La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Novembre 2009 P. MARCHAND DOULEURS NEUROLOGIQUES PAR ATTEINTE CENTRALE Dr P. MARCHAND.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Novembre 2009 P. MARCHAND DOULEURS NEUROLOGIQUES PAR ATTEINTE CENTRALE Dr P. MARCHAND."— Transcription de la présentation:

1 Novembre 2009 P. MARCHAND DOULEURS NEUROLOGIQUES PAR ATTEINTE CENTRALE Dr P. MARCHAND

2 Novembre 2009 P. MARCHAND DOULEURS DES HEMIPLEGIQUES

3 Novembre 2009 P. MARCHAND Syndrome épaule-main Il évolue en 3 phases Phase douloureuse : douleur spontanée augmentée par la mobilisation Phase douloureuse : douleur spontanée augmentée par la mobilisation Phase des troubles trophiques : gonflement de la main avec augmentation de la température locale, puis les téguments deviennent froids et pales Phase des troubles trophiques : gonflement de la main avec augmentation de la température locale, puis les téguments deviennent froids et pales Phase séquellaire : gonflement de la main avec augmentation de la température locale, puis les téguments deviennent froids et pales Phase séquellaire : gonflement de la main avec augmentation de la température locale, puis les téguments deviennent froids et pales

4 Novembre 2009 P. MARCHAND Syndrome épaule-main Traitement : Traitement : Préventif : mettre le bras en écharpe, mobilisation passive précoce, éviter les mobilisations excessives et les barbituriques Préventif : mettre le bras en écharpe, mobilisation passive précoce, éviter les mobilisations excessives et les barbituriques Curatif : antalgiques, béta-bloquants, calcitonine, infiltration de corticoïdes Curatif : antalgiques, béta-bloquants, calcitonine, infiltration de corticoïdes

5 Novembre 2009 P. MARCHAND Douleurs et spasticité Le diagnostic se fait sur lassociation : douleur + spasticité musculaire Le diagnostic se fait sur lassociation : douleur + spasticité musculaire Le traitement est difficile : valium, liorésal, dentrolène (médicaments qui luttent contre la spasticité). Le traitement est difficile : valium, liorésal, dentrolène (médicaments qui luttent contre la spasticité). Mais attention, un certain degré de spasticité aide le malade à marcher

6 Novembre 2009 P. MARCHAND Douleurs thalamiques Clinique : Les douleurs apparaissent environ 10 jours après lAVC. Fond douloureux permanent à type de brûlure, de crampe avec des paroxysmes provoqué par des stimuli. La douleur est mal localisée par le malade, elle peut toucher tout lhémicorps. Phénomène dhypoesthésie dans les territoires atteints Clinique : Les douleurs apparaissent environ 10 jours après lAVC. Fond douloureux permanent à type de brûlure, de crampe avec des paroxysmes provoqué par des stimuli. La douleur est mal localisée par le malade, elle peut toucher tout lhémicorps. Phénomène dhypoesthésie dans les territoires atteints Traitement : il est décevant, le moins mauvais serait un traitement par les tricycliques (anafranil). Les douleurs peuvent se calmer avec le temps Traitement : il est décevant, le moins mauvais serait un traitement par les tricycliques (anafranil). Les douleurs peuvent se calmer avec le temps

7 Novembre 2009 P. MARCHAND DOULEURS DES PARAPLEGIQUES

8 Novembre 2009 P. MARCHAND Douleurs sous-lésionnelles Clinique :Douleurs permanentes à type de brûlure, de froid glacial, de torsion, de crampes. Il existe des paroxysmes sur ce fond douloureux permanent qui peuvent être dus à de nombreux stimuli (ouverture descarre). Clinique :Douleurs permanentes à type de brûlure, de froid glacial, de torsion, de crampes. Il existe des paroxysmes sur ce fond douloureux permanent qui peuvent être dus à de nombreux stimuli (ouverture descarre). Traitement : Traitement : Antidépresseurs : Laroxyl, Anafranil, Cymbalta Antidépresseurs : Laroxyl, Anafranil, Cymbalta antiépileptiques : Neurontin, Lyrica antiépileptiques : Neurontin, Lyrica

9 Novembre 2009 P. MARCHAND Douleurs et spasticité Clinique :Douleurs et spasticité sont plus fréquentes que dans lhémiplégie. Phénomène pénible et douloureux. Clinique :Douleurs et spasticité sont plus fréquentes que dans lhémiplégie. Phénomène pénible et douloureux. Traitement : Traitement : éviter les phénomènes dentretien (infection urinaire, escarres). éviter les phénomènes dentretien (infection urinaire, escarres). Traitement difficile : forte dose danti- spasmodique (chez le paraplégique qui ne marche pas). Peri-dural de liorésal Traitement difficile : forte dose danti- spasmodique (chez le paraplégique qui ne marche pas). Peri-dural de liorésal


Télécharger ppt "Novembre 2009 P. MARCHAND DOULEURS NEUROLOGIQUES PAR ATTEINTE CENTRALE Dr P. MARCHAND."

Présentations similaires


Annonces Google