La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr C.OUDIN - daprès les cours du Dr Catherine CHAPUIS-FELIN 2009 PRÉCAUTIONS COMPLEMENTAIRES DHYGIENE (PCH)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr C.OUDIN - daprès les cours du Dr Catherine CHAPUIS-FELIN 2009 PRÉCAUTIONS COMPLEMENTAIRES DHYGIENE (PCH)"— Transcription de la présentation:

1 Dr C.OUDIN - daprès les cours du Dr Catherine CHAPUIS-FELIN 2009 PRÉCAUTIONS COMPLEMENTAIRES DHYGIENE (PCH)

2 2 CONCEPT DISOLEMENT Ancien En évolution –Terminologie –Pratiques Complexe Souvent mal compris Souvent mal vécu

3 3 TRANSMISSION « CROISÉE » Transmission dun agent infectieux connu ou présumé à partir dun réservoir (patient, personnel, visiteur, environnement) à un individu réceptif Isolement = Mesures visant à rompre la chaîne de transmission des agents infectieux

4 4 ISOLEMENT PROTECTEUR Barrière à l'entrée des agent infectieux dans l'environnement immédiat du patient (Patient immunodéprimé)

5 5 OBJECTIFS : Éviter la transmission croisée À partir de lenvironnement du malade : air –eau – surface. À partir du réservoir humain :personnel soignant, visiteurs,intervenant extérieur,…

6 6 ISOLEMENT PROTECTEUR

7 7MESURES Précautions standard +++ Précautions particulières

8 8 MESURES : PRECAUTIONS PARTICULIERES Isolement géographique : chambre individuelle (avec sas). Maîtrise de lenvironnement : air filtré,eau bactériologiquement maîtrisée,surfaces nettoyées et désinfectées.Alimentation contrôlée. Tenue : Hygiène des mains +++avec SHA + port de surblouse, masque, gants avant dentrer dans la chambre. Etc…cf protocoles ad hoc

9 9 IMMUNAIRPLASMAIR EXEMPLES DE MATERIEL DE FILTRATION DAIR

10 10 ISOLEMENT SEPTIQUE Barrière à la diffusion d'un agent infectieux connu ou présumé à partir d'un patient et de son environnement immédiat

11 11 EVOLUTION DES RECOMMANDATIONS catégories disolement (CDC) Précautions universelles Body Substances Isolation Précautions standard et 3 catégories disolement (CDC) Isolement septique (SFHH/CTIN ) 2007 – Guideline for isolation precautions ( CDC): Preventing transmission of infectious Agents in Healthcare settings prévention de la transmission croisée:précautions complémentaires contact

12 12 EVOLUTION DES RECOMMANDATIONS

13 13 Précautions complémentaires (PCH) indications Patient atteint d'une infection naturellement contagieuse Patient infecté ou colonisé par un agent infectieux susceptible de disséminer Patient porteur d'un agent infectieux multirésistant aux antibiotiques

14 14 CHAÎNE ÉPIDÉMIOLOGIQUE DE TRANSMISSION Réservoir microorganismes animal humain environnement Mode de transmission contact aéroporté gouttelettes … Porte dentrée respiratoire cutanée dispositif invasif Hôte réceptif immun non immun

15 15 MODE DE TRANSMISSION Contact –Direct –Indirect Gouttelettes respiratoires Aérienne (Véhicule commun et vecteur vivant)

16 16 PRÉVENTION DE TRANSMISSION CROISÉE Précautions générales tous les patients Précautions particulières patients ciblés

17 17 PRÉVENTION DE TRANSMISSION CROISÉE Hygiène de base Précautions standards Précautions particulières

18 18 LES PRECAUTIONS DE BASE Lavage et/ou désinfection des mains Surblouse, masque, lunettes AESSurfaces TransportGants Matériel et surface souillés Hygiène de mains Techniques de soins Hygiène du patient Gestion du matériel Maîtrise de lenvironnem ent (déchets, linge, eau, bionettoyage, Organisatio n du travail Tenue vestimentaire du personnel PRECAUTIONS STANDARD HYGIENE DE BASE

19 19 PRÉCAUTIONS STANDARDS (Sang, liquides biologiques, peau lésée ou muqueuses) Lavage et/ou désinfections des mains Gants Surblouse, masque, lunettes Matériel Surfaces AES Transport de matériel infectieux ( ou potentiel )

20 20 PRECAUTIONS « STANDARD » Double objectif –Prévention de la transmission croisée protection des patients –Prévention du contact avec les sécrétions biologiques du patient pour le personnel protection du personnel Mesures systématiques : premier niveau de prévention

21 21 HYGIÈNE DE BASE Hygiène de mains Techniques de soins Hygiène de patient Gestion du matériel Maîtrise de lenvironnement (déchets, linge, eau, bionettoyage, …) Organisation du travail Tenue vestimentaire du personnel

22 22 PRÉCAUTIONS PARTICULIÈRES PARAMÈTRES DE CHOIX Nature de l'agent infectieux Localisation de linfection ou du portage Caractéristique des sujets à protéger Contexte de létablissement ou du service

23 PRESCRIPTION ET LEVÉE DE LISOLEMENT = PRESCRIPTION MÉDICALE

24 24 PRÉCAUTIONS PARTICULIÈRES Isolement géographique Hygiène des mains Port de gants Port d'une tenue de protection (Déchets) (Renforcement des précautions concernant l'élimination du linge, des excréta...)

25 25 PRECAUTIONS « AIR » Isolement en chambre individuelle, porte fermée Port de masque spécifique (respiratoire, FFP1) dès entrée dans la chambre Limitation des déplacements du patient et dès que le patient quitte sa chambre il porte un masque chirurgical _____________________________________________ (Hygiène des mains, gants, surblouse, matériel = Précautions standard)

26 26 PRECAUTIONS « AIR » : indications Rougeole Tuberculose Varicelle (+ précautions « contact ») Forme généralisée du ZONA (+ précautions « contacts »)

27 27 PRÉCAUTIONS « GOUTTELETTES » Isolement géographique ( chambre individuelle) Port de masque ( chirurgical ) dans l'environnement immédiat du patient Limitation des déplacements du patient Déplacements du patient avec masque pour le patient ______________________________________________ (Hygiène des mains, gants, surblouse, matériel = Précautions standard)

28 28 MATERIEL : les masques 2 types de masques Chirurgical: protection du patient, filtre lair expiré Respiratoire: protection du personnel, filtre lair inspiré efficacité fonction de la qualité du média filtrant et de ladhérence aux contours du visage

29 29 MATERIEL : les masques Masque FFP1 Masque chirurgical à visière

30 30 PRÉCAUTIONS « CONTACT » : les mesures recommandées en 2009 Hygiène des mains : Désinfection des mains SHA à privilégier, les indications habituelles dhygiène des mains sont maintenues, après contact avec le patient ou son environnement +++. Protection de la tenue : uniquement si soin impliquant un contact direct avec le patient, port dun tablier plastique. Chambre individuelle pour patient porteur de BMR ou regroupement de plusieurs patients si strictement la même BMR. Matériel à UU ou dédié au patient. Limitation des déplacements Visiteurs : hygiène des mains +++ avec SHA

31 31 PRÉCAUTIONS « CONTACT » : les mesures non recommandées en 2009 Port du masque : à porter dans le cadre des précautions standard ou si le patient présente une infection respiratoire présumée. Port de gants :responsable de fautes dasepsie, car « gants de lisolement » non changés pour les différentes activités dans la chambre et oubli de les enlever à la sortie de la chambre. doù gants à porter selon indications des précautions standard. Effectuer les soins en fin de programme Jeter le consommable non utilisé stocké dans la chambre, après la sortie du patient. Effectuer un traitement spécifique pour la vaisselle et le linge Visiteurs : le port de surblouse (, surchaussure etc…) Ne sont pas recommandés ! …

32 32 PCH = ORGANISATION DES SOINS Planification Soins individualisés et globalisés

33 33 PRÉCAUTIONS COMPLEMENTAIRES DHYGIENE Identifier Informer les personnels, le patient Signaler Isoler Organiser les soins S'assurer de l'observance

34 34 MESURES ASSOCIEES (BMR) Dépistage des patients –A ladmission et en cours dhospitalisation Traitement des réservoirs humains –Décontamination nasale et cutanée – Décontamination digestive

35 35 LEVEE DE LISOLEMENT Prescription médicale Variable selon indications –« Guérison » clinique et/ou –Négativation bactériologique et/ou –Traitement efficace …

36 36 ROLE DU CLIN Priorisation des stratégies Protocoles et conduite à tenir Formation des acteurs Evaluation des procédures

37 EOH et CLIN LABORATOIRE INSTITUTION C.CLIN/DDASS Alerte Mise en œuvre Signalisation Observance Information Procédures Evaluation Accompagnemen t Budget SOIGNANTS MEDECINS Prescription Signalement Expertise

38 38 EFFICACITÉ DES MESURES Difficulté de lévaluation Arguments indirects –Isolement = diminution des inf. nosocomiales –Isolement = diminution des BMR –Isolement = maîtrise des épidémies

39 39 EXEMPLES d AFFICHES

40 40 EXEMPLES d AFFICHES

41 41 EXEMPLES d AFFICHES

42 42 EXEMPLES d AFFICHES

43 43 MATERIEL

44 44CONCLUSION Priorité aux précautions Standard Les précautions complémentaires dHygiène sont des moyens efficaces de prévention de la transmission croisée Ces précautions doivent sappuyer –sur un (ou des) protocoles –sur des moyens dinformation performants « Isoler » = Communiquer


Télécharger ppt "Dr C.OUDIN - daprès les cours du Dr Catherine CHAPUIS-FELIN 2009 PRÉCAUTIONS COMPLEMENTAIRES DHYGIENE (PCH)"

Présentations similaires


Annonces Google