La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AUSCULTATION PULMONAIRE Mélissa Viau inf.. Plan Rappel anatomophysiologique Technique dauscultation Bruits respiratoires normaux Bruits respiratoires.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AUSCULTATION PULMONAIRE Mélissa Viau inf.. Plan Rappel anatomophysiologique Technique dauscultation Bruits respiratoires normaux Bruits respiratoires."— Transcription de la présentation:

1 AUSCULTATION PULMONAIRE Mélissa Viau inf.

2 Plan Rappel anatomophysiologique Technique dauscultation Bruits respiratoires normaux Bruits respiratoires adventices Ce qui est entendu chez le patient atteint de MPOC??? Petites histoires de cas…

3 Objectifs Le participant sera en mesure deffectuer ou denseigner la technique dauscultation selon les règles de lart… Le participant sera en mesure deffectuer ou denseigner la technique dauscultation selon les règles de lart… Le participant sera en mesure didentifier les bruits respiratoires normaux et anormaux Le participant sera en mesure didentifier les bruits respiratoires normaux et anormaux Le participant sera en mesure didentifier TOUS les sons au cours de la présentation… Le participant sera en mesure didentifier TOUS les sons au cours de la présentation…

4 Bref rappel anatomophysiologique Poumon Droit: ÷ en 3 lobes : Lobe supérieur droit ÷ en 3 lobes : Lobe supérieur droit Lobe moyen droit Lobe moyen droit Lobe inférieur droit Lobe inférieur droit Assure 55 % de la ventilation pulmonaire Assure 55 % de la ventilation pulmonaire Poumon gauche: ÷ en 2 lobes : Lobe supérieur gauche ÷ en 2 lobes : Lobe supérieur gauche Lobe inférieur gauche Lobe inférieur gauche Assure 45 % de la ventilation pulmonaire Assure 45 % de la ventilation pulmonaire

5

6 Trachée : Sétend du larynx aux bronches principales Sétend du larynx aux bronches principales (repère antérieur angle manubrio-sternal, repère postérieur quatrième vertèbre thoracique) Bronches : Droite: plus courte, large et incliné que la gauche Droite: plus courte, large et incliné que la gauche (explique pourquoi plus de pneumonie daspiration à droite et que les bruits soient plus facilement audibles) Bronches principales – lobaires – segmentaires – bronchioles – bronchioles terminales et respiratoires débouchant sur les sacs alvéolaires (zone respiratoire) Bronches principales – lobaires – segmentaires – bronchioles – bronchioles terminales et respiratoires débouchant sur les sacs alvéolaires (zone respiratoire) Alvéoles: composées de pneumocytes type 1 et type 2 (produit le surfactant) et des macrophagocytes. Alvéoles: composées de pneumocytes type 1 et type 2 (produit le surfactant) et des macrophagocytes. Plèvre : Feuillets (pariétal et viscéral) recouvrant poumon et cavité thoracique, glissant lune sur lautre à laide du liquide pleural ( friction) Feuillets (pariétal et viscéral) recouvrant poumon et cavité thoracique, glissant lune sur lautre à laide du liquide pleural ( friction)

7 Technique dauscultation Buts: Évaluer les bruits normaux Évaluer les bruits normaux Recherche de bruits adventices Recherche de bruits adventices Comment ??? Sur la peau … Attention aux poils !!! Sur la peau … Attention aux poils !!! De haut en bas De haut en bas Sur la face antérieure, postérieure et latérale Sur la face antérieure, postérieure et latérale Toujours comparer les 2 côtés Toujours comparer les 2 côtés Demander au patient de respirer par la bouche Demander au patient de respirer par la bouche (respiration lente et profond) Demander de tousser si présence de bruits adventices Demander de tousser si présence de bruits adventices

8 Sites dauscultation

9

10 Bruits normaux Bruits trachéaux : Son intense et rude Son intense et rude Entendu de chaque côté de la trachée Entendu de chaque côté de la trachée Durée équivalente à linspiration et lexpiration avec courte pause entre les deux Durée équivalente à linspiration et lexpiration avec courte pause entre les deux Peu utile cliniquement Peu utile cliniquement

11 Bruits bronchiques : Son intense et rude Son intense et rude Plus long à lexpiration quà linspiration, avec courte pause entre les 2 Plus long à lexpiration quà linspiration, avec courte pause entre les 2 Audible en antérieur, niveau du manubrium Audible en antérieur, niveau du manubrium Peu utile cliniquement Peu utile cliniquement

12 Bruits bronchovésiculaire : Intermédiaire entre bruits bronchiques et murmure vésiculaire Intermédiaire entre bruits bronchiques et murmure vésiculaire Moins rude et intense Moins rude et intense Surface postérieure (>droite) entre les omoplates, antérieure 2ieme espace intercostal aux côtés du sternum Surface postérieure (>droite) entre les omoplates, antérieure 2ieme espace intercostal aux côtés du sternum Inspiration presque similaire à lexpiration Inspiration presque similaire à lexpiration Peu utile cliniquement Peu utile cliniquement

13 Murmures vésiculaires : Doux, de basse tonalité Doux, de basse tonalité Plus long à linspiration quà lexpiration Plus long à linspiration quà lexpiration Entendu au niveau de tous les lobes en antérieur et postérieur Entendu au niveau de tous les lobes en antérieur et postérieur Significatif cliniquement Significatif cliniquement

14 Bruits anormaux Il sagit dune modification des bruits normaux Il sagit dune modification des bruits normaux Ex: Bruits bronchiques entendu ailleurs quautour du manubrium (expiration allongée) ou absence de murmures vésiculaires ou absence de murmures vésiculaires Peut-être causé par: Infiltration pulmonaire Infiltration pulmonaire Infection Infection

15 Bruits adventices Crépitants fins : Sons doux, haute tonalité, bref Sons doux, haute tonalité, bref Surtout aux bases Surtout aux bases Plus audible en fin dinspiration Plus audible en fin dinspiration Ø disparition à la toux Ø disparition à la toux Causés par : Présence de fluide : sécrétions, sang, pus, liquide… Présence de fluide : sécrétions, sang, pus, liquide…

16 Crépitants rudes : Sons forts, basse tonalité, plus long Sons forts, basse tonalité, plus long Surtout au niveau des grosses bronches Surtout au niveau des grosses bronches Audible surtout en début dexpiration Audible surtout en début dexpiration Peut diminuer après la toux, aspiration bronchique ou changement de position Peut diminuer après la toux, aspiration bronchique ou changement de position

17 Sibilants ou wheezing : Tonalité aiguë Tonalité aiguë Prédominance expiration Prédominance expiration Causé par : Rétrécissement lumière bronchique par spasme, œdème, sécrétions, masse Rétrécissement lumière bronchique par spasme, œdème, sécrétions, masse

18 Ronchi : Basse tonalité Basse tonalité Prédominance expiration Prédominance expiration Peut disparaître avec toux efficace ou aspiration bronchique Peut disparaître avec toux efficace ou aspiration bronchique Causé par : Passage de lair, niveau grosses bronches, causant vibration Passage de lair, niveau grosses bronches, causant vibration Présence de sécrétions, compression, élasticité Présence de sécrétions, compression, élasticité

19 Stridor : Bruit très fort, audible à loreille nue Bruit très fort, audible à loreille nue Niveau trachéal Niveau trachéal Surtout inspiratoire Surtout inspiratoire Causé par : Croup Croup Épiglottite Épiglottite Corps étranger Corps étranger

20 Frottement pleural : Bruit superficiel, ressemble aux crépitants Bruit superficiel, ressemble aux crépitants Fin dinspiration et début dexpiration Fin dinspiration et début dexpiration Ø modifié par la toux Ø modifié par la toux Causé par: Perte de lubrification entre les 2 feuillets, causée par inflammation Perte de lubrification entre les 2 feuillets, causée par inflammation

21 Ce qui est entendu en MPOC murmure vésiculaire murmure vésiculaire Souffle bronchique anormal (Ø toujours), R/A expiration prolongée Souffle bronchique anormal (Ø toujours), R/A expiration prolongée Ronchi, wheezing (Ø toujours) Ronchi, wheezing (Ø toujours) Crépitant région alvéolaire Crépitant région alvéolaire

22 Important Est-ce que les sons entendus saccompagnent dun tableau clinique différent ??? Est-ce que les sons entendus saccompagnent dun tableau clinique différent ??? dyspnée, utilisation muscles accessoires dyspnée, utilisation muscles accessoires Changements toux Changements toux Changement des expectorations Changement des expectorations énergie énergie Tachypnée, tachycardie Tachypnée, tachycardie Fièvre Fièvre Cyanose, saturométrie et test de fonction pulmonaire Cyanose, saturométrie et test de fonction pulmonaire Changement de létat neurologique, confusion… Changement de létat neurologique, confusion…

23 Histoire # 1 Mme. Anna Delachace, âgée de 79 ans est hospitalisée pour exacerbation de sa MPOC. Vous passez devant sa chambre et entendez … Vous laidez à sasseoir au bord du lit. Vous remarquez un essoufflement plus important et une utilisation des muscles accessoires. Vous procédez à lauscultation. Que faits-vous???

24 Histoire # 2 Vous effectuez une visite à domicile chez M. Yvan Tugros. Son épouse vous accueille à votre arrivée et vous dit que M. est à la cuisine. En entrant dans la maison vous entendez … M. Apparaît derrière la porte de la cuisine un bol de pop- corn à la main. Il vous invite au salon afin de procéder à lexamen habituel. Que vous attendez-vous à entendre ? Quelle est la signification, limportance de ces sons?

25 Histoire # 3 Vous visitez un patient atteint de MPOC sur une unité de soins psychiatrique, Monsieur Fernandez Lirium. Il est hospitalisé pour décompensation de son état schizophrénique. Linfirmier en charge de lunité vous indique que vous pouvez aller le visiter dans la salle familiale. Près de cette salle vous entendez … Après avoir éteint les feux, vous essayez dentrer en contact avec monsieur. Son comportement change lorsquil vous voit, il … Finalement il consent à ce que vous lauscultiez, vous entendez…

26 Conclusion Grâce à une évaluation adéquate de létat respiratoire, linfirmière peut reconnaître les signes de détérioration de létat de santé de son patient et optimiser son traitement. Ainsi, éviter une ….. Grâce à une évaluation adéquate de létat respiratoire, linfirmière peut reconnaître les signes de détérioration de létat de santé de son patient et optimiser son traitement. Ainsi, éviter une ….. Intubation! Intubation!

27 Références sc.gc.ca/dgspni/bsi/soins_infirmiers/ressources/guide_de_clinique/chapitre_3. htm#3-14 sc.gc.ca/dgspni/bsi/soins_infirmiers/ressources/guide_de_clinique/chapitre_3. htm#3-14 sc.gc.ca/dgspni/bsi/soins_infirmiers/ressources/guide_de_clinique/chapitre_3. htm#3-14 sc.gc.ca/dgspni/bsi/soins_infirmiers/ressources/guide_de_clinique/chapitre_3. htm# MVS Pulmonary Auscultation, Disponible à lURL le : MVS Pulmonary Auscultation, Disponible à lURL le : Brûlé Mario, Cloutier Lyne, 2002, Lexamen clinique dans la pratique infirmière, Canada, Éditions du Renouveau Pédagogique Inc., ISBN Brûlé Mario, Cloutier Lyne, 2002, Lexamen clinique dans la pratique infirmière, Canada, Éditions du Renouveau Pédagogique Inc., ISBN Gauthier marielle, Septembre 2002-Décembre 2002, Formation MPOC, Document accompagnateur pour le suivi clinique dune personne atteinte de MPOC dintensité légère à modérée, Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Service régional de soins à domicile. Gauthier marielle, Septembre 2002-Décembre 2002, Formation MPOC, Document accompagnateur pour le suivi clinique dune personne atteinte de MPOC dintensité légère à modérée, Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Service régional de soins à domicile. Marieb N. Elaine, 1999, Anatomie et physiologie humaines, Canada, Éditions du Renouveau Pédagogique Inc., ISBN : Marieb N. Elaine, 1999, Anatomie et physiologie humaines, Canada, Éditions du Renouveau Pédagogique Inc., ISBN :


Télécharger ppt "AUSCULTATION PULMONAIRE Mélissa Viau inf.. Plan Rappel anatomophysiologique Technique dauscultation Bruits respiratoires normaux Bruits respiratoires."

Présentations similaires


Annonces Google