La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ALGODYSTROPHIE Mises au point. Dénomination actuelle SDRC Syndrome Douloureux Régional Complexe 2 types.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ALGODYSTROPHIE Mises au point. Dénomination actuelle SDRC Syndrome Douloureux Régional Complexe 2 types."— Transcription de la présentation:

1 ALGODYSTROPHIE Mises au point

2 Dénomination actuelle SDRC Syndrome Douloureux Régional Complexe 2 types

3 EPIDEMIOLOGIE Estimée de 5,5 à 26,2 / hab aux USA et Hollande Diminution fréquence post opératoire Incidence augmentant avec âge, sexe, MS

4 FACTEURS DECLENCHANTS DANS 90% CAS Traumatologie +++ Lésions du système nerveux Immobilisation prolongée Affections viscérales Prédisposition génétique

5 Facteurs psychologiques ? Le terrain psychologique n'est pas un facteur de risque Le SDRC n'est pas pathologie purement psychogène

6 PHYSIOPATHOLOGIE Inflammation exagérée Sensibilisation système nerveux central (modification schéma corporel ?) et périphérique Dysfonctionnement système nerveux sympathique Anomalies commande motrice

7 CRITERES DIAGNOSTIQUES Douleur persistante disproportionnée par rapport au traumatisme initial associée à 4 groupes de signes (troubles sensitifs, vaso-moteurs,sudoraux et oedème, moteurs et trophiques)

8 Syndrome douloureux régional complexe (SDRC) : Critères diagnostiques et score de sévérité

9 DOULEUR NEUROPATHIQUE SDRC type 2 Diagnostic clinique Questionnaire Douleur Neuropathique 4 Attention : les nerfs sont « rancuniers » !!

10 Tableau 1. Questionnaire Douleur Neuropathique Répondez aux 4 questions ci-dessous en cochant une seule case pour chaque item. Interrogatoire du patientOUI : 1 PointNON : 0 Point Question 1 : La douleur présente-t-elle une ou plusieurs des caractéristiques suivantes ? 1. Brûlure 2. Sensation de froid douloureux 3. Décharges électriques Question 2 : La douleur est-elle associée dans la même région à un ou plusieurs des symptômes suivants ? 4. Fourmillements 5. Picotements 6. Engourdissement 7. Démangeaisons Examen du patientOUI : 1 PointNON : 0 Point Question 3 : La douleur est-elle localisée dans un territoire où l'examen met en évidence : 8. Hypoesthésie au tact 9. Hypoesthésie à la piqûre Question 4 : La douleur est-elle provoquée ou augmentée par : 10. Le frottement Score du patient : /10

11 EXAMENS COMPLEMENTAIRES Normalité examens biologiques Scintigraphie osseuse couplée au scanner

12 EVOLUTION 6 mois à 3 ans Guérison habituelle sans séquelle 80% Mais avec important retentissement

13 RETENTISSEMENT Arrêt maladie >1 an pour 1/3 25% reconversion professionnelle 80% troubles sommeil 15% reconnus handicapés à 5 ans Formes froides d'emblée plus graves

14 TRAITEMENT PAS de traitement spécifique du SDRC Association Tt généraux et Tt loco-régionaux déterminer le type douleur prendre en charge précocement réévaluer régulièrement rôle rééducation ++

15 TRAITEMENT PREVENTIF ? - Vitamine C, antioxydant 500mg/j, 50 j après fracture poignet - différer intervention sur membre atteint

16 ANALGESIE PERIOPERATOIRE Cathéter périnerveux Contrôle douleur post opératoire +++ Hypnose dès induction (relais par kiné )

17 TRAITEMENT DE 1ère INTENTION Antalgiques palier 1 et 2 ; prudence palier 3 Corticoïdes : phase chaude, cure courte,30 mg/j Biphosphonates :effet antalgique (8 premières semaines) alendronate per os, pamidronate IV Antioxydants (hypothèse hypoxie post- traumatique) Patch transdermique lidocaïne

18 TRAITEMENTS DE 2ème INTENTION Anesthésie locorégionale Blocs ? Sympathectomie (après bloc test positif) Perfusions kétamine Toxines ? pour dystonie

19 TRAITEMENTS NON RECOMMANDES calcitonine (rapport bénéfice/risque défavorable) n'a plus AMM depuis 2004 antidépresseurs Antiépileptiques: RIVOTRIL supprimé ; prudence pour gabapentine (900 mg/j -->max 3600 mg/j)

20 TENS ou SETA Action antalgique Intéressante pour douleurs neuropathiques Education patient Intérêt psychologique du contrôle douleur mais s'épuise dans le temps....

21 REEDUCATION FOCUS SUR 2 METHODES But :lutter contre exclusion fonctionnelle Réaliser une véritable rééducation « cérébrale »

22 Thérapie en miroir décrite dans rééducation des douleurs du membre fantôme but : reconstruire la représentation corticale du membre « absent » et diminuer la douleur en utilisant la motricité du membre controlatéral N jusqu'à retrouver de la mobilité active

23 Technique du Vibralgic rééducation proprioceptive vibratoire sur tendon donne illusion de mouvement dans le sens de étirement du tendon se réalise yeux fermés puis ouverts exemple :stimuler les fléchisseurs de poignet ou coude donne l'illusion d'extension

24 PEC complémentaires Suivi neuropsychologique Hypnose Suivi social

25 CONCLUSION Nécessité de diagnostic précoce ; diagnostic clinique; si besoin IRM/scintigraphie Phase chaude : Tt de douleur ;physiothérapie, bains écossais, ex posturaux ; attention à immobilisation Si échec, TENS, blocs locorégionaux ; sympathectomie pour formes réfractaires mais faite précocement En phase froide, rééducation +++ Insister sur PEC psychologique Reste maladie grave / séquelles


Télécharger ppt "ALGODYSTROPHIE Mises au point. Dénomination actuelle SDRC Syndrome Douloureux Régional Complexe 2 types."

Présentations similaires


Annonces Google