La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

IMAGERIE DES TRAUMATISMES MEDULLAIRES Pr. Ag. Souei Mhiri Massarra Service dImagerie Médicale Hôpital Sahloul – Sousse Mastère de neuroradiologie Mai 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "IMAGERIE DES TRAUMATISMES MEDULLAIRES Pr. Ag. Souei Mhiri Massarra Service dImagerie Médicale Hôpital Sahloul – Sousse Mastère de neuroradiologie Mai 2009."— Transcription de la présentation:

1 IMAGERIE DES TRAUMATISMES MEDULLAIRES Pr. Ag. Souei Mhiri Massarra Service dImagerie Médicale Hôpital Sahloul – Sousse Mastère de neuroradiologie Mai 2009

2 INTRODUCTION Traumatismes médullaires: Fréquents (10 à 15%) Déficits moteurs secondaires+++ Adulte jeune++ Trauma violent Extension/élongation maximale Contusion et/ou compression aigue Rachis cervical +++ Imagerie: IRM++++

3 IRM Diagnostic + Cartographie lésionnelle initiale Prédire de lévolution et du pronostic Lésions associées Assurer le suivi évolutif

4 IRM T1: étude anatomique T2: anomalies de signal EG: hémorragie STIR: contusions osseuses et tissus mous ARM: lésions vasculaires Diffusion: stade précoce de contusion

5 IRM Sagittales: extension en hauteur section de moelle Axiales: site exact rapports avec les structures anatomiques avoisinantes

6 Stade aigu Contusion oedémateuse (SB, 1-24h): –Iso ou hyposignal T1 –Hypersignal T2 –Parfois élargissement de la moelle –Extension centrifuge et rostro caudale Contusion hémorragique (SG, anoxie): –Signal T1 et T2 fonction du stade –EG +++ –Nécrose hémorragique dès la 5 e h Contusion oedémato-hémorragique: –Signal hétérogène

7

8

9 Section de moelle : sagit T1 Critères évolutifs (1 ère IRM) –Niveau lésionnel –Présence dhémorragie intra axiale et son étendue –Hyposignal T1 et T2 –Étendue rostro caudale de lœdème –Nombre des lésions –Existence de compression médullaire –Sténose canalaire pré existante

10 Stade sub aigu (1 à 8 sem) Anomalies de signal au dessus et au dessous du niveau lésionnel Dégénérescence Wallérienne: démyélinisation + gliose Myélomlacie: kystisation +gliose myélopathie progressive. 1-3 sem 7sem+++

11 Stade chronique Atrophie médullaire Myélomalacie progressive Kyste focal unique Elargissement et ou confluence des kystes intra médullaires (syringomyélie)

12

13 Syndrome médullaire aigu central Traumatisme par hyper extension sur canal étroit ou rétrécis Jeune (élasticité du rachis) Lésion médullaire sans lésion osseuse C3-C4 et/ou C5-C6 T1: discret œdème T2: hypersignal. SB++

14

15 Autres moyens dimagerie: –Rx standard. F+P+bouche ouverte –TDM –Myélographie: si CI IRM –Myéloscanner:

16 CONCLUSION Les traumatismes de la moelle touchent essentiellement les adultes jeunes. Les accidents de la voie publique sont à l'origine de la majorité de ces traumatismes. Bonne corrélation entre les données de lIRM précoce et le suivi ultérieur.

17 A la phase aiguë, la démonstration en IRM dune plage hémorragique franche est de mauvais pronostic; alors quune plage en hyper signal T2 focale peut régresser. Les lésions dont létendue est supérieure à 1 cm sont dévolution moins favorable. CONCLUSION

18 Mr B, 30 ans est adressé pour accident de la voie publique. Lexamen neurologique montre une tétraparésie avec niveau sensitif C 3. Un bilan radiologique réalisé en urgence a montré une fracture tassement de C 3. Quel examen complémentaire ?

19

20 Une IRM tardive à 5 mois Récupération totale de la motricité

21 Enfant âgée de 7 ans, admise aux urgences à la suite de chute dune charrette. Lexamen met en évidence une paraplégie complète, avec un niveau sensitif et moteur C 3 ainsi quune parésie des 2 membres supérieurs. Bilan lésionnel: Polytraumatisme thoracique et vertébro-médullaire

22

23 Évolution (7 mois): récupération partielle de la sensibilité, sans récupération de la motricité.

24 Fille de 20 ans victime dun AVP; fracture des arcs postérieurs de C5 et C6 avec tétraplégie incomplète.

25

26 Évolution (5 mois): garde une tétra parésie.

27 Homme de 21 ans AVP installation dun syndrome de Brown Séquard avec déficit moteur gauche.

28 Evolution (5 mois): pas de récupération clinique

29 Au total Traumatisme avec signes neurologiques IRM avec séquences T1, T2 et EG Séquence STIR (lésions osseuses) ARM (lésions vasculaires) Sequence de diffusion (contusion à un stade très précoce)


Télécharger ppt "IMAGERIE DES TRAUMATISMES MEDULLAIRES Pr. Ag. Souei Mhiri Massarra Service dImagerie Médicale Hôpital Sahloul – Sousse Mastère de neuroradiologie Mai 2009."

Présentations similaires


Annonces Google