La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Modératrices : M. RONCATO, M. PLUZANSKI Rapporteur : M. JACOUX Animateurs : - Moyens de prévention : arsenal et perspectives (C. RABAUD ) - Se protéger,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Modératrices : M. RONCATO, M. PLUZANSKI Rapporteur : M. JACOUX Animateurs : - Moyens de prévention : arsenal et perspectives (C. RABAUD ) - Se protéger,"— Transcription de la présentation:

1 Modératrices : M. RONCATO, M. PLUZANSKI Rapporteur : M. JACOUX Animateurs : - Moyens de prévention : arsenal et perspectives (C. RABAUD ) - Se protéger, se dépister, se traiter : les jeunes ont aussi du vocabulaire ! (J. LECERF) - Notion de risque en population générale, point de vue du psychologue (M. PREAU)

2 Le risque implique les notions : identification évaluation jugement Paradigme de lutilité espérée choix daction Le risque nait dune construction : Paradigme psychométrique individuelle sociale Paradigme cognitif Le risque joue sur les volets : cognitif lié à linconnu, la peur Atelier Prévention / Congrès SFLS 2013

3 VIH chez les ans : - des représentations erronées et discriminantes - un relâchement dans le port du préservatif Réinterroger les approches de prévention : – travailler sur lempowerment de ces jeunes - favoriser les comportements non-discriminants Des outils : - Mise en situation des jeunes - Verbalisation autour de la sérophobie, des peurs Atelier Prévention / Congrès SFLS 2013

4 Une multiplicité doutils : - Préservatif, circoncision, TPE, TasP, PrEP… Un impact en terme de RdR variable : - Préservatif : 80% - Circoncision : 60% - TASP : 92% - PreP : 39 à 44% (selon létude) Des questions demeurent… - la question de lobservance - la question des résistances, limpact biologique - la question du coût des traitements, de la prise en charge Atelier Prévention / Congrès SFLS 2013

5 La simplification de la prise en charge du VIH, dans le cadre de la prévention…… Mythe ou réalité ? Atelier Prévention / Congrès SFLS 2013

6 Ce qui serait de lordre du mythe… - travailler la notion de risque uniquement sur la base dune approche individuelle… or, nous avons vu que la notion de risque est bien plus complexe car elle recoupe la question des facteurs individuels, des représentations, des constructions sociales, de limpact de la communauté. - avoir une approche préventive auprès des jeunes uniquement par le prisme du VIH… or, limpact préventif est réel quand lapproche est faite via des questions de genre, damour, de sexualité, de plaisir, de contraception. - penser quil existe un risque zéro… or, aujourdhui, il existe une panoplie complexe doutils de RdR, et ce, fonction de la richesse des pratiques, des comportements, des communautés, du niveau dacceptabilité du risque. Atelier Prévention / Congrès SFLS 2013

7 Ce qui serait de lordre de la réalité…. Atelier Prévention / Congrès SFLS 2013 On le voit, une complexité souvre à nous… - en termes doutils, de réponses - en termes de posture, on élargit la réflexion vers une approche plus globale de santé sexuelle … mais on gagne en pertinence et ce, afin de coller au mieux aux réalités des populations.


Télécharger ppt "Modératrices : M. RONCATO, M. PLUZANSKI Rapporteur : M. JACOUX Animateurs : - Moyens de prévention : arsenal et perspectives (C. RABAUD ) - Se protéger,"

Présentations similaires


Annonces Google