La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le plan daide à domicile. Réunion du 27 septembre 2012 Thème : La mise des aides à domicile et les limites Intervenant : Carole DELAGE-MUNK – Coordinatrice.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le plan daide à domicile. Réunion du 27 septembre 2012 Thème : La mise des aides à domicile et les limites Intervenant : Carole DELAGE-MUNK – Coordinatrice."— Transcription de la présentation:

1 Le plan daide à domicile

2 Réunion du 27 septembre 2012 Thème : La mise des aides à domicile et les limites Intervenant : Carole DELAGE-MUNK – Coordinatrice du CLIC

3 SOMMAIRE 1. Quel type daides à domicile ? 2. Quel financement ? 3. Quel tarif ? 4. Quel rôle pour nous les professionnels ? 5. Quelles limites des dispositifs à domicile ?

4 Pouvoir rester à son domicile est un droit qui doit être garanti à toute personne (âgée). Le respect de cette règle nécessite : une approche globale et personnalisée de son besoin daide et des évolutions que nécessite son environnement, une coordination des aides, des services et des soins nécessaires : à la préservation de la qualité de vie, au maintien du lien social, à continuer à se sentir « chez soi ».

5 Pouvoir rester à son domicile : Une complexité pour le patient Téléassistance SIAD Mesure de mise sous protection Aide à domicile, aide ménagère MAIA CLIC Repas à domicileAccueil de jour MEDECIN TRAITANT Infirmière

6

7 Médecin traitant : - implication dans tous les types de prise en charge (SAD, Intervention des libéraux, HAD), - prescripteur principal, - coordination des soins autour dune personne âgée. Passage du SIAD (Service de Soins à Domicile) : - sur prescription médicale, - soins infirmiers et dhygiène générale ainsi que les concours à laccomplissement des actes essentiels de la vie, - prévenir ou différer le recours à lhôpital ou en EHPAD. Passage des professionnels libéraux (IDE…) : - sur prescription médicale, - réalisation de soins infirmiers et leur évaluation Les soins dispensés sont variés. Ce sont ceux du rôle propre infirmier (soins et surveillances de pathologies chroniques...) et du rôle délégué (injections, pansements, perfusions, soins palliatifs…). Hospitalisation à Domicile (HAD) : - sur prescription médicale, - permet dassurer au domicile du patient, pour une durée limitée mais révisable en fonction de son état de santé, des soins médicaux et paramédicaux continus et nécessairement coordonnés. LHAD concerne les malades, quel que soit leur âge, atteints de pathologies graves aiguës ou chroniques, évolutives et/ou instables qui, en labsence dun tel service, seraient hospitalisés en établissement de santé. Aide à domicile : - effectue les travaux dentretien et dhygiène au quotidien, - accompagne la personne dans les actes de sa vie courante (aide au ménage, déplacement, aide à la toilette partielle, aide à lhabillage, repas), - maintenir une vie sociale et rompre lisolement. Portage repas : - éviter les carences alimentaires, - prévenir le risque de dénutrition, - rompre lisolement et permettre une surveillance. Téléassistance : dispositif simple qui permet dappeler de laide. Accueil de jour (au cas par cas) : Dispositif qui permet daccueillir pendant la journée des personnes âgées atteintes de troubles neuro-dégénératifs et vivant à domicile. Ces accueils ponctuels aident les malades à maintenir un lien social, les stimulent par des activités thérapeutiques adaptées destinées à ralentir les effets de la maladie et soulagent les proches en leur offrant des périodes de répit.

8

9 Le financement varie selon le degré dautonomie des patients. Constat : Gir 5/6 : financement par certaines caisses de retraite (CARSAT, MSA, RSI, CNRACL, régimes spéciaux SNCF - EDF). Certaines caisses comme la MGEN, la MFP ont réduits les financements. Gir 4 à 1 : financement par lAPA (allocation personnalisé à lautonomie) – Conseil Général

10 La mise en place du plan daide est conditionné par lévaluation du GIRLa mise en place du plan daide est conditionné par lévaluation du GIR. Les financements sont soumis à condition de ressources et sont plafonnésLes financements sont soumis à condition de ressources et sont plafonnés. le financement est soumis à des conditions de ressources pour les caisses de retraite mais aussi pour lAPA (pas pour louverture de droits mais dans le calcul de la partie restant à charge). nouveaux plafonds de ressources pour l'aide sociale : pour une personne seule et pour un couple. Etre âgé de 60 ans, en perte dautonomieEtre âgé de 60 ans, en perte dautonomie.

11 APA : lallocation personnalisée pour lautonomie. est une prestation en nature personnalisée, est une prestation en nature personnalisée, est mobilisée pour aider à financer une palette de services (aide au ménage, aide partielle à la toilette, portage repas, téléassistance, protection, adaptation du logement, accueil de jour), est mobilisée pour aider à financer une palette de services (aide au ménage, aide partielle à la toilette, portage repas, téléassistance, protection, adaptation du logement, accueil de jour), met deux à trois mois pour se mettre en place, sans rétroactivité, met deux à trois mois pour se mettre en place, sans rétroactivité, lusager sacquittera le cas échéant dune participation sur la partie du plan daide choisie. lusager sacquittera le cas échéant dune participation sur la partie du plan daide choisie.

12 GRILLE AGGIR. 10 variables dites discriminantes : - cohérence, - cohérence, - orientation, - orientation, - toilette, - toilette, - habillage, - habillage, - alimentation, - alimentation, - élimination, - élimination, - transferts, - transferts, - déplacements à lintérieur du domicile, - déplacements à lintérieur du domicile, - déplacements à lextérieure à partir de la porte dentrée sans moyen de transport. - déplacements à lextérieure à partir de la porte dentrée sans moyen de transport. 7 variables dites illustratives : - gestion, - gestion, - cuisine, - cuisine, - ménage, - ménage, - transports, - transports, - achats, - achats, - suivi du traitement, - suivi du traitement, - activités temps libre. - activités temps libre.

13 GRILLE AGGIR. GIR 1 et 2 : - confiné au lit, fonction mentales atteintes, - confiné au lit, fonction mentales atteintes, GIR 3 et 4 : - aides pour les activités corporelles, - aides pour les activités corporelles, - difficultés aux transferts, - difficultés aux transferts, GIR 5 : - aide très ponctuelle (pour la toilette) et certains actes de la vie quotidienne, - aide très ponctuelle (pour la toilette) et certains actes de la vie quotidienne, GIR 6 : - autonome pour les actes de la vie quotidienne. - autonome pour les actes de la vie quotidienne.

14

15 Aide ménagère : 20 euros de lheure. Portage repas : 6,50 euros pour Joigny, entre 7,80 à 8,40 euros pour les autres cantons. Passage du SIAD (Service de Soins à Domicile) : pris en charge par la sécurité sociale, mais se pose le problème de la prise en charge des soins infirmiers quand le patient en bénéficie (exemple les diabétiques), prise en charge par la mutuelle si le patient en a une. Passage des professionnels libéraux (IDE…) : pris en charge par la sécurité sociale, prise en charge par la mutuelle si le patient en a une. Hospitalisation à Domicile (HAD) : prise en charge par la sécurité sociale, prise en charge par la mutuelle si le patient en a une. Téléassistance : minimum 30 euros par mois dabonnement, frais dinstallation variable de 30 à 70 euros. Autre : accueil de jour (au cas par cas).

16

17 Médecin traitant : Le MAILLON FORT du dispositif en sa qualité de prescripteur et de coordonnateur du soin. CLIC : Le RELAIS dans la mise en place. mettre en place les aides, coordonner les acteurs, constituer les dossiers de financement.

18

19 Limites financières : tarif des prestations, délai et/ou inexistence daides financières, non prise en charge de certaines caisses de retraites et des mutuelles, faibles revenus des retraités dans notre département, peu de solidarité financière intergénérationnelle… lisolement de la personne, liste dattente du SIAD, manque de structure de répit, refus du bénéficiaire.

20 Lorsque leur état de santé se dégrade, la prise en charge des personnes âgées devient un véritable problème pour leur entourage. Le choix est alors difficile pour les proches de faire face à la vieillesse et à la dépendance de leurs parents. Il faut opter soit : - pour le maintien à domicile avec un dispositif très renforcé, - pour lhébergement du proche au domicile de la famille, - pour lentrée en institution. Les critères des limites du maintien à domicile : - la dégradation de l'état de santé, entraînant une incapacité totale ou partielle, peut impliquer un placement en institution. Si la personne âgée quitte brutalement son domicile sans y être préparée, l'effet peut être traumatisant. Doù lintérêt dune démarche réfléchie et anticipée. - le manque de disponibilité de la famille, léloignement géographique. - le coût du maintien : le maintien à domicile nest pas toujours possible au regard du coût dune aide professionnelle rémunérée (exemple garde de nuit environ 80 à 100 euros la nuit). - ladaptation du logement et de lenvironnement immédiat est une des conditions sine qua non du maintien à domicile. Néanmoins, là encore, il faudra mettre en balance le niveau de sécurité, de prise en charge, de bien-être et de coût relatif du maintien à domicile avec celui du placement en institution. Rester chez soi en étant en situation de perte d'autonomie n'est donc possible, que si un certain nombre de conditions sont remplies en termes d'environnement familial, de ressources et d'habitat. Si ce n'est pas le cas, le maintien à domicile forcé risque de déboucher sur des situations de crises. C'est alors, dans l'urgence que le placement devra être décidé. Une situation inconfortable à vivre qu'il vaut mieux éviter. Conclusion : Les limites du maintien à domicile


Télécharger ppt "Le plan daide à domicile. Réunion du 27 septembre 2012 Thème : La mise des aides à domicile et les limites Intervenant : Carole DELAGE-MUNK – Coordinatrice."

Présentations similaires


Annonces Google