La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REMAO 2005 LOMÉ. EVALUATION DES EFFETS SECONDAIRES DES ANTIRETROVIRAUX (ARV) AU SERVICE DE DERMATOLOGIE – VÉNÉROLOGIE DE LHOPITAL NATIONAL DONKA CHU CONAKRY.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REMAO 2005 LOMÉ. EVALUATION DES EFFETS SECONDAIRES DES ANTIRETROVIRAUX (ARV) AU SERVICE DE DERMATOLOGIE – VÉNÉROLOGIE DE LHOPITAL NATIONAL DONKA CHU CONAKRY."— Transcription de la présentation:

1 REMAO 2005 LOMÉ

2 EVALUATION DES EFFETS SECONDAIRES DES ANTIRETROVIRAUX (ARV) AU SERVICE DE DERMATOLOGIE – VÉNÉROLOGIE DE LHOPITAL NATIONAL DONKA CHU CONAKRY Présenté par: Hadja Fanta CAMARA

3 Depuis 1996, de nombreux progrès ont été réalisés dans le domaine de la thérapeutique antiretrovirale. Changement clinique majeur Changement clinique majeur Réduction du nombre de décès Réduction du nombre de décès Réduction du nombre de cas de Sida Réduction du nombre de cas de Sida Incidences des infections opportunistes Incidences des infections opportunistes -Une vingtaine de médicaments antirétroviraux - Transformation du pronostic INTRODUCTION (1)

4 -Histoire naturelle était lethale dans 90% des cas en une infection chronique. -Lutilisation des ARV des effets secondaires À court, moyen et à long terme Tout incident clinique et/ou biologique imputables aux ARV. -Les Principaux effets secondaires: *Lipodystrophie *Anomalies glucido-lipidiques *Acidose lactique INTRODUCTION (2)

5 Effets secondaires sont liés: *VIH *Médicament spécifique *Association entre les classes *Terrain génétique, facteurs associés … Cette toxicité est susceptible de compromettre la qualité de vie et lefficacité des traitements mais aussi la survie en raison de la morbidité associée. INTRODUCTION (3)

6 -Le manque d étude antérieure -La fréquence des effets secondaires au cours du traitement ARV -La méconnaissance du sujet par le personnel de santé

7 1-Décrire le profil épidémiologique des patients 2-Identifier les effets secondaires des ARV, 3-Déterminer la période dapparition, 4-Rechercher les facteurs favorisants, 5-Etablir une relation entre molécule antirétrovirale et effets secondaires, 6-Assurer la prise en charge.

8 INTRODUCTION CADRE- MATERIEL- METHODE RESULTATS CONCLUSION- RECOMMANDATIONS

9

10 Cadre: Le Service de Dermatologie-Vénéréologie/MST/SIDA de lHôpital National Donka nous a servi de cadre pour la réalisation de cette étude. Matériel: ont servi de supports les dossiers de suivi HAART comportant : -Les données de létat civil. -La date de dépistage -Le type du VIH

11 -Le motif du dépistage -Les antécédents médicaux -Les variables alpha numériques (lâge, sexe, taille, poids, KF, BMI). -Traitement ARV antérieur ou en cours -Le stade de la maladie selon lOMS ou CDC Atlanta -Le bilan préthérapeutique (NFS, Plaquettes, Urée, Créat, Transaminases) -Effets secondaires des ARV -Traitement proposé et suivi du malade.

12 Méthode : Étude prospective descriptive de 4 ans 9 mois allant du 1 er juin 2000 au 28 février 2005 portant sur 42 malades ayant développés des effets secondaires aux antirétroviraux sur une cohorte de 300 malades sous HAART. *Critères d inclusion: Tous les malades sous ARV ayant un dossier de suivi HAART dans la période détude, qui ont développés des effets secondaires.

13 *Critère d exclusion: Tous les patients qui n ont pas développé d effets secondaires durant la période d étude *Limite et contrainte : Limpossibilité de réaliser certains examens pour la confirmation des anomalies métaboliques tel que dosage de lacide lactique. * Variables d étude: -Épidémiologique -Clinique et thérapeutique

14

15 Tableau I: Fréquence des effets secondaires

16 Figure 1: Répartition des patients ayant développé des effets secondaires selon lâge -Age minimum = 22 ans -Age maximum = 64 ans -Age moyen = 36,92

17 Figure 2 : Répartition des patients ayant développé des effets secondaires selon le sexe Sex-ratio = 1,33

18 Tableau I I : Répartition des patients selon le stade clinique (OMS) de linfection à VIH. Stade cliniqueNombreFréquence (%) Stade III3276,20 Stade IV1023,80 Total42100

19 Tableau III : Répartition en fonction des différentes associations thérapeutiques (antirétrovirales). Associations antirétrovirales NombreFréquences (%) D4T + 3TC + NVP3378,57 AZT + 3TC + NVP49,53 DDI + AZT + IDV24,76 AZT + 3TC + EFV37,14 Total42100

20 Tableau IV : Répartition des patients selon les effets secondaires retrouvés. Type deffets secondairesNombreFréquence (%) Neuropathie Périphérique1118,03 Asthénie + Anorexie1016,39 Nausées + Vomissements914,75 Insomnie + cauchemar46,56 Anémie46,56 Vertige46,56 Rash Cutané34,92 Urticaire34,92 Exanthème maculo-papuleux34,92 Elévation des transaminases34,92 Lipodystrophie23,28 Myalgie23,28 Fièvre11,64 Syndrome de Stevens Johnson11,64 Syndrome de restauration immunitaire11,64 Total61100

21 Tableau V : Répartition des patients selon les facteurs favorisant Facteurs favorisant NombreFréquence (%) Tabagisme1842,86 Alcoolisme819,04 Obésité49,52 Sans facteurs favorisant 1228,57 Total42100

22 Tableau VI : Répartition des patients selon léchelle de toxicité (OMS) des effets secondaires Grade (OMS)NombreFréquence (%) Grade I2252,38 Grade II1126,20 Grade III49,52 Grade IV511,90 Total42100

23 Tableau VII : Répartition des patients selon le délai dapparition. Délai dapparitionNombreFréquence (%) Effets Secondaires immédiats 3173,81 Effets Secondaires tardifs 1126,19 Total42100

24 Tableau VIII : Répartition des patients ayant développés des effets secondaires selon la conduite tenue (CT). Effets secondairesConduite tenue Nausées + Vomissements- Antihémétiques Diarrhées- Antidiarrheïques Asthénie + Anorexie- Anti – Asthénique; - Stimulant dappétit Vertige – Insomnie – cauchemar- Counseling - Poursuite du traitement Lipodystrophie - Dosage des lipides et des triglycérides, arrêt de la molécule responsable Fièvre- Antipyrétique Anémie - transfusion; - Anti – Anémique, - Arrêt de la molécule responsable Myalgie- Anti – Inflammatoire Urticaire- Anti – Histaminique Neuropathie périphérique- Vitamine neurotrope; - Antalgique Élévation des transaminases- Continu le même traitement Exanthème maculo-papuleux- Changer Triomune par AZT - EFV + 3TC Syndrome de restauration immunitaire Corticothérapie et poursuite du traitement Syndrome de Stevens johnson- Arrêt de la molécule responsable; -Soins locaux

25

26 Icono 1: Exanthème maculo-papuleux chez une femme âgée de 27 ans suite à la prise de la NVP

27 Icono 2: Syndrome de Stevens Johnson chez une femme de 25 ans suite à la prise de la NVP

28 Icono 3: Syndrome de Stevens Johnson chez la même femme vue de dos

29 Lutilisation des ARV expose les patients à des effets secondaires à court, moyen et à long terme. Sur une cohorte de 300 malades, 42 ont développé des effets secondaires soit une fréquence de 14% Certaines molécules ont plus d effets toxiques que dautres. Ces effets secondaires sont variables en fonction des classes thérapeutiques et de l état clinique du patient. CONCLUSION (1)

30 Ils peuvent compromettre ladhésion au traitement être l origine de mutation de résistance et d échecs virologiques. La tranche d âge de ans est la plus touchée, le sexe féminin est le plus atteint avec une fréquence de 57,20%, le D4T + 3TC+ NVP est lassociation la plus utilisée 78,57%, la neuropathie périphérique est leffet secondaire principal retrouvée 18,03%, le tabac, l alcool et l obésité sont les facteurs favorisant. CONCLUSION (2)

31 Les effets secondaires ont une conséquence sur la qualité de vie et parfois de la survie. Ces conséquences amènent à prendre en compte dans le choix thérapeutique les antécédents métaboliques du patient et ses facteurs de risque cardio-vasculaires. La décision de mise sous traitement ce fait sur une analyse individualisée de la balance bénéfice/risque CONCLUSION (3)

32 RECOMMANDATIONS(1) Aux autorités Aux autorités -Rendre disponible et gratuit les ARV ou à moindre coût -Rendre disponible et gratuit les ARV ou à moindre coût -Rendre gratuit le dépistage volontaire -Rendre gratuit le dépistage volontaire -Faciliter l accès au bilan pré-thérapeutique -Faciliter l accès au bilan pré-thérapeutique Aux personnels de santé Aux personnels de santé -Avoir une connaissance sur les effets indésirables des A.R.V -Avoir une connaissance sur les effets indésirables des A.R.V -Expliquer clairement ces effets aux malades afin dassurer une -Expliquer clairement ces effets aux malades afin dassurer une meilleure adhésion au traitement. meilleure adhésion au traitement. -Assurer une prise en charge des effets secondaires des A.R.V -Assurer une prise en charge des effets secondaires des A.R.V

33 RECOMMANDATIONS(2) Aux patients sous HAART Aux patients sous HAART -Éviter lalcool et le tabac -Éviter lalcool et le tabac -Respecter les doses prescrites -Respecter les doses prescrites -Contrôler le surpoids par des mesures hygéno-diététiques -Contrôler le surpoids par des mesures hygéno-diététiques

34


Télécharger ppt "REMAO 2005 LOMÉ. EVALUATION DES EFFETS SECONDAIRES DES ANTIRETROVIRAUX (ARV) AU SERVICE DE DERMATOLOGIE – VÉNÉROLOGIE DE LHOPITAL NATIONAL DONKA CHU CONAKRY."

Présentations similaires


Annonces Google