La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Exemple de démarche dune recherche expérimentale Jean Mantz Service dAnesthésie Réanimation SMUR, INSERM U676 Hôpital Beaujon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Exemple de démarche dune recherche expérimentale Jean Mantz Service dAnesthésie Réanimation SMUR, INSERM U676 Hôpital Beaujon."— Transcription de la présentation:

1 Exemple de démarche dune recherche expérimentale Jean Mantz Service dAnesthésie Réanimation SMUR, INSERM U676 Hôpital Beaujon

2

3 Impact Factors 2001: Pain: 4,54 Anesthesiology: 3,38 Anaesthesia: 2,37 Anesth Analg: 2,27 Br J Anaesth: 2, 20

4 Pathophysiology of neuronal death: excitotoxicity Cell death : Ca/calmodulin kinase PKC NO synthase PLA2 Calpains Free radicals Lipid peroxydation DNA damage Proteolysis VOCC NMDA-R AMPA-R GLUm-R Na+ Ca++ stores PLC cAMP cGMP

5

6 Hypothèse de départ Le glutamate joue un rôle fondamental dans la mort neuronale ischémique Les anesthésiques volatils ont un effet neuroprotecteur in vitro et in vivo. Cet effet pourrait être transitoire et ne concerner que la mort neuronale par nécrose (non apoptotique).

7 Question Les anesthésiques préviennent-ils ou retardent-ils simplement la mort neuronale ischémique ?

8 But de létude Etudier les effets des anesthésiques (isoflurane) sur la mort neuronale retardée après lésion ischémique neuronale. Tester lhypothèse dune action sur la transmission glutamatergique (réduction)

9 Choix du modèle expérimental Destiné à répondre à la question posée (et non linverse!...) In vivo vs in vitro La culture de tranche organotypique dhippocampe. –Modèle in vitro –Préserve les connexions physiologiques interneuronales –Contient du glutamate –Permet de tester des effets à long terme (plusieurs jours ou semaines)

10 Méthodes Durée de lischémie: 45 min Effets dun Placebo (saline) vs MK 801 (10 µM) vs Isoflurane (1%, 30 min) sur la mort neuronale induite par lischémie ou une charge de glutamate

11 Pickard L et al. Neuropharmacology 2001; 41:

12 Sullivan BL et al. Anesthesiology 2002; 96:

13

14

15

16 Conclusion

17 Quelques commentaires Les objectifs sont atteints Le choix du modèle La rigueur méthodologique La netteté des effets Les concentrations faibles disoflurane La concision de la discussion Absence de dose-réponse Absence de calcul de puissance Absence dexploration de la mort apoptotique Limites du modèle: - pertinence clinique - durée dobservation Points forts Points faibles

18 Severe incomplete cerebral ischemia (10 min)

19 Lecture critique dun article scientifique: les points essentiels La question est-elle clairement posée? La méthode est-elle adaptée aux objectifs ? La population étudiée est-elle clairement identifiée ? La population témoin est-elle clairement identifiée ? La taille des échantillons est-elle adaptée ? Les variables analysées sont-elles clairement identifiées ? Le choix des variables est-il adapté aux objectifs ? La durée de suivi est-elle suffisante ? Les méthodes statistiques sont-elles appropriées ? Les résultats sont-ils présentés de façon claire, détaillée et objective ? Les conclusions sont-elles valides ? Limpact de larticle est-il réel ?


Télécharger ppt "Exemple de démarche dune recherche expérimentale Jean Mantz Service dAnesthésie Réanimation SMUR, INSERM U676 Hôpital Beaujon."

Présentations similaires


Annonces Google