La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentations simplifiées des méthodes développées dans le CD Rom : 1 - quelques définitions à partager 2 - audit clinique 3 - audit clinique ciblé 4 -

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentations simplifiées des méthodes développées dans le CD Rom : 1 - quelques définitions à partager 2 - audit clinique 3 - audit clinique ciblé 4 -"— Transcription de la présentation:

1 Présentations simplifiées des méthodes développées dans le CD Rom : 1 - quelques définitions à partager 2 - audit clinique 3 - audit clinique ciblé 4 - chemin clinique 5 - revue de pertinence des soins (admissions, hospitalisations, actes à risque, imagerie ) 6 - revue mortalité, morbidité quelques définitions à partageraudit cliniqueaudit clinique cibléchemin cliniquerevue de pertinence des soinsadmissionshospitalisationsactes à risqueimagerierevue mortalité, morbiditéquelques définitions à partageraudit cliniqueaudit clinique cibléchemin cliniquerevue de pertinence des soinsadmissionshospitalisationsactes à risqueimagerierevue mortalité, morbidité

2 Quelques définitions à partager sommaire

3 3 Un référentiel Cest un document ou ensemble de documents énonçant des objectifs et/ou exigences qualité relatives à une pratique professionnelle ou à un mode de fonctionnement. Ces exigences ou caractéristiques sont déclinées en critères. sommaire

4 4 Quest ce quun critère ? Cest un signe admis par le plus grand nombre permettant de porter un jugement valide sur la conformité de la pratique évaluée. Il comporte un intitulé, un ou plusieurs éléments mesurables, une valeur cible et une instruction pour la saisie des données. Il doit être : valide : apte à mesurer le paramètre qu'il est censé mesurer, quantifiable : mesurable, fiable : apte à mesurer de façon précise et reproductible, sensible : apte à mesurer les variations, spécifique : caractéristique de l'activité évaluée sommaire

5 5 un ensemble complexe de tâches à réaliser avec un objectif donné. Les processus sont fondamentalement des flux de travail. Tout «travail» est une série dactions exécutées dans un ordre déterminé. Les processus sont analysés au niveau des tâches. A chaque étape un ou plusieurs objectifs qualité sont définis. Exemple : Prise en charge dun patient au bloc opératoire Prise en charge hospitalière des personnes ayant fait un AVC Accueil des patients Un processus est : sommaire

6 6 «Le PDCA est une méthode séquentielle de conduite et damélioration de projet qui permet dexécuter un travail (par exemple un projet damélioration de la qualité) de manière efficace et rationnelle.» Elle comprend 4 étapes : Plan : planifier les actions et les résultats attendus Do : les mettre en œuvre Check : vérifier les résultats Act : prendre des mesures correctives si besoin Le PDCA sommaire Méthodes et outils des démarches damélioration de la qualité en établissements de santé – juillet 2000 – 137 pages

7 7 Plan Do Act Check Préparer laction PLANIFIER (renforcer laspect formel, (contractuel) à donner à la réflexion et à la collecte des données avant laction) Impliquer les acteurs Impliquer les acteurs Choisir le champ Choisir le champ Communiquer Communiquer Développer et réaliser laction DEPLOYER (caractère collectif, dynamique et ordonné de laction) Élaboration protocole Élaboration protocole Recueillir données Recueillir données Analyser les écarts Analyser les écarts Rechercher causes Rechercher causes Plans dactions Plans dactions Réévaluation Réévaluation Réagir pour améliorer laction future AMELIORER (prendre acte, réagir, capitaliser) Vérifier et comprendre les résultats COMPRENDRE (vérification et analyse ) Ou la roue de Deming sommaire

8 8 Dire ce que lon fait. Dire ce que lon fait. Faire ce que lon dit. Faire ce que lon dit. Vérifier ce que lon a fait. Vérifier ce que lon a fait. Faire mieux. Faire mieux. En quatre phrases Le cycle de Deming sommaire

9 9 AUDIT CLINIQUE AUDIT CLINIQUE CIBLE REVUE DE PERTINENCE 6 ETAPES Choix du thème Construction du référentiel Choix du protocole dévaluation Mesure Analyse des résultats Plan damélioration et de suivi Comparaison Approche par comparaison sommaire

10 10 problème REVUE DE MORBI-MORTALITÉ identification et analyse dévénements graves ayant entraîné mortalité ou morbidité Excellent outil damélioration des pratiques Difficulté liée à la confidentialité des données Approche par problème sommaire

11 11 Processus Description dun processus suivie de son amélioration ; applicable à - un processus de prise en charge (AVC, PTH,…) - un processus spécifique (circuit du médicament, sécurité anesthésique, … CHEMIN CLINIQUE PAQ Approche par processus sommaire

12 12 1.Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration 2.Lanalyse de lorganisation et des pratiques 3.Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) 4.La définition dobjectifs damélioration 5.La conduite de projet damélioration 6.La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) LES INVARIANTS DUN PROJET DÉVALUATION / DAMÉLIORATION DES PRATIQUES sommaire

13 La méthode de laudit clinique quand lutiliser, comment la mettre en oeuvre ? sommaire

14 14 DANS QUEL CONTEXTE ? Un exemple de situation Vous êtes chef de service des urgences. Vous êtes chef de service des urgences. Votre établissement est un centre hospitalier qui reçoit un grand nombre de patients ayant fait une tentative de suicide. Votre établissement est un centre hospitalier qui reçoit un grand nombre de patients ayant fait une tentative de suicide. AC sommaire

15 15 LE CHOIX DU THEME Le suicide constitue un problème de (la prévention du suicide est une des 10 priorités). Le suicide constitue un problème de santé publique (la prévention du suicide est une des 10 priorités). Des recommandations existent sur «la prise en charge hospitalière des jeunes suicidants.» Des recommandations existent sur «la prise en charge hospitalière des jeunes suicidants.» Lors dune réunion interservices avec le service de psychiatrie nous avons évoqué la fréquence des récidives. Lors dune réunion interservices avec le service de psychiatrie nous avons évoqué la fréquence des récidives. Ce problème est multifactoriel (durée dhospitalisation trop courte avec analyse insuffisante de lenvironnement socio- économique et préparation insuffisante de la sortie,) Ce problème est multifactoriel (durée dhospitalisation trop courte avec analyse insuffisante de lenvironnement socio- économique et préparation insuffisante de la sortie,) AC sommaire

16 16 QUEST CE QUE LAUDIT CLINIQUE ? (AC) Cette méthode vous permet de comparer votre pratique à un référentiel en vue de laméliorer. Cette méthode vous permet de comparer votre pratique à un référentiel en vue de laméliorer. Vous disposez doutils (référentiel, grilles, guides, protocoles, outils de saisie et d'analyse). Vous disposez doutils (référentiel, grilles, guides, protocoles, outils de saisie et d'analyse). Vous réalisez une auto-évaluation individuelle. Vous réalisez une auto-évaluation individuelle. 30 dossiers suffisent pour l'étude. 30 dossiers suffisent pour l'étude. Une deuxième évaluation mesure lefficacité des actions damélioration mises en œuvre. Une deuxième évaluation mesure lefficacité des actions damélioration mises en œuvre. AC sommaire

17 17 1.Les urgentistes et les psychiatres sont partants pour engager des démarches dans ce sens. 2.Les nouveaux internes sont informés de cette démarche et adhèrent à cette Démarche dAmélioration de la Qualité (DAQ). 3.Un guide + un CD Rom pédagogique sur avec des exemples daudits cliniques clé en main ont été élaborés par la HAS. FACTEURS FAVORISANTS EN INTERNE AC sommaire

18 18 POUR MENER À BIEN CE PROJET PENSER A définir et faire approuver le calendrier de mise en oeuvre, définir et faire approuver le calendrier de mise en oeuvre, informer tous les acteurs concernés des résultats de lévaluation, informer tous les acteurs concernés des résultats de lévaluation, à chaque stade du projet. communiquer à chaque stade du projet. AC sommaire

19 19 AUTRE SITUATION Pour sélectionner les critères il faut : sappuyer sur des recommandations majeures ou un fort consensus professionnel, sappuyer sur des recommandations majeures ou un fort consensus professionnel, définir un ou des objectifs qualité, définir un ou des objectifs qualité, se centrer sur la sécurité pour le patient. se centrer sur la sécurité pour le patient.PUIS suivre la trame de déroulement de laudit clinique dans le CD Rom « audit clinique » (utiliser les outils (grilles, guides, protocoles et outils de saisie et d'analyse) en les adaptant à mon thème). Je dois réaliser une audit clinique à partir d'un référentiel existant (pneumopathies aiguës communautaires) AC sommaire

20 20 Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Lanalyse de lorganisation et des pratiques Lanalyse de lorganisation et des pratiques Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) La définition dobjectifs damélioration La définition dobjectifs damélioration La conduite de projet damélioration La conduite de projet damélioration La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) LES INVARIANTS DE TOUTE DÉMARCHE DAMÉLIORATION DE LA QUALITÉ (DAQ) AC sommaire

21 21 INTEGRATION DANS LA DAQ Évaluation initiale Actions damélioration et de suivi Recherche des causes Analyse P D A C Décider lAC Communiquer Impliquer les acteurs PLAN DO ACT CHECK AC sommaire

22 La méthode de laudit clinique ciblé quand lutiliser, comment la mettre en oeuvre ? sommaire

23 23 DANS QUEL CONTEXTE ? Un exemple de situation Vous êtes médecin oncologue chargé de la formation des nouveaux internes à la mise en place des Chambres à Cathéter Implantables (CCI). Vous êtes médecin oncologue chargé de la formation des nouveaux internes à la mise en place des Chambres à Cathéter Implantables (CCI). Votre établissement est le référent régional du réseau de cancérologie. Votre établissement est le référent régional du réseau de cancérologie. ACC sommaire

24 24 LE CHOIX DU THEME La pose de CCI est un acte à risques. Des existent concernant la préventions des complications liées à la mise en place (immédiates et tout au long de la vie de la CCI). Des recommandations existent concernant la préventions des complications liées à la mise en place (immédiates et tout au long de la vie de la CCI). attend que sa CCI soit fonctionnelle dès sa mise en place et tout au long de la vie de la CCI. Mon patient attend que sa CCI soit fonctionnelle dès sa mise en place et tout au long de la vie de la CCI. Le recensement des complications au niveau de l'Établissement de Santé (ES) montre quelques incidents (désadaptation, infection, fausse route, pneumothorax…) Le recensement des complications au niveau de l'Établissement de Santé (ES) montre quelques incidents (désadaptation, infection, fausse route, pneumothorax…) ACC sommaire

25 25 QUEST CE QUE LAUDIT CLINIQUE CIBLE ? (ACC) Cette méthode vous permet de comparer votre pratique à un référentiel en vue de laméliorer. Cette méthode vous permet de comparer votre pratique à un référentiel en vue de laméliorer. Le nombre de critères est limité (10 à 12, ciblés sur la mise en place de la CCI). Le nombre de critères est limité (10 à 12, ciblés sur la mise en place de la CCI). Vous disposez doutils (référentiel, grilles, guides, protocoles, outils de saisie et d'analyse). Vous disposez doutils (référentiel, grilles, guides, protocoles, outils de saisie et d'analyse). Vous réalisez une auto-évaluation individuelle. Vous réalisez une auto-évaluation individuelle. 30 dossiers suffisent pour l'étude. 30 dossiers suffisent pour l'étude. Une deuxième évaluation mesure lefficacité des actions damélioration mises en œuvre. Une deuxième évaluation mesure lefficacité des actions damélioration mises en œuvre. ACC sommaire

26 26 1.Dans létablissement, la gestion des risques est un volet important du projet médical. 2.Les opérateurs actuels sont motivés pour engager des démarches dans ce sens. 3.Les nouveaux internes sont informés de cette démarche et adhèrent à cette Démarche dAmélioration de la Qualité (DAQ). 4.Un document synthétique (4 pages) + un CD Rom pédagogique sur lACC ont été élaborés par la HAS. FACTEURS FAVORISANTS EN INTERNE ACC sommaire

27 27 POUR MENER À BIEN CE PROJET PENSER A définir et faire approuver le calendrier de mise en oeuvre, définir et faire approuver le calendrier de mise en oeuvre, informer tous les acteurs concernés des résultats de lévaluation, informer tous les acteurs concernés des résultats de lévaluation, communiquer à chaque stade du projet. communiquer à chaque stade du projet. ACC sommaire

28 28 AUTRE SITUATION Pour sélectionner les critères il faut : sappuyer sur des recommandations majeures ou un fort consensus professionnel, sappuyer sur des recommandations majeures ou un fort consensus professionnel, définir un ou des objectifs qualité, définir un ou des objectifs qualité, se centrer sur la sécurité pour le patient. se centrer sur la sécurité pour le patient.Puis suivre la trame de déroulement de l'ACC dans le CD Rom (utiliser les outils (grilles, guides, protocoles et outils de saisie et d'analyse) en les adaptant à mon thème). Je dois créer mon ACC à partir d'un référentiel existant (exemple du CD AC) ACC sommaire

29 29 Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Lanalyse de lorganisation et des pratiques Lanalyse de lorganisation et des pratiques Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) La définition dobjectifs damélioration La définition dobjectifs damélioration La conduite de projet damélioration La conduite de projet damélioration La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) LES INVARIANTS DE TOUTE DÉMARCHE DAMÉLIORATION DE LA QUALITÉ ( DAQ) ACC sommaire

30 30 INTEGRATION DANS LA DAQ Évaluation initiale Actions damélioration et de suivi Recherche des causes Analyse Décider lACC Communiquer Impliquer les acteurs PLAN DO ACT CHECK P D A C ACC sommaire

31 Le chemin clinique quand lutiliser comment le mettre en oeuvre ? sommaire

32 32 DANS QUEL CONTEXTE ? Un exemple de situation Vous êtes chef du service de soins de suite et réadaptation. Vous êtes chef du service de soins de suite et réadaptation. le Centre Hospitalo-Universitaire vous adresse ses patients pour réadaptation dans les suites dun infarctus du myocarde. le Centre Hospitalo-Universitaire vous adresse ses patients pour réadaptation dans les suites dun infarctus du myocarde. CC sommaire

33 33 LE CHOIX DU THEME Linfarctus du myocarde est une pathologie fréquente. Les progrès de la prise en charge (PEC) ont permis de réinsérer les patients dans la vie active de plus en plus tôt, de les transférer dans les services de SSR pour quils puissent bénéficier dune rééducation précoce et efficace. Afin daméliorer lefficience de la PEC (turn-over important du personnel, désir dinformation des patients…) nous avons décidé danalyser le processus de PEC et de définir un chemin clinique (PEC idéale). CC sommaire

34 34 QUEST CE QUE LE CHEMIN CLINIQUE (CC)? Le CC vise la en charge (PEC) pluridisciplinaire des patients présentant la même pathologie ou le même problème de santé. Le CC vise la performance de la prise en charge (PEC) pluridisciplinaire des patients présentant la même pathologie ou le même problème de santé. Il repose sur la description de la PEC à partir des recommandations de bonnes pratiques. Il repose sur la description de la PEC optimale et efficiente à partir des recommandations de bonnes pratiques. Cette méthode nécessite le recours à lanalyse des processus, à la planification des soins et à de soins et de. Cette méthode nécessite le recours à lanalyse des processus, à la planification des soins et à lélaboration de procédures de soins et de protocoles thérapeutiques. CC sommaire

35 35 Le chemin clinique est une méthode structurante qui permet de guider toute prise en charge des patients pour une pathologie donnée ou un problème de santé précis. Le chemin clinique est une méthode structurante qui permet de guider toute prise en charge des patients pour une pathologie donnée ou un problème de santé précis. Elle permet déviter les oublis et/ou la répétition dactes inutiles. Elle permet déviter les oublis et/ou la répétition dactes inutiles. Les patients bénéficient ainsi dune prise en charge conforme aux bonnes pratiques professionnelles. Les patients bénéficient ainsi dune prise en charge conforme aux bonnes pratiques professionnelles. Sur le plan du management elle permet une communication fiable entre les professionnels. Sur le plan du management elle permet une communication fiable entre les professionnels. Linformatisation du dossier du patient facilite lutilisation et la diffusion des chemins cliniques. Linformatisation du dossier du patient facilite lutilisation et la diffusion des chemins cliniques. FACTEURS FAVORISANTS EN INTERNE CC sommaire

36 36 Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Lanalyse de lorganisation et des pratiques Lanalyse de lorganisation et des pratiques Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) La définition dobjectifs damélioration La définition dobjectifs damélioration La conduite de projet damélioration La conduite de projet damélioration La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) LES INVARIANTS DE TOUTE DÉMARCHE DAMÉLIORATION DE LA QUALITÉ (DAQ) CC sommaire

37 37 INTEGRATION DANS LA DAQ Évaluation initiale Actions damélioration et de suivi Recherche des causes Analyse Décider le CC Communiquer Impliquer les acteurs PLAN DO ACT CHECK P D A C CC sommaire

38 La revue de pertinence des soins quand lutiliser comment la mettre en oeuvre ? Application aux admissions sommaire

39 39 DANS QUEL CONTEXTE ? Un exemple de situation Vous êtes chef de service du service de pneumologie. Vous êtes chef de service du service de pneumologie. Lépidémie hivernale de pathologie pulmonaire entraîne, chaque année, un surcroît dactivité dans le service de Pathologie Respiratoire de cet Hôpital Universitaire. Lépidémie hivernale de pathologie pulmonaire entraîne, chaque année, un surcroît dactivité dans le service de Pathologie Respiratoire de cet Hôpital Universitaire. RPS adm sommaire

40 40 LE CHOIX DU THEME Vous vous interrogez sur la pertinence des admissions pour pneumonie aiguë communautaire et vous proposez à un chef de clinique la réalisation dune revue de pertinence de soins. Vous créez un groupe projet pour analyser la pertinence des admissions. Ce groupe projet associe des professionnels de votre service, de celui des urgences ainsi quun groupe de médecins généralistes correspondants. RPS adm sommaire

41 41 QUEST CE QUE LA REVUE DE PERTINENCE DES SOINS (RPS) ? La grille AEPf (Appropriateness Evaluation Protocol et f pour la version française) des admissions peut être utilisée dans le service des urgences ou dans tout service ayant des entrées directes non programmées. Elle comprend 16 critères, elle est accompagnée dun guide dutilisation. Les 16 critères évaluent deux situations : létat de sévérité (10 critères), la délivrance des soins (6 critères). Les critères sont objectifs et indépendants du diagnostic. Au moins un critère doit être présent, sinon lavis dun expert est requis. Un protocole précise les modalités de mise en œuvre de la RPS. RPS adm sommaire

42 42 1.La RPS permet de répondre à la référence 44 a du manuel de certification / accréditation (2 ème procédure). 2.Mon équipe est partante pour engager des démarches dans ce sens (valeur pédagogique pour les internes …). 3.Un guide sur la RPS (appliquée aux hospitalisations et aux admissions) + un CD Rom pédagogique présentant des méthodes dEPP en établissements de santé ont été développés par la HAS. LES CLÉS DE SUCCÈS RPS adm sommaire

43 43 POUR MENER À BIEN CE PROJET PENSER A informer tous les acteurs concernés des résultats de lévaluation, informer tous les acteurs concernés des résultats de lévaluation, communiquer à chaque stade du projet. communiquer à chaque stade du projet. RPS adm sommaire

44 44 Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Lanalyse de lorganisation et des pratiques Lanalyse de lorganisation et des pratiques Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) La définition dobjectifs damélioration La définition dobjectifs damélioration La conduite de projet damélioration La conduite de projet damélioration La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) LES INVARIANTS DE TOUTE DÉMARCHE DAMÉLIORATION DE LA QUALITÉ (DAQ) RPS adm sommaire

45 45 INTEGRATION DANS LA DAQ Évaluation initiale Actions damélioration et de suivi Recherche des causes Analyse Décider la RPS Communiquer Impliquer les acteurs PLAN DO ACT CHECK P D A C RPS adm sommaire

46 La revue de pertinence des soins quand lutiliser comment la mettre en oeuvre ? Application aux hospitalisations sommaire

47 47 DANS QUEL CONTEXTE ? Un exemple de situation Vous êtes chef de service du service de neurologie. Vous êtes chef de service du service de neurologie. Laccident vasculaire cérébral est une pathologie fréquente et grave dans les pays industrialisés. Elle est la 2 ème cause de handicap. Laccident vasculaire cérébral est une pathologie fréquente et grave dans les pays industrialisés. Elle est la 2 ème cause de handicap. RPS hosp sommaire

48 48 LE CHOIX DU THEME. Lanalyse de données du PMSI fait apparaître que le DMS du GHS pour cette pathologie est supérieure à la DMS nationale. La disponibilité des lits est de plus en plus difficile à obtenir. Nous voulons évaluer ladéquation des durées dhospitalisation aux besoins des patients et nous décidons danalyser ladéquation entre lutilisation dune ressource (le lit) et létat de santé du patient. Nous créons un groupe projet pour analyser la pertinence des hospitalisations. PMSI = Programme de Médicalisation du Système dInformation DMS = Durée Moyenne de Séjour GHS = Groupe Homogène Service RPS hosp sommaire

49 49 QUEST CE QUE LA REVUE DE PERTINENCE DES SOINS (RPS) ? La revue de pertinence des soins (RPS) est une méthode permettant dévaluer ladéquation de lutilisation de ressources aux besoins des patients. La revue de pertinence des soins (RPS) est une méthode permettant dévaluer ladéquation de lutilisation de ressources aux besoins des patients. La RPS appliquée aux hospitalisations est une méthode damélioration de la qualité qui permet de repérer les journées non pertinentes, den rechercher les causes et de mettre en place des plans dactions pour améliorer la prise en charge du patient. La RPS appliquée aux hospitalisations est une méthode damélioration de la qualité qui permet de repérer les journées non pertinentes, den rechercher les causes et de mettre en place des plans dactions pour améliorer la prise en charge du patient. RPS hosp sommaire

50 50 QUEST CE QUE LA REVUE DE PERTINENCE DES SOINS (RPS) ? Lidentification des journées pertinentes seffectue à laide dune grille de 24 critères dont 10 se réfèrent aux soins médicaux validés, 6 critères aux soins infirmiers et 8 sont liés à létat clinique du patient. Lidentification des journées pertinentes seffectue à laide dune grille de 24 critères dont 10 se réfèrent aux soins médicaux validés, 6 critères aux soins infirmiers et 8 sont liés à létat clinique du patient. Une journée est déclarée pertinente si lun des critères de la grille est présent. Une journée est déclarée pertinente si lun des critères de la grille est présent. En pratique, chaque service clinique peut élaborer sa propre grille de «pertinence» (prenant en compte son activité et ses contraintes). En pratique, chaque service clinique peut élaborer sa propre grille de «pertinence» (prenant en compte son activité et ses contraintes). RPS hosp sommaire

51 51 DISTINCTION ENTRE PERTINENTE ET JUSTIFIÉE (1/2) Devant une admission ou une journée jugée non pertinente (0 critère et avis dexpert négatif) : - définir les besoins du patient ; - analyser la capacité de lenvironnement du malade à répondre à ses besoins de continuité des soins ; - répondre à la question : lhôpital est-il le lieu dhébergement le plus adapté pour le patient (ambulatoire possible) ? Si la réponse est OUI ladmission ou la journée est justifiée mais non pertinente. RPS hosp sommaire

52 52 DISTINCTION ENTRE PERTINENTE ET JUSTIFIÉE (2/2) Si la réponse est NON (admission ou journée non justifiée et non pertinente). 4 types de causes sont à explorer : 1- un problème dorganisation lié aux soins ex. : attente dun RV dexamen, 2 - un problème lié aux structures de relais ex. : indisponibilité de la structure, 3 - un problème lié à la décision médicale ex. : attente dun avis collégial, 4 - un problème lié au patient ou à sa famille ex. : refus du patient de sortir. RPS hosp sommaire

53 53 1.La RPS permet de répondre à la référence 44 a du manuel de certification / accréditation (2 ème procédure). 2.Mon équipe est partante pour engager des démarches dans ce sens (surcroît de travail, mécontentement des familles…) 3.Un guide sur la RPS (appliquée aux hospitalisations et aux admissions) + un CD Rom pédagogique présentant des méthodes dEPP en établissements de santé ont été développés par la HAS. FACTEURS FAVORISANTS EN INTERNE RPS hosp sommaire

54 54 POUR MENER À BIEN CE PROJET PENSER A informer tous les acteurs concernés des résultats de lévaluation, informer tous les acteurs concernés des résultats de lévaluation, communiquer à chaque stade du projet. communiquer à chaque stade du projet. RPS hosp sommaire

55 55 Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Lanalyse de lorganisation et des pratiques Lanalyse de lorganisation et des pratiques Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) La définition dobjectifs damélioration La définition dobjectifs damélioration La conduite de projet damélioration La conduite de projet damélioration La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) LES INVARIANTS DE TOUTE DÉMARCHE DAMÉLIORATION DE LA QUALITÉ (DAQ) RPS hosp sommaire

56 56 INTEGRATION DANS LA DAQ Évaluation initiale Actions damélioration et de suivi Recherche des causes Analyse Décider la RPS Communiquer Impliquer les acteurs PLAN DO ACT CHECK P D A C RPS hosp sommaire

57 La revue de pertinence des soins quand lutiliser comment la mettre en oeuvre ? Application aux actes à risque sommaire

58 58 DANS QUEL CONTEXTE ? Un exemple de situation Vous êtes chef de service du service dendoscopie digestive. Vous êtes chef de service du service dendoscopie digestive. Une campagne nationale de dépistage de cancer du colon a entraîné une augmentation du délai dattente pour les patients et une surcharge de travail pour vos équipes. Une campagne nationale de dépistage de cancer du colon a entraîné une augmentation du délai dattente pour les patients et une surcharge de travail pour vos équipes. RPS actes à R sommaire

59 59 LE CHOIX DU THEME La coloscopie est un acte à risque. Son coût est élevé et laugmentation croissante des demandes nécessitent une réflexion quant à ses indications. La pertinence de la coloscopie est jugée sur un ensemble de critères développés par un panel dexperts selon la méthodologie RAND. Des recommandations professionnelles sont disponibles sur le site European Panel on the Appropriateness of Gastrointestinal Endoscopy. (le site RPS actes à R sommaire

60 60 QUEST CE QUE LA REVUE DE PERTINENCE DES SOINS (RPS) ? La revue de pertinence des soins est une méthode permettant dévaluer ladéquation de lutilisation de ressources aux besoins des patients. La revue de pertinence des soins est une méthode permettant dévaluer ladéquation de lutilisation de ressources aux besoins des patients. Elle repose sur la comparaison de la pratique à un référentiel (ensemble de critères objectifs, prédéterminés, standardisés et validés, présentés sous forme dune grille). Elle repose sur la comparaison de la pratique à un référentiel (ensemble de critères objectifs, prédéterminés, standardisés et validés, présentés sous forme dune grille). Elle permet dévaluer la qualité des soins, notamment ce qui concerne la sécurité et le coût. Elle permet dévaluer la qualité des soins, notamment ce qui concerne la sécurité et le coût. RPS actes à R sommaire

61 61 1.La RPS permet de répondre à la référence 44 b du manuel de certification / accréditation (2 ème procédure). 2.Mon équipe est partante pour engager des démarches dans ce sens (surcroît de travail, risque accru pour les patients et les professionnels …) 3.Un guide sur la RPS (appliquée aux hospitalisations et aux admissions) + un CD Rom pédagogique présentant des méthodes dEPP en établissements de santé ont été développés par la HAS. FACTEURS FAVORISANTS EN INTERNE RPS actes à R sommaire

62 62 POUR MENER À BIEN CE PROJET PENSER A informer tous les acteurs concernés des résultats de lévaluation, informer tous les acteurs concernés des résultats de lévaluation, communiquer à chaque stade du projet. communiquer à chaque stade du projet. RPS actes à R sommaire

63 63 Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Lanalyse de lorganisation et des pratiques Lanalyse de lorganisation et des pratiques Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) La définition dobjectifs damélioration La définition dobjectifs damélioration La conduite de projet damélioration La conduite de projet damélioration La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) LES INVARIANTS DE TOUTE DÉMARCHE DAMÉLIORATION DE LA QUALITÉ (DAQ) RPS actes à R sommaire

64 64 INTEGRATION DANS LA DAQ Évaluation initiale Actions damélioration et de suivi Recherche des causes Analyse Décider la RPS Communiquer Impliquer les acteurs PLAN DO ACT CHECK P D A C RPS actes à R sommaire

65 La revue de pertinence des soins quand lutiliser comment la mettre en oeuvre ? Application à limagerie sommaire

66 66 DANS QUEL CONTEXTE ? Un exemple de situation Vous êtes chef de service du service dimagerie. Vous êtes chef de service du service dimagerie. A chaque changement dinternes vous constatez une inflation dans la prescription des radiographies chez les patients présentant une entorse de cheville. A chaque changement dinternes vous constatez une inflation dans la prescription des radiographies chez les patients présentant une entorse de cheville. RPS imagerie sommaire

67 67 LE CHOIX DU THEME Lentorse de la cheville est un motif de consultation fréquent dans les services durgences. Outre le coût induit par des examens dimagerie non justifiés, la réglementation vise à limiter lexposition de la population aux radiations ionisantes. La prescription dune imagerie ne doit être pas être systématique (règles dOttawa). Un guide de bonnes pratiques a été élaboré dans le cadre dune collaboration entre lAnaes et la Société Française de Radiologie. (site de la SFR ) RPS imagerie sommaire

68 68 QUEST CE QUE LA REVUE DE PERTINENCE DES SOINS (RPS) ? La revue de pertinence des soins est une méthode permettant dévaluer ladéquation de lutilisation de ressources aux besoins des patients. La revue de pertinence des soins est une méthode permettant dévaluer ladéquation de lutilisation de ressources aux besoins des patients. Elle repose sur la comparaison de la pratique à un référentiel (ensemble de critères objectifs, prédéterminés, standardisés et validés, présentés sous forme dune grille). Elle repose sur la comparaison de la pratique à un référentiel (ensemble de critères objectifs, prédéterminés, standardisés et validés, présentés sous forme dune grille). Elle permet dévaluer la qualité des soins, notamment ce qui concerne la sécurité et le coût. Elle permet dévaluer la qualité des soins, notamment ce qui concerne la sécurité et le coût. RPS imagerie sommaire

69 69 1.La RPS permet de répondre à la référence 44 d du manuel de certification / accréditation (2 ème procédure). 2.Le ne parvient plus à remplir ses missions (effectifs réduits, trop dactes injustifiés..). 2.Le service dimagerie ne parvient plus à remplir ses missions (effectifs réduits, trop dactes injustifiés..). 3.La nouvelle tarification à la pathologie (T2A) oblige les professionnels à prescrire les actes dimagerie à bon escient. 4.Un guide sur la RPS (appliquée aux hospitalisations et aux admissions) + un CD Rom pédagogique présentant des méthodes dEPP en établissements de santé ont été développés par la HAS. FACTEURS FAVORISANTS EN INTERNE RPS imagerie sommaire

70 70 POUR MENER À BIEN CE PROJET PENSER A informer tous les acteurs concernés des résultats de lévaluation, informer tous les acteurs concernés des résultats de lévaluation, communiquer à chaque stade du projet. communiquer à chaque stade du projet. RPS imagerie sommaire

71 71 Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Lanalyse de lorganisation et des pratiques Lanalyse de lorganisation et des pratiques Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) La définition dobjectifs damélioration La définition dobjectifs damélioration La conduite de projet damélioration La conduite de projet damélioration La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) LES INVARIANTS DE TOUTE DÉMARCHE DAMÉLIORATION DE LA QUALITÉ (DAQ) RPS imagerie sommaire

72 72 INTEGRATION DANS LA DAQ Évaluation initiale Actions damélioration et de suivi Recherche des causes Analyse Décider la RPS Communiquer Impliquer les acteurs PLAN DO ACT CHECK P D A C RPS imagerie sommaire

73 La Revue Mortalité Morbidité quand lutiliser, comment la mettre en oeuvre ? sommaire

74 74 DANS QUEL CONTEXTE ? Un exemple de situation Vous êtes chef de service de pédiatrie. Vous êtes chef de service de pédiatrie. Un enfant de 6 mois est décédé à la suite dune administration de potassium par voie intraveineuse. Un enfant de 6 mois est décédé à la suite dune administration de potassium par voie intraveineuse. RMM sommaire

75 75 LE CHOIX DU THEME La gravité de laccident. La gravité de laccident. Le retentissement psychologique sur toute léquipe. Le retentissement psychologique sur toute léquipe. Lenquête sur un accident ou un incident a pour objectif fondamental la prévention de futurs accidents ou incidents (évitabilité de lévénement, causes identifiées, actions damélioration proposées, le suivi des actions damélioration. Lenquête sur un accident ou un incident a pour objectif fondamental la prévention de futurs accidents ou incidents (évitabilité de lévénement, causes identifiées, actions damélioration proposées, le suivi des actions damélioration. La revue de mortalité morbidité est la plus adaptée. RMM sommaire

76 76 QUEST CE QUE LA REVUE DE MORTALITE MORBIDITE (RMM)? Une revue de mortalité et de morbidité (RMM) est un moment danalyse collective des cas dont la prise en charge a été marquée par un «événement indésirable», décès du patient ou survenue dune complication morbide. Une revue de mortalité et de morbidité (RMM) est un moment danalyse collective des cas dont la prise en charge a été marquée par un «événement indésirable», décès du patient ou survenue dune complication morbide. Elle détermine le caractère évitable ou non de lincident. Elle détermine le caractère évitable ou non de lincident. Elle identifie les causes qui ont conduit à ce résultat. Elle identifie les causes qui ont conduit à ce résultat. Elle agit sur les causes pour diminuer ou éviter la probabilité de récidive. Elle agit sur les causes pour diminuer ou éviter la probabilité de récidive. RMM sommaire

77 77 1.Dans létablissement, la gestion des risques est un volet important du projet médical. 2.La motivation des équipes avec mise à disposition de ressources est acquise. 3.La mise en place de cette démarche est encouragée pour une 2ème procédure de certification / accréditation des établissements de santé. Elle peut constituer une réponse à la référence 45 b. 4.Un document synthétique (4 pages) sur la RMM + un CD Rom pédagogique présentant des méthodes dEPP en établissements de santé développés par la HAS. FACTEURS FAVORISANTS EN INTERNE RMM sommaire

78 78 POUR MENER À BIEN CE PROJET IL FAUT 1.Une organisation adaptée à chaque structure de soins 2.Une définition des modalités de fonctionnement (par un document écrit) 3.Une désignation dun responsable de la RMM 4.Une régularité des réunions (fréquence, durée) 5.Une participation active de lensemble des professionnels médico- soignants de la structure 6.Une sélection des cas (mode et critères) 7.Une préparation des réunions et de leur déroulement 8.Une mise en œuvre des actions damélioration RMM sommaire

79 79 LES INVARIANTS DE TOUTE DÉMARCHE DAMÉLIORATION DE LA QUALITÉ (DAQ) Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Le choix dun sujet porteur de potentialités d amélioration Lanalyse de lorganisation et des pratiques Lanalyse de lorganisation et des pratiques Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) Le positionnement par rapport à des références (recommandations, référentiels, pratiques dautres équipes) La définition dobjectifs damélioration La définition dobjectifs damélioration La conduite de projet damélioration La conduite de projet damélioration La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) La mesure des résultats de ces améliorations (indicateurs) RMM sommaire

80 80 INTEGRATION DANS LA DAQ Évaluation initiale Actions damélioration et de suivi Recherche des causes Analyse Décider la RMM Communiquer Impliquer les acteurs PLAN DO ACT CHECK P D A C RMM sommaire

81 81 Fin du diaporama Vous pouvez revenir en arrière Vous pouvez revenir en arrièreOU Cliquez sur la porte de sortie pour fermer le diaporama… Cliquez sur la porte de sortie pour fermer le diaporama… sommaire


Télécharger ppt "Présentations simplifiées des méthodes développées dans le CD Rom : 1 - quelques définitions à partager 2 - audit clinique 3 - audit clinique ciblé 4 -"

Présentations similaires


Annonces Google