sur une vision holistique. Le niveau minimum vital de satisfaction dun besoin pour vivre dignement devient un droit humain. L analyse des besoins sous l angle des droits va aider à élargir et à consolider la base des projets et programmes. Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011

6 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger I. Lapproche SCVM: Théorie et méthode(suite) 1.3. La notion de vulnérabilité La vulnérabilité est au cœur de lapproche SCVM. La vulnérabilité est un ensemble de facteurs qui agissent sur le long terme et qui affectent lhabileté des individus et des systèmes à répondre aux événements qui les rendent plus sensibles aux crises ou désastres/ chocs la vulnérabilité est une notion avec 3 dimensions à intégrer dans lanalyse: 1.La dimension physico-matérielle 2.La dimension socio-organisationnelle 3.La dimension liée à la force des attitudes et des motivations Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011

7 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger I. Lapproche SCVM: Théorie et méthode(suite) 1.3. La notion de vulnérabilité(suite) La dimension physico-matérielle Cette dimension est déterminée par: Le niveau des ressources productives de base dont dispose le ménage Les compétences dont dispose le ménage Le niveau du potentiel doccurrence de crises auquel est exposé le ménage, le niveau dexposition aux risques Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011

8 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger I. Lapproche SCVM: Théorie et méthode(suite) 1.3. La notion de vulnérabilité(suite) La dimension socio-organisationnelle Deux éléments déterminent cette dimension: Les types de relations qui existent entre les personnes au sein des systèmes; Les formes dorganisations qui regroupent les personnes et caractérisent les systèmes Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011

9 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger I. Lapproche SCVM: Théorie et méthode(suite) 1.3. La notion de vulnérabilité(suite) La dimension liée à la force des attitudes et des motivations Cette dimension est déterminée par : La manière dont les personnes et les communautés se projettent et se visionnent dans lespace et le temps; La manière dont les personnes et les communautés perçoivent leurs propres capacités à créer et à réaliser des changements; La manière dont les personnes et les communautés perçoivent leurs propres engagements à créer et à réaliser les changements. Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011

10 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger II. Pratique dune étude SCVM sur le terrain Le ciblage des bénéficiaires dans lapproche SCVM se fait en 6 étapes principales: 1. Inventaire et exploitation des sources secondaires d'information; 2. Evaluation du contexte communautaire des ménages (ressources naturelles, infrastructures, difficultés socio- sanitaires et éducatives); 3. Compréhension et utilisation de la perception locale de la vulnérabilité et analyse participative de la vulnérabilité déclarée par des informants clés hommes et femmes; Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011

11 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger II. Pratique dune étude SCVM sur le terrain (suite) 4. Recensement exhaustif des ménages de la communauté avec les informants clés; 5.Classement des ménages avec les informants clés selon le niveau de vulnérabilité déclarée en intégrant les 3 dimensions de la vulnérabilité 6.Choix des bénéficiaires de lopération ou de linitiative. NB: Les données sur le statut nutritionnel des enfants sont collectées à travers un questionnaire anthropométrique et la mesure du périmètre brachial. Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011

12 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger III. Forces et limites de lapproche 3.1. Les forces de lapproche Démarche participative; Rapidité; Donnés qualitatives et quantitatives de bon niveau de précision et fiabilité; Permet une bonne compréhension de la dynamique des systèmes de vie des ménages. Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011

13 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger III. Forces et limites de lapproche(suite) 3.2. Les limites de lapproche Lapproche SCVM est essentiellement participative. La fiabilité des données collectées est fonction de la bonne fois des informants clés. Or, avec les opérations durgence, les informations données par ces « experts locaux » ne reflètent pas toujours la réalité. On assiste souvent à une exagération délibérée de la situation et/ou à un classement subjectif des ménages.

14 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger V. Ciblage des bénéficiaires du cash transfert Dans le cas spécifique du cash transfert, le ciblage se fait en 8 étapes consignées dans le tableau suivant: N°Etapes / Activités R é sultats Observations 1Forum communal didentification des communautés vulnérables Communautés vulnérables identifiées projet, chefs des villages et membres des SCAP RU, services techniques et Mairie 2Recensement et classement des ménages Les ménages sont recensés et classés selon leur statut socio économique en prenant en compte les trois dimensions de la vulnérabilité Services techniques, agents de la Mairie, informants clés au niveau des villages sous la supervision du projet

15 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger V. Ciblage des bénéficiaires du cash transfert(suite) N°Etapes / Activités R é sultats Observations 3 Mise en place dun comité de plainte Un comité de 5 membres est mis en place Ce comité sert dinterface entre le projet et la communauté 4Formation du comité sur les rôles et responsabilités Les membres des comités de plainte sont capables de jouer leurs rôles et responsabilités Recevoir, traiter et analyser les plaintes et proposer des solutions consensuelles 5 Identification des ménages bénéficiaires Les ménages bénéficiaires sont identifiés sur la base des résultats du classement des ménages Tous les ménages extrêmement vulnérables (D) sont retenus si possible

16 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger V. Ciblage des bénéficiaires du cash transfert(suite) N°Etapes / Activités R é sultats Observations 6Identification des ménages bénéficiaires complémentaires Si le nombre de ménages D est inférieur au nombre de bénéficiaires prévu, la liste est complétée avec des ménages C. femmes chefs de ménage et sans ressources pour prendre en charge les enfants, ménages ayant décapitalisés suite à la crise de 2005 ménages socialement mi en marge 7Validation des listes des ménages bénéficiaires Les listes sont amendées et validées Projet, mairies, services techniques, comités des plaintes et communautés

17 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger V. Ciblage des bénéficiaires du cash transfert(suite et fin) N°Etapes / Activités R é sultats Observations 8 Identification des femmes bénéficiairesAu sein de chaque ménage retenu, il est identifié une femme qui est la cible principale et directe pour lopération de distribution de cash Les femmes sont proposées par les ménages retenues sous la supervision du comité de plainte. Les critères de choix des femmes portent entre autres sur leur capacité à gérer les fonds à la satisfaction du ménage

18 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger IV. Les améliorations apportées à lapproche En réponse à la subjectivité des informants clés les améliorations suivantes ont été apportée à la démarche: 1.Larges explications en Assemblée Générale communautaire des caractéristiques dun informant clé: bonne moralité, transparence, objectivité, bonne connaissance des ménages et de leur système de vie, disponibilité pendant la période de lenquête; 2.Détermination en AG communautaire des critères discriminants en tenant compte des trois dimensions de la vulnérabilité; Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011

19 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger IV. Les améliorations apportées à lapproche(suite) 3. Recensement et classement de tous les ménages par les focus groups hommes et femmes séparément sur la base de critères portants sur les trois dimensions de la vulnérabilité 4. Retrait des chercheurs pour analyser les résultats des deux équipes et identifier les points de divergence ; Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011

20 Ciblage des bénéficiaires à CARE Niger IV. Les améliorations apportées à lapproche (suite et fin) 5. Confrontations des résultats avec les deux équipes pour aboutir à un classement consensuel; 6. Identification de quelques ménages dans chaque classe de vulnérabilité par le technique de boule de neige et administration dun questionnaire; 7. Triangulation des données des informants clés avec celles collectées au niveau de ménages échantillonnés et validation des listes avec les informants clés. 8. Restitution des résultats globaux à lAG communautaire. 9. Choix des bénéficiaires de lopération.

21 Merci de votre attention!!! Réunion sur le ciblage des bénéficiaires: Niamey le 19 mai 2011


Télécharger ppt "Stratégie de ciblage des bénéficiaires à CARE Niger: lapproche Sécurisation des Conditions de Vie des Ménages (SCVM/HLS) DACHOUKI BOUKARI Ibrahim, CARE."

Présentations similaires


Annonces Google