La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr Philippe BINDER coordinateur du réseau ICARES (17) EVALUATION DES SOINS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr Philippe BINDER coordinateur du réseau ICARES (17) EVALUATION DES SOINS."— Transcription de la présentation:

1 Dr Philippe BINDER coordinateur du réseau ICARES (17) EVALUATION DES SOINS

2 Dr Philippe BINDER coordinateur du réseau ICARES (17) Evolution des indicateurs de santé dans un réseau "Addiction" où les généralistes coordonnent les soins. EVALUATION DES SOINS

3 Les financements de santé publique sont liés aux évaluations. La pérennité des réseaux de santé en dépend Les promoteurs sont-ils capables de mettre en place une évaluation des résultats sans se limiter à celle des processus ? EVALUATION DES SOINS

4 LE RESEAU Dans le réseau le médecin généraliste simplique: Il inclue le patient et en assure le suivi avec les psychologues libéraux indemnisés ou les structures spécialisées. il partage la situation du patient à des réunions synthèses multi-professionnelles locales, il participe aux réunions de formations (dépt). il intègre les données-patient dans un dossier informatique à l'entrée et tous les 6 mois Pour toutes ces tâches, il est indemnisé

5 Les groupes inter professionnels de synthèses patients se sont répartis par bassins hospitaliers

6 ADHERENTS professionnels n=107 LE RESEAU La composition du réseau est essentiellement libérale

7 OBJECTIF DE LEVALUATION Mesurer lévolution du patient durant sa prise en charge dans le réseau

8 METHODE Création dindicateurs mesurables –Négociés avec tous les professionnels et les ass° de patients –Disposés en échelles qualitatives progressives –Répartis entre appréciations objectives et subjectives –Pondérés entre eux et favorisant le ressenti du patient –Répartis en 5 thèmes Création dun logiciel dédié Talos pour les MG …..(4 800 )

9 RESULTATS Suivi des bilans Profils dentrée Les évolutions

10 Suivis de 523 patients avec 1241 bilans Suivis des bilans moins de la moitié des bilans est enregistrée à 6 mois et le quart à 12 mois

11 Suivis de 523 patients avec 1241 bilans Suivis des bilans la moitié des bilans est enregistrée à 6 mois et le tiers à 12 mois

12 INSERTION: près de la moitié ont des difficultés sociales Profil dentrée

13 RELATION: un tiers ont des difficultés relationnelles majeures Profil dentrée

14 ADDICTION: la plupart sont, ou ont été, poly addictifs. 1/2 désirent modifier opiacés 1/3 désirent cesser lalcool.

15 SANTE: la moitié se trouve en mauvaise santé Profil dentrée 1,7% séropositifs

16 EVOLUTION QUALITATIVE SEMESTRIELLE Variation des indices de changement au 10 juin 2009 Suivis 353 patients : 703 bilans: 151 à 6 mois, 85 à 12 mois 54 à 18 mois 40 à 24 mois 19 à 30 mois Lindice synthèse général Après une amélioration rapide, fléchissement au bout dun an suivi dune reprise positive et durable

17 Les rubriques sont indépendantes et ne peuvent donc être comparées entre elles Les rubriques EVOLUTION QUALITATIVE SEMESTRIELLE Variation des indices de changement au 10 juin 2009 Suivis 353 patients : 703 bilans: 151 à 6 mois, 85 à 12 mois 54 à 18 mois 40 à 24 mois 19 à 30 mois Cest le système relationnel et le problème addictif qui bénéficient le plus du maintien dans le réseau. La santé saméliore et se maintient.

18 Le sexe Hommes: 239 Femmes : 114 peu de différence dévolution selon le sexe

19 Les liens Célibat : 204 +Conjoint : 192 Lamélioration dans le réseau est lié à la présence dun conjoint

20 Ressources secours : 189 travail : 208 Vivre de son travail est un facteur puissant dévolution positive

21 Le produit Opiacés : 130 Alcool : 130 Lévolution des toxicomanes opiacés est nettement plus positive que celle des alcooliques.

22 EVOLUTION DES PATIENTS niveau de moral 353 bilans dentrée: 151 derniers bilans Note péjorative: NUL Note positive: SUPER Lévolution du moral se déplace vers des ressentis nettement plus positifs.

23 EVOLUTION DES PATIENTS origine des ressources On observe une baisse notable des secours ponctuels et du travail au noir au bénéfice du RMI et des emplois déclarés

24 DISCUSSION Lintégration au réseau se traduit par des évolutions positives mais qui manquent de points de comparaisons hors réseau. Une évaluation globale de lévolution des patients est possible au long cours Elle est cependant limitée par –Les moyens financiers nécessaires –La difficulté délaboration de critères communs –Le petit nombre de médecins engagés –Le maintien de la mobilisation dans le temps

25 Je vous remercie


Télécharger ppt "Dr Philippe BINDER coordinateur du réseau ICARES (17) EVALUATION DES SOINS."

Présentations similaires


Annonces Google