La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

11 Erasmus Mundus « External Cooperation window » Averroes 3 ème Journées Euro-méditerranéennes Sousse: 14-18 Janvier 2009 Par Pr. Hamed BEN DHIA – et.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "11 Erasmus Mundus « External Cooperation window » Averroes 3 ème Journées Euro-méditerranéennes Sousse: 14-18 Janvier 2009 Par Pr. Hamed BEN DHIA – et."— Transcription de la présentation:

1 11 Erasmus Mundus « External Cooperation window » Averroes 3 ème Journées Euro-méditerranéennes Sousse: Janvier 2009 Par Pr. Hamed BEN DHIA – et Pr Najla Ben Romdhane La démarche qualité à luniversité tunisienne à luniversité tunisienne Présentation sur le site

2 22 Introduction Dans une logique de repositionnement de luniversité au cœur du développement basé sur le savoir, les critères qui semblent avoir lunanimité internationale sont: 1. Offre de formation attractive tant en contenu quen pédagogie. 2. Une plus-value en savoir et R&D avec un impact économique visible. 3. Un plus entrepreneurial en terme dessaimage innovant et une mentalité revisitée. 4. Pratique et bonne gouvernance avec toutes ses déclinaisons.

3 33 Où nous de tout ç a? Où sommes nous de tout ç a? Un formidable bond quantitatif a été accompli en ½ siècle duniversité en Tunisie... Mais tous les indicateurs peuvent se trouver altérés désormais si lUniversité ne peut pas saffirmer en tant quacteur de lemployabilité et de lentrepreneuriat innovant.

4 4 Défis de lUniversité Une Université réactive au développement économique, tout autant que le savoir ; Cursus menant à lentrepreneuriat, lesprit dinitiative et lautonomie de façonnement de son propre avenir par létudiant ; Innovation technologique et une plus value avec un impact économique tangible et mesurable ; Université citoyenne inculquant les valeurs de démocratie, équité et égalité des chances. Crédibilité internationale en termes de standards Enracinement national en termes de contexte local.

5 55 Quel rôle pour luniversité dans le développement ? Université – Secteur de production économique : deux facettes dune même monnaie, celle du développement économique durable, innovant et compétitif. Une complémentarité évidente entre le gisement du savoir et de linnovation et létape de valorisation, production et Marketing Obligation de préparer une université efficiente, réactive, moderne et organiquement liée à son environnement proche et lointain. Œuvrer pour la mise en place dune société entreprenante et entrepreneuriale ancrée sur linitiative et la compétitivité. 1/2 Principes généraux

6 66 Chercher à atteindre les indicateurs internationaux en étudiants, gouvernance universitaire, décentralisation véritable et un système de recherche performant. Viser un ratio acceptable dentreprise/habitant et par étudiant. Rendre opérationnelle la triple hélice du développement : État – Université – Industrie. Quel rôle pour luniversité dans le développement ? 2/2 Principes généraux (suite)

7 7 Importance de la CONTEXTUALISATION pour lAssurance Qualité 1/2 Démarche Qualité, mise en application La phaséologie comporte quatre étapes majeures : (a) Démarrage, (b) mise en place, (c) exécution, suivi et accompagnement (d) Evaluation, correctifs…

8 8 Importance de la CONTEXTUALISATION pour lAssurance Qualité 2/2 Principales contraintes (Singh.M. 2006) Manque de tradition et des préalables de lAssurance Qualité, Faible pratique de lAssurance Qualité interne et de lEvaluation Grandes disparités entre les institutions et leurs ressources, Faible capacité dassimilation et pénurie de compétences, Faible niveau dautonomie des établissements et des pratiques de bonne gouvernance.

9 9 Les Partenaires et les contraintes de lAssurance Qualité Gouvernance des institutions : Arrimage entre décentralisation et Assurance Qualité, soulève plusieurs questions, comme : Quel type de tutelle entre lUniversité et le Ministère ? directe ou via une instance académique autonome ?. Qui approuve et crée les programmes et les offres de formation ? le Ministère, lUniversité, organismes indépendants, formule mixte….? Quelle base adopter pour lallocation de fonds aux Universités ? et quelle marge de manœuvre auront les Universités pour gérer les fonds alloués ? et avec quels mécanismes de contrôle (à priori ou à postériori) ? et comment rendre les opérateurs des Universités comptables de leurs résultats ? Quel rôle pour les composantes de lenvironnement économique et social (notamment lindustrie) pour le financement et le contrôle ?

10 10 Parmi les contraintes externes imposées aux institutions, il y a lieu dévoquer : Infrastructure plus ou moins adaptée au démarrage, mais qui se trouve rapidement dépassée par la massification et autres mesures réformatrices récurrentes ; Staff administratif limité qualiquantitativement, avec la surcharge bureaucratique, le manque dexpérience et le manque de motivation et de mesures incitatives ; Corps professoral plutôt débordé par la massification avec un faible taux de renouvellement des équipements et la nécessaire adaptation pédagogique, la disparité entre pôles universitaires (Capitale/Intérieur), le ratio Etudiants / Professeur… ; Rigidité dans la gestion du budget, même celui provenant des prestations extérieures (en autofinancement) ; Manque dhabitude de rendre des comptes, de se fixer des objectifs gérables et de sauto évaluer…. ; Environnement socio-économique oscillant entre exigence démesurée et indifférence ; Seul un projet intégrant toutes ces composantes et fédérant les efforts et orientations, peut être le garant de réussite de la démarche Assurance Qualité. Les institutions Universitaires :

11 11 Les Indicateurs de Rendement 1/2 Les Indicateurs de Rendement (IR) ou de Performance (IP) sont des paramètres quantifiables (mesurables) permettant de jauger la production de linstitution. Ces Indicateurs de Rendement permettent de mesurer 5 grandes catégories dobjectifs : la qualité et efficacité de loffre de formation, laccès, la diversité et léquité (égalité des chances), lefficience et la productivité (rendement interne), le degré de satisfaction des besoins et objectifs, la contribution de linstitution aux autres secteurs

12 12 Les Indicateurs de Rendement 2/2 Quant aux Indicateurs de Rendement, leur nombre, nature et poids varient beaucoup dun système à lautre. 5 grands types dIndicateurs de Rendement : 1- Indicateurs dEnseignement 2- Indicateurs de Recherche 3- Indicateurs de Gouvernance 4-Indicateurs de Partenariat et douverture 5-Indicateurs daccompagnement cycle de formation pédagogique et de recyclage pour les enseignants programmes dévaluation interne et externe ; démarche dAssurance Qualité…

13 13 Les externalités universitaires Deux composantes principales Diffusion et création du savoir (habituelle) Moteur du développement innovant (nouvelle) 1/4

14 14 Les externalités universitaires (Suite) La production universitaire consiste principalement en une: Formation de diplômés et compétences diversifiées Recherche scientifique: formation, fondamentale, appliquée à impact économique Créateurs dentreprises innovantes (et générales) Dimension managériale modernisante et rayonnante Formation continue: à la carte et tout au long de la vie 2/4

15 15 Principales tendances de la réforme universitaire en cours: Les principales tendances de la réforme universitaire en cours sont: Basculement LMD avec les 2/3 en LA. Généralisation de la culture entrepreneuriale à tous les étudiants. Réorganisation de tout le système de gestion, de formation avec la contractualisation, les écoles doctorales, les observatoires, centres dinsertion et dessaimage… Refonte et révision des structures de la recherche avec la composante valorisation, protection: ANPRI…. Implication dans les structures de transfert technologique: pépinières et technopôles.. 3/4

16 16 Généralisation de la démarche qualité: PAQ, évaluation externe, CDMT,EPST…. Implantation des licences Co-construites. Encouragement à la Co- diplômation et à la cotutelle. Implication dans les formations complémentaires diplômantes, à la demande des opérateurs économiques et sociaux. 4/4 Principales tendances de la réforme universitaire en cours: (suite)

17 17 Luniversité : de louverture sur lenvironnement, au rôle central dans le développement Rayonnement Régional National et International Gouvernance AQ-GPO Formation des Compétences Recherche: Veille, Innovation Valorisation Création dentreprises Générales et Innovantes Formation des Formateurs Développement Régional Innovant Synergie avec Lenvironnement Economique et Social Savoir: diffusion Création veille LUniversité

18 18 Luniversité comme axe innovant de développement « deux composantes majeures en action à lUniversité de Sfax » EMPLOYABILITE Toiletter et moderniser les programmes: LMD…. Adapter les cursus de formation: alternance, co-construction Formation complémentaire: à la carte, programme 21/21 Observatoire pour linsertion: Enquêtes à différentes étapes du cursus Cellule daccueil, découte et dorientation Organisation des cours de technique de communication Démarche dévaluation intégrée: administration, recherche et enseignements Comité des sages: évaluation externe de toutes les institutions Centre universitaire dinsertion et dessaimage 1/2

19 19 Luniversité comme axe innovant de développement « deux composantes majeures en actions » ENTREPRENEURIAT 2/2 Structurer et organiser lenseignement de culture entrepreneuriale : la mallette Formation entrepreneuriale ciblée: Mastère de recherche Formation de formateurs Sensibilisation des clubs et des élèves de primaire Cycle de formation dentrepreneurs : P.A/Coaching/accompagnement Enquête sur les résultats valorisables de la recherche. Cellule Régionale dInnovation et de Compétitivité (CRIC) Espaces de transfert innovants: pépinières et technopôles Cellule découte et de suivi des jeunes promoteurs Association Université – Environnement Réseau déquipements et compétences

20 20 Équipes en action Comité des écoles doctorales Centre Universitaire DInsertion et dessaimage Cellule Rég. Innovation Et Compétitivité Groupe de valorisation De la recherche Comité des Sages Groupe de la qualité et de la contractualisation Association Université -Environnement Groupe techniques de Communications Cellule découte aux Jeunes promoteurs Groupe Culture Entrepreneuriale Équipes et mécanismes en action Réseau déquipements et de Compétences Groupe pédagogie « Université de Sfax »

21 21 Évolution des intentions entrepreneuriales des diplômés à la sortie de lUniversité Généralisation des cours Mallette entrepreneuriale

22 22 Évolution des diplômés créateurs qui ont bénéficié dun prêt BTS Source BTS Sfax

23 23 Comment initier le processus Assurance Qualité ? Plusieurs idées et axes daction peuvent être avancés, comme : - la diffusion de la culture Assurance Qualité pour apaiser les craintes (méfiances) et présenter la démarche comme une bonne opportunité plutôt quune menace (conférences, débats, séminaires, ateliers….) - impliquer à fond les institutions et engager leurs staffs de direction (former des groupes de réflexion, initier des projets) - démystifier lAssurance Qualité, ne pas occulter les efforts énormes à accomplir (Lemaître M.J 2005) - former des personnes ressources de la pyramide Assurance Qualité (Salamé, 2006) de lUniversité ; initier le groupe par lauto-évaluation en sarticulant sur le PAQ en cours.(Programme dAppui à la Qualité du Ministère). - impliquer les partenaires socio-économiques pour la co- construction et linstallation du programme Assurance Qualité.

24 24 Le PAQ, Subventions pour améliorer : (1) la qualité académique: PAQ-QE et, (2) la performance institutionnelle: PAQ-CG.

25 25 (1)Amélioration de la capacité daccueil; (2) Modernisation du système de lES; (3) Subventions pour améliorer la qualité académique et la performance institutionnelle: PAQ. Le Programme dAppui à la Réforme de lEnseignement Supérieur ( )

26 26 Le Budget: 19.6 Millions DT (70% BIRD, 28% MESRST, 2% Ress. propres) o PAQ-QE : 16.9 MDT dont ~ 6.62 MDT attribués (PAQ2006) o PAQ-CG: 2.7 MDT ~ 1.73 MDT attribués (PAQ2007)

27 27 PAQ: Organisation & Principes de Base L'égalité des chances vis à vis du financement: concurrence de tous les établissements éligibles: Strates A, B et C, Transparence des principes, règles et procédures: Manuel des opérations, MPO Organisation transparente de la gestion du PAQ: Comité de pilotage, Cellule du PAQ, Comité Technique d'évaluation, évaluateurs externes, Comités Qualité Transparence dans lappel à propositions: termes de références, objectifs, recevabilité & élaboration d'une proposition. Règles de la compétition Transparence dans l'évaluation des projets et dans le financement: Feedback aux institutions, contractualisation, gestion et suivi Technicité des processus et des décisions: Respect des délais, pas de compromis ni de saupoudrage…, …

28 28 Loi Appuyer les objectifs nationaux et les stratégies institutionnelles Implémentation de lAssurance Qualité. Renforcement de la capacité de gestion.....Autonomie; Reddition des comptes & redevabilité. PAQ: Objectifs

29 29 Non FIN Non OUI Evaluation 1 Proposition Complète Proposition Complète Visite de Terrain Si Nécessaire Barre Département…Institution.. Panel dEvaluation Technique PAQ: Approche Compétitive Proposition Initiale Proposition Initiale Evaluation 2 OUI FIN STRATE A STRATE B STRATE C …….Université Approche Bottom-Up Comité de Pilotage …BIRD…….. Conseil des Universités

30 30 PAQ: Exécution du Programme (1) Contractualisation avec le MESRST; Arrangements institutionnels, financiers, passation de marchés, obligation de rapport (lié au décaissement);; Plan annuel de passation de marchés; Plan de Mise en œuvre.

31 31 PAQ: Exécution du Programme (2) Le Chef de projet: Mise ne œuvre des actions, suivi des indicateurs, rapports trimestriels et annuels. LÉtablissement: Exécution du projet (dossiers dAO, bons de commande, vérification de la régularité) LUniversité: Encadrement des UFAE Suivi Physique et Financier

32 32 PAQ: Suivi & Évaluation (1) Cellule PAQ: Assistance ! (2) BIRD: missions de supervision (20% des projets annuellement); (3) CP: * visites de terrain (20% min); * Évaluation annuelle.www.paq.rnu.tn

33 33 PAQ: Évaluation Annuelle * Par rapport aux MPO & PPM! * Par un panel dévaluateurs; * Sur la base de Rapports trimestriels & Annuel; * Complétée par des visites de terrain.

34 34 PAQ: Évaluation Annuelle 3 Résultats possibles : * Poursuivre la tranche suivante; * Reporter le transfert de la tranche…correction des pb mineurs ; * Annuler partie ou totalité des allocations.

35 35 50 Propositions ont été évaluées par 38 évaluateurs dont 02 LE: 14 Propositions ont été lobjet dune réunion de consensus (consensus atteint); 03 Propositions ont nécessité une 3 ème évaluation (consensus non atteint); Visites de Terrain sollicitées: 03 (non validées par le CP) PAQ2008-QE: Evaluation.

36 36 PAQ: Les recommandations les + récurrentes! …des propositions du PAQ2006 :des propositions du PAQ2006 Adapter les indicateurs aux objectifs; Optimiser le budget et fournir une estimation- devis-; Ne pas dupliquer les projets conduits par le MESRST; Fournir un diagramme de GANTT; Tenir compte des spécificités de la Région; Préciser la répartition des tâches; Distinction entre Recherche et Qualité de lEnseignement; Dissémination et pérennité du projet, etc…

37 37 Quelles pistes de r é action possibles pour l universit é Encore plus de filières professionnalisées en accord avec la réalité des secteurs (à définir). Simpliquer plus dans les grandes orientations stratégiques du développement du pays. Inoculer les valeurs porteuses de lauto-emploi, la culture de lapproche-projet, le savoir être… Arrimer davantage la R&D aux besoins et priorités du pays Créer des interfaces de transfert avec lenvironnement économique et social Consolider la démarche de formation innovante: alternance, Co-construction, à la carte avec les moyens spécifiques. Agir dans une logique de « Régions apprenantes » et « pôles de compétitivité » grâce au savoir et à linnovation. Pratiquer une véritable veille de créneaux et pistes de développement innovant et davant-garde.

38 38 Et Pour Conclure 1/2 LAssurance Qualité se présente comme un impératif de survie pour notre système universitaire. Elle est largement à notre portée pour peu quon prépare bien le terrain surtout par une décentralisation effective. Ce nest certainement pas une chose simple mais les enjeux et retombées potentielles valent tous les sacrifices et efforts à consentir. LAssurance Qualité étant le processus visant à installer la Qualité comme système de gouvernance ; cest une démarche inclusive, intégrée et une approche de groupe par essence.

39 39 Et Pour Conclure 2/2 Il est primordial déviter les recettes intégralement importées pour les implanter dans un terreau radicalement différent de celui de leur naissance. Il sagit de se former, détablir un diagnostic validé, mettre au point une démarche qualité ambitieuse et réaliste…. Avancer en groupe en sautoévaluant sous un regard externe compétent et objectif

40 40 Merci de votre attention Par Pr. Hamed BEN DHIA – et Pr Nejla Ben Romdhane Présentation sur le site


Télécharger ppt "11 Erasmus Mundus « External Cooperation window » Averroes 3 ème Journées Euro-méditerranéennes Sousse: 14-18 Janvier 2009 Par Pr. Hamed BEN DHIA – et."

Présentations similaires


Annonces Google