La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© Groupe Beauchemin éditeur 2005 - Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© Groupe Beauchemin éditeur 2005 - Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT."— Transcription de la présentation:

1 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT

2 Chapitre 3 La sensation et la perception INTRODUCTION : SENSATION VERSUS PERCEPTION 3.1 LA SENSATION : MATIÈRE PREMIÈRE DE LA PERCEPTION 3.2 LA PERCEPTION Privation sensorielle Adaptation sensorielle

3 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Perception Perception : processus par lequel les sensations sont organisées en une représentation intérieure du monde. Elle comporte 3 tâches psychologiques principales, soient : ___________ INTRODUCTION : SENSATION VERSUS PERCEPTION Sensation Sensation : activation des mécanismes physiologiques enregistrant les stimulations de lenvironnement. saisie captation : saisie par les sens transformation transduction : transformation en impulsions nerveuses de linformation sensorielle

4 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT But : étudier leffet de lisolement sensoriel sur les êtres humains. Résultats : – –__________________________________________ – –Après lexpérience : __________________________ __________________________________________ Conclusion : lorganisme a besoin de stimulations sensorielles pour fonctionner normalement. SENSATION : LA PRIVATION SENSORIELLE Expérience de privation sensorielle :

5 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT SENSATION : LADAPTATION SENSORIELLE Définition : tendance des récepteurs sensoriels à ne plus capter un stimulus constant. En bref : Il sagit donc dun mécanisme physiologique qui en- traîne quun stimulus constant ne génère plus de sensation. Exemple : _______________________________________ Lodorat est le sens le plus sensible à ladaptation sensorielle.

6 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT 3.2 LA PERCEPTION LA SÉLECTION DE LINFORMATION LA DÉTECTION DES SIGNAUX LATTENTION SÉLECTIVE LAUTOMATISATION ET LA PERCEPTION SUBLIMINALE LHABITUATION (VS LADAPTATION SENSORIELLE) LORGANISATION DES SENSATIONS 3.2.3LINTERPRÉTATION DES INFORMATIONS SENSORIELLES

7 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT LATTENTION SÉLECTIVE LATTENTION SÉLECTIVE Lattention que la personne accorde, aux stimuli qui lentourent, varie selon leurs caractéristiques respectives : mouvement nouveauté nouveauté intensité et TAILLE caractère répétitif répétitif répétitif contraste contraste Lattention sélective est synonyme de concentration ______________ Exemple classique --> effet ______________ Deux tâches : enregistrer enregistrer les données sélectionnées éliminer éliminer les autres données Fonction de : __________________

8 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT LAUTOMATISATION ET LA PERCEPTION SUBLIMINALE LAUTOMATISATION ET LA PERCEPTION SUBLIMINALE Automatisation : Automatisation : ___________________________________________________ ___________________________________________________ ___________________________________________________ Trois caractéristiques principales: économise les ressources de lattention sopère sans effort conscient ; traitement automatique des stimuli ; mécanisme automatique (ex. lire) échappe à notre contrôle -- > effet Stroop Perception subliminale Perception subliminale ___________________________________________

9 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT LHABITUATION (VS LADAPTATION SENSORIELLE) LHABITUATION (VS LADAPTATION SENSORIELLE) Habituation Habituation __________________________________________ Apprendre àignorer Cest une forme rudimentaire dapprentissage --> Apprendre à ignorer un stimulus constant, car il est non pertinent. Adaptation sensorielle (rappel) Adaptation sensorielle (rappel) physiologique Cest un mécanisme physiologique ; les récepteurs sensoriels ne captent plus un _________________.

10 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT 3.2 LA PERCEPTION LA SÉLECTION DE LINFORMATION LORGANISATION DES SENSATIONS LORGANISATION DES SENSATIONS PAR LES CAPTEURS SENSORIELS ET PAR LE CERVEAU LES LOIS DE LA GESTALT LES CONSTANCES PERCEPTIVES 3.2.3LINTERPRÉTATION DES INFORMATIONS SENSORIELLES

11 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT LES LOIS DE LA GESTALT LES LOIS DE LA GESTALT Approche gestaltiste : approche théorique insistant sur la ten- dance à organiser les perceptions en ______________ et à intégrer_______ _______________________________. « forme » Gestalt : terme allemand signifiant « forme » Lois de la Gestalt Elles régissent la façon dont les sensations sont organisées __________________________. Elles sont définies pour la vision, mais elles peuvent aussi sappliquer aux autres sens.

12 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT LES LOIS DE LA GESTALT (suite) # 1 Contraste figure-fond : LES LOIS DE LA GESTALT (suite) # 1 Contraste figure-fond : ______________________________________________________ ______________________________________________________. Le vase de Rubin… Si surface blanche = figure, on a… Si surface noire = figure, on a… …ou … (FIGURE 3.13)

13 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Loi du « sort commun » : tendance à regrouper perceptivement des éléments se déplaçant en même temps dans une même direction. LES LOIS DE LA GESTALT (suite) # 2 Les principes de regroupement perceptif LES LOIS DE LA GESTALT (suite) # 2 Les principes de regroupement perceptif A - Fermeture : ___________________________________________ ____________________________________________. B - Proximité : ____________________________________________ ____________________________________________. C - Similitude : ___________________________________________ ____________________________________________. D - Continuité : ___________________________________________ ____________________________________________.

14 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT A2A2A2A2 LES CONSTANCES PERCEPTIVES #1 Constance de grandeur LES CONSTANCES PERCEPTIVES #1 Constance de grandeur Les objets A 1 et A 2 sont perçus de même grandeur, malgré la différence dimages rétiniennes. A1A1A1A1 Image rétinienne de A 1 Images rétiniennes de B et A 2 B Cest la tendance à percevoir un objet comme __________________ ________________, même lorsque ____________________________ _________________________________________________________.

15 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT #2 Constance de forme #2 Constance de forme Cest la tendance à percevoir un objet comme ayant la même ____________, même si limage rétinienne change de forme selon la ______________________________ par rapport à lobjet observé. #3 Constance de couleur Cest la tendance à percevoir un objet dans _________________ même si les conditions déclairage modifient ________________ ____________________________. LES CONSTANCES PERCEPTIVES (suite)

16 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT 3.2.3LINTERPRÉTATION DES INFORMATIONS SENSORIELLES LA PERCEPTION DE LA PROFONDEUR Indices binoculaires Indices monoculaires LA PERCEPTION DU MOUVEMENT Mouvement stroboscopique Phénomène phi Effet autocinétique LES FIGURES IMPOSSIBLES ET LES ILLUSIONS GÉOMÉTRIQUES

17 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT La perception de la profondeur nécessite laction des deux yeux. Ainsi les indices binoculaires dési- gnent les indices ___________________________ ________________________________________. Ce sont : Indices binoculaires la disparité rétinienne la _______________ LA PERCEPTION DE LA PROFONDEUR

18 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT La disparité rétinienne Image rétinienne reçue par lœilgauche Image rétinienne reçue par lœildroit Puisquil y a un ________ entre les yeux, limage que perçoit chaque oeil est légèrement différente. Le cerveau recoupe ces images en corrigeant le décalage et construit une perception ____________ unifiée.

19 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Fovéa La convergence oculaire Quand on fixe un objet devant soi, de façon à projeter limage de lobjet sur la fovéa, plus lobjet est ________, plus langle de convergence est _____. Cet angle formé donne au cerveau les indices de profondeur !

20 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT perspective la perspective linéaire taille la taille relative texture le gradient de texture netteté la netteté des contours _________ les _________ interposition linterposition mouvement la parallaxe du mouvement Ces indices ne requièrent que lusage dun __________et permettent aussi de distinguer la profondeur. Ce sont principalement : Indices monoculaires LA PERCEPTION DE LA PROFONDEUR

21 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT La _____________________ Un élément plus près du point de fuite… …est perçu comme plus éloigné.

22 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT La taille relative Un élément formant une image rétinienne plus _________… …est perçu comme plus _________.

23 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Le ________________________ La partie de limage présentant une texture _____________… …est perçue comme plus éloignée. La densité de texture étant relativement la même......la distance perçue est également la même.

24 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Le netteté des contours Un élément dont les contours rétiniens sont ____________… …est perçu comme _________________... quun élément dont les contours sont _______________. Les ombres

25 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Linterposition Un élément dont les contours sont __________ est perçu comme plus ________________. A B

26 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT La parallaxe de mouvement …est perçu comme plus _________. A A BB o IBIBIBIB I A I A IAIAIAIA I B I B Un élément dont limage rétinienne se déplace plus _________, cest- à-dire quelle par- court moins des- pace quune autre image rétinienne en un même temps donné, …

27 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT LA PERCEPTION DE LA PROFONDEUR Indices binoculaires Indices monoculaires LA PERCEPTION DU MOUVEMENT Mouvement stroboscopique Phénomène phi Effet autocinétique LES FIGURES IMPOSSIBLES ET LES ILLUSIONS GÉOMÉTRIQUES 3.2.3LINTERPRÉTATION DES INFORMATIONS SENSORIELLES

28 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Mouvement stroboscopique Mouvement stroboscopique Définition : _____________ par laquelle la perception de mouvement est engendrée par une série dimages stationnaires et lé- gèrement différentes, ____________________________. Phénomène phi Phénomène phi Définition : perception de mouvement résultant de la ___________ ____________________________________________. Effet autocinétique Effet autocinétique La fixation prolongée _____________________________________ ______________________________________________________.

29 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT LES FIGURES IMPOSSIBLES ET LES ILLUSIONS GÉOMÉTRIQUES LES FIGURES IMPOSSIBLES ET LES ILLUSIONS GÉOMÉTRIQUES

30 © Groupe Beauchemin éditeur Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT Fin...


Télécharger ppt "© Groupe Beauchemin éditeur 2005 - Conception et réalisation de Pierre CLOUTIER et Guy PARENT."

Présentations similaires


Annonces Google