La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les rites funéraires dans lAncien Empire égyptien (3 e millénaire av. JC.) Rites funéraires et civilisation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les rites funéraires dans lAncien Empire égyptien (3 e millénaire av. JC.) Rites funéraires et civilisation."— Transcription de la présentation:

1 Les rites funéraires dans lAncien Empire égyptien (3 e millénaire av. JC.) Rites funéraires et civilisation

2 Limportance et le sens des rites funéraires 1- Les sources 2- Les spécificités du corps humain dans les rites funéraires 3- Les pratiques funéraires 4- La sépulture 5- Ce que nous apprennent les rites funéraires Comment intégrer le sujet dans les nouveaux programmes de Sixième 1- Ce que disent les nouveaux programmes 2- Quels objectifs viser ? 3- Quelle démarche suivre ? 4- Exemples de séquences

3 Limportance et le sens des rites funéraires 1- Les sources 2- Les spécificités du corps humain dans les rites funéraires 3- Les pratiques funéraires 4- La sépulture 5- Ce que nous apprennent les rites funéraires Comment intégrer le sujet dans les nouveaux programmes de Sixième 1- Ce que disent les nouveaux programmes 2- Quels objectifs viser ? 3- Quelle démarche suivre ? 4- Exemples de séquences

4 Sources écrites Sur les différentes écritures hiéroglyphes ancien, hiératique, démotique), voir le dossier sur Textes des pyramides : Ancien Empire formules 273http://2terres.hautesavoie.net/tegypte/texte/textpyra.htm formules 273, 373 et 676 (site des 2 terres, géré par le CG de Haute Savoie et lacadémie de Grenoble) Textes des sarcophages : Moyen Empire site des 2 Terres (formules 38, 118 et 149) Livre des morts et autres Livres : Nouvel Empire site des 2 Terres Hérodote : Enquête Autres : papyri Au total peu de choses en ligne mais une meilleure compréhension du phénomène de démocratisation des rites funéraires

5 les textes des pyramides (Ancien Empire) Les plus anciens textes religieux du monde. Le plus ancien dans la pyramide du roi Ounas (5e dynastie). Le plus récent dans la pyramide de la reine Ankhesen, lune des épouses de Pépi Ier ( ), vers 2200 à Saqqarah (6 e dynastie) Au total, 2291 en hiéroglyphes anciens mais aucune pyramide ne les présente tous. Ces textes ne concernent que les rois (Pharaons). Ils serviront plus tard pour dautres catégories sociales

6 Que sont ces textes ? 759 formules magiques, rituels, hymnes, récits mythologiques. Des formules gravées en colonnes en plusieurs endroits : sur les murs du corridor, de lantichambre, du passage allant de celle-ci à la chambre funéraire de la pyramide. Les murs de la chambre funéraire ne portent pas de textes à cette époque, le plafond est peint détoiles. Des formules devant aider le pharaon à atteindre lau-delà, cest-à-dire atteindre les indestructibles, nom donné aux étoiles circumpolaires dans lunivers. Par la magie, le pharaon devait trouver la bonne formule. Elles étaient lus au moment des funérailles.

7

8 Plus tard … Tes textes des sarcophages (Moyen Empire). Textes placés à lintérieur des sarcophages en bois, très nombreux et sont destinés à des personnes autres que le pharaon (nobles). Textes indiquant ce que doit faire le défunt pour éviter la soif et la faim, se préserver des dangers de lau-delà afin de retrouver sa vie passée et ses familiers. Les formules sont rédigées en hiéroglyphes cursifs. Une reprise des textes des pyramides auxquelles sajoutent dautres formules. Une forte emprise des cultures solaire (Ré) et osirien

9 Plus tard encore… le Livre des morts (Nouvel Empire) - nom donné par légyptologue allemand Karl Richard Lepsius ( ). = une édition du papyrus de Turin qui comportait 165 formules. En fait, tous les papyri abordant les rites funéraires et datant de cette période sont nombreux et se reprennent des formules au fur et à mesure que le temps passe. Une description des pérégrinations de lâme après la mort, du jugement osirien, de la vie dans les Champs dIalou. Modèle de la confession négative et des formules pour animer les oushebti, recevoir els offrandes, boire, manger, respirer lair frais, revenir dans le monde des vivants et rejoindre le soir la barque de Ré tout en se défendant contre les crocodiles. Ce nest pas une bible au sens du terme mais des compagnons dans lau-delà.

10 Sources non écrites Sépultures : mastabas pyramides hypogées (Nouvel Empire) Objets contenus dans les musées rarement consultables en ligne La pyramide à mastabas de Djoser (62 m de haut, 121 X 109 m à la base, 84° dinclinaison)

11 Repères historiques PériodeDatesDynasties- capitalesPersonnages / faits marquants Prédynastique?Dynastie 0 – Hiérakonpolis (Sud) Ecriture à peine maîtrisée Egypte divisée en deux royaumes (Nord et Sud) Thinite ou archaïque ère – 2e (classification Manéthon) Thinis (Abydos) puis Memphis Unification du pays (Narmer ou Ménès) Mise en place du système administratif et religieux Ancien Empire e – 6e Memphis (Mur Blanc) Grandes pyramides (110) - Cheops, Kephren et Mykérinos Textes de sarcophages Textes des pyramides Ière période intermédiaire e-10eGuerres civiles, complots de nomarques Moyen Empire e-12e Thèbes puis MemphisRéunification du pays (Amnémès ier), création du lac du Fayoum Textes des sarcophages 2 e période intermédiaire e - 17 e Invasion des Hyksos (« chefs de ces hauts pays étrangers ») Divisons du pays Nouvel Empire1552 – e – 20 e Thèbes pus Pi-RamsèsPériode la plus glorieuse Thoutmosis III (« Napoléon égyptien », Hatshepsout, Toutankhamon, Akhenaton, Ramsès II Livre des Morts 3 e période intermédiaire e – 24 e Thèbes, Tanis …Affaiblissement progressif du pouvoir royal Basse Époque e – 31 e Très grande instabilité – domination étrangère (Perse) Voyage dHérodote en Egypte (440/435) Epoque ptolémaïque av.AlexandriePharaons dorigine gréco macédonienne Renouveau culturel et restauration des rites égyptiens. Manéthon de Sebennytos (3 e siècle), prêtre égyptien écrivant en grec et auteur de lhistoire de lEgypte à la demande de Ptolémée Ier Sôter.

12 Limportance et le sens des rites funéraires 1- Les sources 2- Les spécificités du corps humain dans les rites funéraires 3- Les pratiques funéraires 4- La sépulture 5- Ce que nous apprennent les rites funéraires Comment intégrer le sujet dans les nouveaux programmes de Sixième 1- Ce que disent les nouveaux programmes 2- Quels objectifs viser ? 3- Quelle démarche suivre ? 4- Exemples de séquences

13 Le « khet » : le corps avec lequel lindividu vient au monde et survit dans lautre monde. Le « ren » : le nom du défunt, pour faire retrouver le chemin aux autres éléments qui viennent réintégrer le corps après leur voyage. le « ba » : vitalité sexuelle (échassier aux ailes déployées et à tête humaine le « kha » : le double de lindividu, lentourant en permanence de ses 2 bras. Rôle protecteur. Le kha est une créature du dieu potier Khnoum « lakh » ou âme (oiseau majestueux à tête dibis qui fraternise avec les dieux. Le « khai bit », lombre « lib » Le cœur centre de la mémoire et de la conscience « Sekhem » énergie spirituelle « Sakh » ou corps spirituel

14 Une nécessité vitale pour les Égyptiens : conserver ensemble ces 9 éléments pour pouvoir jouir dune vie éternelle.

15 Limportance et le sens des rites funéraires 1- Les sources 2- Les spécificités du corps humain dans les rites funéraires 3- Les pratiques funéraires 4- La sépulture 5- Ce que nous apprennent les rites funéraires Comment intégrer le sujet dans les nouveaux programmes de Sixième 1- Ce que disent les nouveaux programmes 2- Quels objectifs viser ? 3- Quelle démarche suivre ? 4- Exemples de séquences

16 Fiche 3 : Le voyage dans lau-delà Comment appelle-t-on cette scène ? Pourquoi était-elle représentée dans la tombe ? Cette peinture représente le paradis imaginé par les Égyptiens. A quoi vous fait-elle penser ?


Télécharger ppt "Les rites funéraires dans lAncien Empire égyptien (3 e millénaire av. JC.) Rites funéraires et civilisation."

Présentations similaires


Annonces Google