La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LEPAULE MECANIQUE Novembre 2011. ON OUBLIE LA « PERIARTHRITE » Toujours essayer de caractériser précisément la pathologie. Parfois : difficile !

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LEPAULE MECANIQUE Novembre 2011. ON OUBLIE LA « PERIARTHRITE » Toujours essayer de caractériser précisément la pathologie. Parfois : difficile !"— Transcription de la présentation:

1 LEPAULE MECANIQUE Novembre 2011

2 ON OUBLIE LA « PERIARTHRITE » Toujours essayer de caractériser précisément la pathologie. Parfois : difficile !

3 Rappel Anatomique Énarthrose, suspendue, peu emboîtée, très mobile, donc exposée à linstabilité Facteurs de stabilité: –Les surfaces articulaires: Tête humérale Glène de la scapula –Le labrum

4 Rappel Anatomique Énarthrose, suspendue, peu emboîtée, très mobile, donc exposée à linstabilité Facteurs de stabilité: –Les surfaces articulaires: –Le labrum –Les structures capsuloligamentaires: Ligaments gléno-huméraux Capsule articulaire

5 Rappel Anatomique Énarthrose, suspendue, peu emboîtée, très mobile, donc exposée à linstabilité Facteurs de stabilité: –Les surfaces articulaires: –Le labrum –Les structures capsuloligamentaires: –Les muscles de la coiffe: M. supraépineux M. infraépineux M. subscapulaire M. teres minor Chef long du biceps (TLB)

6 Lésions de la coiffe des rotateurs Infra Spinatus Teres Minor Sub scapularis Supra Spinatus Biceps Longus

7 QUELLES PATHOLOGIES ? Conflit sous-acromial Tendinopathies et autres atteintes de coiffe Pathologie acromio-claviculaire Rétraction capsulaire omarthrose

8 Diagnostic différentiel PPR Tumeur Infection Pathologie traumatique osseuse Epaule instable Epaule neurologique

9 LEPAULE MECANIQUE LEPAULE MECANIQUE Interrogatoire Interrogatoire Examen clinique Examen cliniqueImagerie Traitement Traitement

10 INTERROGATOIRE DOULEUR :caractère- Siège –durée – intensité Age Contexte socioprofessionnel

11 INSPECTION Comparative Amyotrophie Décollement scapula Bursite sous-acromiale,épanchement Rupture du biceps Déformation acromio-claviculaire

12

13 Clinique Signe de Neer Signe de Yocum Signe de Hawkins Conflit sous acromial

14 Clinique Mobilité Active / Passive –Antépulsion = Flexion: 0-180° –Abduction : 0-180° –Rotation Interne (RI) : Main à cuisse… T7 –Rotation Externe (RE) RE1 RE2

15 Clinique Testing de la coiffe Douleur + déficit = rupture Douleur sans déficit = tendinopathie non rompue Long biceps Palpation gouttière bicipitale Palm up test Test de Yergason Supra épineux Jobe test Sous scapulaire Belly press test Lift off test ou test de Gerber Infra épineux Signe de Patte Teres minor Signe du clairon

16 Clinique Body cross arm test Test de OBrien Acromiopathie

17 Epaule inexaminable hyperalgique Arthrite septique Calcification au stade aigue Poussée de chondrocalcinose Epaule sénile hémorragique

18 Epaule examinable Epaule enraidie douloureuse Atteinte articulaire omarthrose capsulite

19 Epaule examinable Epaule douloureuse testing musculaire normal Conflit sous acromial Tendinopathie Calcification Arthrose acromioclaviculaire

20 Epaule examinable Epaule douloureuse Testing anormal Bilan de coiffe Signe de rupture. epaule neurologique

21 Traitement médical : Repos AINS généraux Infiltrations. Accompagne la réeducation Après l imagerie

22 infiltration Quand: tôt Pour soulager Pour aider la réeducation Cibler la zone Espace sous acromial

23 Épaule :bursographie

24 calcification Radio guidage

25 calcification parfois

26 Infiltration échoguidée Long biceps Bourse sous acromio-deltoidienne

27 RETRACTION CAPSULAIRE Tendinopathie chronique négligée. Limitation mobilité passive et active en particulier en RE ++. Apres Imagerie : Infiltration intra articulaire de corticoides Kiné indispensable +++. Evolution : 12 à 18 mois.

28 Épaule:capsulite

29 Omarthrose excentrée

30 Infiltration Omarthrose excentrée

31 ACROMIO-CLAVICULAIRE TRAITEMENT : Repos AINS Infiltration intra-articulaire +++.

32 Épaule:acromioclaviculaire

33 CONCLUSION. Epaule : siège de pathologie fréquentes + Pas de fatalisme. Essayer de cerner le diagnostic. Car le traitement en dépend. Possibilités thérapeutiques sélargissent : gestes locaux précis,corticoïdes, AH, réeducation, chirurgie…


Télécharger ppt "LEPAULE MECANIQUE Novembre 2011. ON OUBLIE LA « PERIARTHRITE » Toujours essayer de caractériser précisément la pathologie. Parfois : difficile !"

Présentations similaires


Annonces Google