La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MATERIEL DE SECURITE ET PREVENTION DES ACCIDENTS EXPOSANTS AU SANG (AES) I.Buisson-Vallès - Service MTPH - CHU de Bordeaux XXVIII èmes Journées Régionales.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MATERIEL DE SECURITE ET PREVENTION DES ACCIDENTS EXPOSANTS AU SANG (AES) I.Buisson-Vallès - Service MTPH - CHU de Bordeaux XXVIII èmes Journées Régionales."— Transcription de la présentation:

1 MATERIEL DE SECURITE ET PREVENTION DES ACCIDENTS EXPOSANTS AU SANG (AES) I.Buisson-Vallès - Service MTPH - CHU de Bordeaux XXVIII èmes Journées Régionales d Hygiène Hospitalière Bordeaux - 31 mars 2006

2 2 Pourquoi se préoccuper du matériel de sécurité en pré hospitalier ? pré hospitalier ?

3 3 Quelques chiffres (1) Peu de données dans la littérature sur les AES en pré hospitalier - SMUR - POMPIERS Pas de système de recueil des AES type RAISIN/GERES CCLIN

4 4 Quelques chiffres (2) SMUR –SMUR de Bordeaux : 2 AES déclarés –2 médecins –1 APC - 1 contact cutanéo-muqueux - lors pose KT/VVP : 2 AES déclarés –1 médecin - 1 élève IADE –1 APC - 1 contact cutanéo-muqueux - 1 lors pose KT/VVP : 5 AES déclarés –2 médecins - 3 IADE – 3 APC - 2 contact cutanéo-muqueux - 1 lors pose KT/VVP

5 5 Quelques chiffres (3) SMUR –SMUR de Garches + entre 1992 et 2000 : 18 AES –11 médecins - 4 IDE - 3 ambulanciers –12 APC - 6 contacts cutanéo-muqueux –tous lors intervention primaire –pas de séroconversion + en 2001 : 4 AES –2 médecins - 1 IDE - 1 ambulancier –1 cas de séroconversion VHC

6 6 Quelques chiffres (4) Sapeurs Pompiers (SP) –Pas de chiffres d incidence : pas de système de recensement régional (ou national) des AES chez SP –Quelques travaux de mémoires : peu de cas déclarés comparé aux nombres d interventions SP Dordogne : 13 AES déclarés entre 1999 et 2002 SP Savoie : 21 AES déclarés entre 1999 et 2001 SP Essonne : 25 AES déclarés en 1999 –AES plus volontiers chez SPV / SPP

7 7 Particularités des AES en pré hospitalier (1) Personnels ou personnes concernés Types de gestes Nature des expositions/AES Facteurs de risques aggravant

8 8 Particularités des AES en pré hospitalier (2) Personnels ou personnes concernés –personnels des SMUR (médecins, infirmières, ambulanciers) –pompiers –police, gendarmerie –famille….

9 9 Particularités des AES en pré hospitalier (3) Types de gestes –de plus en plus de gestes invasifs en pré hospitalier VVP - bilans sanguins VVC aiguilles creuses essentiellement, gros calibre –intubation –pose de sonde gastrique Concerne surtout les interventions d urgence « primaires »

10 10 Particularités des AES en pré hospitalier (4) Nature des expositions/AES –Piqûres +++ –Projections –voire morsures, griffures

11 11 Particularités des AES en pré hospitalier (5) Conditions de travail particulières –gestes effectués dans n importe quelle posture –au domicile (pas de lit à hauteur variable, pas de chariot de soins…) ou en extérieur (désincarcération….) –conditions extérieures (pluie, nuit…) –situation d urgence gestes qui doivent souvent être exécutés rapidement Contexte peu adapté au respect rigoureux des règles d hygiène et sécurité, notamment risque infectieux STRESS

12 12 Particularités des AES en pré hospitalier (6) Difficultés - complications/prise en charge personne exposée –statut sérologique du patient source parfois difficile à obtenir intérêt d instaurer des « KITS AES » dans les véhicules ? –difficultés lors AES avec patient décédé (sapeurs pompiers) –soins immédiats peuvent être différés / urgence

13 13 Matériels dits « de sécurité » (1) Définition [GERES] –«...dispositifs conçus pour diminuer le risque de survenue d AES en établissant une barrière entre le soignant et le matériel ou le produit biologique à risque… » Dénomination qui regroupe –dispositifs médicaux –équipements de protection individuel (EPI) –autres dispositifs (conteneurs à OPCT…) Un des éléments de prévention, au même titre que les précautions standard

14 14 Matériels dits « de sécurité » (2) Quelques textes de « recommandations » de référence –circulaire DGS/DH - N° 98/249 du 20 avril 1998 relative à la prévention de la transmission d agents infectieux véhiculés par le sang ou les liquides biologiques lors des soins dans les établissements de santé

15 15 La Circulaire DGS-DH No 98/249 du 20 avril 1998 « selon les recommandations du GERES, les dispositifs médicaux utilisés pour les actes invasifs doivent être choisis parmi ceux dont la sécurité a été démontrée et possédant [par ordre de préférence] une mise en sécurité intégrée une mise en sécurité automatique la plus précoce par rapport au geste une activation uni manuelle, irréversible, avec un indicateur de mise en sécurité compatibilité avec le matériel déjà existant formation des utilisateurs leur emploi correct dans les services de soins doit être évalué régulièrement.

16 16 Recommandations du GERES (Guide du GERES 2004) Une mise en sécurité automatique, Sans intervention de lutilisateur ou déclenchée unimanuellement, Avec la procédure la moins contraignante possible, Dans la continuité du geste, idéalement lorsque laiguille est encore sous la peau, Éviter le rapprochement de la main mineure de la partie vulnérante du dispositif (activation à 2 mains) Éviter lajout dun élément extérieur pour lapport de sécurité, qui engendre une contrainte de gestion de 2 matériels La cohérence avec les choix de sécurité déjà faits.

17 17 Matériels de sécurité et prélèvements

18 18 Matériels de sécurité et pose de VVP cathéters courts sécurisés

19 19 Matériels dits « de sécurité » (3) Quelques textes de « recommandations » de référence –circulaire DH/SI2-DGS/VS3 N° 554 du 1er septembre 1998, relative à la collecte des objets piquants, tranchants souillés, rappelle les précautions d utilisation des collecteurs et reprend en annexe les critères de sécurité définis par le GERES

20 20 Recommandations du GERES (Guide du GERES 2004) « Les matériels s ils peuvent autoriser à une dépose transitoire après utilisation et certitude de mise en sécurité, doivent être éliminés dans des collecteurs pour OPCT » Après la protection collective, les EPI –gants –lunettes de protection ou visière, masque...

21 21 Conteneurs et EPI

22 22 Exemple : SMUR de Bordeaux (1) 2003 –réflexion / introduction cathéters (KT) de sécurité pour le SMUR 33 présentée à à la Commission du Médicament (COMEDIMS) [ ~400 KT / mois] –COMEDIMS approuve les essais de KT de sécurité (1 mois / type de KT en enlevant les KT existants) –fiche d évaluation ( 1 / intervention) 2004 –retour des évaluations des essais au COMEDIMS –COMEDIMS approuve la dotation du SMUR en KT sécurisés 2005 –KT de sécurité mis en place au SMUR avec un accompagnement de la part du fournisseur

23 23 Exemple : SMUR de Bordeaux (2) Parallèlement –Information auprès des équipes du SMUR sur les AES : conduite à tenir et prévention –Réflexion sur conteneurs adaptés à la spécificité du SMUR : conteneurs de petite taille, pouvant être intégrés dans les sacs des équipes, sans se déverser dedans Bilan à ce jour –Satisfaction +++ / KT –attente de conteneurs adaptés

24 24 Les priorités pour les soins pré hospitaliers Cathéters de sécurité Conteneurs adaptés à la spécificité de la discipline Sensibilisation / port de gants Vaccination des professionnels / hépatite B


Télécharger ppt "MATERIEL DE SECURITE ET PREVENTION DES ACCIDENTS EXPOSANTS AU SANG (AES) I.Buisson-Vallès - Service MTPH - CHU de Bordeaux XXVIII èmes Journées Régionales."

Présentations similaires


Annonces Google