La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SOCLE COMMUN AU COLLEGE. Loi dorientation et de programme pour lAvenir de lEcole (23 avril 2005):

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SOCLE COMMUN AU COLLEGE. Loi dorientation et de programme pour lAvenir de lEcole (23 avril 2005):"— Transcription de la présentation:

1 SOCLE COMMUN AU COLLEGE

2 Loi dorientation et de programme pour lAvenir de lEcole (23 avril 2005):

3 « La scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens nécessaires à lacquisition dun socle commun constitué dun ensemble de connaissances et de compétences quil est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société »1.

4 Le socle commun des connaissances et des compétences est organisé autour de sept piliers (compétences) : sept piliers (compétences) : 1)La maîtrise de la langue française 2)La pratique dune langue vivante étrangère 3)Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique 4)La culture humaniste 5)La maîtrise des TUIC 6)Les compétences civiques et sociales 7)Lautonomie et linitiative IPR des Enseignements scientifiques

5 Les documents disponibles Les documents disponibles BO n°29 du 20 juillet 2006 – encartBO n°29 du 20 juillet 2006 – encart Les programmes réécrits à la lumière du socle : BO n°6 du 19 avril 2007 hors série BO n°6 du 19 avril 2007 hors série (mise en forme du texte : droit, italique, italique étoilé) (mise en forme du texte : droit, italique, italique étoilé) Les grilles de référence non définitives : aides à la conception des évaluations, mise en évidence de la progression dans lacquisition des grandes compétences La brochure « le socle commun de connaissances et de compétences » IPR des Enseignements scientifiques

6 Le socle commun propose une approche par compétences « Une compétence, cest dabord un ensemble de ressources : « Une compétence, cest dabord un ensemble de ressources : les ressources traditionnelles, à savoir les connaissances, mais aussi la capacité de mettre en œuvre ces connaissances, et des attitudes, c.à.d. des dispositions desprit plus générales ; la compétence est acquise non seulement quand ces ressources sont maîtrisées, mais encore quand la personne sait les mobiliser en situation » Bruno Racine, président du Haut Conseil de lEducation

7 Connaissances Capacités Attitudes savoirs Savoir-faire Savoir-être

8 Socle commun des connaissances et des compétences Les enseignements « scientifiques » et lacquisition des principaux éléments de Mathématiques et dune culture scientifique et technologique (pilier 3)

9 Exemple de grille de référence

10 Socle commun des connaissances et des compétences Compétences expérimentales au collège au collège

11 « Lélève est capable de participer à la conception et à la mise en œuvre dun protocole » Niveau dexigibilité en fin de sixième SVT (grille de référence) : Lélève remet en ordre les étapes dun protocole.Lélève remet en ordre les étapes dun protocole. Lélève met en oeuvre un raisonnement, une méthode, une formule, un protocole expérimental, une technique.Lélève met en oeuvre un raisonnement, une méthode, une formule, un protocole expérimental, une technique. Lélève met en oeuvre une manipulation simple en suivant un protocole donné.Lélève met en oeuvre une manipulation simple en suivant un protocole donné.

12 « Lélève est capable de participer à la conception et à la mise en œuvre dun protocole » Niveau dexigibilité en fin de cycle central: fin de quatrième (grille de référence) : Lélève identifie un protocole, une méthode qui correspond à la question posée ou lhypothèse faite. Lélève reconnaît le contexte ou les conditions dutilisation dune formule, dun protocole, dun théorème connus. Lélève met en oeuvre une démarche par essais erreurs, un algorithme, un programme, un protocole expérimental, simples et connus. Le problème étant clairement formulé, le protocole étant donné, lélève explique ce quil fait en cours de manipulation.

13 « Lélève est capable de participer à la conception et à la mise en œuvre dun protocole » Niveau dexigibilité en fin de troisième (grille de référence) : Lélève adapte un protocole, un algorithme, un programme, à une situation proche. Lélève participe à la conception dun protocole, dun algorithme. Le problème étant clairement identifié, lélève propose un protocole expérimental connu, met en oeuvre une démarche par essais/erreurs, applique un théorème, une règle, une formule. Le protocole, lalgorithme étant donnés, lélève sait dire quel résultat il attend ou quelles informations il va tirer du protocole, du programme.

14 Un exemple dactivité complexe: une démarche dinvestigation niveau 5ème : le sens conventionnel du courant

15 1- Choix dune situation-problème ou situation déclenchante par le professeur 1- Choix dune situation-problème ou situation déclenchante par le professeur Pourquoi les piles ont un sens de branchement dans les jeux électroniques ?

16 2- Lappropriation du problème par les élèves : Un débat sinstalle dans la classe (ou par groupe) : il favorise lémergence du problème à résoudre. Le courant électrique a-t-il un sens de circulation ? 3 – Formulation des hypothèses explicatives et réflexion sur les expériences à réaliser : Hypothèse : le courant a un sens. Expérience : comparaison du fonctionnement de deux montages Expérience : comparaison du fonctionnement de deux montages

17 4 – Investigation : Réalisation des expériences par les élèves, mise en commun des résultats 5 – Lacquisition et la structuration des connaissances : Par convention, à lextérieur du générateur, le courant électrique va de sa borne positive à sa borne négative.


Télécharger ppt "SOCLE COMMUN AU COLLEGE. Loi dorientation et de programme pour lAvenir de lEcole (23 avril 2005):"

Présentations similaires


Annonces Google