La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

I. Hillenkamp. Nov. 2008 Les théories des avantages absolus (A. Smith) et des avantages comparatifs (D. Ricardo) TC Économie du développement - IHEID 10.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "I. Hillenkamp. Nov. 2008 Les théories des avantages absolus (A. Smith) et des avantages comparatifs (D. Ricardo) TC Économie du développement - IHEID 10."— Transcription de la présentation:

1 I. Hillenkamp. Nov Les théories des avantages absolus (A. Smith) et des avantages comparatifs (D. Ricardo) TC Économie du développement - IHEID 10 e séance

2 I. Hillenkamp. Nov Objectifs de la présentation Raisonner sur les avantages que les pays peuvent tirer de la division internationale du travail et du commerce entre pays Connaître les théories de base des auteurs classiques (A. Smith, D. Ricardo) qui justifient les politiques commerciales libre- échangistes

3 I. Hillenkamp. Nov Plan de la présentation À quoi servent ces outils ? Comment fonctionnent ces outils ? Quelles questions soulèvent ces outils ? Conclusion

4 I. Hillenkamp. Nov À quoi servent cet outils ? Théorisent les échanges internationaux de marchandises. Quelles marchandises peuvent-elles être échangées entre différents pays et à quels prix ? Quels bénéfices les différents pays tirent-ils de ces échanges ?

5 I. Hillenkamp. Nov Comment fonctionnent ces outils ? (1) La spécificité de la question du commerce international : Pays 1 Mobilité du travail Mobilité du capital Mobilité des marchandises Commerce intérieur Pays 2 Mobilité du travail Mobilité du capital Mobilité des marchandises Commerce intérieur Commerce international Mobilité - du travail ? -du capital ? -des marchan- dises ?

6 I. Hillenkamp. Nov Comment fonctionnent ces outils ? (2) Les avantages absolus (A. Smith) Hypothèses : un seul facteur de production, le travail, immobile au niveau international ; libre circulation des marchandises au niveau international. Idée : deux pays ont intérêt à échanger lorsque chacun est plus productif pour une certaine marchandise. À nombre égal de journées de travail : la production totale de marchandises sera plus importante ; chaque pays pourra obtenir une quantité supérieure de chaque marchandise.

7 I. Hillenkamp. Nov Comment fonctionnent ces outils ? (3) Les avantages absolus Exemple : deux pays produisent les quantités suivantes de blé et de toile par heure de travail en autarcie. Le pays 1 a un avantage absolu dans la production de blé (productivité sup. à celle du pays 2). Le pays 2 a un avantage absolu dans la production de toile (productivité sup. à celle du pays 1). Pays 1Pays 2 Blé64 Toile12

8 I. Hillenkamp. Nov Comment fonctionnent ces outils ? (4) Les avantages absolus Supposons que chaque pays dispose de 1000 heures de travail et consacre 500 heures à la production de blé et 500 heures à celle de toile. Les quantités produites en autarcie par chaque pays et la production totale sont : Pays 1Pays 2Production totale Blé3000 (500 h * 6 unités/h) 2000 (500 h * 4 unités/h) 5000 Toile500 (500 h * 1 unité/h) 1000 (500 h * 2 unités/h) 1500

9 I. Hillenkamp. Nov Comment fonctionnent ces outils ? (5) Les avantages absolus Spécialisation et commerce international : le pays 1 se spécialise maintenant dans la production de blé et y consacre 1000 h de travail ; le pays 2 se spécialise maintenant dans la production de toile et y consacre 1000 h de travail. Pays 1Pays 2Prod. totale Blé6000 (1000 h * 6 unités/h) 0 (0h * 4 unités/h) 6000 Toile0 (0h * 1 unité/h) 2000 (1000 h * 2 unités/h) 2000

10 I. Hillenkamp. Nov Comment fonctionnent ces outils ? (6) Les avantages absolus La production totale de blé et de toile a augmenté grâce à la spécialisation et au commerce international : AutarcieCommerce international Gain Blé ( ) Toile ( )

11 I. Hillenkamp. Nov Comment fonctionnent ces outils ? (7) Les avantages absolus Le prix déchange sétablit entre : 1 unité de toile pour 6 unités de blé (taux du pays 1) ; 2 unités de toile pour 4 unités de blé (taux du pays 2). Chaque pays obtient grâce au commerce international le produit pour lequel il est le moins productif à un taux plus avantageux.

12 I. Hillenkamp. Nov Comment fonctionnent ces outils ? (8) Les avantages comparatifs (D. Ricardo) Hypothèses inchangées sur le facteur travail (immobile au niveau international) la libre circulation des marchandises. Idée : deux pays peuvent tirer profit du commerce international même en labsence davantages absolus. Il suffit que chacun ait un « avantage comparatif » dans la production dune marchandise.

13 I. Hillenkamp. Nov Comment fonctionnent ces outils ? (9) Les avantages comparatifs Exemple : deux pays 1 et 2 produisent les quantités suivantes de blé et de toile par heure de travail en autarcie. Pays 1Pays 2 Blé46 Toile12 Tant pour le blé que pour la toile, lavantage absolu est du côté du pays 2. Mais le pays 1 va avoir un avantage comparatif dans la production de blé et le pays 2 dans la production de toile en raison des prix relatifs de la toile et du blé… Avantage comparatif Avantages absolus

14 I. Hillenkamp. Nov Comment fonctionnent ces outils ? (10) Les avantages comparatifs Démonstration : calcul des prix relatifs. Dans le pays 1, en une heure de temps on peut produire 4 unités de blé ou une unité de toile. Donc (théorie de la valeur-travail), 4 unités de blé séchangent contre 1 unité de toile. => Le prix relatif de la toile par rapport au blé est de 4. Même raisonnement dans le pays 2. Pays 1Pays 2 Blé46 Toile12 Prix relatifs toile / blé4 / 1 = 46 / 2 = 3

15 I. Hillenkamp. Nov Comment fonctionnent ces outils ? (11) Les avantages comparatifs Le pays 1 a intérêt à se spécialiser dans la production du blé et à le vendre au pays 2 contre de la toile : la toile ne lui coûtera que 3 unités de blé, au lieu de 4 chez lui. Le pays 2 a intérêt à se spécialiser dans la production de toile et à la vendre au pays 1 contre du blé : il y obtiendra 4 unités de blé pour une unité de toile, au lieu de 3 chez lui. Pays 1Pays 2 Blé46 Toile12 Prix relatifs toile / blé4 / 1 = 46 / 2 = 3 Avantage comparatif

16 I. Hillenkamp. Nov Comment fonctionnent ces outils ? (12) Les avantages comparatifs Jusquici on a fait comme sil existait deux prix relatifs distincts de la toile et du blé : Prix relatif = 4 dans le pays 1. Prix relatif = 3 dans le pays 2. En réalité, un prix mondial relatif unique se forme, « quelque part » entre 3 et 4. Sil est plus près de 3, cest au bénéfice du pays 1. Sil est plus près de 4, cest au bénéfice du pays 2. Si le pays 2 a un poids économique plus grand, le prix sera plus proche de 3 (prix du pays 2) que de 4 (prix du pays 1) : le pays 1 gagnera plus, mais les deux pays y gagnent.

17 I. Hillenkamp. Nov Quelles questions soulèvent ces outils ? Les hypothèses sur les facteurs de production et leur mobilité sont-elles réalistes ? Au XX e siècle, diverses tentatives délargissement de la théorie de Ricardo pour la placer dans un cadre théorique à deux facteurs de production (travail + capital). Doit-on alors supposer que le capital est immobile ou au contraire mobile au niveau international ? Cette hypothèse donne lieu à des conclusions radicalement différentes sur les bienfaits ou non du commerce international. Raisonnement au niveau des pays Tous les producteurs dun pays peuvent-ils se reconvertir dans la production nationale où il y a un avantage comparatif ? Les capitaux nécessaires sont-ils disponibles ? Comment les gains permis par le commerce international se répartissent-ils au sein dun pays ?

18 I. Hillenkamp. Nov Conclusion Des schémas à connaître car la logique du GATT puis de lOMC sont fondées sur ce type dargumentaire. En sachant que ce type de théories a été mis en cause, notamment par les analyses de la dépendance et de la détérioration des termes de léchange.


Télécharger ppt "I. Hillenkamp. Nov. 2008 Les théories des avantages absolus (A. Smith) et des avantages comparatifs (D. Ricardo) TC Économie du développement - IHEID 10."

Présentations similaires


Annonces Google