La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Martine Hébert, Ph.D. Université du Québec à Montréal Marc Tourigny, Ph.D. Université de Sherbrooke Cette recherche a été réalisée avec lappui dune subvention.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Martine Hébert, Ph.D. Université du Québec à Montréal Marc Tourigny, Ph.D. Université de Sherbrooke Cette recherche a été réalisée avec lappui dune subvention."— Transcription de la présentation:

1 Martine Hébert, Ph.D. Université du Québec à Montréal Marc Tourigny, Ph.D. Université de Sherbrooke Cette recherche a été réalisée avec lappui dune subvention des Instituts de Recherche en Santé du Canada (IRSC)

2 Contexte de létude Une analyse des pratiques en vigueur au Québec en matière dintervention auprès des enfants victimes dagression sexuelle révèle que peu dorganismes offrent des services spécifiques. La littérature scientifique identifie par ailleurs que peu dinterventions ont été soumises à des évaluations de leurs effets. Lobjectif du présent projet était de documenter les effets de lintervention de groupe dispensée au CIASF. De plus une exploration de certains variables modératrices pouvant être liées aux gains a été menée.

3 Participants Groupe expérimental Recrutement: Centre dIntervention en Abus Sexuel pour la Famille (CIASF) Traitement offert entre mars 2006 et mars 2008 Échantillon: 68 enfants et leurs parents ont été recrutés 4 enfants ont été exclus des analyses à cause de données manquantes (1 navait pas complété le prétest et 3 nont pas complété le post-test) 13 enfants ont abandonné en cours de traitement Les analyses portent donc sur 51 enfants victimes dagression sexuelle 38 filles et 13 garçons

4 Participants Groupe de comparaison Recrutement: Clinique de pédiatrie socio-juridique du CHU Ste- Justine 39 enfants victimes dagression sexuelle 34 filles et 5 garçons Les mesures administrées aux parents ont été complétées par les mères (76,7%), les pères (13,3%) ou une autre figure parentale (10,0% - parent daccueil).

5 Instruments de mesure Complétés par les enfants: Symptômes de dépression (Childrens Depression Inventory; Kovacs, 1985) Symptômes danxiété (Revised Childrens Manifest Anxiety Scale; Reynolds & Richmond, 1985) Estime de soi (Self-Perception Profile for Children; Harter, 1985) Symptômes de Stress post-traumatique (Childrens Impact of Traumatic Events Scale – II; Wolfe, 2002) Stratégies dadaptation (Self-Report Coping Scale; Causey & Dubow, 1992)

6 Instruments de mesure Complétés par les parents: Symptômes de dissociation (Child Dissociative Checklist; Putnam et al., 1993) Troubles de comportements (Child Behavior Checklist; Achenbach & Edelbrock, 2001 ) Complétés à partir du dossier tenu par lorganisme: Caractéristiques de lagression sexuelle (History of Victimisation Form; Wolfe, Gentile, & Bourdeau, 1987)

7 Caractéristiques socio-démographiques Groupe expérimental Groupe comparaison Tests Âge moyen8,67 ( ± 2,00)8,64 ( ± 1,78)ns Genre - Filles - Garçons 75% 25% 87% 13% ns Statut familial - Famille intacte - Famille monoparentale - Famille reconstituée - Autre (famille daccueil/ vit avec les grands-parents 25% 22% 43% 10% 28% 44% 28% 0% * Revenu familial - Moins de $ $ $ $ $ $ et plus 20,5% 38,6% 38,7% 25,8% 22,6% 12,9% ns

8 Caractéristiques socio-démographiques Groupe expérimental Groupe comparaison Tests Niveau de scolarité de la mère - Primaire ou secondaire - Collégial - Universitaire 49% 39% 12% 34% 58% 8% ns Agression sexuelle vécue par la mère pendant lenfance 53%59%ns Nombre dévénements stressants vécus par lenfant 2,923,11ns

9 Caractéristiques de lagression sexuelle Groupe expérimental Groupe comparaison Tests Sévérité des actes sexuels - Moins sévère (Touchers au- dessus des vêtements) - Sévère (Touchers sous les vêtements) - Très sévère (Pénétration ou tentative de pénétration orale, vaginale ou anale) 8% 38% 54% 6% 17% 77% ns Fréquence - Épisode unique - Quelques épisodes - Chronique 38,8% 28,6% 32,7% 27,3% 39,4% 33,3% ns Type dabus - Intrafamilial76%82%ns Âge de lagresseur - 19 ans et moins - 20 ans et plus 59% 41% 39% 61% ns

10 Symptômes rapportés par les enfants T1-T2

11 Symptômes rapportés par les enfants

12 Symptômes rapportés par les parents T1-T2

13 Symptômes rapportés par les parents * **** *

14 % de cas atteignant le seuil clinique Comparaison des groupes au T1 %

15 % de cas atteignant le seuil clinique Comparaison des groupes au T2 * * * % *

16 Facteurs modérateurs Exploration de la contribution possible des variables suivantes sur les gains réalisés par les enfants du groupe de traitement : Genre Type dagression sexuelle: intra- vs. extra-familiale Groupe dâge (6-9 ans vs ans) Les analyses nidentifient pas de différences significatives. Les gains sont donc similaires pour les filles et les garçons, les enfants plus jeunes et les plus âgés de même que les enfants dévoilant une situation dagression intra- ou extra-familiale.

17 Facteurs liés à labandon du traitement Au total, 13 enfants ont abandonné en cours de traitement. Les résultats des analyses réalisées afin de comparer les enfants qui ont abandonné à ceux qui ont complété le traitement, sur les variables au T1 ne révèlent aucune différence significative en ce qui concerne: Âge, genre, niveau déducation de la mère, revenu familial et le nombre dévénements stressants vécus Type dagression sexuelle (intra- ou extrafamiliale), sévérité et fréquence de lagression et âge de labuseur Variables rapportées par les enfants: estime de soi, anxiété, dépression, symptômes de SPT et stratégies dadaptation

18 Facteurs liés à labandon du traitement Les analyses révèlent des différences significatives sur les variables suivantes: Structure familiale: Complété: Int: 24,5%; Mono: 22,4%; Rec: 42,9%; Autre: 10,2% Abandon: Int: 0%; Mono: 23,1%; Rec: 38,5%; Autre: 38,5% Les enfants qui ont abandonné proviennent davantage de famille daccueil ou dune autre structure familiale, telle que grand-parent + enfant, mais aucun provient dune famille intacte. Les enfants qui ont abandonné le traitement sont décrits par leurs parents comme présentant davantage de symptômes de dissociation, de troubles de comportements internalisés et externalisés.

19 Conclusion Les résultats de létude évaluative témoignent deffets positifs chez les enfants ayant participé à lintervention de groupe. Les effets sont notés tant au plan des mesures complétées par lenfant lui-même que selon lévaluation du parent. Les analyses des seuils cliniques indiquent que lors du post-test la prévalence des cas atteignant le seuil clinique est moindre chez les enfants ayant pris part à lintervention que chez les enfants du groupe de comparaison.

20 Conclusion Les enfants ne se distinguent pas au niveau de certaines variables: estime de soi, stratégies dapproche. Lanalyse des cas dabandon suggère que des défis particuliers sont manifestes pour les familles non- intactes pour la poursuite du traitement. Par ailleurs, les enfants qui ne poursuivent pas le traitement sont perçus comme présentant davantage de difficultés par les parents mais ne se distinguent pas quant à lintensité des symptômes auto-rapportés ni en termes des caractéristiques de lagression sexuelle vécue.


Télécharger ppt "Martine Hébert, Ph.D. Université du Québec à Montréal Marc Tourigny, Ph.D. Université de Sherbrooke Cette recherche a été réalisée avec lappui dune subvention."

Présentations similaires


Annonces Google