La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

11/01/2006 CNEH 1 Sécuriser le circuit du médicament à l’hôpital Michel Juste Pharmacien, CH Epernay.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "11/01/2006 CNEH 1 Sécuriser le circuit du médicament à l’hôpital Michel Juste Pharmacien, CH Epernay."— Transcription de la présentation:

1 11/01/2006 CNEH 1 Sécuriser le circuit du médicament à l’hôpital Michel Juste Pharmacien, CH Epernay

2 CNEH 2 11/01/2006 Sécuriser ? Diminuer les risques liés au circuit du médicament. Diminuer les risques liés au circuit du médicament. Risques pour: Risques pour: Le patient Le patient Le personnel (professionnels de santé) Le personnel (professionnels de santé) L’institution L’institution La société La société La politique de l’institution et du service doit déterminer le « client » principal. La politique de l’institution et du service doit déterminer le « client » principal.

3 CNEH 3 11/01/2006 Sécuriser ? Sécuriser le circuit du médicament signifie que l’on veut optimiser la thérapeutique médicamenteuse pour le patient. Sécuriser le circuit du médicament signifie que l’on veut optimiser la thérapeutique médicamenteuse pour le patient. Il faut prendre en compte les aspects sécurité, efficacité mais aussi économie: Il faut prendre en compte les aspects sécurité, efficacité mais aussi économie: Efficacité car une thérapeutique inefficace est considérée non seulement comme un échec mais aussi comme un évènement indésirable. Efficacité car une thérapeutique inefficace est considérée non seulement comme un échec mais aussi comme un évènement indésirable. Économie car un détournement de ressources est dommageable pour les autres patients et peut être considéré comme une perte de chance. Économie car un détournement de ressources est dommageable pour les autres patients et peut être considéré comme une perte de chance.

4 CNEH 4 11/01/2006 Sécurisation en pratique Phase diagnostic de l’existant Phase diagnostic de l’existant Phase définition du projet Phase définition du projet Voir contrat bon usage Voir contrat bon usage Phase mobilisation des acteurs Phase mobilisation des acteurs Définitions des objectifs Définitions des objectifs Appropriation par les acteurs Appropriation par les acteurs Groupes de travail Groupes de travail Projet et calendrier Projet et calendrier

5 CNEH 5 11/01/2006 Sécuriser le circuit du médicament La première étape est d’avoir d’une vision claire du système et donc de disposer d’une description détaillée et de définitions précises et admises. La première étape est d’avoir d’une vision claire du système et donc de disposer d’une description détaillée et de définitions précises et admises. Respecter la finalité du circuit: répondre aux besoins pharmacothérapeutiques du patient. Respecter la finalité du circuit: répondre aux besoins pharmacothérapeutiques du patient.

6 CNEH 6 11/01/2006 Définir le circuit du médicament Définir un processus avec son début et sa fin. Définir un processus avec son début et sa fin. Préciser les étapes du processus principal, lister les processus dits de soutien. Préciser les étapes du processus principal, lister les processus dits de soutien. Se rappeler que ces étapes de définition de politique, de processus sont cruciales pour la suite. Se rappeler que ces étapes de définition de politique, de processus sont cruciales pour la suite.

7 CNEH 7 11/01/2006 Connaître les risques Avant d’entrer dans le détail du processus lui-même, il faut connaître les risques en lien avec le « client » principal: le patient. Avant d’entrer dans le détail du processus lui-même, il faut connaître les risques en lien avec le « client » principal: le patient. Pour le patient, nous nous situons au niveau des résultats: comment la qualité du circuit du médicament peut-elle se répercuter sur le patient ? Pour le patient, nous nous situons au niveau des résultats: comment la qualité du circuit du médicament peut-elle se répercuter sur le patient ?

8 CNEH 8 11/01/2006 La pathologie iatrogène médicamenteuse Distinguer 3 concepts: Distinguer 3 concepts: Les évènements indésirables: lien patient Les évènements indésirables: lien patient Les erreurs de médication: lien processus Les erreurs de médication: lien processus Le circuit du médicament Le circuit du médicament L’iatrogénie médicamenteuse: pathologie liée à une action d’un professionnel de santé, quelque soit sa cause. L’iatrogénie médicamenteuse: pathologie liée à une action d’un professionnel de santé, quelque soit sa cause.

9 CNEH 9 11/01/2006 Plan proposé 1. Les événement et les effets indésirables: définitions et chiffres clés 2. De l’événement indésirable à l’erreur 3. Analyse et apprentissage de l’erreur 4. Le circuit du médicament

10 CNEH 10 11/01/2006 Les évènements indésirables Définition: manifestation survenant chez une personne pendant un traitement, qu’elle soit considérée ou non comme liée à des médicaments. Définition: manifestation survenant chez une personne pendant un traitement, qu’elle soit considérée ou non comme liée à des médicaments. ANAES, HAS ANAES, HAS Adverse event (AE), = évènement indésirable Adverse event (AE), = évènement indésirable Ne pas confondre avec Effet indésirable (EFI) ! Ne pas confondre avec Effet indésirable (EFI) ! Définitions récentes destinées à recentrer la préoccupation sur le patient. Définitions récentes destinées à recentrer la préoccupation sur le patient.

11 CNEH 11 11/01/2006 Les évènements indésirables EVI opératoires EVI opératoires Infections de plaies Infections de plaies Complications techniques Complications techniques … EVI non opératoires EVI non opératoires Chutes Chutes Effets médicamenteux Effets médicamenteux …

12 CNEH 12 11/01/2006 Les évènements indésirables Les évènements indésirables peuvent être liés, à un certain moment, à un ou des actes de soin: ils sont alors considérés comme des effets indésirables. Les évènements indésirables peuvent être liés, à un certain moment, à un ou des actes de soin: ils sont alors considérés comme des effets indésirables. Le terme évènement indésirable fait plus référence à l’aspect patient du problème. Le terme évènement indésirable fait plus référence à l’aspect patient du problème. Le terme effet indésirable inclut par définition un lien entre l ’événement observé et un acte. Le terme effet indésirable inclut par définition un lien entre l ’événement observé et un acte.

13 CNEH 13 11/01/2006 Evènement et effet indésirable SOINS Evènement indésirable SOINS Effet indésirable

14 CNEH 14 11/01/2006 Les évènements indésirables Effet indésirable: une réaction nocive et non voulue, se produisant aux posologies normalement utilisées chez l’homme pour la prophylaxie, le diagnostic ou le traitement d’une maladie ou pour la restauration, la correction ou la modification d’une fonction physiologique, ou résultant d’un mésusage du médicament ou produit (décret du 29/01/2004). Effet indésirable: une réaction nocive et non voulue, se produisant aux posologies normalement utilisées chez l’homme pour la prophylaxie, le diagnostic ou le traitement d’une maladie ou pour la restauration, la correction ou la modification d’une fonction physiologique, ou résultant d’un mésusage du médicament ou produit (décret du 29/01/2004).

15 CNEH 15 11/01/2006 Effets indésirables SOINS Effet indésirable médicamenteux Effet indésirable lié aux soins

16 CNEH 16 11/01/2006 Effets indésirables L’attribution d’un lien de causalité entre l’événement indésirable et le médicament relève de la démarche d’imputabilité. L’attribution d’un lien de causalité entre l’événement indésirable et le médicament relève de la démarche d’imputabilité. Elle permet, en pharmacovigilance, de mettre en évidence l’effet intrinsèque d’un médicament. Elle permet, en pharmacovigilance, de mettre en évidence l’effet intrinsèque d’un médicament. Si rien ne permet de prévenir cet effet intrinsèque, l’effet est considéré comme inévitable. Si rien ne permet de prévenir cet effet intrinsèque, l’effet est considéré comme inévitable.

17 CNEH 17 11/01/2006 La notion d’évitabilité Si l’effet est du à une erreur dans un des processus de soin, il s’agit d’un effet évitable: il résulte donc d’une erreur, qui est susceptible d’être prévenue à l’un des stades du processus. Si l’effet est du à une erreur dans un des processus de soin, il s’agit d’un effet évitable: il résulte donc d’une erreur, qui est susceptible d’être prévenue à l’un des stades du processus. Évitable: caractéristique d’un événement prévisible qu’il est possible de prévenir. Évitable: caractéristique d’un événement prévisible qu’il est possible de prévenir.

18 CNEH 18 11/01/2006 Evènement, causalité et évitabilité Effets Indésirables médicamenteux Avérés intrinsèques Effets indésirables médicamenteux avérés, évitables Evènements Indésirables Médicamenteux potentiels Inhérent au médicament Erreurs médicamenteuses évitable Non évitable

19 CNEH 19 11/01/2006 Les effets indésirables Effet indésirable inattendu: un effet indésirable dont la nature, la sévérité ou l’évolution ne correspondent pas aux informations contenues dans le résumé des caractéristiques du produit mentionné à l’article R.5128 (Décret du 29/01/04); Effet indésirable inattendu: un effet indésirable dont la nature, la sévérité ou l’évolution ne correspondent pas aux informations contenues dans le résumé des caractéristiques du produit mentionné à l’article R.5128 (Décret du 29/01/04); L’effet indésirable se caractérise donc par sa nature, sa sévérité et son évolution. L’effet indésirable se caractérise donc par sa nature, sa sévérité et son évolution.

20 CNEH 20 11/01/2006 Les mots à éviter Accident: événement ou fait involontaire dommageable imprévu. Accident: événement ou fait involontaire dommageable imprévu. Incident: événement fortuit, peu important en soi et n’ayant engendré qu’un dommage mineur ou anodin. Incident: événement fortuit, peu important en soi et n’ayant engendré qu’un dommage mineur ou anodin. Aléa: élément de hasard, d’incertitude. Événement dommageable pour le patient sans lien avec maladresse ou faute, ni lien avec l’état initial du patient ou son évolution. Aléa: élément de hasard, d’incertitude. Événement dommageable pour le patient sans lien avec maladresse ou faute, ni lien avec l’état initial du patient ou son évolution.

21 CNEH 21 11/01/2006 Les effets indésirables On en distingue plusieurs types: On en distingue plusieurs types: A: réactions liées à l’effet pharmacologique, prévisible, connues A: réactions liées à l’effet pharmacologique, prévisible, connues B: réactions non prévisibles et habituellement non liées à l’effet pharmacologique B: réactions non prévisibles et habituellement non liées à l’effet pharmacologique C: réactions liées à un effet chronique du produit C: réactions liées à un effet chronique du produit D: réactions retardées liées à un effet qui apparaît après un ceratin temps: carcinogénèse, tératogénèse, dyskinésies… D: réactions retardées liées à un effet qui apparaît après un ceratin temps: carcinogénèse, tératogénèse, dyskinésies…

22 CNEH 22 11/01/2006 Les effets indésirables E: réactions liées à un sevrage (opiacés, bètabloquants). E: réactions liées à un sevrage (opiacés, bètabloquants). F: inefficacité: réaction liée à la posologie, souvent due à une interaction. F: inefficacité: réaction liée à la posologie, souvent due à une interaction.

23 CNEH 23 11/01/2006 La pathologie iatrogène dans la littérature Pour les patients, elle est la cause de 12% en moyenne des hospitalisations. Pour les patients, elle est la cause de 12% en moyenne des hospitalisations. Parmi les patients hospitalisés, elle atteint environ 10% de ces patients. Parmi les patients hospitalisés, elle atteint environ 10% de ces patients. To err is human: (2000), on avance le chiffre (extrapolé) de décès annuels aux USA dus aux EVI. To err is human: (2000), on avance le chiffre (extrapolé) de décès annuels aux USA dus aux EVI.

24 CNEH 24 11/01/2006 La pathologie iatrogène dans la littérature Etudes de Leape et Brennan. Etudes de Leape et Brennan. Utah et Colorado en 1992 (Thomas et al, 2000). Liens établis avec les erreurs. Utah et Colorado en 1992 (Thomas et al, 2000). Liens établis avec les erreurs. Johnson et al. Impact économique des EVI Johnson et al. Impact économique des EVI L’IOM reprend ces chiffres et annonce des pertes de 37,9 milliards de $ par an pour les EVI dont 17 pour les EVI évitables. L’IOM reprend ces chiffres et annonce des pertes de 37,9 milliards de $ par an pour les EVI dont 17 pour les EVI évitables. Ces études sont rétrospectives, intrahospitalières et américaines. Ces études sont rétrospectives, intrahospitalières et américaines.

25 CNEH 25 11/01/2006 La pathologie iatrogène dans la littérature ERI: France: 778 patients de 7 établissements hospitaliers. Relevé des évènements indésirables selon 3 méthodes: ERI: France: 778 patients de 7 établissements hospitaliers. Relevé des évènements indésirables selon 3 méthodes: Méthode prospective Méthode prospective Méthode transversale Méthode transversale Méthode rétrospective Méthode rétrospective 241 EVI graves observés, la moitié inévitable. 241 EVI graves observés, la moitié inévitable. Ces chiffres sont comparables aux taux trouvés dans les autres pays et font annoncer décès annuels dus aux EVIM (4800 décès annuels pour les antivitamines K). Ces chiffres sont comparables aux taux trouvés dans les autres pays et font annoncer décès annuels dus aux EVIM (4800 décès annuels pour les antivitamines K).

26 CNEH 26 11/01/2006 Etude ENEIS Enquête Nationale sur les Evènements Indésirables graves liés aux Soins. Enquête Nationale sur les Evènements Indésirables graves liés aux Soins séjours, journées séjours, journées. Événement défavorable pour le patient, consécutif aux stratégies et actes de diagnostic, de traitement, de prévention ou de réhabilitation. Événement défavorable pour le patient, consécutif aux stratégies et actes de diagnostic, de traitement, de prévention ou de réhabilitation. Grave: si l’événement induit au moins une prolongation d’hospitalisation. Grave: si l’événement induit au moins une prolongation d’hospitalisation. Caractère évitable: l’événement ne serait pas survenu si les soins avaient été conformes à la prise en charge considérée comme satisfaisante au moment de la survenue de cet événement. Caractère évitable: l’événement ne serait pas survenu si les soins avaient été conformes à la prise en charge considérée comme satisfaisante au moment de la survenue de cet événement.

27 CNEH 27 11/01/2006 Etude ENEIS 405 EIG: 405 EIG: 150 préalables à l’hospitalisation, causes de l’hospitalisation. 150 préalables à l’hospitalisation, causes de l’hospitalisation. 255 observés pendant l’hospitalisation. 255 observés pendant l’hospitalisation. 46,2% évitables sur les ,2% évitables sur les ,4% évitables sur les ,4% évitables sur les 255. Patients d’âge > moyenne. Patients d’âge > moyenne.

28 CNEH 28 11/01/2006 Etude ENEIS Hospitalisations pour EIG: Hospitalisations pour EIG: Environ 4% des hospitalisations, moitié dues à acte invasif, moitié produits de santé. Environ 4% des hospitalisations, moitié dues à acte invasif, moitié produits de santé. Évitabilité: 30% pour actes invasifs, 50% pour médicaments. Évitabilité: 30% pour actes invasifs, 50% pour médicaments.

29 CNEH 29 11/01/2006 Etude ENEIS EIG durant l’hospitalisation:EIG durant l’hospitalisation: 50% environ liés à acte invasif,50% environ liés à acte invasif, 27% liés à produit de santé,27% liés à produit de santé, 24% liés à infections.24% liés à infections. Évitabilité: 35,4% évitables.

30 CNEH 30 11/01/2006 Les effets indésirables En regardant les effets indésirables et les évènements en rapport, on distingue bien que certains effets indésirables sont inattendus donc inévitables dans l’état actuel de nos connaissances, alors que d’autres effets indésirables sont parfaitement connus donc évitables. En regardant les effets indésirables et les évènements en rapport, on distingue bien que certains effets indésirables sont inattendus donc inévitables dans l’état actuel de nos connaissances, alors que d’autres effets indésirables sont parfaitement connus donc évitables. L’évitabilité s’apprécie en analysant les circonstances de survenue de l’événement indésirable. L’évitabilité s’apprécie en analysant les circonstances de survenue de l’événement indésirable. L’erreur peut être découverte rapidement ou de façon plus retardée suite à une analyse approfondie. L’erreur peut être découverte rapidement ou de façon plus retardée suite à une analyse approfondie.

31 CNEH 31 11/01/2006 Les causes des effets indésirables médicamenteux Ils sont évitables dans environ 50% des cas selon les études. Ils sont évitables dans environ 50% des cas selon les études. Les effets indésirables médicamenteux évitables ont pour cause les erreurs de médication: lien direct mis en évidence. Les effets indésirables médicamenteux évitables ont pour cause les erreurs de médication: lien direct mis en évidence. Si l’erreur est immédiatement découverte et corrigée, l’évènement est intercepté et reste potentiel. Il ne se traduit pas en effet indésirable pour le patient. Si l’erreur est immédiatement découverte et corrigée, l’évènement est intercepté et reste potentiel. Il ne se traduit pas en effet indésirable pour le patient. Si l’erreur n’est pas découverte, l’évènement n’est pas corrigé, il se transforme en évènement avéré (avec traduction clinique sous forme d’effet indésirable) ou reste potentiel si le patient ne réagit pas. Si l’erreur n’est pas découverte, l’évènement n’est pas corrigé, il se transforme en évènement avéré (avec traduction clinique sous forme d’effet indésirable) ou reste potentiel si le patient ne réagit pas.

32 CNEH 32 11/01/2006 Analyse et apprentissage Commencer par connaître ce que l’on fait: donc décrire ce que l’on fait, découper le processus global en étapes logiques et cohérentes. Commencer par connaître ce que l’on fait: donc décrire ce que l’on fait, découper le processus global en étapes logiques et cohérentes. Mais: Mais: Ne jamais perdre de vue la finalité Ne jamais perdre de vue la finalité Ne jamais oublier la cohérence du processus dans sa globalité. Ne jamais oublier la cohérence du processus dans sa globalité.

33 CNEH 33 11/01/2006 Le circuit du médicament Processus complexe partant de la décision médicale et aboutissant à l’administration du médicament au patient et à l’enregistrement de cette administration. Processus complexe partant de la décision médicale et aboutissant à l’administration du médicament au patient et à l’enregistrement de cette administration. Il existe plusieurs étapes: Il existe plusieurs étapes: Prescription Prescription Dispensation Dispensation Administration Administration Suivi et ré-évaluation Suivi et ré-évaluation

34 CNEH 34 11/01/2006 Analyse et apprentissage Faire une analyse de risque doit permettre de fiabiliser un processus pour améliorer la qualité totale de façon à mieux répondre à la finalité. Décrire les étapes, relever les dysfonctionnements pour évaluer la fréquence, analyser les incidents pour évaluer la gravité.

35 CNEH 35 11/01/2006 Le modèle de Reason

36 CNEH 36 11/01/2006 Les niveaux de gravité Echelle NCCMERP Echelle NCCMERP 1. Absence 2. Erreur sans conséquence: patient non atteint 3. Erreur sans conséquence: patient atteint 4. Erreur sans dommage: surveillance accrue 5. Erreur avec préjudice: temporaire 6. Erreur avec préjudice: temporaire (hospitalisation) 7. Erreur avec préjudice: permanent (séquelles) 8. Erreur avec préjudice: mise en jeu du pronostic vital 9. Erreur avec préjudice: décès

37 CNEH 37 11/01/2006 Les échappées belles Les catégories précédentes 2, 3 et 4 sont particulières car le patient ne subit pas l’événement redouté: il s’agit donc des évènements indésirables médicamenteux potentiels. Les catégories précédentes 2, 3 et 4 sont particulières car le patient ne subit pas l’événement redouté: il s’agit donc des évènements indésirables médicamenteux potentiels. On les appelle « presqu’accidents » (near miss), ou échappées belles en québequois. On les appelle « presqu’accidents » (near miss), ou échappées belles en québequois. L’analyse de ces erreurs est une source précieuse pour mettre en place des pratiques d’évitement d’événement indésirable. L’analyse de ces erreurs est une source précieuse pour mettre en place des pratiques d’évitement d’événement indésirable. Ceci signifie qu’il faut analyser toutes les erreurs, aboutissant ou non à un événement indésirable. Ceci signifie qu’il faut analyser toutes les erreurs, aboutissant ou non à un événement indésirable.

38 CNEH 38 11/01/2006 Analyse de risque Arbre de défaut: raisonnement déductif Arbre de défaut: raisonnement déductif CAUSES EVENEMENT

39 CNEH 39 11/01/2006 Analyse de risque L’analyse des arbres de défaut permettent de remonter d’un incident jusqu’aux causes possibles: de les lister et d’envisager des actions correctives et préventives. L’analyse des arbres de défaut permettent de remonter d’un incident jusqu’aux causes possibles: de les lister et d’envisager des actions correctives et préventives. Cette méthode est déductive. Cette méthode est déductive.

40 CNEH 40 11/01/2006 Analyse de risque Analyse de risque Arbre d’évènements: raisonnement inductif Arbre d’évènements: raisonnement inductif EVENEMENT CONSEQUENCES

41 CNEH 41 11/01/2006 Analyse de risque La méthode des arbres d’évènements est moins habituelle: elle consiste à imaginer - à partir d’un dysfonctionnement - les conséquences possibles avec leur gravité. La méthode des arbres d’évènements est moins habituelle: elle consiste à imaginer - à partir d’un dysfonctionnement - les conséquences possibles avec leur gravité. Cette méthode est dite inductive. Cette méthode est dite inductive.

42 CNEH 42 11/01/2006 Cause et conséquence Distinguer cause et conséquence. Distinguer cause et conséquence. Conséquence Effet indésirable CauseErreur Contexte Facteurs favorisants

43 CNEH 43 11/01/2006 Le circuit du médicament PRESCRIPTIONDISPENSATION ADMINISTRATION SUIVI et RE EVALUATION

44 CNEH 44 11/01/2006 Le circuit du médicament Distinguer le lieu de découverte de l’événement indésirable de son origine (ses origines). Distinguer le lieu de découverte de l’événement indésirable de son origine (ses origines). Si on est dans le cas des évènements interceptés, grâce à un « piège »: la majorité des évènements indésirables sont observés au niveau de l’administration. Si on est dans le cas des évènements interceptés, grâce à un « piège »: la majorité des évènements indésirables sont observés au niveau de l’administration. Cela ne veut pas dire que l’administration est le processus le plus générateur événements indésirables. Cela ne veut pas dire que l’administration est le processus le plus générateur événements indésirables.

45 CNEH 45 11/01/2006 Le circuit du médicament Les évènements indésirables ont des origines à tous les niveaux, et il est rare que la cause de l’EVIM (l’erreur) soit unique. Il existe un phénomène de cascade. Les évènements indésirables ont des origines à tous les niveaux, et il est rare que la cause de l’EVIM (l’erreur) soit unique. Il existe un phénomène de cascade. Les évènements iatrogènes (ou indésirables) médicamenteux sont des indicateurs de résultat. Les évènements iatrogènes (ou indésirables) médicamenteux sont des indicateurs de résultat. Les erreurs sont des indicateurs pour le processus lui-même. Les erreurs sont des indicateurs pour le processus lui-même.

46 CNEH 46 11/01/2006 Lien entre les concepts Il existe 3 niveaux: Il existe 3 niveaux: On distingue donc par ordre descendant: On distingue donc par ordre descendant: Des actes risqués Des actes risqués Des défauts possibles provoquant des erreurs Des défauts possibles provoquant des erreurs Des facteurs latents Des facteurs latents

47 CNEH 47 11/01/2006 Les origines des évènements indésirables médicamenteux évitables = erreur de médication = erreur de médication L’erreur de médication revient à un défaut de vérification portant sur 5 items: L’erreur de médication revient à un défaut de vérification portant sur 5 items: Le bon malade Le bon malade Le bon médicament Le bon médicament La bonne posologie La bonne posologie La bonne voie d’administration La bonne voie d’administration Le bon moment Le bon moment

48 CNEH 48 11/01/2006 Les erreurs de médication L’erreur fait suite à une omission ou à un acte, non intentionnel. L’erreur fait suite à une omission ou à un acte, non intentionnel. 1. Erreurs type ratés : inattention ou perception faussée. 2. Erreurs de jugement:erreur d’analyse suite à défaillance cognitive dans évaluation de l’ information, élaboration d’un plan, évaluation des conséquences d’une action. 3. Erreurs type oubli: défaillance de mémoire Faute: violation intentionnelle d’une règle, écart volontaire par rapport à une procédure ou une norme sécuritaire. Faute: violation intentionnelle d’une règle, écart volontaire par rapport à une procédure ou une norme sécuritaire.

49 CNEH 49 11/01/2006 Exemples Erreurs de prescription: 56% Erreurs de prescription: 56% Erreurs de transcription: 6% Erreurs de transcription: 6% Erreurs de dispensation: 4% Erreurs de dispensation: 4% Erreurs d’administration: 34% Erreurs d’administration: 34% (Bates, 1995) (Bates, 1995)

50 CNEH 50 11/01/2006 Démarche de sécurisation Les failles dans le déroulement des différentes étapes du circuit du médicament induisent des risques d’erreurs de médication, donc événement indésirable médicamenteux. Les failles dans le déroulement des différentes étapes du circuit du médicament induisent des risques d’erreurs de médication, donc événement indésirable médicamenteux. La prévention de la pathologie iatrogène médicamenteuse passe par la maîtrise du circuit du médicament La prévention de la pathologie iatrogène médicamenteuse passe par la maîtrise du circuit du médicament Maîtriser le circuit du médicament, c’est identifier et prévenir les risques, traiter les non- conformités, rechercher et mesurer la performance Maîtriser le circuit du médicament, c’est identifier et prévenir les risques, traiter les non- conformités, rechercher et mesurer la performance

51 CNEH 51 11/01/2006 Démarche de sécurisation Prescription: responsable de la majorité des évènements indésirables médicamenteux évitables. Prescription: responsable de la majorité des évènements indésirables médicamenteux évitables. Structurer les documents de prescription pour diminuer les ambiguïtés, les informations manquantes. Structurer les documents de prescription pour diminuer les ambiguïtés, les informations manquantes. Informatiser la prescription Informatiser la prescription Développer des protocoles standardisés pour les médicaments à risque et pour les cytotoxiques Développer des protocoles standardisés pour les médicaments à risque et pour les cytotoxiques Placer un pharmacien dans l’unité de soin. Placer un pharmacien dans l’unité de soin. …. ….

52 CNEH 52 11/01/2006 Démarche de sécurisation La dispensation: La dispensation: Diminuer le nombre des étapes Diminuer le nombre des étapes Fiabiliser le flux des informations Fiabiliser le flux des informations Centraliser et protocoliser les préparations Centraliser et protocoliser les préparations Fournir des médicaments prêts à l’emploi Fournir des médicaments prêts à l’emploi Introduire des check-listes Introduire des check-listes Analyser les prescriptions Analyser les prescriptions Reconditionner les médicaments Reconditionner les médicaments Délivrer de façon nominative Délivrer de façon nominative …. ….

53 CNEH 53 11/01/2006 Démarche de sécurisation L’administration: L’administration: Check-listes pour l’administration Check-listes pour l’administration Être présent dans l’unité de soin Être présent dans l’unité de soin Document spécifique pour les injectables Document spécifique pour les injectables Information facilement disponible Information facilement disponible Traçabilité immédiate Traçabilité immédiate Généraliser les présentations unitaires Généraliser les présentations unitaires …

54 CNEH 54 11/01/2006 Démarche de maîtrise De façon pratique, quelle organisation peut-on proposer pour sécuriser ce circuit ? De façon pratique, quelle organisation peut-on proposer pour sécuriser ce circuit ? Il est possible de proposer une démarche dite focalisée (ou verticale) sur le médicament tout au long de son parcours dans le circuit. Il est possible de proposer une démarche dite focalisée (ou verticale) sur le médicament tout au long de son parcours dans le circuit. L’autre approche est dite globale (ou transversale) permettant une vision focalisée autour du patient. L’autre approche est dite globale (ou transversale) permettant une vision focalisée autour du patient.

55 CNEH 55 11/01/2006 Démarche de maîtrise 2 démarches complémentaires: 2 démarches complémentaires: Approche transversale: focalisation système avec des approches éducatives, technologiques, qualitatives… Approche transversale: focalisation système avec des approches éducatives, technologiques, qualitatives… Approche verticale ou produit, moins efficiente mais indispensable. Approche verticale ou produit, moins efficiente mais indispensable. Certains types d’action sont des outils pour les 2 approches. Certains types d’action sont des outils pour les 2 approches. Les 2 approches sont complémentaires. Les 2 approches sont complémentaires.

56 CNEH 56 11/01/2006 Démarche transversale 4 points d’impact: 4 points d’impact: Éducation: formation soignants et patients Éducation: formation soignants et patients Approche système: ré-installation d’un système de soin focalisé système et non profession. Approche système: ré-installation d’un système de soin focalisé système et non profession. Approche technologique Approche technologique Interventions pharmaceutiques Interventions pharmaceutiques

57 CNEH 57 11/01/2006 Focaliser sur certains produits Certains produits peuvent être l’objet d’un suivi particulier: Certains produits peuvent être l’objet d’un suivi particulier: Pour des raisons intrinsèques: produit dangereux par lui-même, ayant un profil sécuritaire faible: KCl, digoxine, aminosides, cytotoxiques… Pour des raisons intrinsèques: produit dangereux par lui-même, ayant un profil sécuritaire faible: KCl, digoxine, aminosides, cytotoxiques… Pour des raisons extrinsèques: produits à profil sécuritaire normal, mais pouvant induire des risques majeurs en cas de mauvaise utilisation (pouvant se prêter à mauvaise utilisation): Pour des raisons extrinsèques: produits à profil sécuritaire normal, mais pouvant induire des risques majeurs en cas de mauvaise utilisation (pouvant se prêter à mauvaise utilisation): Pour le patient: morphiniques, psychotropes… Pour le patient: morphiniques, psychotropes… Pour la société: antibiotiques… Pour la société: antibiotiques…

58 CNEH 58 11/01/2006 Focaliser sur certains produits Suivre la bonne utilisation des produits dits sensibles. Suivre la bonne utilisation des produits dits sensibles. Patient par patient: Analyse de prescription, indication, monitorage… Patient par patient: Analyse de prescription, indication, monitorage… En général: sécurisation des processus d’utilisation (généraux ou spécifiques), information des médecins, pharmaciens, préparateurs, infirmiers, patients… En général: sécurisation des processus d’utilisation (généraux ou spécifiques), information des médecins, pharmaciens, préparateurs, infirmiers, patients…


Télécharger ppt "11/01/2006 CNEH 1 Sécuriser le circuit du médicament à l’hôpital Michel Juste Pharmacien, CH Epernay."

Présentations similaires


Annonces Google