La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lhirondelle de cheminée Dans toute lEurope, lélégante hirondelle de cheminée a quitté son habitat ancestral – les falaises – pour gagner la proximité.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lhirondelle de cheminée Dans toute lEurope, lélégante hirondelle de cheminée a quitté son habitat ancestral – les falaises – pour gagner la proximité."— Transcription de la présentation:

1

2

3

4 Lhirondelle de cheminée Dans toute lEurope, lélégante hirondelle de cheminée a quitté son habitat ancestral – les falaises – pour gagner la proximité de lhomme, où les conditions de vie lui sont favorables. Elle revient généralement du sud au début du mois davril, parfois les plus téméraires fin mars, se faisant souvent surprendre alors par la neige. Elle affectionne les étables et même les vestibules, dans lesquels elle construit un nid en coupe avec des brindilles et de largile quelle agglomère avec sa salive. La femelle garnit ce nid de plumes et y dépose 4 ou 5 œufs, quelle couve seule de 14 à 16 jours, pendant que le mâle la nourrit. Les parents alimentent leur progéniture dinsectes quils attrapent au vol avec une adresse étonnante. Les petits quittent le nid dès quils sont capables de voler, entre 19 et 23 jours. Après la saison des nids, les hirondelles de cheminée se rassemblent en colonies nombreuses dans des lieux plantés de roseaux, au bord des étangs. En septembre ou octobre, la colonie entière prend son envol pour gagner lAfrique tropicale, parfois même lAfrique du Sud. Ainsi, on a vu hiverner sur les bords dun lac du Transvaal une colonie dhirondelles de cheminée forte dun million de sujets.

5 Roitelet huppé

6 Le roitelet huppé Le plus petit des oiseaux européens, le roitelet huppé, vit presque partout en Europe, hors lIslande et les régions les plus au nord de la Scandinavie. En Espagne, on ne le retrouve que dans la partie centrale du pays. Il ne pèse que 5 à 6 grammes (longueur 9 cm). On le rencontre dans les bois de sapins et de pins, jusquà la limite des forêts dans la montagne. Certains individus migrent vers le sud de lEurope, lEurope Orientale ou Occidentale. Dautres sont sédentaires. Vers la fin avril ou même en juin, les roitelets accouplés construisent des nids relativement grands avec des brindilles de bois, des brins de paille, de la mousse, des lichens, des toiles daraignée, des poils… Le nid, sphérique, rétréci vers le haut, est soigneusement camouflé entre les branches touffues dun conifère. Vu den haut, on le croit fermé, car lorifice est tout petit. Le roitelet, en effet, se cache devant ses ennemis : les geais, les rapaces, les écureuils et les loirs qui saccagent parfois les nids. Les jeunes sont nourris par les deux parents ensemble, qui leur apportent puceron, petites chenilles, araignées, etc. Ils quittent habituellement le nid vers 14 jours après léclosion, mais passent les nuits avec leurs parents, à labri dune branche. Lhiver, ils se nourrissent de nymphes ou oeufs dinsectes.

7

8 La gorge-bleue La gorge-bleue ordinaire est répandue surtout dans le nord et lest de lEurope, Plus rarement, elle nidifie aussi dans le centre et louest. Cette espèce comprend 2 sous-espèces, qui se distin- guent par leurs couleurs. La gorge-bleue de la toundra (Péninsule Scandinave, Finlande et Union Soviétique) a sur la gorge une perle rouge sur fond bleu, tandis que la gorge-bleue dEurope centrale possède une perle blanche sur fond bleu. Toutes migrent lhiver vers lAfrique du Nord. Les gorges-bleues reviennent à leurs aires de nidification, situées dans des zones marécageuses, de la mi-mars à la mi-avril. En mai-juin, elles se construisent un nid bien caché dans la végétation, soit à terre, soit un peu au-dessus du sol. Ce nid est fait de tiges, dherbes et de fines racines. La femelle pond 5 ou 6 œufs quelle couve seule de 13 à 14 jours. Les parents nourrissent tous les deux leurs petits. Leur nourriture se compose dinsectes, de larves, de vers, darai- gnées et autres petits vertébrés. Longueur : 14 cm.

9

10 Le gobe-mouches à collier Début mai, ou même fin avril si le temps est chaud, un bel oiseau au plumage noir et blanc apparaît dans les parcs, les jardins, les vergers et surtout les bois feuillus : cest le gobe-mouches à collier, qui revient dAfrique tropicale. Dès son retour, il se met à la recherche dun trou darbre ou dun nichoir. Au besoin, il se contente dun trou dans une souche darbre. Cest le mâle qui choisit lemplacement du nit. Celui-ci sera fait de mousse, doublé de crin et de plumes. La femelle y pond de 5 à 8 œufs, quelle couve seule pendant treize jours. Les parents nourrissent leurs petits dinsectes quils attrapent adroite- ment au vol, ainsi que de chenilles et de petites araignées. La nourriture des adultes est identique. Les jeunes prennent leur envol 14 ou 16 jours après leur éclosion, mais sont encore nourris par leurs parents pendant quelques jours. Puis la famille entière erre dans la région. Laire de dispersion du gobe-mouches à collier couvre lEurope méridionale et centrale. Lespèce migre fin août – début septembre

11

12 Le rouge-gorge familier À lexception de lIslande et du nord de la Scandinavie, le rouge- gorge est chez lui dans toute lEurope. On le retrouve partout, dans les bois de feuillus, de conifères, ou despèces mélangées avec sous-bois buissonneux, aussi bien en plaine quen monta- gne. Dans ma région, il monte lété avec les troupeaux en alpage, et redescend avec eux, pour venir autour des maisons et dans les jardins. Ils sont très familiers, se tenant près de la bêche ou de la fourche qui travaille la terre pour récupérer insectes et vermisseaux déterrés, mais mange aussi le grain des mangeoires. En mars, les couples apparaissent à nouveau sur leur aire de nidifi- cation et, en avril, la femelle commence à construire son nid avec des petites racines, des tiges, etc… Le nid est bien caché entre les pierres, entre les racines dun arbre, parfois aussi dans une souche creuse. La femelle couve seule 5 œufs durant 13 à 14 jours. Le mâle laide ensuite à nourrir les petits avec des insectes, des larves, des araignées. Entre 12 et 15 jours plus tard, les petits quittent le nid, sans savoir voler cependant. Ils se dissimulent donc au sol, où leurs parents continuent à leur apporter de la nourriture.

13

14 Le jaseur boréal Sa patrie sétend sur toutes les régions froides du nord de lEurope, de lAsie et de lAmérique du Nord. Il vit dans les forêts de conifères et les forêts mixtes. Il construit son nid de brindilles et de mousse, généralement durant lété arctique, en juin ou juillet. La femelle pond de 4 à 6 œufs, quelle couve seule pendant que le mâle la nourrit. Les jeunes reçoivent ensuite de leurs parents insectes et larves. De 16 à 18 jours après léclosion, les jeunes quittent le nid. Souvent le jaseur boréal forme des bandes très nombreuses - parfois plusieurs milliers de sujets - et migre en octobre vers lEurope centrale, où il reste jusquau mois de mars. On le rencontre alors dans les allées, les jardins et les parcs, où il cherche sa nourriture (des baies) sur le sorbier, dans la viorne, etc. Il nest pas farouche, au contraire, il observe lhomme avec curio- sité. Cet oiseau est particulièrement vorace. Il digère rapidement, et il est de ce fait toujours en appétit. Il consacre la majeure partie de sa journée à rechercher de la nourriture, prenant rarement un instant de repos sur une branche.

15 Merle noir

16 Le merle noir Le merle noir est connu dans toute lEurope, à lexception du Grand Nord. Les populations dEurope centrale et occidentale sont en général sédentaires, alors que les populations plus septentrionales hivernent dans le bassin méditerranéen. Au printemps, son chant mélodieux retentit dès laube, parfois même bien avant le lever du jour. Cest le mâle, qui se tient sur le faîte dun toit ou sur un poteau. Il émet les sons les plus divers, car il imite fort bien ce quil entend. Nous en avions un, au jardin, qui avait appris notre sifflet dappel, et combien de fois nous sommes- nous précipités, croyant être appelés, Marcel par moi ou moi par lui ! Dès les premiers bourgeons, il construit son nid : petites racines, brins dherbe, lambeaux de toutes sortes, et de largile, que lon retrouve dans les " fondations " du nid. Le nid est construit dans les buissons, sur les arbres, les murs, les fenêtres, les tas de bois, nimporte où ! Dès fin avril, la femelle pond de 4 à 6 œufs quelle Couve seule. Les poussins éclosent 13 à 15 jours plus tard. Infatigables, les parents les nourrissent de vers de terre quils extraient très habilement du sol. Il se nourrit aussi de chenilles et mollusques, et en hiver de baies, sans dédaigner les restes de nos repas ou les grains de la mangeoire à oiseaux ! Longueur : 25cm.

17 Chardonneret élégant

18 Le chardonneret élégant On rencontre le chardonneret élégant, un des oiseaux chanteurs les plus bigarrés, dans toute lEurope, excepté le Grand Nord. À la saison des nids, cest-à-dire au printemps, on le voit rare- ment, bien quil vive dans les jardins et les parcs. Il est en effet très prudent, sait admirablement se cacher, et seul son chant le trahit parfois. Le nid, construit par la femelle, est aussi parfaite- ment dissimulé, et il est rare quun prédateur le découvre et le saccage. Pour recouvrir lextérieur du nid, la femelle tresse des brindilles et des feuilles ou des aiguilles, selon ce qui lentoure. Dans les jardins, le nid est construit dans les pommiers, pruniers ou cerisiers. Dans les parcs sur les érables ou peupliers. La femelle pond de 5 à 6 œufs quelle couve seule de 12 à 14 jours et le mâle lui apporte la nourriture au nid. Les deux parents nourrissent leurs petits de pucerons, puis de graines prédigérées. Lorsque les petits sont capables de voler, ils forment des bandes nombreuses qui vagabondent tout lhiver. Si vous voulez les attirer dans votre jardin, laissez se faner sur pied des œillets dinde, ils raffolent de ces graines, et cest la bagarre ! Ils sont cocasses et si beaux ! Ils recherchent aussi les graines de chardon ou de bardane, de bouleau et daulne. Longueur : 12 cm.

19

20 Le bouvreuil ponceau Pendant les mois dhiver, surtout par temps de neige, on voit apparaître près des sorbiers, ou dans les parcs et jardins, quantité doiseaux multicolores. Ce sont les bouvreuils ponceaux qui, à cette époque, reviennent en masse hiverner en Europe méridion- nale depuis leurs territoires situés plus au Nord. Il couvre toute lEurope sauf lEspagne. En bon nombre dendroits, il est sédentaire. Il affectionne surtout les bois de conifères. Vers la fin avril, la femelle construit son nid, de préférence sur un résineux, avec des rameaux quelle a coupés. Elle en tapisse la cavité de poils et de lichens, ou de fines radicelles. Pendant cette construction, le mâle accompagne la femelle. Les deux oiseaux se comportent silencieusement, sachant très bien se dissimuler. La femelle couve 5 œufs pendants 12 à 14 jours, se faisant parfois relayer par le mâle. Ils nourrissent ensemble les petits, 15 jours au nid, puis encore un certain temps après leur envol. Fin juin ou juillet, le couple niche dordinaire une seconde fois. Le bouvreuil ponceau se nourrit de différentes graines, voire baies, et au printemps, il aime picorer les bourgeons des arbres fruitiers, ce qui lui a valu des inimitiés ! Longueur : 14,5 à 17 cm.

21 Images et documentation proviennent du magnifique livre " Oiseaux des Pays dEurope ", des Editions Gründ. Illustration de K.Hisek. Musique celte irlandaide : " Glannad ". Ce morceau ma été offert par ma Tite Pomme, que je remercie de tout cœur. Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix


Télécharger ppt "Lhirondelle de cheminée Dans toute lEurope, lélégante hirondelle de cheminée a quitté son habitat ancestral – les falaises – pour gagner la proximité."

Présentations similaires


Annonces Google