La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Systèmes déchange, de collaboration et réseaux sociaux COM6135 - COM7162 Systèmes de communication informatisés Aude Dufresne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Systèmes déchange, de collaboration et réseaux sociaux COM6135 - COM7162 Systèmes de communication informatisés Aude Dufresne."— Transcription de la présentation:

1

2 Systèmes déchange, de collaboration et réseaux sociaux COM COM7162 Systèmes de communication informatisés Aude Dufresne

3 Environnements et phénomènes déchange Différents supports techniques Quels sont les processus ? Quest-ce qui les soutient ? Échanges émergents - Turkle 94, 95 Réseaux sociaux, Web 2.0 Échanges structurés - Collaboration, coordination Suivi de ce qui se passe

4 Différentes dimensions des échanges Synchrone Asynchrone Individuel Groupe Web Images Texte Eliza MegaHal Second Life SmartVR Palace CUSeeMe Netmeeting White board partage d'écran Chat courriel news Voix Video Virtuel 3D Intelligent Annotea Delicious FaceBook LinkedIn Twitter Thesaurus Google YouTube Wikipedia Facebook Msn Skype

5

6 Échanges émergents Premiers espaces Virtuels MUD-Restaurer la présence sociale - visiter le MIT Avatars et robots Eliza – MegaHall parler avec un robot Contrôle à plusieurs du système Immersion communautés virtuelles, animateurs et contrôle par les pairs Mise en réseau et la communication globale

7 Ordinateur et communication médiatisée Turkle 94 Jouer avec l ordinateur - jouer à travers l ordintateur Pouvoir, contrôle, formalisé, immédiateté et rétroaction règles Super bricoleurs Créativité Émergence

8 Environnements d échanges virtuels Turkle 95 Reconstruction de soi-même en ligne - projection Personae…d où vient le son, masque, surface de l être Prendre un rôle Personnalités multiples - recherche d identité Asynchrone, permet de polir son rôle, d ajuster, de fuir Memoratorium - Erikson Enlever les interdits pour expérimenter et choisir une identité

9 Environnements d échanges virtuels Turkle 95 (suite) Intimité et projection Intimité sans engagement - tinyLoveMaking Personnalités virtuelles et réelles - « suspension of disbelief » « Addictive to flux » Psychothérapie et addiction Projeter ou règler. (act out or work out) Théâtre - communiquer devant un public, ambivalence

10 Nétiquette Ne pas envahir la vie privée Ne pas crier Pas dagressivité, pas trop personnel - passage au courriel Perte de contrôle et flamming - attaque personnelle Gestion des échanges Contrôle des échanges privés au travail. Mais aussi ce qui est accepté et attire lattention

11 Filtres à la communication Dufresne (2001) Recherche automatisée - l information choisie pour nous Critères - pertinence, popularité, historique Filtres - contrôler le SPAM, Netnanny, popularité et effet sur les messages Espace privé et public Perte d espace privé Développement d une nouvelle intimité Transformation de nos rapports au monde Synchronie et asynchronie Dépendance à la cybercommunication

12 Derrick de Kerckhove (1995) Network Art and Virtual Communities The real nature of the Net is to act as a forum for collective memory and imagination practiced by different groups in different configurations in extended real-time. The screen of each individual user substitutes for the display function of one's own imagination and memory. Virtual Reality Memory vs intelligence Networked communications bring different people simultaneously in collective thinking by making them all enter in the same suspended field of networked activities. The time-frame of this suspension is different from the time-frame of the private mind's thought. From "atoms to bits", which facilitates their shuffling around.

13 Derrick de Kerckhove (1995) Network Art and Virtual Communities Webness means interconnecting live human intelligences by purposely conceived collective interfaces for self-adjusting innovations and discoveries. Something like a collective thinking in slow motion is happening out there. A collective tastebud – Firefly Netflix Reversing repression - Mettre ce qui est censuré en ligne Identity individual identity can be made to disappear completely save whatever it is that the user cares to put out there Parler avec lapparence dun robot ou dun dinosaure

14 Échanges structurés Systèmes déchanges visant à structurer davantage Objectif ou intérêt commun Introduction dartefacts pour faire le suivi et assurer le déroulement dun processus

15 Problématique de la collaboration Dillenbourg, et al., 1995 –Collaboration : effort mutuel et coordonné des participants pour résoudre ensemble un problème – Coopération : organisation partagée du travail dans laquelle chacun est responsable dune portion de problème à résoudre (Dillenbourg, et al., 1995) Problématiques différentes …solutions différentes Mais les deux sont toujours mêlées dans les faits

16 Modèles sur la collaboration Définitions Espaces de collaboration –« Espace dinformation organisé qui est partagé » Mackay (99) –Bureau partagé –Espace de communication coordonnée pour une tâche –Espace informel déchange - espace vidéo - media space Recherches sur la présence sociale –Dans quelle mesure la situation virtuelles est près de la situation réelle fera que Mieux pour prise de décision, pour la négociation, pour lexpression des opinions. Modèles motivationnels –Besoins didentité dapprobation sociale

17 Étude de la coordination - Malone et Crowston (2001) Coordination : gérer les interdépendances entre les activités –Dimensions de collaboration, de coopération, de compétition. –Intérêts communs –Gèrer les ressources communes Économie - Centraliser vs marché Organisation - pouvoir, coût des transactions –Gèrer simultanéité - horaire et synchronisation Rapport producteur- consommateur, prérequis, versions Utilisabilité - standardisation, design participatif –Gèrer les tâches et les sous-tâches Décomposition top-down Implication bottom-up..plus d implication

18 Design des systèmes de collaboration - Malone et Crowston (2001) Apport théorique de –sémiotique - actes du langage –Réthorique représenter explicitement les arguments et contre arguments et la structure logique de l argumentation –Utiliser des structures informatiques basées sur le parallélisme, les agents, les tableaux noirs. –Web sémantique Outils et dimensions pragmatiques –Coordinator, Information lens - gestion des ressources et des tâches –Gestion de la simultanéité..NetMeeting, réunion, tour de parole, –Gestion collaborative des connaissances - knowledge forum Vues, construire par dessus, construire la structure ontologiques

19 Collaboration en ligne… Difficulté d amorcer et d organiser un processus de collaboration Gestion des tâches plus fluide..notion de ressources aussi. Rôles et processus moins définis Méconnaissance des participants Sébastien George Exemples de collaboration dans le cadre de l apprentissage à distance.. Mais d abord collaboration vs compétition

20 Compétition et collaboration ? Modèles de collaboration Donnant-Donnant ou TIT-FOR-TAT La collaboration se fonde sur des engagements ou chacun échange des ressources chacun investit pour un gain. Elle s établit à travers une négociation

21 Importance du choix des partenaires Les choix sont basés sur la réputation et sur la mise en scène sociale de l identité des participants. À qui ai-je affaire ? La mesure du risque est déterminante dans la prise de décision préalable à lengagement dans une collaboration La négociation permet d établir et d ajuster la contribution de chacun Qui fait quoi? Quel est léchéancier ? Quelles sont les tâches? Avec quelles ressources ? Quels sont les gains attendus? Quel serait le coût de la rupture de cet engagement ?

22 Comment trouver des partenaires et le projet identitaire ? Collaboration dans le contexte de lapprentissage: Le projet identitaire est au coeur de la motivation à apprendre Choisir ses partenaires Se reconnaître dans ses partenaires Apprendre pour devenir quelqu un pour devenir quelqu un d autre. Tension entre la perception de soi et la perception de ce qu on veut être [Bourgeois & Nizet, 99] Fournir des outils pour projeter l identité des participants qui suivent de façon dynamique les échanges et servent de base à la négociation

23 Soutenir le processus de collaboration - Scénarios Scénarios pour organiser la collaboration –Modèles Jigsaw –Activités collaboratives : partage de documents, critique et synthèse des contributions des autres, constitution dune banque de ressources communes, etc. [Nachmias & al., 00]. –Importance de préciser et de tester le déroulement

24 Soutenir le processus de collaboration - Outils Outils –Scheduling et échanges de ressources Netmeetings, Doodle. Google Doc et Dropbox –Amorces de dialogues prédéfinis - phrases, icones (Jerman et Dillenbourg, 96; Sollert 00) Sébastien George..voir les profils de collaboration des autres LimitesSébastien GeorgeLimites –Support informatique à la recherche de partenaires I-HelpI-Help –Construction commune des connaissances Knowledge forum

25 Soller, Cho & Lesgold (2000) Actes de conversation Espace danalyse

26 Limites possibles des systèmes basés sur les amorces Interrompt le processus, Plus formel que ce qui est habituel pour le processus de négociation de la collaboration. Utilisable si les personnes se connaissent

27 Actes de conversation Espace de travail et auteur évaluation George (2001)

28 George (2001) Profils des apprenants

29 Soutien doit être lié aux différents rôles Les environnements doivent être conçus pour les activités des différents acteurs: –Formateur Facilitateur, coordinateur, évaluateur en temps réel, surveillance de la participation et de la gestion des ressources Suivre et assurer la qualité des productions Complète linformation au besoin Conseille de façon individuelle pour règler les problèmes. Support à la décision,à lévaluation et à lindexation des ressources. –Gestion de projet 1.Qui participe qui apporte qui est à la traìne 2. Vue générale de lanalyse des interactions - états de ressources humaines 3.États de production.. Arborescence 1.États de complétion 2.Crédits 3.Messages sont-ils lus ?

30 Environnement d échange et de construction commune –CSILE et Knowledge Forum [Scardemalia et al. 89] Construire et annoter un graphe conceptuel –Partage d annotations et classement des messages –Mettre l accent sur la visualisation des échanges GROC visualisation des amorces [Hopperton et al., 00] –Visualisation de l activité dans les groupes –Knowledge forumKnowledge forum

31 Knowledge Forum Émilie Décosse Écoles Éloignées en Réseau Construction commune de connaissances Échange entre des élèves du Québec et Metz en France Discussion sur la problématique de leau, laccès, la pollution Mettre en commun les expériences et voir les différences Rencontre en vidéo puis - échanger et construire compréhension

32 Soutenir le processus de collaboration - Outils Outils –Support informatique à la recherche de partenaires I-HelpI-Help –Forum entre les étudiants dans un cours dinformatique

33 I-Help - McCalla, Vassileva et al., 00 Recherche de partenaires –Chaque apprenant est représenté par un agent qui cherche pour lui une personne disponible et compétente pour répondre à une question sur un thème donné. –Les agents prennent la forme d avatars qui vont vous représenter auprès des autres –La collaboration s établit suite à une négociation basée sur une monnaie fictive correspondant à la monnaie. –L apprenant choisit combien il est prêt à payer pour une réponse. –Le partenaire ayant spécifié combien il exigeait, leurs agents négocient pour trouver une entente –Suite à l interaction chacun évalue l interaction. –Les modèles de collaboration sont mis à jour, ce qui influence les interactions futures.

34 I-Help - McCalla, Vassileva et al., 00 Recherche de partenaires La réputation est ici obscurcie par les agents. Les apprenants n ont pas de rétroaction directe sur leurs échanges. Le formulaire qui sert à évaluer est trop formel. La recherche de partenaire est basée sur un modèle réducteur –la disponibilité –le classement a priori des messages dans des catégories du domaine –préférence et évaluation antérieure du demandeur Pour que se réalise le projet identitaire, le participant doit pouvoir visualiser et influencer son modèle de compétence ou de préférences.

35 Visualizing the community GordJulitaRalphJim Chris Brooks: Visualization I-Help forum CMPT 111

36 Comtella – Partage de documents, réputation, Ran Cheng and Julita Vassileva AIED2005

37

38

39

40 ExploraGraph Visualisation et navigation basée sur la structure de la tâche Modèles individuel et de groupe, visualisation et conseiller.

41 AGORA Forum supporte lannotation

42 Thèmes, évaluation, Émoticônes mots clés, recherche sous-listes les tiens et ceux des autres (réputation)

43 Proposition pour favoriser le projet identitaire ExploraGraph Forum Agora Profils des autres Annotations Utiliser l analyse des notes pour décrire la compétence et fournir du support Extraire les profils de compétences des modèles apprenants Permettre de visualiser la disponibilité et la compétence des autres acteurs dans l environnement Faciliter la rétroaction sur les échanges en la rendant moins formelle et immédiate Permettre la classification sur le contenu et la qualité des interventions a posteriori Utiliser le modèle de la tâche pour organiser les messages

44 Discussion - Conclusion Voir comment évolue les différents sujets de discussion favorise naturellement la gestion du temps Rend évident, la progression, la convergence ou labandon de certaines lignes de discussion. Voir la progression dans un scénario collaboratif –période de recherche, de critique des apports des autres, de révision de sa contribution, de synthèse, etc. Définir des filtres en fonction des rôles et des théories sur la collaboration Extraire empiriquement les dépendances liant activité et collaboration efficace.

45 Conclusions Restaurer –la perception –limmédiateté de la rétroaction (ma contribution nest pas appréciée), –limpression collective cumulative correspondant à la réputation (personne ne laime). Rendre évident –lévolution du contenu, –les contributions des individus au sein du processus de collaboration, Permettrait de recréer une partie de la synergie et de lexigence des engagements réels.

46 Autres espaces déchanges Partage et chasse gardée dans les réseaux sociaux. Combien damis ? Combien de références ? Nécessité de filtrer, de classer Malone Dimensions économiques des échanges dInformation Espaces mobiles..ubiquitaires.. réalité liée au contexte : lieu, temps, personnes Identité et signification des interactions dans les jeux.


Télécharger ppt "Systèmes déchange, de collaboration et réseaux sociaux COM6135 - COM7162 Systèmes de communication informatisés Aude Dufresne."

Présentations similaires


Annonces Google