La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Régime commun d’assurance maladie

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Régime commun d’assurance maladie"— Transcription de la présentation:

1 Le Régime commun d’assurance maladie
Principes généraux Quelques jurisprudences Recommandations pratiques

2 Introduction Un système autonome d’assurance maladie
Base légale: article 72 du statut Gestion par le PMO –Commission européenne Budget distinct: financé pour ⅔ par les Etats et pour ⅓ par les affiliés Presque 300 millions d’euros par an Plus de affiliés ( bénéficiaires)

3 Evolution récente : plafonds inchangés et érosion des niveaux de remboursement Accumulation de l’épargne placée : entrée en vigueur des nouvelles DGE avec remaniement des codes et hausse des plafonds Apparition d’un déficit opérationnel structurel Forte inflation + tassement des recettes

4 1. Principes généraux Régime public obligatoire
Affiliation dès l’entrée en service Fin de couverture primaire: fin de service, décès, fin du mariage ou du partenariat enregistré Prise d’effet des garanties sans délai d’attente sauf réserves suite à la visite médicale d’engagement

5 contributions 5,1%, avec un plafond à 6%
Répartition: ⅓ à notre charge, ⅔ à la charge du budget

6 Coefficients d’égalité
Mécanisme visant à assurer un remboursement équivalent dans tous les pays de l’UE par rapport à la Belgique dans 80% des cas Révision tous les deux ans Pas de coefficients négatifs actuellement

7 remboursements 85% pour la plupart des frais
100% en cas de tests de dépistage, médecine préventive, maladie grave, accouchement Exclusion des 100%: maladie professionnelle, accident du travail, article 73 du statut Remboursement complémentaire si les frais dépassent ½ mois de salaire sur 12 mois (article 72, paragraphe 3)

8 Après la fin des fonctions
Article 72, paragraphe 1 bis: possibilité de prorogation de la couverture RCAM pendant 6 mois si absence d’activité professionnelle lucrative + paiement cotisation prorogation plus longue en cas de maladie grave

9 Ayants droit Enfants à charge jusqu’à 18 ans ou jusqu’à 25 ans maximum si toujours à charge Conjoint ou partenaire enregistré ayant de faibles revenus et/ou pas de couverture d’un régime primaire par ailleurs Prorogation après divorce ou séparation en cas de maladie grave de l’ex-conjoint

10 Couverture complémentaire
Conjoint ou partenaire enregistré ayant des revenus sous un seuil (environ euros par an) Période de référence: revenus 2012 pour assurance à partir du 1er juillet 2013 Couverture gratuite

11 Fonctionnement Attention: pas de libre choix du médecin
Principe: d’abord recourir au régime primaire Hospitalisations et soins coûteux couverts par RCAM seulement en cas de carences manifestes du régime primaire, liste d’attente trop longue, indisponibilité du traitement Pratique du PMO devenue restrictive

12 Régime maladie grave Remboursement 100%, max. 200% du plafond
Base: rapport médical et avis du médecin conseil Validité limitée, sous réserve de renouvellement

13 4 critères cumulatifs Pronostic vital défavorable
Présence ou risque de handicap grave Mesures diagnostiques ou thérapeutiques lourdes Évolution chronique Attention: interprétation devenue très restrictive Exemples: cancer, sclérose en plaques (à un stade avancé), tuberculose, maladie mentale, poliomyélite

14 Régime à remboursement et pas à prestations en nature
1.délai de 18 mois pour déposer une demande de remboursement 2. Si impossibilité, confier une procuration 3. Force majeure exceptionnelle

15 Arrêt Allen/ Commission F-23/10 28 septembre 2011
Prorogation de couverture RCAM après le divorce si Maladie grave reconnue Absence d’autre couverture maladie Obligation pour le médecin conseil d’examiner avec soin l’état de santé et de motiver sa décision Différence « pronostic vital défavorable »  et « shortened life expectancy »

16 Arrêt De Pretis Cagnodo du 16 mai 2013 F-104/10
Problème d’excessivité de frais d’hospitalisation Facture réglée directement sans la soumettre à l’affilié Devoir de sollicitude: la facture doit être soumise à l’affilié avant paiement en cas d’excessivité

17 Recommandations Souscrire une assurance complémentaire au moins pour les gros risques (hospitalisations)

18 Hospitalisations programmées
Demander un devis écrit de l’hospitalisation Faire une demande de paiement direct avant l’admission surtout si c’est une couverture complémentaire (pas de prise en charge pour le conjoint en complémentaire)

19 Chambre individuelle ou non?
Attention: en Belgique, en Allemagne, au Luxembourg, l’option chambre individuelle entraîne d’énormes hausses de tarifs de l’ensemble des prestations 150 à 400% en Belgique 66% au Luxembourg +15% pour affiliés RCAM Recommandation: se faire opérer en option chambre double et changer après si nécessaire En Belgique, il n’existe pas de chambre individuelle pour l’hospitalisation de jour

20 A la sortie Lors du départ: demander une facture pro forma et la vérifier immédiatement Attention à l’heure de départ de facturation de la journée suivante : en Belgique, quitter la chambre avant 14 heures et attendre de voir le médecin si nécessaire pour éviter de payer un jour de plus

21 Excessivité Se renseigner sur les prix à l’avance
Plafonds fixés pour les accouchements et les hospitalisations en Suisse

22 site Introduction par voie électronique des devis, demandes de remboursements ou d’autorisations préalables, des demandes de paiements directs https://webgate.ec.europa.eu/RCAM Conserver les originaux pendant 5 ans ou envoyer les demandes en format papier (plus long)


Télécharger ppt "Le Régime commun d’assurance maladie"

Présentations similaires


Annonces Google