La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Éthique, gestion, leadership et gouvernance Projet de R&D Cirano, Montréal, 13 octobre 2005 Thierry C. Pauchant Professeur titulaire

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Éthique, gestion, leadership et gouvernance Projet de R&D Cirano, Montréal, 13 octobre 2005 Thierry C. Pauchant Professeur titulaire"— Transcription de la présentation:

1 Éthique, gestion, leadership et gouvernance Projet de R&D Cirano, Montréal, 13 octobre 2005 Thierry C. Pauchant Professeur titulaire

2 Pourquoi cet engouement pour l'éthique en gestion, en leadership et en gouvernance ? Scandales financiers, réglementation accrue, condamnations de gestionnaires, Sarbanes-Oxley… Étude KPMG International/CEO, 2005: Éthique corporative = + de réputation et de légitimité sociale; attraction et rétention d'employés motivés; avantages concurrentiels et financiers Archie Carroll: Augmentation de la «philanthropie stratégique» en entreprise, intégrant buts corporatifs et besoins communautaires Milton Friedman (BusinessWeek, août 2005): «Relations publiques éthiques» encouragées, si profitent aux actionnaires

3 Pourquoi cet engouement ? Autres raisons… Modifications, mélanges et affrontements des repères traditionnels: sociaux, culturels, politiques, scientifiques, moraux, religieux… Valeurs différentes des nouvelles générations et accroissement du leadership des femmes Nouveaux enjeux internationaux: Écologie de la planète, entreprises transnationales, nouvelles technologies à impacts importants, ONG, médias mondiaux, Internet, droit international, terrorisme… Globalisation du commerce. Ex.: Chine, second partenaire d'affaires du Canada: Connaître l'influence de Confucius ? Début d'une nouvelle ère ? «Fin des certitudes»; «Monde turbulent»; «Ère post-moderne»; «Quête de sens», «Monde pluraliste»…

4 Éthique ? Confusion de termes… Droit : Principes qui règlent les rapports entre les personnes et qui servent à définir les lois renforcées par des institutions (Professions et organisations = déontologie) Mœurs, culture : Manières de sentir, de penser et d'agir, structurées par des modèles collectifs au-delà du droit et des institutions: normes sociales, valeurs, attitudes (Organisation = culture d'entreprise, climat) Morale : Ensemble d'impératifs et d'interdits qui résultent de l'opposition du bien et du mal et qui établit des devoirs et des responsabilités (Souvent confondue avec moralisation) Éthique : Réflexion critique et désir diffus de vivre une vie «bonne», influencés mais non dictés par le droit, les mœurs et la morale (En philosophie, domaine dénommé «Philosophie morale»)

5 Exemple de confusion : Enron Le scandale d'Enron est-il... Financier ? Légal ? Culturel ? Moral ? Éthique ?

6 Éthique : Réflexion critique et désir diffus de vivre une vie «bonne» ? Notion d'hyperbien de Charles Taylor: «Tandis que je souhaite naturellement me situer par rapport à chacun des biens… reconnaître que ma vie s'écarte d'un hyperbien peut s'avérer accablant… car il touche aux racines même de mon être en tant que personne. Mais … la distinction d'un hyperbien fragmente les autres biens qui sont jugés d'ordre inférieur». Les Sources du moi, p. 92. Charles Taylor Philosophe et politologue, McGill et Oxford

7 Hyperbiens : clés de voûte qui assurent l'équilibre des systèmes de pensée, d'action et de sens existentiel Pierre stratégique pour l'équilibre du système = «G» Éthique: Réflexion critique sur les clés de voûte et choix

8 Mécanismes de défense des hyperbiens: Métaphore du château fort

9 Défenses utilisées chez Enron: Refus des responsabilités: «Je suis supposé obéir aux ordres»; «Nos politiques dans le tiers-monde ne me concernent pas» Déni des souffrances: «Cela aurait pu être pire»; «Personne n'en est mort» Dénigrement des victimes: «Ils n'avaient qu'à mieux s'informer ou quitter»; «Nul n'est censé être si crédule» Comparaisons abusives: «D'autres ont fait pire»; «Notre industrie est plus propre que d'autres» Machiavélisme: «La fin justifie les moyens»; «Le but que nous poursuivons compte plus que tout» Droit auto-approprié:«Nous avons gagné le droit d'être surpayés»; «En affaires, il faut se serrer les coudes» Nihilisme: «Il n'existe plus de consensus sociaux; alors, c'est chacun pour soi et que le meilleur gagne» Bouc émissaire: «Les médias nous ont crucifiés injustement» Évocation d'incapacité: «Je ne souviens plus…» Légalisme: «En vertu de mes droits constitutionnels, je ne répondrai pas à vos questions»

10 Nombre de traditions éthiques (qui défendent différents hyperbiens) considérées en: Éthique des affaires (Académique) : 1 à 5 Éthique des affaires (Entreprise) : 3 à 5 Philosophie morale (Classique) : 20 à 25 Philosophie morale (Actuelle) : Tendance : Fragmentation Pluralisme s'adaptant à un monde simple complexe

11 Éthique des affaires 5 traditions (plus ou moins développées) Académique: Ex. Journal of Business Ethics Entreprise: Ex. Rapport OCDE 1999, ERC 2003, KPMG 2005 Déontologie : Jeremy Bentham, Emmanuel Kant Discrimination positive, codes d'éthique Utilitarisme : John Stuart Mill Néo-libéralisme, loi du marché, autorégulation Éthique des droits, contractualisme: John Locke, Jean-Jacques Rousseau Paternalisme: Modèles, codes de valeurs, énoncés de mission, P.R. Justice et équité: John RawlsCSR (Responsabilté sociale des entreprises) Caractère vertueux: AristoteStakeholders (Théorie des groupes d'intérêt)

12 Philo morale classique 25

13 Philo morale actuelle 100 +

14 Philosophie morale actuelle 100+ traditions Inventaires et comparaisons de multiples traditions (occident, non occident; hommes, femmes; religieux, non religieux; philosophes de profession ou non…) rédigés par un collectif d'auteurs internationaux 1996: 250 articles 152 auteurs 2004 : 300 articles 260 auteurs 1999: 400 articles 440 auteurs Cambridge Dictionary of Philosophy actuellement best-seller chez Chapters (au côté d'Harry Potter !). Preuve de quête de repères éthiques dans le public en général, dont employé(e)s, gestionnaires, client(e)s…

15 (I)Traditions incluses/projet 1. Fondations antiques Rigoberta Menchu TumÉthique autochtone ? -Guatemala, monde HammourabiÉthique impériale ?Mésopotamie MoïseDécalogue ?Égypte BouddhaÉthique de l'éveillé ?Inde ConfuciusÉthique des rituels Chine PlatonLe Bien, le Vrai et le Beau Grèce AristoteCaractère vertueux Grèce 2. Rationalité Thomas HobbesÉthique de la survie1588 – 1679Angleterre Adam SmithSociété commerciale1723 – 1790Écosse, Angleterre Emmanuel KantImpératifs catégoriques Allemagne Jeremy BenthamDéontologie1748 – 1832Angleterre John Stuart MillUtilitarisme1806 – 1873Angleterre 3. Politique Karl MarxÉgalitarisme1818 – 1883Allemagne Milton FriedmanNéo-libéralisme1912 -USA John RawlsContractualisme1921 – 2002USA Anthony GiddensPolitique de la 4ième voie1938 -Angleterre

16 (II)Traditions/projet 4. Pouvoir Nicolas MachiavelRéalisme politique Italie Hannah ArendtTotalitarisme Allemagne Aung San Suu KyiÉthique de la résilience1945 -Birmanie Martin Luther King jr.Évolution non violente USA 5. Identité Jean-Jacques RousseauConfession sociale Suisse Friedrich NietzscheÉthique du surhomme Allemagne Charles TaylorHyperbiens1931 -Canada 6. Social Émile DurkheimÉthos France Simone de BeauvoirÉthique féminine France Jürgen HabermasÉthique de la discussion1929 -Allemagne Eleanor RooseveltChartres internationales USA Wangarie MathaiActivisme communautaire1940 -Kenya 7. Écologie Charles DarwinÉthologie Angleterre Rachel CarsonÉthique écocentrique USA Gro Harlem BrundtlandDéveloppement durable1939 -Norvège Jane GoodallÉcologie animale1912 -Angleterre

17 (III)Traditions/projet 8. Affaires Henry FordPaternalisme USA R. Edward FreemanStakeholders (Théorie des groupes d'intérêt)1951 -USA Archie B. CarrollCSR (Responsabilité sociale des entreprises)1940 -USA Francisco Van der HoffCommerce équitable1937 -Hollande, Mexique Rochedale SocietyCoopératisme1844 -Angleterre Anita RoddickActivisme corporatif1942 -Angleterre 9. Développemental Lawrence KohlbergPsychologie morale USA Carole GilliganÉthique de la sollicitude1936 -USA Paul RicœurÉthique narrative1913 -France 10. Transcendance Henri BergsonÉthique du témoin France Simone WeilSpiritualité du travail France Mohandas GandhiExpériences de vérité Inde Hans KüngÉthique planétaire1928 -Allemagne Dalaï-LamaÉthique de la compassion1935 -Tibet 11. En émergence John DeweyPragmatisme USA Hans JonasPrincipe de précaution Allemagne Nelson MandelaLeadership moral1918 -Afrique du Sud Amartya SenÉconomie éthique1933 -Inde, USA

18 Questions pratiques en entreprise Est-il possible de concilier performance et éthique ? Comment élargir l'éthique des affaires sans se perdre dans la philosophie morale actuelle ? Quels sont les outils et les processus efficaces à utiliser en gestion, leadership & gouvernance qui évitent moralisation, légalisme & endoctrinement ? Comment effectuer un diagnostic valide et mesurer les efforts investis ? Comment établir une stratégie d'action qui encadre les changements ? Que peut-on espérer accomplir et en combien de temps ?

19 Projet de R&D Chaire de management éthique HEC Montréal et ses partenaires 2. Outil informatique de diagnostic 3. Cercles de dialogue 1. Livre et site Web multimédia

20 Projet de R&D 1. Livre et site Web multimédia Choix des grandes traditions éthiques (50?): Trois critères: 1. Conceptuellement différentes sur leurs hyperbiens 2. Pertinentes pour la gestion, le leadership et la gouvernance 3. 5 affirmations pour chaque tradition, discriminantes en termes statistiques Chapitre de 7 – 8 pages sur chaque tradition, sans jargon: 1. Résumé de la tradition et de ses hyperbiens 2. Implications en gestion, cas et outils 3. Limites et dangers Site multimédia 1. Lectures et ressources complémentaires 2. Films, vidéos, art, entrevues 3. Comparaisons statistiques par profession, industrie, pays…

21 Projet de R&D 2. Outil informatique de diagnostic (I) Questionnaire informatisé, 5 affirmations pour chaque tradition, évaluées de 1 à 6 «Fortement en désaccord», «Fortement en accord», présentées de façon aléatoire Exemples d'affirmations: «Considérant que dans nos sociétés modernes nous manquons de consensus éthiques, seuls les mécanismes du prix du marché peuvent signaler ce qui a de la valeur» (Milton Friedman) «Comme les instincts humains égoïstes et violents ne sont pas éthiques, une autorité absolue doit être établie afin d'assurer la paix par la force et la loi» (Thomas Hobbes) «Nos souffrances éthiques proviennent d'un développement purement matérialiste de la technologie et ne peuvent être résolues que par une spiritualisation du travail» (Simone Weil)

22 Projet de R&D 2. Outil informatique de diagnostic (II) Seconde partie du questionnaire : Stratégies et outils éthiques utilisés en organisation (Discrimination positive, code de déontologie, énoncé de valeurs, ombudsman, protection des «sonneurs d'alarme», responsabilité sociale des entreprises (CSR), développement durable, gestion des parties prenantes (stakeholders), visites de pays en voie de développement, comité d'éthique au C.A., etc.). Mesure (1 à 6) de l'efficience de ces stratégies et outils, et mesure de leur degré d'utilisation Troisième partie du questionnaire: Données démographiques (age, sexe, éducation, profession, culture, etc.) et données de base sur l'organisation (taille, climat, secteur, degré de diversification, chiffre d'affaires, rentabilité, pays d'origine, etc.)

23 Modèle des «Great Book Seminars», introduit par Benjamin Franklin (1771), organisés depuis 50 ans avec succès par le Aspen Institute, au Colorado, en Allemagne, Italie…: Dialogue en communauté 10 rencontres sur un an, 4 heures chacune, ou formule résidentielle, ou vidéoconférences… Mesure par questionnaire des hyperbiens des participant(e)s et de leurs pratiques en éthique, au début du cycle et à sa fin Projet de R&D 3. Cercles de dialogue Séminaire HEC Montréal: «Grandes traditions éthiques en gestion»

24 David Bohm Physique quantique, London University «Un dialogue pourrait être lun des moyens les plus efficaces danalyser la crise qui menace la société, comme dailleurs lenvironnement naturel et la conscience humaine. Seul un dialogue capable en même temps de dévoiler le contenu intellectuel dune présupposition inflexible et de désamorcer la charge émotionnelle qui laccompagne, rendra possible une véritable exploration dun nouvel ordre dopération mentale». «Quand un dialogue est infusé dans les routines quotidiennes dune organisation, le changement devient irréversible». Peter Senge M.I.T, Sloan School of Management

25 Projet de R&D 3. Cercles de dialogue Pour se développer en organisation une éthique performante a besoin: 1. D'une communauté 2. De dialogues respectueux 3. D'un espace-temps différent Cercles de dialogue de 20 à 25 gestionnaires, dirigeants ou administrateurs et autres partenaires, portant sur leurs défis et pratiques en éthique organisationnelle Chaque session de dialogue encadrée par la lecture de 3-5 chapitres sur les grandes traditions éthiques, leurs hyperbiens et implications en gestion Coaching entre sessions, si nécessaire, et liens stratégiques entre Cercles de dialogue, Comités de direction et C.A. Voir «Guide d'introduction et de facilitation au dialogue» et vidéo de démonstration, sur le site de la Chaire

26 Éthique intégrale en gestion 4 domaines X 3 niveaux… dans lesquels se répartissent les éléments des traditions éthiques A. Sensibilité éthique et discernement B. Courage moral d'agir, compétence Culture, climat et valeurs Outils et processus de gestion en éthique C.D. Potentiel de regrouper les 50 + traditions éthiques en 12 approches génériques. Hypothèse à vérifier… Éthique en gestion perfection. Surtout passer de niveau 1 à 2, le niveau 3 étant un idéal

27 Ex. implications de certaines traditions (4 domaines X 3 niveaux, à être validé par étude scientifique) 3. Étude, méditation, service: Dalaï-Lama, Mandela, Weil Développement humaniste: Gilligan, Kohlberg, Rousseau 1. Individualisme, loi du marché, respect du droit: Friedman… 3. Développement du caractère vertueux: Aristote, Confucius… 2. Efficacité de l'action: Machiavel… 1. Contrôle des comportements: Bentham, Ford… 1. Imposition des normes sociales: Hobbes… 2. Éducation morale: Durkheim, Carroll, Freeman… 3. Pluralisme critique: Arendt, de Beauvoir, Luther King Calcul coûts et bénéfices: Stuart Mill… 2. Prise de décision collective: Habermas, Rawls, Rochedale… 3. Écologie de l'esprit, résilience: Gandhi, Goodall, Ricoeur, Kyi A B CD

28 Cheminement stratégique (I) Première stratégie: Consolidation des domaines à un niveau, en intégrant de nouvelles traditions éthiques

29 Cheminement stratégique (II) Seconde stratégie: Développement de niveau dans tous les domaines en intégrant de nouvelles traditions éthiques (plus difficile)

30 Simone Weil Philosophe et activiste, France «Il faut de lattention pour prendre conscience des réalités mêmes les plus simples. Celui qui inventerait une méthode permettant aux personnes de sassembler sans que la pensée séteigne en chacune delle produirait dans lhistoire humaine une révolution comparable à celle apportée par la découverte du feu, de la roue, des premiers outils.»

31 Comparaison de ce projet de R&D avec d'autres approches en éthique (I) Entreprises, organisations Écoles de commerce Facultés de philosophie Projet R&D proposé Obéissance et punition. Ex: Codes déontologie Acquisition de patterns: Cas fictifs Archéologie du savoir: 25 traditions surtout occidentales Archéologie pluraliste: 50 + traditions 12 ? Socialisation. Ex: Énoncés de valeurs Rationalité: Modèles de décision Débat philosophique: Logique, principe de non contradiction Mesure scientifique: Outil inédit informatisé P.R. stratégiques, en ligne avec intérêts financiers; tentatives de CSR Recherche scientifique: 1-5 traditions occidentales Engagements publics: publications, débats sociaux, médias, comités d'éthique… Processus individuel et collectif sur cas réels et liens avec stratégie / C.A.

32 Comparaison (II) Éthique: Espace-temps différent ? Formation pour cadres sup. par an en éthique – CSR Temps demandé par an pour membres des C.A. Temps additionnel de dialogue proposé par an 63.5%: 1-2 heures 80.8%: 4 heures ou - 7.7% : 8 heures ou + 10 réunions structurées, agenda pré- défini, dont 2 sans président et/ou pdg 10 rencontres supplémentaires réelles ou virtuelles, agenda non prédéfini Source: Rapport KPMG, Canada, 1000 organisations (80% privées), 2002 Source: Rapport Caisse de dépôt et placement du Québec, 2003 Dialogues encadrés par grandes traditions éthiques, sur enjeux actuels et émergents

33 Apports de ce projet aux entreprises Assistance, par un outil sophistiqué, du recrutement d'employé(e)s, gestionnaires, leaders, membres de C.A., plus sensibles et compétents en matière d'éthique Diagnostic éthique des équipes de travail, professions, entreprises, industries, etc., et comparaisons Nouveau processus, individuel et collectif, de sensibilisation, formation et développement en éthique des affaires Guide pour stratégie d'intervention et mesure des efforts investis Développement d'un management, d'un leadership et d'une gouvernance plus pluralistes et globaux, intégrant éthique et performance

34 Collaborer à ce projet de R&D ? Effort important de R&D: Collaboration de experts internationaux (actuellement 25) Approche testée (MBA, MSSS…): Excellents résultats Lancement du premier Séminaire, en coopération avec l'ADMA, septembre 2005, Montréal Besoin de partenariats (financement, logistique, co- écriture…) Déjà Addeco, ADMA, EM Lyon, Fielding, MSSS, Rona, UdeM… Demande importante de sensibilité et d'habileté au-delà de l'éthique des affaires traditionnelle. Par ex administrateurs au Québec; au Canada… 2.Outil informatique de diagnostic 3.Cercles de dialogue 1.Livre et site Web multimédia


Télécharger ppt "Éthique, gestion, leadership et gouvernance Projet de R&D Cirano, Montréal, 13 octobre 2005 Thierry C. Pauchant Professeur titulaire"

Présentations similaires


Annonces Google