La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LATTAQUE DHOMME A HOMME. Entraîneur régional Saison 2001-2002. N.CORBE CTS BOURGOGNE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LATTAQUE DHOMME A HOMME. Entraîneur régional Saison 2001-2002. N.CORBE CTS BOURGOGNE."— Transcription de la présentation:

1 LATTAQUE DHOMME A HOMME. Entraîneur régional Saison N.CORBE CTS BOURGOGNE.

2 1/ Introduction. Nous nous attacherons dans cet exposé à étudier lattaque placée sur demi-terrain puisque nous avons déjà vu lors du stage précédent la contre- attaque ainsi que la transition. Nous verrons dans un 1er temps les principes généraux de lattaque dhomme à homme. Puis nous étudierons les différentes formes dattaque placée : Le passing-game, les systèmes longs en continuité et les systèmes courts.

3 2/ Les principes généraux de lattaque dhomme à homme. Quelque soit le type ou la forme dattaque utilisé, il existe des principes fondamentaux qui doivent être rigoureusement respectés si on veut être performant dans lattaque dune défense homme à homme. Nous allons décliner et expliquer ces différents principes dans les diapositives suivantes.

4 2.1/ Maîtrise des fondamentaux individuels et pré-collectifs offensifs. Il est indispensable que vos joueurs maîtrisent correctement les fondamentaux individuels offensifs ( tirs, dribbles, passes ) ainsi que les fondamentaux pré-collectif ( jeu à 2, à 3, utilisation des écrans ). La maîtrise des fondamentaux individuels et pré- collectifs offensifs, par vos joueurs, na dintérêt que dans la mesure où ils sont au service dune bonne lecture de jeu qui est elle-même au service du collectif.

5 2.2/ Équilibre des distances entre les joueurs. La bonne distance de passe et de démarquage entre les joueurs est de 3 à 4 mètres ( spacing ). Si ces distances ne sont pas respectées, cela facilite le travail de la défense qui a peu de distance à parcourir pour aider.Cela limite également le travail de démarquage.

6 2.3/ Équilibre des secteurs rebond-repli. Sur chaque tir, tous les joueurs ne peuvent pas aller au rebond offensif, sinon aucun dentre eux ne sera disponible pour assurer le repli défensif. Cest pourquoi, il est indispensable que 2 joueurs aillent au rebond pendant que 2 autres assurent le repli. Le défenseur du tireur doit lire ce que fait son vis à vis soit pour replier soit pour aller au rebond offensif.

7 2.4/ Agressivité du porteur de balle. Sur chaque réception de balle le porteur doit faire face à la cible, pour partir en dribble sur la réception ou prendre la position de triple menace. Cela doit lui permettre, dune part, de monopoliser son défenseur, et dautre part, de voir lensemble du jeu. Cette attitude doit également permettre de jouer le 1c1 si le couloir de jeu direct est libéré et de déclencher l aide défensive afin de libérer un partenaire.

8 2.5/ Mobilité des joueurs non-porteur de balle. Les non-porteur doivent être mobile pour : –Se démarquer pour eux. –Equilibrer. –Monopoliser son défenseur afin quil ne puissent pas aider. –Jouer pour un de ces partenaires ( écran ).

9 2.6/ Utiliser le dribble de façon judicieuse. Le dribble peut être utiliser pour : –Attaquer le panier –Fixer laide défensive et passer à un partenaire démarqué. –Souvrir un angle de passe. –Chasser un partenaire. –Équilibrer loccupation des espaces de jeu.

10 2.7/ Une bonne sélection de tir. Cela induit des notions de lecture de jeu et de rôle : –Il faut donc choisir le bon timing, le bon espace et le type de tir adapté à la situation. –Les joueurs doivent tirer dans leur « range ». –Il faut prendre le tir qui paraît le plus facile.

11 2.8/ Alternance : jeu intérieur-jeu extérieur, côté fort-côté faible. On ne peut, ni se contenter de faire circuler le ballon à la périphérie, ni davoir que des relations extérieur-intérieur. Il est donc indispensable de faire « respirer » la défense pour amener les défenseurs à être en mouvement, ce qui est facilitant dans les 1c1. Ce constat est également valable dans la nécessaire alternance coté fort-coté faible. Cest pourquoi il est indispensable de renverser la balle.

12 2.9/ Le rythme et les enchaînements dactions. La notion de rythme est importante dans lattaque dhomme à homme car cest un gage defficacité tant dans la réalisation des systèmes de jeu que dans lapplication des fondamentaux individuels et pré-collectif. Le moyen le plus efficace pour avoir un bon rythme dattaque est denchaîner les actions, sans temps-mort, avec et sans la balle. Cela doit empêcher les défenseurs de prendre le temps de se réorganiser individuellement et collectivement. Cela nécessite une anticipation de chacun afin de connaître sa future action avant la réception du ballon (Regarder-Attraper-Partir, Tirer ou Passer).

13 3/ Les différentes formes dattaque placée. Lorsque le jeu na pas permis de jouer la contre-attaque puis la transition, il faut mettre en place une attaque placée. Celle-ci peut prendre différentes formes : –Passing-game ( jeu de principes et de règles ). –Système en continuité. –Système court.

14 3.1/ Passing-game. Le passing-game est un jeu de principes et de règles. Il faut donc définir ces règles et principes ainsi quun alignement offensif de départ. Il faut ensuite définir des trajets par rapport aux passes effectuées ( exemple: passe arrière-ailier, passe et va ).

15 3.2/ Système long en continuité. Cette forme de jeu est dite en continuité car elle permet de retrouver le même alignement offensif de départ après avoir enchaîner des actions pré-définis ( jeu décrans ). Exemple de systèmes longs en continuité : –Flex offense (voir schéma), motion, etc…

16 3.3/ Systèmes courts. Lutilisation des systèmes courts se fait lorsque la montée de balle a pris du temps ou lorsque le jeu rapide et la transition nont pas donné de tirs faciles. Lobjectif de cette forme dattaque est donc de mettre un panier rapidement. Pour cela, il est nécessaire davoir une mise en place et un enchaînement daction rapide ainsi quun jeu décran qui pose des problèmes à la défense afin de mettre celle- ci en retard. Les enchaînements dactions les plus courants sont : –les cascades décrans. –Les pick the picker. –La bascule avec lutilisation dun pick and roll.

17 3.4/ Les cascades décrans. La forme de jeu ci-dessus est très couramment utilisée à haut-niveau. La réussite de celle-ci tient surtout à la qualité et à la vitesse dexécution collective et individuelle de la forme de jeu. Elle tient également au respect des timings pour que le receveur puisse capter et enchaîner avec une passe sil na pas tirer ou attaquer en dribble. Enfin chaque joueur doit garder de lagressivité afin de profiter des retards défensifs provoqués par le jeu décran, les non-porteurs doivent alors « sortir » de la forme de jeu pour ouvrir les espaces et donner des solutions de passe.

18 3.5/ Pick the picker. Cela signifie, poser un écran au porteur décran. Cet enchaînement dactions se fait la plupart du temps dans laxe central avec un porteur de balle à 45°. Lobjectif des ces enchaînements dactions est de trouver rapidement un tir extérieur, mais aussi intérieur sur les ouvertures décrans.

19 3.6/ La bascule. Utilisation dun double écran sortant sur porteur de balle dans laxe central. Lintérieur qui a posé lécran descend dans la raquette, lautre ouvre à 3 points (linverse existe). Lobjectif ensuite est de trouver langle de passe pour donner la balle à lintérieur. Lécran sur porteur peut aussi être rentrant à 45°.

20 3.7/ Clear-out. Cette forme permet disoler un joueur extérieur en lui libérant tout un couloir de jeu pour jouer son 1c1. Pour être efficace, il faut que le joueur « isolé » soit mis en situation dynamique et libérer par un jeu décran qui mette son vis-à-vis en situation de retard défensif.

21 3.8/ Isolation dun joueur intérieur. Ces formes de jeu doivent permettre damener le ballon dans la raquette pour un intérieur qui profite décrans dextérieurs (pas de possibilité de changer).

22 4/ Conclusion. Lattaque dhomme à homme est un subtil mélange entre des repères et des principes de jeu communs à toute léquipe ( le système ou la forme de jeu utilisée ) et une adaptation permanente aux réactions défensives ( lecture de jeu ) de façon à parvenir à une solution de tir facile à haut pourcentage de réussite.


Télécharger ppt "LATTAQUE DHOMME A HOMME. Entraîneur régional Saison 2001-2002. N.CORBE CTS BOURGOGNE."

Présentations similaires


Annonces Google