La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PSYCHOLOGIE ET ERGONOMIE, Y COMPRIS L'ANALYSE DES POSTES DE TRAVAIL ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL C. van de Leemput Laboratoire de psychologie du travail.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PSYCHOLOGIE ET ERGONOMIE, Y COMPRIS L'ANALYSE DES POSTES DE TRAVAIL ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL C. van de Leemput Laboratoire de psychologie du travail."— Transcription de la présentation:

1 PSYCHOLOGIE ET ERGONOMIE, Y COMPRIS L'ANALYSE DES POSTES DE TRAVAIL ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL C. van de Leemput Laboratoire de psychologie du travail et psychologie économique CP

2 Enquêtes sur les conditions de travail Fondation européenne pour lamélioration des conditions de vie et de travail Rôle –To provide information, advice and expertise – on living and working conditions, industrial relations and managing change in Europe – for key actors in the field of EU social policy on the basis of comparative information, research and analysis Thèmes –A. Emploi et restructurations –B. Equilibre vie-travail et conditions de travail –C. Relations industrielles et partenariats –D. Cohésion sociale et qualité de vie

3 Enquêtes européennes sur les conditions de travail 1990/91 – 1995/96 – 2000/01 – : EU27, in the two candidate countries (Turkey and Croatia), as well as in Switzerland and Norway. Près de 30,000 travailleurs interviewés en face-to-face à leur domicile en Septembre-Novembre Questionnaire similaire tous les 5 ans, avec adaptation aux thématiques nouvelles Comparaisons entre enquêtes et les pays en fonction des possibilités

4 Enquêtes sur les conditions de travail Près dun travailleur sur quatre pense être exposé à des risques en matière de santé et sécurité au travail, une proportion qui baisse régulièrement depuis quinze ans Dans les dix nouveaux États membres (NEM) entrés dans lUE en 2004, cette proportion est plus élevée: 40% des travailleurs des NEM pensent être exposés à des risques en matière de santé et sécurité au travail

5 Enquêtes sur les conditions de travail Les travailleurs de lUE font état de niveaux croissants dintensité du travail depuis Pour la plupart des travailleurs, le rythme de travail dépend des demandes directes des clients, ce qui traduit à la fois une plus grande prédominance du secteur des services mais reflète également la plus grande diffusion des modes dorganisation marchands dentreprises (mis en place pour ajuster la production aux fluctuations du marché et à la demande extérieure). Lautonomie au travail dans lUE est assez élevée, mais elle semble diminuer.

6 Enquêtes sur les conditions de travail La durée de travail hebdomadaire moyen a diminué régulièrement au cours des quinze dernières années. Cela sexplique par un taux plus élevé de travail à temps partiel, mais aussi par une réduction de la proportion des personnes ayant de longs horaires de travail. La majorité des travailleurs ont des horaires de travail fixes, même si la proportion de travailleurs ayant des horaires flexibles augmente. La part des travailleurs ayant des horaires de travail atypiques (travail de nuit, de soirée, de weekend) reste faible et na pas sensiblement évolué en quinze ans. Voir fichier joint « Quinze ans de conditions de travail dans lunion européenne : cartographie des tendances » (2007)

7 Les conditions de travail Gollac et Volkoff (2000), Volkoff (2005) Travail et conditions de travail Evaluation des conditions de travail Healthy worker effect Norme dexposition Taille des échantillons et niveau de signification Lien de causalité

8 Références Gollac, M. et Volkoff, S. (2000). Les conditions de travail. Paris : Ed. La découverte. Volkoff, S. (2005). Lergonomie et les chiffres de la santé au travail : ressources, tensions et pièges. Toulouse: Editions Octarès. European Foundation for the Improvement of Living and Working Conditions (2007). Working Conditions Surveys – A comparative analysis.

9 Analyse des conditions de travail Evolution des situations de travail

10 Le travail manuel Gaillard (1997) 1. Action physique de lopérateur 2. Retour dinformations permettant la régulation de lactivité 3. Boucle de rétroaction proprio-kinesthésique permettant lajustement gestuel et postural

11 Le travail manuel avec outil simple Gaillard (1997) 1. Action médiatisée 2. Rétroaction tactilo-kinesthésique de loutil 3. Composante rétroactive de linteraction outil/objet 4. Rétroaction visuelle

12 Le travail avec outil démultiplicateur

13 Le travail de type commande / contrôle

14 Le contrôle de processus

15 Le travail coopératif homme - machine

16

17 Analyse des conditions de travail Evolution des situations de travail Méthodes danalyse des conditions de travail

18 Analyse des conditions de travail Facteurs de risques –Machines, matériel, électricité –Chaleur, pollution, gestes répétitifs –Organisation du travail, relations, contenu du travail –Sécurité – Ergonomie – Bien-être

19 Analyse des conditions de travail Grilles danalyse des conditions de travail –Méthode Renault –Méthode Lest –Méthode Avisem - Saviem –Méthode St Roch –Méthode Déparis – Stratégie Sobane

20 Méthode Renault

21 Méthode LEST

22 Méthode AVISEM

23 Méthode Renault

24

25

26

27

28

29

30

31 Stratégie Sobane et méthode Déparis

32 Plan Les principes de baseLes principes de base –La complémentarité des compétences –Le travailleur : acteur principal de la prévention –La globalité des problèmes –Vision préventive vs vision légaliste –Gestion vs évaluation (quantification) Le guide de concertation DéparisLe guide de concertation Déparis Le rôle du conseiller en préventionLe rôle du conseiller en prévention La gestion dynamique des risquesLa gestion dynamique des risques

33 SalariésSalariés ManagementManagement Préventeurs internesPréventeurs internes Médecins du travailMédecins du travail Hygiénistes du travailHygiénistes du travail ErgonomesErgonomes ExpertsExperts Situation de travail Santé Bien-être + Principes de base: Complémentarité des compétences

34 Principes de base: Le travailleur : acteur principal de la prévention But: l'amélioration du bien-être du salariéBut: l'amélioration du bien-être du salarié Donc aucune action pertinente sans la connaissance de la situation de travail que seul le salarié détient. Donc aucune action pertinente sans la connaissance de la situation de travail que seul le salarié détient. Le salarié estLe salarié est –lacteur principal de la prévention –et non pas seulement lobjet de la prévention

35 Principes de base: Globalité des problèmes Le salarié "vit" sa situation de travail comme un toutLe salarié "vit" sa situation de travail comme un tout Démarche globale: Démarche globale: Remettre tout dans son contexte quel que soit le problème considéré au départ Et non pas séquentiellement en fonction de circonstances extérieures

36 Principes de base: Vision légaliste VS vision préventive Objectifs Objectifs Non seulement être en dessous des valeurs légales Non seulement être en dessous des valeurs légales Mais recherche dun état optimal Mais recherche dun état optimal de santé et de bien-être pour les opérateurs de santé et de bien-être pour les opérateurs de santé technique et économique pour lentreprise de santé technique et économique pour lentreprise

37 Principes de base: Prévention vs mesurages AGIR: prévenir plutôt quévaluer Pas de mesurages a priori, mais a posteriori AGIR: prévenir plutôt quévaluer Pas de mesurages a priori, mais a posteriori chers longs et difficiles pas représentatifs Gestion au lieu dévaluation chers longs et difficiles pas représentatifs Gestion au lieu dévaluation

38 Dépistage Participatif des RISques Déparis

39 Déparis : 18 facettes de la situation de travail: 18 tableaux 1.Les aires de travail 2.L'organisation technique entre postes 3.Les emplacements de travail (bureaux) 4.Les risques d'accident 5.Les commandes et signaux 6.Les outils et matériel de travail 7.Le travail répétitif 8.Les manutentions 9.La charge mentale

40 1. L'éclairage 2. Le bruit 3. Les ambiances thermiques 4. Les risques chimiques et biologiques 5. Les vibrations 6. Les relations de travail entre travailleurs 7. L'environnement social local et général 8. Le contenu du travail 9. L'environnement psychosocial

41 Information par la direction sur les objectifs poursuivis et engagement de celle-ci de tenir compte des résultats des réunions et des étudesInformation par la direction sur les objectifs poursuivis et engagement de celle-ci de tenir compte des résultats des réunions et des études Information et accord du CPPT Information et accord du CPPT Définition d'un petit groupe de postes formant une "situation" de travail Définition d'un petit groupe de postes formant une "situation" de travail Désignation d'un coordinateur par la direction avec l'accord des opérateurs Désignation d'un coordinateur par la direction avec l'accord des opérateurs Préparation du coordinateur: Préparation du coordinateur: Il adapte l'outil à la situation de travailIl adapte l'outil à la situation de travail Procédure dutilisation

42 Constitution d'un groupe de travail Constitution d'un groupe de travail opérateurs-clés désignés par leurs collèguesopérateurs-clés désignés par leurs collègues au moins 1 homme et une femme si groupe mixteau moins 1 homme et une femme si groupe mixte personnels d'encadrement choisis par la directionpersonnels d'encadrement choisis par la direction Réunion du groupe de réflexion Réunion du groupe de réflexion dans un local calmedans un local calme près des postes de travailprès des postes de travail Explication claire par le coordinateur du but de la réunion et de la procédure Explication claire par le coordinateur du but de la réunion et de la procédure Discussion sur chaque rubrique en s'attardant, non pas à porter un score, mais Discussion sur chaque rubrique en s'attardant, non pas à porter un score, mais à ce qui peut être fait pour améliorer la situationà ce qui peut être fait pour améliorer la situation à ce pour quoi il faut demander l'assistance d'un spécialisteà ce pour quoi il faut demander l'assistance d'un spécialiste Procédure dutilisation

43 11. Après la réunion, synthèse par le coordinateur en mettant au net la liste des solutions détaillées envisagées la liste des solutions détaillées envisagées les points à étudier plus en détails les points à étudier plus en détails qui? fait quoi? et quand? qui? fait quoi? et quand? 12. Présentation des résultats aux participants révision, ajouts… révision, ajouts… 13. Finalisation de la synthèse le plan daction à court terme le plan daction à court terme Procédure dutilisation

44

45 Présentation à la direction et aux organes de concertation Présentation à la direction et aux organes de concertation Poursuite de l'étude pour les problèmes non résolus, facteur par facteur, au moyen des méthodes de niveau 2, Observation ou des méthodes équivalentes.Poursuite de l'étude pour les problèmes non résolus, facteur par facteur, au moyen des méthodes de niveau 2, Observation ou des méthodes équivalentes. La direction définit et met en œuvre les plans daction à court, moyen et long termes La direction définit et met en œuvre les plans daction à court, moyen et long termes Périodiquement, répétition de lopération Périodiquement, répétition de lopération Réévaluation de la situation et modification des plans daction: Réévaluation de la situation et modification des plans daction: Plan dynamique de gestion des risques Plan dynamique de gestion des risques Procédure dutilisation

46 SecondaireObligatoireObservation SubjectifObjectifEvaluation des risques SolutionDiagnosticOrienté Trois feuxCotationEvaluation (2) Pourquoi - CommentSatisfaction – bien- être Evaluation (1) Secteurs diversifiésSecteur industrielAdaptabilité Travailleur + préventeur ? Un préventeurMis en œuvre BonneAssez bonneGlobalité Amélioration de la situation de travail Evaluation du posteObjectif DéparisProfils de poste


Télécharger ppt "PSYCHOLOGIE ET ERGONOMIE, Y COMPRIS L'ANALYSE DES POSTES DE TRAVAIL ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL C. van de Leemput Laboratoire de psychologie du travail."

Présentations similaires


Annonces Google