La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Attaque du Système Immunitaire - le VIH 1. Le VIH Récepteur viral – Gp120 Récepteur cellulaire – CD4 Cellules Ta, monocytes et macrophages Ninfecte pas.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Attaque du Système Immunitaire - le VIH 1. Le VIH Récepteur viral – Gp120 Récepteur cellulaire – CD4 Cellules Ta, monocytes et macrophages Ninfecte pas."— Transcription de la présentation:

1 Attaque du Système Immunitaire - le VIH 1

2 Le VIH Récepteur viral – Gp120 Récepteur cellulaire – CD4 Cellules Ta, monocytes et macrophages Ninfecte pas les cellues Tc Réplication préférentielle dans les cellules Ta activées Durée de vie dune cellule Ta qui réplique activement le VIH: 2.2 jours 2

3 Suivi de LInfection par le VIH 3 N o de cellules CD4/mL N o de VIH/mL Infection Phase aigüe Dissémination massive du VIH Phase de latence Période asymptomatique Symptômes clinique Infections opportunistes Mort Semaines Années Séroconversion

4 Syndrome Primaire du VIH Symptômes semblables à la mononucléose ou à la grippe – Surviennent 6 à 12 semaines suite à linfection – Fièvre – Maux de tête – Fatigue – Diarrhée – Mal de gorge – Manifestations neurologiques Syndrome primaire disparait et la personne devient asymptomatique

5 Période de Latence Clinique Le VIH se reproduit et le compte CD4 diminue progressivement de sa valeur normale de À un compte CD4 plus bas que 500, la personne est à risque dinfections opportunistes – Infection persistante par herpes-zoster (Zona) – Candidose orale (muguet ) – Sarcome de Kaposi

6 Zona Causé par herpes zoster – Virus de la varicelle 6

7 Candidose Orale - Muguet

8 Sarcome de Kaposi Cancer rare des vaisseaux sanguins qui se manifeste par des taches bleu vert

9 Syndrome dImmunodéficience Acquise - SIDA Compte CD4 200 – La personne est maintenant susceptible à Pneumonie interstitielle à Pneumocystis carinii (PCP) Méningite au cryptocoque Toxoplasmose (infection parasitaire par protozoaire) Si compte CD4 est 50: – Mycobacterium avium – Lymphomes – Démence – Mort résultant dimmuno-incompétence

10 Immunité Acquise LES VACCINS 10

11 Immunisations Laction dinduire une immunité de façon artificielle afin dacquérir une protection contre la maladie 11

12 Définitions Vaccin: – Suspension de microorganismes atténues ou tué, ou une fraction de ces dernières, administrée pour induire une immunité et donc prévenir la maladie infectieuse – Vaccins vivants ou morts Anatoxine: – Version modifiée non toxique dune toxine qui a retenue sont immunogénicité Adjuvant : – Composé ajouté à des préparations vaccinales qui augmente la réponse immunitaire Induis la réponse inflammatoire 12

13 Types de Vaccins Atténué (vivant) – Version moins virulente, mais elle est quant même vivante et pathogène (elle peut rendre malade) Inactivé (mort) – Virus ou bactéries tués à la chaleur ou au formol – Vaccins danatoxines (Toxine inactivée) – Protéine ou autre composante purifiée du pathogène (sont des vaccins sous unitaires) 13

14 Types dImmunisations Active – prophylactique (But préventif) – Donner un aperçu du pathogène ou une composante de ce dernier pour que lindividu acquière une mémoire (Immunité) Passive – thérapeutique (Pour traitement) – Traitement dune infection par ladministration des composantes dun autre individu ou animal qui a acquis une immunité active 14

15 Buts de la Vaccination Protéger lindividu – Efficacité de protection Protéger la population - limmunité et/ou la protection de troupeau 15

16 Immunisations Actives et Passives 16 Active Naturelle Non intentionnelle Artificielle Délibéré Passive Naturelle Artificielle Infection Vaccination Type dimmunitéMode dacquisition Transfert dAc - mère à lenfant Transplacentaire ou colostrum Administration dAc

17 Contre-Indications aux Immunisations (Toutes ces contre-indications ne sappliquent pas à toutes les immunisations) Thérapie immunosuppressive (système immunitaire affaiblit) – stéroïde, irradiation, chimiothérapie Administration simultanée dun autre vaccin vivant (surcharge du système immunitaire) États immunodéprimés (quelquun qui à le SIDA) Grossesse (le fétus na pas encore developé son système immunitaire) – Vaccins viraux vivants Leucémies et Lymphomes (cancer des leucocytes) 17

18 Propriétés dun Vaccin Idéal Confère une résistance de façon efficace à lindividu Ninduit pas de symptômes (ne le rend pas malade) Induit une mémoire à long terme (pour ne pas être vacciné toutes les années) Facile à administrer Stable Sécuritaire (pour ne pas tuer le monde) Économique (qui ne coûte pas cher) 18

19 Propriétés dun Vaccin Idéal (Suite) La réponse primaire au vaccin doit induire une mémoire dassez longue durée et une concentration dAc suffisamment élevée pour prévenir linfection et la maladie à la deuxième exposition (réponse secondaire) 19

20 Immunité Antitoxique Immunoglobulines en tant quantitoxine (pour que lanticorps neutralise la toxine) – Principalement IgG ( parce que plus abondant dans le sang ) – Mais aussi IgA ( mais pas très efficace car moins abondant ) – Lanticorps ne peut pas déplacer une toxine liée. Donc pas efficace contre les toxines liées – Ladministration doit être faite très tôt pour inactiver la toxine Ex. Tétanos (Clostridium tétani), Botulisme (Clostridium botulinum), Anti-venin 20

21 Immunité Antivirale Considérations: – Route dentrée (essayer de prévenir lentrée) – Site dattachement (prévenir lattachement au récepteur) – Pathogenèse (prévenir comment ils causent les dommages) – Stades intra et extracellulaires (immunité humorale et cellulaire) Caractéristiques désirées: – Présence dAc neutralisants au site dentrée Ex. IgA associés aux muqueuses pour linfluenza (empêcher lentrée) – Anticorps Intra et extravasculaire Ex. IgG dans le cas de la poliomyélite (infection systémique) – Immunité cellulaire - pour la destruction de cellules infectées 21

22 IgG utilisés comme des Anti-Viraux Neutralisation – Ex. Prévenir lattachement – Inhibition denzymes virales Lyse des cellules infectées – Cascade du complément suite à la liaison dAc à des épitopes viraux à la surface des cellules Opsonisation – Étiquetage de cellules infectées ou du virus pour la phagocytose 22

23 Immunité Antibactérienne Modes dactions principaux: – Opsonisation Bactéries Gram négatives et positives – Lyse par le complément Bactéries Gram négatives – Immunité cellulaire Nécessaire pour certaines bactéries qui infecte les cellules – Ex. Mycobactérium et Mycoplasmes 23

24 Vaccins Atténués (vivant) Virulence atténuée ou éliminée – Latténuation est le résultat de mutations – Ex. Rougeole, oreillons, rubéole, bacille de Calmette-Guérin Avantages: – Grande efficacité (mémoire à long terme) – Reproduit linfection – Structures demeurent inchangées Désavantages: – Peut induire des symptômes – Peut causer la maladie chez les personnes immunodéprimées – Peut retourner à létat sauvage (Réversion) 24

25 Vaccins Inactivés Inactivation par des méthodes physiques – Traitement à la chaleur – Traitement au formaldéhyde Anthrax, Cholera, Pertussis, Influenza Avantages: – Très sécuritaire (ne causent pas de maladies) Désavantages: – Structures antigéniques peuvent changées – Immunité peut être faible et de court terme – Ne reproduis pas linfection (seulement immunité humorale) – Réactions allergiques – Doses de rappels souvent requises – Adjuvants requis 25

26 Réponse Immunitaire Vaccin Mort Vs Vaccin Vivant 26 Vaccin dantigène inactivé Réponse Immune 1 re dose2 e dose3 e dose Vaccin dantigène atténué 1 re dose

27 BCG - Bacille de Calmette et Guérin Vivant – Version atténuée de Mycobactérium bovis Efficace de 60-80% chez les enfants Nest plus administré en Amérique du Nord – Ne préviens pas linfection, prévient la maladie seulement – Interfère avec le test de tuberculine 27

28 Test de Tuberculine Utilise protéines bouillies de M. tuberculosis – Injection sous-cutanées : Lecture h après Stimule les cellules CD4 activées Cause le relâchement de composés proinflammatoires Activation de macrophages – Érythème : rougeur et enflure – Induration (durcissement): déposition de fibrine Test positif: Diamètre de la lésion 10 mm; rouge, surélevée et dur 28

29 29 Injection dune quantité précise de la préparation de Mycobactérium heures Induration rouge (bosse) > 10mm

30 LInfluenza 9/10 PERSONNES SERONT INFECTÉES! 30

31 Vaccination pour lInfluenza 2 types de vaccins – Inactivé – Atténué (LAIV) Pour personnes âgées entre

32 Caractéristiques de LAIV Atténué par une adaptation au froid ( virus cultivés dans des embryons de poulet à 25 o C ) – Réplication efficace à 25 o C Le nouvel optimum de température 25 o C prévient la réplication efficace dans les voies respiratoires inférieures du corps humain 38-39°C Administré par vaporisation nasale Induis une immunité humorale et cellulaire (protège contre linfection et la maladie) 32

33 Immunité humorale 33 Protège contre linfection et non pas la maladie

34 Immunité cellulaire 34 Protège contre la maladie et non pas linfection

35 Effets Secondaires Associés au LAIV Symptômes faible de la maladie – Écoulement nasal – Maux de tête – Vomissements – Douleurs musculaires – Toux – Maux de gorge – Fièvre 35

36 Vaccin de lInfluenza Inactivé 2 souches de type A et 1 de type B Croissance du virus dans des embryons de poulet (œufs) puis tué – Traitement au formol et à la chaleur Stimule une réponse humorale seulement ( protège contre linfection et non pas la maladie ) – IgA et IgG 36

37 Effets Secondaires du Vaccin de lInfluenza Inactivé Douleurs au site de vaccination Fièvre, malaises, myalgie (douleurs musculaires) Syndrome de Guillain Barre – Attaque du système nerveux par la réponse immunitaire pas spécifique – Peut se produire avec dautres vaccins et non pas seulement avec le vaccin de linfluenza Faiblesse ou picotement Peut mener à une paralysie temporaire – Peut mener à une paralysie du système respiratoire et cardiovasculaire - Mort » 1 cas sur 1 million 37

38 Vaccin Contre la Variole Agent infectieux: Virus de la variole – Un seul hôte: lêtre humain Vaccin: Virus de la vaccine bovine – Virus vivant (infectieux, non atténué) – La souche vaccinale peut être transmise de personnes immunisées à des personnes non immunisées!! – À permis léradication du virus et de la maladie Dernier cas en

39 Pourquoi est-ce que ce Vaccin a Permis lÉradication de la Variole Un seul hôte – Pas de réservoir alterne Immunisations massives et mondiales Vaccin infectieux – Immunisation de troupeau 39

40 Vaccin DPT D – Diphtérie – Contre anatoxine de Corynebacterium diphtheriae P – Pertussis (Coqueluche) – Contre la bactérie (Bordetella pertussis) T - Tétanos – Contre anatoxine de Clostridium tetani 40 DPT: D: Anatoxine diphtérique (protège contre linfection et pas la maladie) P: Antigène de Pertussis (protège contre la maladie et pas linfection) T: Anatoxine tétanique (protège contre linfection et pas la maladie)

41 Vaccin du Virus Papillome Humain 41

42 Formulation Contient une préparation de la protéine L1 de la capside (Vaccin recombinant produit en laboratoire) La protéine L1 sauto-assemble générant des particules non infectieuses (capsides vides) - VLP Les VLP induisent une forte réponse humorale – Prévient linfection pas la maladie – Non-thérapeutique Inefficace si la personne est déjà infectée 42

43 Calendrier des Immunisations Approuvé pour les femmes entre 9-26 ans 3 doses à 0, 2, et 6 mois Intervalles des rappels: – 4 semaines entre les doses 1 et 2 – 12 semaines entre les doses 2 et 3 43

44 Zone de transformation cancéreuse Ovaire Vagin Utérus Col de lutérus Vagin Protection Cancer cervical (Col utérin) Lésions précancéreux cervical Lésions vaginales Verrues génitales 44


Télécharger ppt "Attaque du Système Immunitaire - le VIH 1. Le VIH Récepteur viral – Gp120 Récepteur cellulaire – CD4 Cellules Ta, monocytes et macrophages Ninfecte pas."

Présentations similaires


Annonces Google