La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LIER LES CONCEPT ET LES DONNÉES CHOISIR UN ÉCHANTILLON FAIRE LA COLLECTE DES DONNÉS ANALYSER ET CONCEPTUALISER.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LIER LES CONCEPT ET LES DONNÉES CHOISIR UN ÉCHANTILLON FAIRE LA COLLECTE DES DONNÉS ANALYSER ET CONCEPTUALISER."— Transcription de la présentation:

1

2 LIER LES CONCEPT ET LES DONNÉES CHOISIR UN ÉCHANTILLON FAIRE LA COLLECTE DES DONNÉS ANALYSER ET CONCEPTUALISER

3 LES LIENS ENTRE CONCEPTS ET DONNÉES PEUVENT SE FAIRE DE DEUX MANIÈRES: ON PEUT S'INTÉRROGER SUR LE TYPE DE DONNÉES À RECUEILLIR POUR APPRÉHENDER DES CONCEPTS TRADUCTION DE CONCEPTS EN DONNÉES = MESURE ON PEUT CHERCHER À DÉCOUVRIR LES CONCEPTS SOUS-JACENTS À SES DONNÉES TRADUCTION DE DONNÉES EN CONCEPTS = ABSTRACTION

4 LES PROCÉDÉS D'ABSTRACTION: LE CHERCHEUR PEUT VOULOIR DÉGAGER - UN CONCEPT - UN ENSEMBLE DE CONCEPTS ET LEURS RELATIONS - OU ENCORE ÉTABLIR UN MODÈLE OU UNE THÉORIE LE CODAGE OUVERT LE CODAGE AXIAL LE CODAGE SÉLECTIF

5 LE CODAGE OUVERT LE PRINCIPE CONSISTE À : COMPARER LES DONNÉES CLASSER EN ENSEMBLES ET SOUS- ENSEMBLES NOMMER LES CATÉGORIES AINSI CONSTITUÉES METTRE EN EXERGUE LEURS PROPRIÉTÉS ET LE CONTINUUM SUR LEQUEL ELLES VARIENT

6 LE CODAGE AXIAL LE PRINCIPE VISE DE PLUS À SPÉCIFIER CHAQUE CATÉGORIE EN TERMES DE : CAUSALITÉ CONTEXTE ACTIONS-INTERACTIONS CONSÉQUENCES DE CETTE CATÉGORISATION SONT AINSI MIS EN ÉVIDENCE LES CONCEPTS ET LEURS INTERRELATIONS

7 LE CODAGE SÉLECTIF LE PRINCIPE CONSISTE À DÉPASSER LE SIMPLE CAP DE LA DESCRIPTION POUR TENDRE VERS LA CONCEPTUALISATION: DÉFINIR UNE CATÉGORIE CENTRALE Y RELIER TOUTES LES AUTRES CATÉGORIES IMPLIQUERA L'IDENTIFICATION D'UNE CADRE DE RÉFÉRENCE CELUI-CI SERVIRA DE BASE AU REGROUPEMENT DES AUTRES CATÉGORIES

8 LE CODAGE SÉLECTIF LE CADRE DE RÉFÉRENCE PEUT QUALIFIER UNE: MÉTAPHORE UN MODÈLE UN SCHÉMA GÉNÉRALE UNE LIGNE DIRECTRICE IL DEVRA PERMETTRE AU CHERCHEUR D'OPÉRER DES REGROUPEMENT PARMI SES CATÉGORIES

9 PRINCIPES DE REGROUPEMENT ET DE CLASSIFICATION DES DONNÉES CLASSIFICATION THÉMATIQUE ( SIMILARITÉ DES PHÉNOMÈNES CHAÎNE ACTION-RÉACTION ( SÉQUENTIALITÉ ) LE NIVEAU STRUCTUREL DE COMPLEXITÉ LE DEGRÉ D'ABSTRATION DES DONNÉES ÉCHANGER AVEC DES COLLÈGUES PERMET DE COMPLÉTER ET D'OBJECTIVER LES DONNÉES ET LEUR LIENS

10 LE CHERCHEUR: COMPOSANTE DE L'ABSTRACTION LA RÉALITÉ ÉTUDIÉE ET LA RÉALITÉ RESTITUÉE SENTIMENTS ET ÉTATS D'ÂME DU CHERCHEUR

11 UN ÉCHANTILLON EST UNE SOUS- ENSEMBLE D'ÉLÉMENTS TIRÉS D'UN ENSEMBLE PLUS VASTE APPELÉ POPULATION LES CHOIX EFFECTUÉS POUR CONSTITUER UN ÉCHANTILLON AURONT UN IMPACT DÉTERMINANT EN TERME DE CRÉDIBILITÉ ET TRANSFÉRABILITÉ D'UNE ÉTUDE

12 LES TYPES D'ÉCHANTILLON ÉCHANTILLON PROBABILISTE ÉCHANTILLON PAR CHOIX RAISONNÉ ÉCHANTILLON PAR QUOTA ÉCHANTILLON DE CONVENANCE

13 ÉCHANTILLON CHOIX RAISONNÉ REPOSE SUR DES CRITÈRES THÉORIQUES CARACTÈRE TYPIQUE OU ATYPIQUE SIMILITUDE OU NON UN ÉCHANTILLON HOMOGÈNE FAVORISERA LA CONSTRUCTION D'UNE THÉORIE UN ÉCHANTILLON HÉTÉROGÈNE PERMETTRA D'AUGMENTER LA ROBUSTESSE D'UNE THÉORIE ET SA TRANSFÉRABILITÉ

14 TAILLE DE L'ÉCHANTILLON LE CAS UNIQUE POUR TESTER UNE THÉORIE ( CONFIRMER, REMETTRE EN QUESTION OU COMPLÉTER ) POUR ÉTUDIER UN CAS QUI REPRÉSENTE UN CARACTÈRE UNIQUE, EXTRÈME POUR ÉTUDIER UN CAS JUSQU'ALORS INACCESSIBLE À LA COMMUNAUTÉ SCIENTIFIQUE

15 TAILLE DE L'ÉCHANTILLON LES CAS MULTIPLES QU'IL S'AGISSE DE CAS OU DE RÉPONDANTS, IL Y A DEUX PRINCIPES QUI DÉFINISSENT LA TAILLE D'UN ÉCHANTILLON: LE PRINCIPE DE RÉPLICATION LE PRINCIPE DE SATURATION CRÉDIBILITÉ

16 TAILLE DE L'ÉCHANTILLON LE PRINCIPE DE RÉPLICATION RÉPLICATION LITTÉRALE ( RÉSULTATS SIMILAIRES ) 2 OU 3 CAS SI DIFFÉRENCES IMPORTANTES SINON 5 OU 6 CAS RÉPLICATION THÉORIQUE ( RÉSULTATS DIFFÉRENTS ) FONCTION DES CONDITIONS SUPPOSÉES INFLUER SUR LE PHÉNOMÈNE

17 TAILLE DE L'ÉCHANTILLON LE PRINCIPE DE SATURATION LA TAILLE ADÉQUATE D'UN ÉCHANTILLON EST CELLE QUI PERMET D'ATTEINDRE LA SATURATION THÉORIQUE EN PRINCIPE CHAQUE UNITÉ D'INFORMATION SUPPLÉMENTAIRE APPORTE UN PEU MOINS D'INFORMATION NOUVELLE

18 TAILLE DE L'ÉCHANTILLON ON PEUT AUSSI AUGMENTER LE NOMBRE DE CAS POUR AUGMENTER LA TRANSFÉRABILITÉ D'UN MODÈLE. ON FERA ALORS VARIER LE CONTEXTE D'OBSERVATION: LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE TYPE D'ORGANISATION...

19 LES MÉTHODES L'ENTRETIEN L'OBSERVATION L'ANALYSE DOCUMENTAIRE

20 L'ENTRETIEN L'ENTRETIEN INDIVIDUEL L'ENTREVUE SEMI-DIRIGÉE L'ENTRETIEN DE GROUPE GROUPE DE DISCUSSION, BRAINSTORMING, NOMINAL/DELPHI,...

21 L'OBSERVATION L'OBSERVATION EST UN MODE DE COLLECTE DES DONNÉES PAR LEQUEL LE CHERCHEUR OBSERVE DE LUI-MÊME, DE VISU, DES PROCESSUS OU DES COMPORTEMENTS SE DÉROULANT DANS UNE ORGANISATION, PENDANT UNE PÉRIODE DE TEMPS DÉLIMITÉE

22 L'OBSERVATION L'OBSERVATION PARTICIPANTE L'OBSERVATION NON-PARTICPANTE

23 L'ACCÈS AU SOURCES L'AUTORISATION DES RESPONSABLES DE L'ORGANISATIONS L'AMÉNAGEMENT D'UN ACCÈS AUX SOURCES LES PROBLÈMES DE CONTAMINATION DES SOURCES LES RISQUES DE PERTE DU CHANTIER

24 LES STRATÉGIES D'APPROCHE LES APPROCHES CONTRACTUELLES LES APPROCHES DISSIMULÉES OU OUVERTES LA DISTANCE OU L'INTIMITÉ DU CHERCHEUR LA CONFIDENTIALITÉ DES DONNÉES

25 LES STRATÉGIES D'ANALYSE QUALITATIVE: ( Maxwell 1997 ) LES STRATÉGIES DE CATÉGORISATION LES STRATÉGIES DE CONTEXTUALISATION LES MÉMOS, MATRICES ET SCHÉMAS

26 LES STRATÉGIES DE CATÉGORISATION L'ORIGINE DES CATÉGORIES LES LIMITES PEUT NÉGLIGER LE CONTEXTE UNE APPROCHE ANALYTIQUE THÉORIES INDUCTION ÉMIC

27 LES STRATÉGIES DE CONTEXTUALISATION ESSAIE DE COMPRENDRE LES DONNÉES EN CONTEXTE TOUT EN IDENTIFIANT BIEN LES INTERRELATIONS MET L'ACCENT SUR LES ÉVÈNEMENTS, LES ACTIONS ET LES LIENS QUI LES RELIENT AU CONTEXTE UNE APPROCHE SYSTÉMIQUE

28 LES MÉMOS, SCHÉMAS ET MATRICES PERMETTENT DE CONDENSER, RELIER LES DONNÉES, DE LES ANALYSER ET DE CONCEPTUALISER DONNE UNE BONNE VUE D'ENSEMBLE IL Y A AUSSI DES LOGICIELS D'ANALYSE QUALITATIVE COMME ATLAS/ti PEUVENT AVOIR DES EFFETS DE DISTORSION

29 LES OUTILS D'ANALYSE EN COURS DE COLLECTE DE DONNÉES LES FEUILLES RÉSUMÉES LES SOMMAIRES DE SESSION DE TRAVAIL LA CODIFICATION LES MÉMOS LES RAPPORTS D'ÉTAPE

30 LES OUTILS D'ANALYSE À LA FIN DE LA COLLECTE DE DONNÉES LES GRAPHIQUES LES MATRICES LES SCHÉMAS ET DIAGRAMMES

31 LES GRAPHIQUES LES GRAPHIQUES DESCRIPTIFS LES GRAPHIQUES DE CONTEXTE LA COURBE DE CROISSANCE LES GRAPHIQUES EXPLICATIFS LE GRAPHIQUE DE DISPERSION LE GRAPHIQUE D'ÉVOLUTION-ÉTAT

32 LES MATRICES LES MATRICES DESCRIPTIVES LA GRILLE DE VÉRIFICATION LA MATRICE CHRONOLOGIQUE LA MATRICE DES RÔLES LA MATRICE DES FAISCEAUX CONCEPTUELS LA MÉTA-MATRICE DESCRIPTIVE

33 LES MATRICES LES MATRICES EXPLICATIVES LA MATRICE D'EFFETS LA MATRICE DES DYNAMIQUES DU TERRAIN LA LISTE DES ÉVÈNEMENTS LE TABLEAU DES PRÉDICTIONS EN FONCTION DES SITES

34 LES SCHÉMAS ET DIAGRAMMES LES DIAGRAMMES DE FLUX ( processus ) LES STRUCTURES ORGANISATIONNELLES LE RÉSEAU CAUSAL LES PLANS PHYSIQUES

35 TIRER DES CONCLUSIONS DÉNOMBRER CONFIGURER GROUPER FACTORIALISER INTERRELIER DES VARIABLES CONSTRUIRE UN RÉSEAU CAUSAL CONCEPTUALISER LES DÉCOUVERTES

36 QUESTION # 2 VOTRE PROJET DE THÈSE SERA UNE RECHERCHE SUR LE CONTENU OU SUR LE PROCESSUS? À L'AIDE DU TEXTE DE Grenier et Josserand, JUSTIFIEZ VOTRE CHOIX.


Télécharger ppt "LIER LES CONCEPT ET LES DONNÉES CHOISIR UN ÉCHANTILLON FAIRE LA COLLECTE DES DONNÉS ANALYSER ET CONCEPTUALISER."

Présentations similaires


Annonces Google