La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

André Roy31/05/20141 Session #3 La planification... suite.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "André Roy31/05/20141 Session #3 La planification... suite."— Transcription de la présentation:

1 André Roy31/05/20141 Session #3 La planification... suite

2 André Roy31/05/20142 Stratégie de différenciation Élevée Profitabilité Faible Dominion, Steinberg, Pascal, Eaton Différenciation nulle Exit Faible volumeVolume élevé WAL-MART, Costco (Price) Boutiques "Les Ailes", restaurants huppés

3 André Roy31/05/20143 Exercice l Vous êtes élu président(e) de l'AEFA l 1ère réunion, planification annuelle l Suggérez un plan contenant: –La mission... –1 menace et 1 opportunité... –1 force et 1 faiblesse... –1 objectif... –1 stratégie... –1 tactique... Bonne chance

4 André Roy31/05/20144 Les tactiques l découlent des stratégies; c'est le "comment les réaliser" l permettent de rendre les stratégies opérationnelles l permettent de clarifier le budget

5 André Roy31/05/20145 Les tactiques et leurs outils l programme: ensemble, projet l politique: jalon aidant dans situation X l procédure: façon de faire, recette l règle: à suivre dans situation X l standard: unité de mesure l budget: aspect financier

6 André Roy31/05/20146 Outils aidant à planifier l techniques de prévision l le diagramme de GANTT l le PERT (PROGRAM EVALUATION & REVIEW TECHNIQUE) l la GPO (gestion par objectifs) (participation) l le ZBB (zero base budgeting) –basé sur programmes projetés ou existants vs résultats antérieurs –possibilité de remise en question des activités existantes

7 André Roy31/05/20147 Amélioration continue ou qualité totale Outils aidant à planifier Amélioration continue ou qualité totale 5 principes l conformité totale aux besoins du client l prévenir les erreurs, faire bien du premier coup l recherche de l'excellence, objectifs zéro pour : –service (défaut, délai, retour, plainte, service après vente) –produits(panne, papier, rebut, perte, complexité) –relations avec personnel(conflit,absence,vol, accident,intermédiaire, perte de temps) –fournisseurs(stock, inspection, reprise) l mesure (développer des instruments de mesure de la qualité) l responsabiliser toutes les personnes de l'organisation

8 André Roy31/05/20148 Amélioration continue ou qualité totale Outils aidant à planifier Amélioration continue ou qualité totale 5 principes... suite l en corollaire: –posséder un projet d'entreprise –investir dans la qualité –investir dans la formation l réactions à prévoir –le concept attire (plus motivant de travailler pour les clients que pour le patron) –le concept fait peur (remet les modes de fonctionnement en question)

9 André Roy31/05/20149 Les huit clés de la qualité pour le patron Ê travailler avec ses employés pour décider ce que la compagnie devrait être Ë cibler les efforts de qualité sur les services aux clients, non sur la diminution des coûts Ì démontrer une volonté de tout changer Í établir des programmes pilotes où les employés apprennent à résoudre des problèmes Î laisser les travailleurs faire les changements qu'ils suggèrent

10 André Roy31/05/ Les huit clés de la qualité pour le patron Ï récompenser les employés qui trouvent des moyens pour que l'entreprise serve mieux ses clients Ð garder les employés informés des succès et des échecs du programme de qualité Ñ demeurer activement engagé dans tous les efforts pour améliorer la qualité

11 André Roy31/05/ La réingéniérie... faire plus avec moins l FONDAMENTALE Pourquoi faisons-nous ce que nous faisons? Pourquoi le faisons-nous de cette façon? Les paradigmes l RADICALE Aller à la racine des choses Inventer des nouvelles façons de faire les choses l DRAMATIQUE viser des améliorations très majeures; des modifications de l'ordre de 10% peuvent être réalisées par des façons conventionnelles

12 André Roy31/05/ La réingéniérie... faire plus avec moins l PROCESSUS se concentrer sur le processus plutôt que sur les tâches, personnes, jobs ou structures processus= collection d'activités qui requièrent un ou plusieurs intrants pour créer un extrant qui est une valeur ajoutée pour le client par exemple, si on remplit un bon de commande, livrer la marchandise au client est la valeur que le processus crée

13 André Roy31/05/ La réingéniérie... exemple chez Ford l Processus d'achat de matériel qui fournit les matières premières aux opérations manufacturières l Chez Ford, les activités nord-américaines, département des comptes à payer, comprenait 500 employés l Par l'informatique, on espérait réduire de 20% le nombre d'employés

14 André Roy31/05/ La réingéniérie... exemple chez Ford l Mais une visite chez Mazda fait voir que ce département n'y est que de 5 employés l Trop de différence pour croire que ceci n'est dû qu'à l'esprit d'équipe ou à la plus petite dimension de Mazda l On repense donc le processus (réingéniérie des processus)

15 André Roy31/05/ Processus avant l Commandes expédiées au fournisseur avec bon de commande au dép. des payer l Lorsque le fournisseur expédie, la réception vérifie si OK et elle expédie une formule décrivant le matériel à l En même temps, le fournisseur expédie facture à l Dép. des doit vérifier en fonction du bon de commande, formule de la réception et facture

16 André Roy31/05/ Processus maintenant l Lorsqu'un acheteur chez Ford expédie bon de commande, il entre simultanément la commande dans la banque de données l Fournisseur expédie matériel à réception qui vérifie en fonction de banque de données. l Si correspond, pousse le bouton du terminal qui informe banque de données que le matériel est arrivé tel que commandé. Sinon, réception refuse la marchandise l Ordinateur expédie chèque au moment désiré

17 André Roy31/05/ Résultats l Département des n'a plus à authoriser le paiement l 125 vs 500 employés l Réduction annuelle de $

18 André Roy31/05/ Réingéniérie des processus Valeurs traditionnelles l Patron paye mon salaire, donc garder patron heureux l Meilleure stratégie = tenir tranquille, pas faire de vagues Valeurs nouvelles l Clients paient nos salaires: doit faire ce qui est possible pour le satisfaire l Toute job est importante; je suis payé pour la valeur que j'ajoute

19 André Roy31/05/ Réingéniérie des processus... suite Valeurs traditionnelles l Je rejette les problèmes sur les autres; pas avantage à être associé à un problème l Plus je peux me rapporter directement, plus je suis important; celui qui détient le plus gros empire est gagnant l Demain sera comme aujourd'hui; le passé me dit ce que sera l'avenir Valeurs nouvelles l J'accepte la responsabilité des problèmes qui se rendent à moi et leur trouve des solutions l J'appartiens à une équipe, réussissons et échouons ensemble. si échec, aucun empire n'est gagnant l Personne ne sait de quoi demain sera fait; formation continue= partie de ma tâche

20 André Roy31/05/ Enterprise Resource Planning software (ERP) l Consiste à intégrer toutes les opérations d'une entreprise via l'informatique, pour automatiser de la commande du vendeur jusqu'à la livraison l Chaque employé reçoit juste l'information nécessaire pour son travail

21 André Roy31/05/ Enterprise Resource Planning software (ERP) l De cette façon, le vendeur peut garantir la date de livraison l Les managers peuvent mesurer immédiatement l'effet d'une décision sur le crédit, l'inventaire, les matières premières,... l Actuellement: 20,000 compagnies pour coût= $10 milliards en 97, hausse de 40% sur 96

22 André Roy31/05/ Enterprise Resource Planning software (ERP) l Coût très élevé de l'implantation l Complexe et l'implantation est longue, impossible de respecter les échéances dans 90% des cas où coûts dépassent $10 millions l Succès mitigés dans plusieurs cas l Il faut être prêt à revoir tous les processus pour prendre avantage du système

23 André Roy31/05/ Enterprise Resource Planning software (ERP) l Hershey Foods = $75 millions, 3 ans l Kodak = $500 millions

24 André Roy31/05/201424

25 André Roy31/05/ Avant de faire le plan... responsabilité des managers: Le pouvoir de la réflexion Michael Hammer et Steven A. Stanton, Fortune, Nov., 24, 1997, p

26 André Roy31/05/ Scénarios d'extinction pour diverses compagnies l Une nouvelle technologie ignorée jusqu'à ce qu'il soit trop tard l Un changement fondamental du marché dont on ne veut pas voir la réalité l Une innovation majeure chez un concurrent l Le pouvoir de la réflexion...

27 André Roy31/05/ Scénarios d'extinction pour diverses compagnies l Une bureaucratie qui étouffe la ferveur des premières années l Le succès peut amener l'échec l Des exemples –Howard Johnson vs McDonald vs... –Sears vs Wal-Mart vs... –Domtex –Steinberg, Eaton... l Le pouvoir de la réflexion...

28 André Roy31/05/ Le problème l Organisations trop accaparées par les opérations au jour-le-jour l Ne questionnent pas leurs paradigmes l Ne rafraîchissent pas leurs stratégies, leurs processus l Ne prennent pas le temps de réfléchir l Le pouvoir de la réflexion...

29 André Roy31/05/ La gestion du processus de réflexion l Articuler les objectifs du processus l Élaborer le travail de façon à ce que la réalisation des objectifs ne soit pas due à la chance mais soit un résultat prévisible l Mesurer continuellement la performance du processus l Assigner à un manager la responsabilité de l'ensemble du processus l Le pouvoir de la réflexion...

30 André Roy31/05/ Le processus de réflexion, six étapes à franchir 1.Développer une bonne connaissance du consommateur 2.Bien superviser l'environnement 3.Obtenir régulièrement des renseignements concernant les activités des compétiteurs 4.S'autodiagnostiquer honnêtement êCes 4 premières tâches sont des recherches d'information l Le pouvoir de la réflexion...

31 André Roy31/05/ Le processus de réflexion, six étapes à franchir 5.Élargir son champ de vision - implique de changer la dynamique de la façon de penser de l'entreprise 6.Questionner les paradigmes fondamentaux –une intégration des 5 autres tâches êPour réaliser le processus, les 6 tâches doivent se faire l Le pouvoir de la réflexion...

32 André Roy31/05/ Une bonne connaissance du consommateur l Comprendre mieux le client qu'il ne se comprend lui-même l Anticiper les besoins non mentionnés ou non rencontrés des consommateurs l Connaître leurs affaires ou leur style de vie en allant au delà de l'usage qu'ils font de vos produits ou services actuels l Rencontrer les clients de vos clients pour trouver les opportunités d'ajouter plus de valeur l Impliquer les clients dans vos plans d'amélioration l Le pouvoir de la réflexion...

33 André Roy31/05/ Une bonne connaissance du consommateur l Modeler et analyser les opérations de vos clients pour identifier les opportunités d'intégration entre compagnies l Assurer que plusieurs de vos employés établissent des relations avec les clients *Texas Inst. et calculatrices dans les écoles (comprendre comment les profs enseignent) *Levis, adolescents, files d'attente, San Francisco, le samedi, Fillmore auditorium l Le pouvoir de la réflexion...

34 André Roy31/05/ Bien superviser l'environnement l Les changements dans l'environnement n'arrivent pas en une nuit, ni très souvent l Ainsi, pour Internet, ça se pressent depuis quelques années l Il n'y a aucune raison de ne pas percevoir les nouvelles technologies, les changements géo- politiques, les règlements, les tendances socio- démographiques,... l Le truc, c'est de percevoir un phénomène quand il commence à émerger et se préparer en conséquence l Le pouvoir de la réflexion...

35 André Roy31/05/ Bien superviser l'environnement l Il ne faut pas attendre que les signes viennent de quelque part, les surprises viennent de toutes les directions l Ainsi, pour identifier les changements que peut prendre la technologie de l'information, on ne devrait pas se fier uniquement aux personnel des systèmes d'information l Ils sont souvent trop près de l'ordre existant pour voir ou reconnaître objectivement ce qui est vraiment nouveau l L'importance du PC a été ressentie par les clients avant les vendeurs de "mainframe"

36 André Roy31/05/ Obtenir des renseignements venant des concurrents l Il faut connaître ce qu'ils font aujourd'hui mais surtout ce qu'ils ont l'intention de faire demain l On doit régulièrement faire une revue de la compétition, essayer de lire entre les lignes pour comprendre leurs stratégies et leurs plans l Qui baisse ses prix pour prendre des parts de marché, qui le fait parce qu'il a des problèmes l Qui peut devenir un concurrent, qui peut, autre que vous, être capable de résoudre les mêmes problèmes d'un client l Les frontières entre industries sont très perméables

37 André Roy31/05/ S'auto-diagnostiquer l Il ne faut pas se mettre sur le pilote automatique, il faut se tenir près des opérations l Il ne faut pas s'en tenir aux résultats financiers. Quand les chiffres commencent à décroître, il est souvent trop tard l Observez, écoutez les performances opérationnelles l Quel temps est requis entre un bon de commande et la livraison? Quelle fraction des demandes des clients sont réalisés du premier coup?...

38 André Roy31/05/ S'auto-diagnostiquer l Quel est l'alignement culturel? l Maintenir et renforcir les valeurs qui amènent les gens à s'impliquer, à se mobiliser et à performer l Cynisme, indifférence, défensive peuvent détruire les organisations les plus fortes l Être attentif aux rumeurs l Observer de près les comportements l Réaliser des entrevues confidentielles pour mieux connaître le climat

39 André Roy31/05/ Élargir son champ de vision l Les étapes précédentes consistaient à obtenir de l'information l Mais l'information n'amène pas les solutions ; celles-ci doivent être apportées par ceux qui évaluent l'information. Ces derniers ne doivent pas la regarder avec la lorgnette traditionnelle l Les leaders doivent s'assurer que, partout dans l'organisation, les personnes perçoivent l'information dans une perspective nouvelle plutôt que filtrée par leurs modèles mentaux habituels

40 André Roy31/05/ Élargir son champ de vision l Pour élargir les esprits, il n'y a pas de recette miracle; mais les individus doivent apprendre à "sortir de leur boîte", à dire ce qu'ils pensent l Chez IBM, Lou Gerstner amène ses 40 cadres supérieurs pour une retraite externe de 2 jours à toutes les 6 semaines. On n'y tient pas une revue des opérations. Cette rencontre est dédiée à l'apprentissage dans des secteurs non- traditionnels. Un conférencier vient traiter d'un sujet périphérique aux préoccupations principales de IBM. L'objet est d'amener les hauts dirigeants à ouvrir leurs horizons, à développer de nouvelles perspectives.

41 André Roy31/05/ Briser les paradigmes (les idées pré-conçues) l Ce dernier élément du processus vient rassembler tous les autres l Les 4 premiers(information) sont la semence, le 5ième laboure la terre en ouvrant les façons de penser l Il s'agit maintenant de planter et de récolter, de transformer les informations en idées et actions l On doit faire surgir les vrais enjeux et prévenir les désastres potentiels: investir dans les technologies nouvelles, réorienter l'entreprise, développer de nouveaux marchés, refaire les modes d'opération,...

42 André Roy31/05/ Briser les paradigmes (les idées pré-conçues) l Le plus difficile c'est d'arriver à la conclusion qu'il faut faire des choix radicaux et d'avoir la force de les faire l Il faut questionner les idées pré-conçues de l'organisation l Toute entreprise a des suppositions ("assumptions") qui façonnent sa façon de voir le marché, d'élaborer ses stratégies et ses façons d'opérer l Exemples d'idées pré-conçues:...

43 André Roy31/05/ Exemples d'idées pré-conçues l Nous compétitionnons les autres manufacturiers sur la base des prix l Chaque produit nouveau que nous développons doit être unique l Nos employés sont les meilleurs et les plus motivés de l'industrie.Quand des changements font que ses "assumations" ne sont plus vraies et que la compagnie persiste à les maintenir, le désastre est inévitable

44 André Roy31/05/ En conclusion l Remettre en question les idées pré- conçues ("assumations") est l'étape la plus ardue dans le processus de réflexion l Ça va contre les fibres de l'entreprise l Bien des gens ont des intérêts dans le statu quo l Sans cette étape, le processus de réflexion est inutile l Le pouvoir de la réflexion...

45 André Roy31/05/ Implantation d'un plan (conditions de réussite) l Planificateur et mobilisation l Connaissance organisation & environnement l Objectifs clairs, peu nombreux, vérifiables avec échéances l Budget assez précis pour être certain de la faisabilité l Contrôle

46 André Roy31/05/ Avant de terminer l Regardons le vidéo "Ma force, c'est la force de mon réseau" l Mais avant, la semaine prochaine...

47 André Roy31/05/ Le prochain cours l Lire les annexes du chapitre 5 l Lire le chapitre 6, L'organisation l Préparer les décisions de l'année 12 l Fin


Télécharger ppt "André Roy31/05/20141 Session #3 La planification... suite."

Présentations similaires


Annonces Google